AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782732494371
400 pages
Éditeur : Editions de la Martinière (11/06/2020)

Note moyenne : 4.57/5 (sur 7 notes)
Résumé :
La brume des Vosges cache bien des secrets. Bertille le sait : elle les a fuis. Retranchée à Paris dans une vie solitaire, la jeune femme a enterré ses souvenirs. Jusqu'au jour où elle découvre par hasard une confession écrite par un certain Victor Kessler. Quelques pages trouvées dans le cabas d'un vieil homme la réveillent d'un coup : il s'agit d'une confession, écrite par un certain Victor Kessler.

Le 17 novembre 1973... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Fleitour
  22 juin 2020
Puissant roman sur la condition humaine. Un coup de coeur pour cette quête haletante de la vérité.
En explorant une nouvelle fois le monde de l'enfance Cathy Bonidan nous ouvre les yeux sur des réalités cachées, gommées souvent, le douloureux problème de la violence faite aux enfants. Dans son nouveau roman "Victor Kessler n'a pas tout dit", il n'y a rien de spectaculaire, ni de violences scénarisées, car le récit balise le chemin, contourne les obstacles comme les secrets, ne ferme aucune porte ou évite d'en ouvrir une.

J'ai retrouvé la magicienne Joyce Carol Oates, dans l'écriture subtile de Cathy Bonidan. La romancière dévoile la réalité de la condition humaine, elle creuse avec rigueur les ressorts de l'âme des jeunes enfants, et s'attarde à décrypter leurs angoisses comme leurs difficultés à s'exprimer. L'exploration diabolique des faits et des gestes, comme les minuscules témoignages lui ouvre le plus profond des êtres en décrivant avec finesse la psychologie des adultes, et leur délicates ou difficiles relations avec l'apprentissage de la vie.

Les deux grandes figures du livre, Victor Kessler, et Bertille, celle qui va devenir au fil des pages sa confidente, son antenne, sa vigie. Victor est l'instituteur de l'école, celui qui s'attache à Simon Dulac, le fugueur, jusqu'à tout faire pour tenter de l'extraire de ses tourments. Victor est aussi amoureux de la soeur du petit Dulac.

C'est une magnifique fiction, une poignante descente dans le coeur des frères et des soeurs. Certains vont s'inviter et tenir un rôle qu'ils n'avaient pas prémédité comme Christophe Houdin le frère de Simon. Bertille ne pouvais l'imaginer rentrer dans la gendarmerie pour retrouver la trace de Simon. Pourtant celui qu'elle qualifie " de vraie brute", aura pour Bertille, des mots de grande tendresse, "cette femme si forte et si fragile en même temps, ses parts d'ombres me bouleversent, page 387".
Bertille est une fille qui évolue dans une famille trop rigide pour qu'elle puisse trouver naturellement son équilibre. Son frère est trisomique, elle sera pour lui plus qu'une soeur, une mère avec amour et tendresse, il sera victime d'une noyade. Elle deviendra après ce drame fragile et incapable d'affronter les hommes. Bertille fera avec Nicolas le mauvais choix. Ce mari apprenant que Bertille attend une fille, sera comme un chêne recevant la foudre. Bertille devient une troisième victime, la victime de violences conjugales.

C'est pourtant Bertille qui va sortir Victor de sa torpeur qui va réaliser une enquête sur le terrain à la recherche de la Vérité, pour découvrir quelle est sa réelle responsabilité, pour savoir ce qui s'est passé, pour comprendre pourquoi cet homme semble porter un fardeau immense, une culpabilité insondable après la mort de Simon.

C'est à Pierre Lemaître que je pense, quand on décompose le cheminement vertigineux des faits qui peu à peu dégage un chemin au creux de la forêt des Vosges, pour déchiffrer ces familles apparemment sans problèmes, dont certaines réveilleront leurs sombres secrets.
L'intrigue se déroule avec tension incroyable, on s'accroche à chaque parcelle de vérité avant de voir les soupçons se diluer et nous narguer.

L'auteur a su nous faire aimer ou plutôt nous faire sentir par une poétique vibrante la nature de cette région souvent isolée, au relief émoussé, au climat désespérément humide et flou comme la brume qui s'accroche à la canopée des forêts vosgiennes
C'est un délice de lecture et de découverte, sur la difficulté d'être un enfant, lorsque les secrets hantent l'imaginaire des petits, et tourmentent les parents . Des secrets de famille  ? On ne peut pas s'en défaire. Si le titre suggère que Victor Kessler n'a pas tout dit, il n'est pas le seul. Si j'en crois Lamartine, "rien n'est vrai, rien est faux tout est songe et mensonge". Bientôt ce seront les douleurs qui seront les seules vérités de Bertille et de Victor.

Victor souligne en préface que la tranquillité est un don du ciel. S'il va réussir à franchir cette douleur, c'est à Bertille qu'il le doit. Et pourtant leurs premières rencontres aurait pu se terminer en désastre ; "les yeux exorbités de l'homme, son visage déjà ridé s'était ratatiné comme si le passage des années avait été filmé en accéléré pour vanter l'urgence d'une crème anti-âge, enfin les jambes avaient lâché".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
antigoneCH
  03 juillet 2020
J'avais aimé découvrir Cathy Bonidan l'année dernière via Chambre 128, un roman épistolaire agréable que je m'étais empressée de partager autour de moi. Ce roman-ci est plus sombre, comme le suggère d'ailleurs assez bien cette intrigante couverture. Et je dois vous avouer tout de suite que, pressée de connaître le fin mot de son histoire, je l'ai dévoré en deux jours. Bertille, jeune femme au passé lourd, qui s'est enfuie quelques années plus tôt de son village des Vosges, tombe sur Victor André lors d'un travail qu'elle effectue pour un institut de sondage en sortie de supermarché. le vieux monsieur fait un malaise devant elle. Bertille culpabilise beaucoup. Ayant récupéré les affaires du vieil homme, elle retrouve des pages en forme de confession dans son cabas, laissé à ses soins. Quarante cinq ans plus tôt, en 1973, un certain Victor Kessler, alors instituteur, avait été accusé du meurtre d'un jeune garçon de dix ans, retrouvé dans le lac. Bertille prend le vieil homme en affection. Intriguée par cette affaire qui s'est déroulée non loin des lieux de son enfance, troublée par ses souvenirs, encouragée par Victor, la jeune femme part sur les traces du drame. Elle se fera passer pour une journaliste de télévision. L'auteure intercale la suite des confessions de Victor avec celui de l'enquête que mène Bertille. La vérité s'avère compliquée à mettre en lumière, pleine de chausses trappes, et puis les faits sont anciens. Mais Bertille n'écoute que son courage, mue par quelque chose de plus fort encore qui vient de son propre passé, de son enfance et de ses drames conjugaux. Et si découvrir ce qu'il s'était réellement passé en 1973 lui permettait de s'épanouir enfin ? Si vous aimez les enquêtes, les personnages troubles, les villages d'enfance, démêler le vrai du faux, les écritures simples mais efficaces, ce roman est fait pour vous. J'ai même, personnellement, délaissé quelques temps mon tricot en cours pour pouvoir le terminer, c'est dire…
Lien : https://leslecturesdantigone..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Mamy_Poppins
  23 juin 2020
Cathy Bonidan signe ici son troisième roman - avec lequel je la découvre -, un thriller très loin des surenchères de gore et de meurtres machiavéliques mal ficelés qui sont trop souvent la norme.
La quête de la vérité avance au rythme tranquille d'un petit village vosgien, sans courses-poursuites ni coups de feu. Car ce n'est pas ce qui intéresse l'autrice. Bien au contraire, elle explore avec un talent indéniable toutes les facettes que peut prendre la maltraitance des enfants, ainsi que les traces terribles qu'elle laisse derrière elle. Les personnages sont tous plus ou moins cabossés par des vécus difficiles, des enfances chaotiques. L'enfance est au coeur du roman, l'innocence opposée à l'obscurité de l'âge adulte.
Tout est très réaliste et très crédible, justement parce qu'il n'y a pas surenchère. Dans le sillage des affaires célèbres de meurtres d'enfants et de la problématique de la pédophilie (notamment en milieu scolaire), Cathy Bonidan nous entraîne dans une très belle histoire de résiliences, de reconstructions et de besoin de vérité.
Sauf que la vérité se fait insaisissable, brumeuse, elle se joue des êtres, tour à tour proche et lointaine. Chacun croit la posséder mais elle s'évanouit pour réapparaître ailleurs, différente et pourtant toujours aussi valable. Aidée par l'omniprésence de la nature vosgienne, l'autrice se livre à un délicat jeu du chat et de la souris avec le lecteur, forçant nos certitudes à se fondre dans le brouillard. Personne n'est vraiment celui que l'on s'imagine, mais chacun est traité avec la même tendresse, y compris les coupables.
Grâce à une structure narrative qui varie, le rythme ne se dément jamais, porté par une belle écriture travaillée et qu'on aurait envie de lire à voix haute. Un thriller plein de poésie et de douceur, atténuant la noirceur implacable de l'histoire.
Merci aux éditions De La Martinière pour ce très beau roman.
Lien : http://www.phenixweb.info/Vi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
leratquilit
  18 juin 2020
Une ambiance teintée de brouillard et de brume, très en raccord avec les lieux et les paysages durant toute la lecture, on s'y croirait presque !
Nous suivons trois récits mêlés : le récit présent, avec la rencontre entre Bertille et Victor ; le journal de Victor, qui remonte a plus de 30 ans en arrière, quand tout à commencé et quand Simon est entré dans sa vie ; et enfin le récit de Bertille, qui retrace son séjour passé à Saintes-Fosses suite à sa rencontre avec Victor, à la recherche d'éléments, de réponses concernant son cas et de témoignages auprès des personnes qui ont pu le côtoyer et le rencontrer à l'époque. Et peut être plus... Bertille vient également chercher des réponses pour elle, sa vie passée dans cette région, plus jeune, alors qu'elle était encore adolescente...
Par le biais des récits de Bertille, on en apprend en effet un peu plus sur elle et les mystères qui l'entourent, qui pèsent tout au long du récit, et cet aller-retour entre les deux histoires m'a tenu en haleine jusqu'au bout.
Deux questions subsistent tout au long et réussissent à tenir le lecteur en haleine face aux révélations successives : mais pourquoi Victor n'aurait-il rien dit et purgé 30 ans de prison si la mort du petit Simon n'était qu'un simple accident ? Enfin, pourquoi Bertille tiens tant à remettre en lumière ce dossier ?
J'ai dévoré ce bouquin en quelques petits jour tout en faisant durer le plaisir, la plume est fluide, les faits s'enchaînent (malgré quelques passages un peu répétitifs, mais qui n'ont rien gâché à ma lecture) et l'histoire est originale tout en étant réaliste, je vous le recommande chaudement !
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


autres livres classés : roman épistolaireVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1899 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre