AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Little_Daisy


Little_Daisy
  12 mars 2016
Certaines nouveautés vous obligent à tout arrêter et à les lire afin de reprendre le cours de votre journée … C'est un peu ce qui s'est passé avec The Time Before de Cyril Bonin, publiée chez Bamboo dans la collection Grand Angle! J'ai ouvert les cartons et là, la nouvelle perle de Cyril Bonin était sous mes yeux, ne demandant qu'à être lue. Nous étions le 1e mars et cette BD allait se retrouver dans les rayons de la librairie le lendemain 2 mars 2016, jour de sa sortie. Je l'ai dévoré mais je n'ai pas pu écrire de suite une chronique, il me fallait un peu de recul (je l'ai même relu depuis).

Pour plus de Cyril Bonin je vous recommande la lecture de son blog (où il poste plein de dessins et nous fait du teasing, notamment pour Amorostasia T3).

On va commencer par la facilité en abordant le sujet du dessin ! Des couleurs pastels, les intérieurs d'appartements et la mode New-Yorkaise qui rappellent les années 50'/60′, un trait qui n'appartient qu'à lui et qui sait nous émouvoir par son aspect délicat et fragile qui offre une forte sensibilité à cette BD. Et ce visage de femme qui pose pour Walter, notre photographe … Je suis rester à l'observer un long moment avant de pouvoir détacher mes yeux de cette case.

La couverture annonce vraiment bien l'ambiance qui se dégage de l'ouvrage sans nous donner la possibilité de savoir dans quoi nous nous engageons au niveau de la lecture. Et là encore, une scénario bluffant et parfait. C'est le genre de BD que l'on reprend une fois terminée pour la relire avec un autre regard et comprendre tout ce qui aurait pu nous échapper la première fois.

Parce que oui, cette BD en plus d'être poétique et belle à regarder à une histoire assez éthique et philosophique. Qu'arrive-t'il à notre vie à partir du moment où il est possible d'effacer certaines de nos actions en retournant dans le passé mais sans jamais oublié les précédentes actions ? Quelle vie menons-nous ? Doit-on et peut-on profiter du moment présent ou doit-on seulement prévoir une vie parfaite ? Vous l'aurez compris, le Carpe Diem de nos chers poètes (ah Ronsard, tu aurais adoré cette BD), est au coeur de The Time Before !

Enfin, je voudrais vous parler des personnages ! Si j'ai trouvé le modèle photo très belle, j'ai aussi beaucoup aimé le protagoniste : Walter Benedict qui nous montre la difficulté de percé en tant que photographe dans ce New-York de tous les possibles. Il réfléchie beaucoup, analyse et compose sa vie un peu comme une photographie au final. Il est très sensible et en même temps c'est l'amour qui guide ses choix. Un homme complexe que j'ai pris plaisir à suivre durant cette lecture. Il sait que lui seul peut avoir une emprise sur le temps, et l'impuissance des autres personnes les rend d'autant plus touchants.
Lien : http://chickon.fr/2016/03/10..
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox