AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782344013618
56 pages
Glénat (19/10/2016)
4.15/5   27 notes
Résumé :
1858. Retiré dans sa paisible maison de Down, Charles Darwin est maintenant persuadé que l’idée de sélection naturelle a régi l’évolution des espèces. Seulement voilà, le professeur Alfred Russel Wallace s’apprête à publier un article qui, s’il va moins loin que lui, arrive aux mêmes conclusions. Une publication retentissante qui réduirait à néant les efforts de Darwin ! Pour autant, le savant estime que le monde n’est pas encore prêt d’entendre ses découvertes. Pou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
BazaR
  16 septembre 2018
Ce tout aussi excellent deuxième tome de la biographie de Darwin revient sur la deuxième partie du voyage du Beagle et le renforcement des convictions du savant, puis sur la publication difficile de de l'Origine des Espèces et les débats mortels qu'elle suscita.
Christian Clot et Fabio Bono nous font vivre des moments forts, comme cette vision onirique d'un tremblement de terre suivi d'un tsunami ou le débarquement dans les îles des Galápagos peuplées d'une extraordinaire faune. Les débats entre créationnistes conservateurs accrochés à la vérité littérale de la Bible et évolutionnistes défenseurs de la théorie de Darwin ne sont pas moins intenses.
Mais cette fois encore j'ai plus apprécié la pénétration dans la tête de l'homme, son conflit entre méthode scientifique et convictions religieuses et ses atermoiements à se lancer dans la publication. L'attention portée sur le commandant du Beagle Fitz Roy, et le parallèle de l'évolution de sa pensée face à celle de Darwin représentent une des clés de voûte de cette BD. Les relations en dent de scie des deux hommes sont passionnantes même si, comme l'indique Christian Clot, les détails sont probablement de l'ordre de la vision d'auteur. Il est d'ailleurs important de lire le dossier en fin d'album afin de faire ressortir les éléments purement historiques.
Dans ce dossier, il est fait mention que « encore aujourd'hui, malgré les nombreuses preuves scientifiques difficilement réfutables, Darwin est régulièrement attaqué, et le créationnisme remis en avant ». L'auteur semble s'étonner de la résistance d'idéologies axées sur la foi. Je crois, à mon corps défendant, que l'on en est plus au stade de la résistance mais de la résurgence. La conviction par la foi est tellement plus aisée à inoculer aux enfants ; il suffit de désigner un livre comme étant la Vérité alors qu'il n'est pas aisé de leur donner accès à la preuve scientifique. Je crois que les intégristes des religions du Livre attendent leur heure, le moment où elles pourront brûler Darwin et prôner à nouveau que Dieu, Allah ou Jéhovah a créé l'homme au sommet de l'arbre des êtres vivants.
Mais j'espère me tromper quand même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          352
boudicca
  21 décembre 2016
« Je n'ai plus de doute maintenant que l'âge du monde est en fait énorme, et qu'il se modifie en une lente transmutation. La question se pose alors... Et s'il en était de même pour les espèces ? » La réflexion est évidemment à attribuer à Charles Darwin qui poursuit dans ce second volume son tour du monde à bord du Beagle, voyage au cours duquel le scientifique commence à poser les bases de sa théorie de l'origine des espèces. N'ayant pas de véritable fonction à bord du navire autre que celle d'observateur, le jeune homme profite de chaque escale pour récolter des spécimens marins ou terrestres qu'il se fait une joie de d'étudier avant de les envoyer en Angleterre dans le but de compléter sa collection. Très vite, Darwin est frappé par la ressemblance entre certains animaux appartenant de toute évidence à la même espèce mais néanmoins séparés par des différences notables en fonction de l'environnement dans lequel ils évoluent. On assiste avec beaucoup d'intérêt et de curiosité aux recherches du scientifique qui, au fur et à mesure que les indices s'accumulent, commence à questionner la pertinence des saintes écritures et des théories alors en vogue chez les théologiens de l'époque. Une remise en cause qui n'est évidemment pas du goût de tout le monde, la majeure partie de la société occidentale de l'époque étant convaincue de l'idée du créationnisme : Dieu a créé la Terre et toutes les espèces vivantes, point final. Une théorie d'ailleurs toujours à la mode aujourd'hui, en dépit des preuves scientifiques irréfutables accumulées depuis (coucou Donald Trump !)
La publication de l'ouvrage en 1859 fera évidemment grand bruit, suscitant l'hostilité des milieux religieux mais aussi de certains scientifiques et même d'anciens amis de Darwin. Comme pour tous les autres ouvrages de la collection Explora, le sérieux et l'abondance de la documentation réunie permettent au lecteur de se faire une idée assez précise du contexte de l'époque et de l'importance des découvertes de l'explorateur mit en scène. On en apprend ainsi un peu plus concernant les théories en vigueur à l'époque (le catastrophisme opposé à l'uniformitarisme, entre autre) ainsi que sur les hommes de sciences au coeur des débats en ce milieu de XIXe siècle (le géologue Charles Lyell, l'excellent orateur baptisé le « bouledogue de Darwin » Thomas Hukley...). L'ouvrage ne se limite toutefois pas qu'à une compilation de théories scientifiques mais nous fournit également l'opportunité de faire plus ample connaissance avec la personnalité du célèbre naturaliste. Travailleur, bon vivant, tolérant (et par conséquent antiesclavagiste), mari et père aimant, ami estimé... : au delà du scientifique de renom le lecteur découvre ainsi un homme admirable et passionné qu'on suit avec plaisir dans ses explorations. La qualité de l'ouvrage tient aussi à l'excellent travail de Fabio Bono qui réalise une fois encore des planches magnifiques illustrant avec force détails la diversité de la faune et de la flore locale (mention spéciale pour les Galapagos et les îles Coco !) ou encore le quotidien de l'équipage à bord du Beagle.
Un album instructif qui permettra aux lecteurs curieux de se familiariser avec les théories de Charles Darwin tout en participant à un voyage extraordinaire. Un scénario bien construit, des graphismes magnifiques, un dossier historique pour affiner ses connaissances : « L'origine des espèces » s'inscrit dans la droite lignée des autres tomes de la collection Explora que je ne peux que vous encourager à découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          183
umezzu
  31 août 2017
Suite du voyage de Darwin à bord du Beagle, des côtes chiliennes jusqu'aux Galapagos et aux îles Coco. Au fur et à mesure du voyage, Darwin perçoit que des espèces apparemment semblables ont évolué selon les contraintes du milieu local. de même, il conçoit que l'origine de la Terre est bien plus ancienne que 4400 ans avant Jésus-Christ, limite temporelle que les théologiens de l'époque avaient calculé d'après la Bible. de quoi faire vaciller ses convictions de chrétien. Il commence à émettre ses doutes au commandant du Beagle Robert Fitz Roy. Ce qui va générer une brouille entre les deux hommes.
Cette BD explique très bien que Darwin n'a pas eu une révélation de la théorie de l'évolution des espèces, mais que celle-ci s'est petit à petit imposée à lui, constatation après constatation. Comme les notes finales le montrent, il est difficile de dater à partir de quand Darwin devient convaincu de sa théorie, car sachant l'opposition qu'elle déclencherait, il a longuement repoussé la publication de ses livres.
Il est stupéfiant de voir que jusqu'à la moitié du dix neuvième siècle, la perception de l'histoire géologique de la terre et des liens existants entre espèces restait dictée par des textes religieux, et pas par la recherche et l'exploration du monde vivant. 1859, la date de publication de de l'origine des espèces, n'est pourtant pas si loin dans le temps.
Les deux BD de ce Darwin sont vraiment à conseiller pour qui veut comprendre en quoi l'évolution des espèces, qui nous semble aujourd'hui un processus évident, a pu soulever de telles polémiques. Polémiques qui continuent encore, quand on voit ce que des créationnistes veulent imposer dans les écoles américaines.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Pixie-Flore
  15 janvier 2021
Dans ce tome, nous retrouvons un Charles Darwin plus âgé qui est partagé entre l'envie de publier son oeuvre et la promesse qu'il a faite plusieurs années auparavant.
Deuxième et dernier tome, "L'origine des espèces" est tout aussi passionnant que le premier. L'histoire est un peu moins centrée sur les explorations. Ce sont les théories du naturaliste et leurs publications qui vont surtout nous être racontées. J'ai adoré découvrir toutes ces informations et entrer dans les débats idéologiques ; voir ces hommes douter face aux preuves scientifiques qui contredisaient les convictions que la société leur avait appris. C'est un tome où la psychologie humaine et l'endoctrinement sont au coeur de tout. Passionnant.
Commenter  J’apprécie          80
Marti94
  04 septembre 2017
Ce deuxième album de la série "Darwin" à pour sous-titre "L'origine des espèces". Christian Clot et Fabio Bono proposent de compléter le premier tome, "A bord du Beagle" pour raconter la deuxième partie du voyage autour du monde du jeune Charles Darwin, voyage qui durera 5 ans, de 1831 à 1836. Ce périple va le mener notament en Patagonie au Chili, aux îles Galapagos et de Tahiti aux îles Cocos.
L'album commence à la fin des années 1850 quand les amis scientifiques de Darwin, qui n'était pas connu à l'époque, tentent de le persuader de publier son oeuvre d'autant plus que le savant Wallace est parvenu à des conclusions proches des siennes et va bientôt les publier.
L'histoire va donc se dérouler en flach-back à bord du Beagle et aussi à terre où l'on voit l'impressionnant travail de collecte et de classement d'animaux, de végétaux et de minéraux, qui vont servir de base à l'oeuvre de Darwin sur l'évolution des espèces.
Je n'ai pas tellement aimé cette approche par la concurrence, ni les relations d'amis-ennemis que Darwin a entretenus avec le capitaine Robert FitzRoy.
Mais l'essentiel y est car l'histoire montre comment l'idée des espèces créées par Dieu, qui n'ont pas évoluéées, sont remises en cause par le jeune Darwin qui avait pourtant fait des études pour devenir pasteur. Et la fin est particulièrement intéressante car on comprend que, grâce à Darwin l'histoire naturelle va s'inscrire dans un vaste mouvement d'autonomisation de la science face à la théologie.
Lu en août 2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
ActuaBD   14 février 2017
Les couleurs de Dimitri Fogolin manquent toujours de nuances, et le dessin continue à comporter des maladresses, mais l’ensemble est plus agréable et le trait du dessinateur semble plus sûr.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
boudiccaboudicca   09 décembre 2016
-L'Angleterre... il me tarde tout de même de la revoir.
-Il vous tarde surtout de retrouver vos collections, n'est-ce pas ? Je suis sûr que vous ne vous souvenez même plus de ce que vous avez envoyé durant le voyage.
-Jusqu'ici ? 1526 animaux naturalisés, 2403 plantes en herbier, 895 roches et 526 matériaux divers.
Commenter  J’apprécie          170
BazaRBazaR   15 septembre 2018
Croire un livre écrit voilà des siècles par l'homme ou des roches fossiles incapables de mentir... telle est la question.
Commenter  J’apprécie          150
umezzuumezzu   31 août 2017
- Alors, Wiberforce, est-ce que je descend du singe ? J'en aurais en tout cas moins honte que d'avoir pour parent un homme spirituel qui utilise sa prétendue intelligence pour attaquer des questions scientifiques dont il ne connait rien.
Commenter  J’apprécie          60
umezzuumezzu   31 août 2017
- Ta théorie démontre l'évolution autant qu'il a fallu un commencement à cela. Qu'on l'appelle Adam ou Ève ou la création, quelle importance ! L'évolution ne s'oppose pas à Dieu. Elle lui rend simplement toute sa place !
Commenter  J’apprécie          30
Marti94Marti94   04 septembre 2017
Je n'ai plus de doute maintenant que l'âge du monde est en fait énorme, et qu'il se modifie en une lente transformation. La question se pose alors...
Et s'il en était de même pour les espèces ?
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
autres livres classés : explorateursVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4355 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre