AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Robert Bressy (Illustrateur)
EAN : 9782010020643
188 pages
Éditeur : Hachette (30/11/-1)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 15 notes)
Résumé :
«ON demande chien-loup intelligent et
bien dressé pour tenir rôle dans film. » Cette annonce, parue dans un jour¬nal de Lyon, séduit les Compagnons. Ils proposent leur chien Kafi qui est accepté.
Toute l'équipe part pour le Jura où elle fait la connaissance des cinéastes... Étran¬ges cinéastes en vérité.
Le scénario prévoit que le chien doit passer la frontière suisse en transportant le butin d'un important cambriolage. Les Six Compagnons se dem... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
marionf
  30 avril 2016
Un classique de la célèbre série de Paul-Jacques Bonzon.
On retrouve nos six compères dans une nouvelle enquête toujours aussi bien ficelée. L'histoire est bien menée et s'inscrit parfaitement dans la continuité des enquêtes des six compagnons.
A conseiller aux jeunes lecteurs.
Lien : https://troisiemesansascense..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   11 février 2019
MIDI ET QUART! Après avoir replacé le talkie dans le grenier, les Compagnons se présentent dans la salle à manger de l'auberge. Favelli, et l'ingénieur du son sont déjà à table.
« Alors?... toujours en retard? bougonne le producteur délégué... et la jeune fille, où est-elle?... en train de se pomponner? »
Les Compagnons ont horreur du mensonge, mais peuvent-ils révéler qu'ils savent où est Mady? D'ailleurs, Favelli le sait-il lui-même déjà?
« Il fait si beau, ce matin, dit la Guille; elle a dû faire une longue ballade dans les bois. »
Et le repas commence, sans Mady, sans le perchman. Celui-ci arrive dix minutes plus tard, comme s'il sortait de son lit après un bon somme, en bâillant.
« Si vous n'aviez pas été malade, je vous passerais un savon, dit Favelli en riant. Êtes-vous en forme, au moins?
- En pleine forme... avec un appétit d'ogre, depuis le temps que je suis à la diète! »
Comme les Compagnons n'étaient pas à l'heure, Arlette a fait mettre son couvert à côté de l'ingénieur du son, un homme calme, peu bavard mais sympathique. Une chance pour les quatre camarades qui peuvent discuter à l'aise. La brève conversation qu'ils ont eue avec Gnafron les a troublés. Mot pour mot, Tidou répète les bribes de cet échange : « Il vaut mieux que vous ne cherchiez pas à nous délivrer... un drôle de coup se prépare... à vous d'agir. »
« A vous d'agir, répète Bistèque... C'est facile à dire! Agir comment, où et pourquoi? Au lieu de vouloir tout expliquer en détail, Gnafron aurait mieux fait de commencer par l'essentiel. »
Ils parlent à voix basse mais bientôt s'interrompent, car Favelli les regarde d'un drôle d'air.
Pendant ce temps, la patronne de l'auberge se démène... avec la lenteur d'une paysanne. Le producteur délégué s'impatiente. Enfin, la compote de pommes du dessert est servie, puis le café.
Le perchman a dû renseigner tout bas Favelli sur la capture de Mady car le producteur délégué, se levant de table, s'approche des Compagnons :
« Pas encore rentrée, votre camarade? Bah! elle profite du beau temps. Il fait bon marcher dans la forêt fraîche. Elle nous rejoindre. En route! »
Et il ajoute :
« Je compte sur vous, comme les autres jours, pour charrier le matériel... Pour commencer, aidez-moi à transporter le reste des sacs de faux billets dans la remise. »
Les garçons ne se font pas prier. Ils n'oublient pas que Gnafron a prononcé les deux mots « faux billets ». Favelli ouvre le coffre de la Mercedes. Au fond, une vingtaine de sacs, tous pareils, gisent pêle-mêle.
« Emportez-les et ne les perdez pas en chemin! »
Mais, se penchant sur le coffre, Favelli constate :
« Tiens, celui-ci est déchiré. Ne l'emportez pas. Votre chien risquerait de semer les papiers en route. »
Il rejette, au fond du coffre, le sac déchiré d'où s'échappent des rectangles découpés dans des journaux.
Les Compagnons se regardent : Favelli a tenu, encore une fois, à leur faire constater qu'il s'agit bien de vieux papiers.
Et les préparatifs de l'ultime tournage commencent. Tidou est à nouveau déguisé en bûcheron bien rembourré. Il reprend des gestes devenus familiers, qu'il sait par cœur. Kafi, lui aussi, connaît son rôle. Il laisse Tidou lui passer la sangle à poches et plie l'échine sous le poids des faux billets.
« Silence... On tourne. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : jeunesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Les six compagnons dans la ville rose" de Paul-Jacques Bonzon.

Qui est Kafi ?

le chat de Tidou
le chien de Tidou
le surnom d'un ami à Tidou
le surnom de la mère à Tidou

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Les Six Compagnons, tome 38 : Les Six compagnons dans la ville rose de Paul-Jacques BonzonCréer un quiz sur ce livre