AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2012009484
Éditeur : Hachette (01/09/2004)

Note moyenne : 3.99/5 (sur 49 notes)
Résumé :
Présentation de l'éditeur
- Viens, Kafi ! Il n'y a rien d'intéressant de ce côté. Mais Kafi ne veut pas bouger. Au moment où Tidou, exaspéré, le saisit par son collier, les compagnons entendent des sanglots étouffés. Avec prudence, ils s'avancent et trouvent non loin de là une jeune fille en pleurs, la tête dans les mains... Tidou et ses amis arriver découvrir ce que cache ce désespoir ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
MllePeregrine
  24 août 2013
Quand pour les vacances je rentre chez ma mère, j'ai pour habitude de retourner fouiner parmi les bibliothèques roses et vertes qui ont rythmé mon enfance et la sienne! J'aime particulièrement l'odeur de ces livres à la couverture cartonnée.
J'en relis donc un à chaque passage et cette fois-ci mon choix s'est porté sur une plaisante enquête des "Six compagnons" qui recherchent leur petite amie Lyane, une jeune danseuse disparue.
Si les 6 compagnons sont moins connus que leurs collègues du club des cinq, leurs aventures n'en sont pas moins sympathiques. Certes, l'avancée de l'enquête est prévisible, mais la lecture est plaisante et les personnages attachants.
Je constate cependant que l'aspect manichéen dans les enquêtes de cette époque (1950/1960 environ) est beaucoup plus marqué qu'aujourd'hui et ce qui me frappe surtout c'est le caractère raisonnable de tous ces enfants qui enquêtent et à qui les gens répondent sans se poser de questions. Qu'ils sont sages et sérieux, plein de bon sens!
C'est ce qui contribue je pense au charme de ces livres!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
marionf
  18 avril 2016
Un classique de la célèbre série de Pau-Jacques Bonzon.
On retrouve nos six compères dans une nouvelle enquête toujours aussi bien ficelée. L'histoire est bien menée et s'inscrit parfaitement dans la continuité des enquêtes des six compagnons.
A conseiller aux jeunes lecteurs.

Lien : https://troisiemesansascense..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   11 février 2019
Toujours en courant, je remontai la rue de la Petite-Lune, où j'habitais, et grimpai quatre à quatre les cinq étages. Goûter achevé, leçons apprises, je dégringolai, avec mon inséparable Kafi, vers la Rampe des Pirates. Deux camarades étaient déjà là. Les trois autres, avec Mady, devaient nous rejoindre presque aussitôt.
Ensemble, nous descendîmes vers la rue des Capucins, proche de la place des Terreaux, et nous découvrîmes l'école de danse. L'immeuble qui l'abritait était vétuste, mais curieux. C'était un de ces anciens hôtels particuliers, si nombreux dans ce quartier qui fut autrefois le cœur de la ville. Le porche franchi, une cour pavée offrait aux regards surpris de magnifiques fenêtres à meneaux, entourées de riches sculptures du plus bel effet.
« La salle d'attente se trouve à gauche », indiqua Mady.
Par une porte restée ouverte, on apercevait des femmes, assises sur des bancs, tricotant ou bavardant.
« Il y a trop de monde, dit Corget, restons dans la cour avec Kafi; il ne pleut presque plus. »
Le cours finissait à six heures et demie, notre attente ne fut pas longue. Bientôt, les bruits rythmés qui s'échappaient de la salle de danse cessèrent, faisant place à un joyeux tumulte. Une porte s'ouvrit à grand fracas. Un essaim de jeunes danseuses, toutes blanches dans leurs tutus froufroutants, traversa la cour pour gagner le vestiaire, sautant sur les pavés mouillés pour ne pas salir leurs chaussons de satin. Combien étaient-elles? vingt? trente? davantage peut-être.
Ce tableau me frappa. Instinctivement, je saisis l'appareil que, pour la dernière fois, j'avais emporté. Un seul cliché restait à prendre avant la fin de la bobine. L'éclair du flash inonda la cour de lumière... suivi des cris de surprise des petites danseuses. Tout à ma photo, je n'avais pas pris le temps de reconnaître Lyane, mais Mady l'avait repérée, au milieu de cette nuée de mouettes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   11 février 2019
Ce jeudi-là, un après-midi de février, toute la bande se retrouva dans la "caverne".

Ce que nous appelions notre "caverne" était un ancien atelier de tisserand, dans le quartier de la Croix-Rousse, au bas de la Rampe des Pirates. Il nous servait de lieu secret de réunion. Assis en rond, sur des caisses, nous y discutions de toutes sortes de choses et y préparions nos vacances.

Ce jour-là, nous cherchons à résoudre un problème difficile: réunir assez d'argent pour nous procurer, en commun, un appareil photographique.

Ce projet, à vrai dire, n'était pas nouveau. Que de fois, pendant les vacances, avions-nous regretté de ne pas pouvoir reporter quelques clichés que nous regarderions, ensemble, dans cette "caverne" ! Il est vrai, que depuis certaine aventure en Savoie, tout ce qui, de près ou de loin, touchait à la photographie nous effrayait un peu.

Le projet oublié était donc revenu à la surface quelques jours plus tôt, quand un grand journal de lyonnais avait annoncé un concours de chasseur d'image dans les vieux quartiers de la ville. Le premier prix en tétait un vélomoteur de luxe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   11 février 2019
Ce jeudi-là, un après-midi de février, toute la bande se retrouva dans la "caverne".

Ce que nous appelions notre "caverne" était un ancien atelier de tisserand, dans le quartier de la Croix-Rousse, au bas de la Rampe des Pirates. Il nous servait de lieu secret de réunion. Assis en rond, sur des caisses, nous y discutions de toutes sortes de choses et y préparions nos vacances.

Ce jour-là, nous cherchons à résoudre un problème difficile: réunir assez d'argent pour nous procurer, en commun, un appareil photographique.

Ce projet, à vrai dire, n'était pas nouveau. Que de fois, pendant les vacances, avions-nous regretté de ne pas pouvoir reporter quelques clichés que nous regarderions, ensemble, dans cette "caverne" ! Il est vrai, que depuis certaine aventure en Savoie, tout ce qui, de près ou de loin, touchait a la photographie nous effrayait un peu.

Le projet oublié était donc revenu à la surface quelques jours plus tôt, quand un grand journal de lyonnais avait annoncé un concours de chasseur d'image dans les vieux quartiers de la ville. Le premier prix en tétait un vélomoteur de luxe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : jeunesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Les six compagnons dans la ville rose" de Paul-Jacques Bonzon.

Qui est Kafi ?

le chat de Tidou
le chien de Tidou
le surnom d'un ami à Tidou
le surnom de la mère à Tidou

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Les Six Compagnons, tome 38 : Les Six compagnons dans la ville rose de Paul-Jacques BonzonCréer un quiz sur ce livre