AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782228922456
300 pages
Éditeur : Payot et Rivages (07/11/2018)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Les grands écrivains font-ils de bons amis ? Dans la même veine que leur fameuse Histoire des haines d'écrivains, Anne Boquel et Etienne Kern, tous deux professeurs à Lyon et amoureux fous de la littérature, montrent que si elle est un peu moins piquante que les haines, l'amitié n'en est pas moins vitale aux écrivains, surtout s'ils sont célèbres. Balayant la littérature mondiale sur deux siècles, ils explorent en une dizaine de chapitres les grandes amitiés littéra... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Elodieuniverse
  20 novembre 2018
De 1794 à 1967 au quatre coins du monde, les auteurs nous plongent dans la vie des écrivains et surtout nous parle de l'amitié. L'amitié fusionnelle entre William Wordsworth et Samuel Taylor Coleridge, l'amitié impossible entre Tolstoï et Tourgueniev, le coup de foudre amical malgré leurs différences entre George Sand et Gustave Flaubert, l'amitié singulière et étonnante entre Virginia Woolf et Katherine Mansfield, l'amitié maître/disciple entre Yukio Mishima et Kawabata... et bien d'autres...
On a des anecdotes, des moments de vie, on découvre leurs oeuvres. Chacun avec ses déboires, ses travers, ses défauts ou bien ses qualités, ses passions ou ses envies. L'histoire de chaque écrivain a un contexte intéressant. Et surtout on parle d'amitié née parfois d'un conflit, de la découverte d'affinités ou de points communs. Si j'avais un défaut à lui faire, ce serait qu'il m'a manqué des photographies pour agrémenter le texte et le rendre plus vivant. Un ouvrage vraiment intéressant. (...)
Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Flaubauski
  10 mars 2019
Je m'intéresse autant aux écrits d'un auteur qu'à l'auteur lui-même : je trouve en effet souvent qu'une connaissance plus intime de ceux que je lis permet de mieux comprendre leur oeuvre, que ce soit parce que les deux se ressemblent, ou au contraire parce qu'ils sont complètement antithétiques. C'est pourquoi je me suis intéressée au Crâne de mon ami, recueil qui nous raconte diverses amitiés littéraires s'étant forgées entre les XIXème et et XXème siècles. A la réception de cet ouvrage, j'avais décidé de me plonger dans une amitié littéraire par jour, et seulement une, pour avoir le temps de savourer chacune de ces tranches de vie, anecdotes plus ou moins heureuses racontées par Anne Boquel et Etienne Kern. J'ai tellement été happée par la première que j'ai lu dans la foulée la deuxième, puis la troisième… finalement, le tout a été englouti en une soirée.
La principale raison de cet engouement est la connaissance, même si plus ou moins importante, de la majorité des auteurs présentés – connus tous de nom, et les trois quarts déjà lus au moins une fois -, qui m'a donné envie de découvrir, voire de redécouvrir sous un autre angle des écrivains que j'apprécie en majorité. Excepté concernant la relation principalement épistolaire entre Flaubert et Sand, qui m'est plus que familière (merci l'agrég' et l'analyse poussée des évènements politiques de 1848 et de 1871 qui en a découlé), j'ai pu m'immiscer dans des amitiés qui m'étaient inédites et qui, bien qu'entre de grands noms de la littérature mondiale, restent on ne peut plus banales, nous montrant à quel point ces grands noms sont, somme toute, des êtres humains comme les autres. Qui plus est, ces amitiés sont particulièrement bien racontées, entre érudition mêlant extraits de correspondance, de journaux intimes… et romanesque : l'on sent que les auteurs se sont remarquablement bien documentés sur leur sujet, qu'ils sont eux-mêmes des passionnés de littérature, qu'ils ne sont finalement pas de simples compilateurs de documents racontant ces amitiés, mais bien des écrivains à part entière, notamment par leur capacité de redonner vie à ces relations amicales avec beaucoup de réussite.
Seul bémol à cette lecture, j'ai trouvé que les dernières amitiés étaient relatées beaucoup plus brièvement que les autres, sans qu'il y ait à mon sens de véritable explication à cette brièveté, puisque l'érudition présente précédemment est toujours de mise : moins de documentation, ou de connaissances sur ces auteurs, peut-être ? J'ai regretté rester sur ma faim sur des auteurs que je connais justement moins, comme Mishima et Kawabata, ou encore Garcia Marquez et Vargas Llosa.
Un ouvrage qui fut donc à la fois très enrichissant et agréable à lire. Je remercie Babelio et les éditions Payot de m'avoir permis de le découvrir.
Lien : https://lartetletreblog.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Aufildeslivres
  18 décembre 2018
Amitiés improbables, amitiés inéluctables, coups de foudre, rencontres étonnantes sont la trame de cet ouvrage qui offre les plus belles affections ou sympathies d'écrivains célèbres. Treize histoires de camaraderies sincères nourries d'affinités profondes et de respect, ponctuées des travers de l'âme humaine, toujours intenses et douloureuses lors du décès de l'un ou de l'autre.
Du XVIII au XXème siècle, nous retrouvons notamment Goethe et Schiller, Sand et Flaubert, Woolf et Mansfield, Senghor et Césaire, Char et Camus … dans toute la richesse et la complexité des relations de l'entraide à l'amour, de la rivalité à l'impulsion, de l'admiration à l'envie. L'ensemble est très intéressant et complète habilement les connaissances sur les auteurs que nous pouvions avoir.
Une lecture originale et savoureuse.
Bonus : une couverture vraiment magnifique !
Lien : http://aufildeslivresblogetc..
Commenter  J’apprécie          120
MadameTapioca
  27 décembre 2018
“La grande différence entre l'amour et l'amitié, c'est qu'il ne peut y avoir d'amitié sans réciprocité.” Michel Tournier

Si pour vous parler de ce livre j'emprunte une citation à Michel Tournier c'est parce que c'est bien lui qui dans un grand éclat de rire, a suggéré aux auteurs d'écrire « un bouquin sur les écrivains qui s'aiment ».

Anne Boquel et Etienne Kern, normaliens mais surtout passionnés de littérature, se sont donc lancer dans un travail de recherche pour nous proposer treize histoires d'amitié entre écrivains.

Hugo et Dumas, Sand et Flaubert, Woolf et Mansfield, Kawabata et Mishima, Kerouac et Ginsberg, Césaire et Senghor. Gabriel Garcia Marquez et Mario Vargas Llosa …. : des écrivains exceptionnels mais qui quand il s'agit d'amitié ne sont finalement que des hommes ou des femmes comme vous et moi.

Des amis écrivains qui se rencontrent sur des coups de foudre, travaillent ensemble, se soutiennent, se jalousent un peu, s'insupportent par moment, se fâchent violement parfois mais s'aiment intensément.

On découvre l'histoire littéraire du côté de l'intime, on entre par la petite porte dans la grande littérature et c'est passionnant.

Ça se lit par petits bouts ou d'un trait selon l'humeur du moment mais s'il y a bien un livre pour la communauté Babelio, c'est celui-là !

Un formidable travail de documentation et de solide références pour cet essai des plus intéressants mais qui en plus se laisse lire sans efforts.

Je vous en recommande chaudement la lecture
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Brispan
  22 mars 2019
Livre reçu dans le cadre d'une opération Masse Critique (Merci Babelio et l'éditeur !).
Un livre qui se lit bien, et vite. Les chapitres sont assez courts, quelques pages seulement, et ne rentrent pas forcément dans les détails, mais s'attachent plutôt à présenter quelques faits marquants et représentatifs du type d'amitié qu'entretenaient les auteurs.
C'est intéressant, la bibliographie permet d'aller creuser si le coeur nous en dit, mais le livre donne déjà une idée assez large des amitiés littéraires, dans des périodes et des endroits variés.
J'ai 2 petits bémols à émettre :
- l'ouvrage aurait gagné à développer un peu plus les chapitres, je suis parfois restée sur ma faim.
- la couverture reprend des codes plutôt fantastique/gothique et peut induire en erreur (mais ça, c'est plus mon point de vue de médiatrice du livre...)
Et maintenant, pourquoi j'ai mis 4 étoiles !
Ce que j'ai trouvé intéressant, c'est qu'en substance, ce livre m'a posé la question de l'amitié, tant elle peut être variée. Elle prend une dimension supplémentaire lorsqu'il s'agit d'êtres illustres, intellectuels, qui réussissent à mettre des mots sur les sentiments. Lire les passages de correspondances m'a particulièrement enthousiasmée. J'ai découvert des amitiés, parfois très proches d'amours platoniques, empreintes d'admiration. C'est beau, ça donne envie de s'arrêter un peu, de faire un pas de côté pour observer ses propres amitiés. J'ai découvert des auteurs, aussi, que j'ai maintenant envie de découvrir via leurs écrits (et ça, j'aime bien !).
Un livre qui a donc réussi l'exploit d'être à la fois léger et profond.
A quand le tome 2 ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ElodieuniverseElodieuniverse   15 novembre 2018
L'amitié n'est pas qu'une affaire d'alter ego. Elle est possible malgré la différence. Mieux, elle se nourrit de la différence.
Commenter  J’apprécie          290

autres livres classés : amitiéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La SF au cinéma

Blade Runner, de Ridley Scott

Isaac Asimov
Philip K. Dick
Philip Jose Farmer
Robert Reed

14 questions
935 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fiction , sfff , anticipationCréer un quiz sur ce livre