AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2919285130
Éditeur : Editions Antidata (15/05/2014)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Par une longue nuit sans étoiles, onze personnages confient à la postérité, et bien malgré eux, le récit de leurs derniers instants. Une flic et son supérieur. Un pompiste et son chien. Deux motards. Un hérisson. Puis les parents de deux adolescentes... Pourtant, tout allait si bien. Les filles étaient si mignonnes...

Une nouvelle d'Olivier Bordaçarre, qui est par ailleurs l'auteur de quatre romans, dont "Dernier désir", paru cette année aux éditio... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (4) Ajouter une critique
encoredunoir
  14 juin 2014
Très librement inspirée de la virée sanglante de Florence Rey et Audry Maupin et suivie de Jeunesse de plomb, bien plus proche du fait divers réel, Protégeons les hérissons est une nouvelle mettant en scène onze personnages, flics, pompiste, chien de garde ou même hérisson racontant leurs derniers instants.
Alliant brutalité et légèreté (le discours de Taxi, chien de garde d'une station service, hilarant, vaut à lui seul le détour), grossissant le trait pour transformer ses personnages en burlesques allégories de leurs fonctions à l'exception des deux tueurs dont les motivations n'apparaissent qu'à la fin, Olivier Bordaçarre prend un évident plaisir à ce jeu de massacre. Plaisir communicatif qui rend cette lecture particulièrement agréable et avec lequel vient trancher le bien plus sombre et sérieux récit de Jeunesse de plomb.
Beau petit objet, Protégeons les hérissons se révèle donc être un bon bol d'air même si l'on peut légitimement s'interroger sur la capacité d'un livre de 50 pages et vendu 6.50 euros à pouvoir toucher un large public.

Lien : http://www.encoredunoir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AliceW
  29 septembre 2014
11 morts s'expriment après la nuit tragique où ils ont croisé la route de deux soeurs en plein roadtrip sanglant. Des policiers, un pompiste et son chien, des motards de la gendarmerie, un hérisson aussi, et puis les parents de ces jeunes filles qui préfèrent se dire que tout allait très bien. Chacun témoigne ainsi de ses derniers instants, en quelques mots nous entrons dans la vie de ces personnages, durant cet entre-deux planant avant le clap final où le corps devient poids mort. C'est pas joyeux me direz-vous, et pourtant, Olivier Bordaçarre réussit à passer du dramatique fait-divers à la lutte pour la protection des hérissons menée par un tract doué de parole, et qui plus est avec un naturel déconcertant.
En miroir, une autre nouvelle, Jeunesse de plomb, plus sombre, où l'on assiste à rebours à l'histoire d'un couple qui est passé du côté des armes avec course poursuite là encore et accumulation de macchabées, lui au nom de la liberté, elle sans doute davantage au nom de l'amour.
Deux textes librement inspirés de l'histoire de Florence Rey et Audry Maupin, le premier très libre et permissif, le second beaucoup plus proche de ce qu'a dû être la réalité. Deux nouvelles en écho où ça dégomme sec, à la manière de Tueurs nés, dont il est d'ailleurs fait référence.
Olivier Bordaçarre est romancier, metteur en scène, comédien… Autant dire qu'il manie la langue sous toutes ses coutures et ça s'en ressent dans l'écriture et la lecture. le mot a sa juste place, le ton qui sonne vrai, le rythme qui s'impose et une fluidité qui coule de source, ce qui ne peut qu'inciter à découvrir les autres textes de l'auteur.
Protégeons les hérissons est précédemment paru chez La Diseuse et a également circulé au théâtre. Il a également été lu dans le cadre de la voie des indés il y a quelques jours.

Lien : http://casentlebook.fr/prote..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bibliobleue
  16 octobre 2014
J'ai rencontré l'auteur au festival du polar de Villeneuve-lez-Avignon. C'est la couverture particulièrement réussie de ce recueil de deux nouvelles qui a attiré ma curiosité.
Avec une légèreté désarmante, Olivier Bordaçarre fait la narration d'un massacre. Les uns après les autres, onze personnages vont évoquer en quelques lignes leur mort brutale, sanglante, tragique.
Librement inspiré d'un fait d'actualité, l'écrivain réussit à faire sourire en imposant un regard décalé sur les événements.
Un petit chef-d'oeuvre d'écriture à mettre entre toutes les mains !
Lien : http://bibliobleu.blogspot.fr
Commenter  J’apprécie          50
Lybertaire
  07 janvier 2016
Protégeons les hérissons et Jeunesse de plomb sont deux petits textes très poignants. Ils racontent, chacun d'une manière très originale et librement adaptée, un même fait divers sanglant de 1994 mettant en scène un jeune couple meurtrier, l'affaire Rey-Maupin.
(...) Un tout petit bouquin qui m'a laissé sur le carreau ! C'est peut-être le contexte très violent dans lequel nous évoluons, mais j'ai été secouée par cette lecture (j'ai même du faire une pause pour me remettre du choc des premières pages). La construction est habile, le mot est bien placé, le rythme est adapté à chaque protagoniste. En quelques lignes, Olivier Bordaçarre place son personnage et donne à voir son intimité, sans se départir du trait d'humour cher aux très belles éditions Antidata.
L'article entier sur Bibliolingus :
http://www.bibliolingus.fr/protegeons-les-herissons-olivier-bordacarre-a119684806
Lien : http://www.bibliolingus.fr/p..
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
AliceWAliceW   29 septembre 2014
Jacky Bensimon au volant de la R5, tétanisé d’effroi, roule à cent trente sur l’avenue de Gravelle dans le bois de Vincennes. Il supplie ses ravisseurs d’arrêter, de le libérer, mais la fille lui hurle de foncer, le canon d’un flingue collé sur la nuque. Elle espère qu’Audry est fier. Jusque-là, elle a été à la hauteur de ses exigences, il devra bien l’admettre : elle assure. Ils seront bientôt à l’abri. Ils disparaîtront dans la nature. Ils auront enfin la vie dont ils rêvent, ensemble, tous les deux, enlacés. Elle se sent si belle dans les yeux d’Audry, si vivante. Il lui lance un regard entre deux coups d’oeil à l’extérieur. « T’inquiète pas, on va s’en sortir », lance-t-il. Mais il ne sourit plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
AliceWAliceW   29 septembre 2014
J’ai volé. Longtemps. J’avais l’impression d’être libéré de l’apesanteur, plus léger que l’air, un oiseau, une plume, un ange. La vie offre parfois des sensations extraordinaires. Je volais. Moi qui avais toujours rêvé de saut en élastique, d’ULM, de parapente, je réalisais un rêve, malgré moi. Je volais les bras écartés, face au ciel, le visage dans les étoiles, libre.
Commenter  J’apprécie          80
bibliobleuebibliobleue   16 octobre 2014
Ça s'est déroulé si vite que je n'ai rien pu faire d'autre que mourir. En silence. Et je n'ai pas eu non plus le temps de souffrir. Ce qui est nettement plus confortable.
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Olivier Bordaçarre (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Bordaçarre
Un mot d'Olivier Bordaçarre...
autres livres classés : road tripVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1180 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre