AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081244306
Éditeur : Flammarion (14/03/2012)

Note moyenne : 3.59/5 (sur 67 notes)
Résumé :
La guerre fait rage entre les royaumes coalisés des Amériques et l'Arcanecout, dernière terre libre pour Jean et Clara. Jean est parti sur le front et se bat auprès des troupes alliées, avec son ami indien Elan-Gris.
Il a laissé Clara seule, dans les hauteurs de San Francisco. La ville est délabrée, la population meurt de faim. Mais la jeune femme se bat avec ses compagnes d'infortune pour survivre.
Jean et Clara connaîtront-ils un jour le bonheur d'êt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  15 février 2016
Le dernier volet de la trilogie de Pierrre bordage est bien évidemment la suite des deux précédents.
Clara, Jean, Elan gris et leurs amies sont en Arcanecout, mais la guerre est déclarée avec les autres Etats . Ceux ci, refusant la politique utopiste de liberté faite .
Les hommes sont donc partis défendre "leur pays", pendant que les femmes sont restées à San Francisco qui est frequemment bombardée. Ces dernières devront rusées afin de pouvoir survivre.
Bordage montre une fois de plus la capacité de résistance de l'homme face à la cruauté et a l'intolérance d'autres hommes. Une critique de la société, de la politique et voir même d'un certains côté des croyances religieuses tout en les respectant malgré tout.
Cette trilogie a une vocation jeunesse et je pense que cela a un peu "bridé" Bordage dans ses démonstrations. Néanmoins, pour moi , ce style de roman ou la tolérance et le respect de tous sont développés, est une très bonne chose pour notre jeunesse, surtout dans le contexte actuel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          510
Crazynath
  29 mai 2016
Dernier volet de la trilogie, " Ceux qui osent " achève en beauté cette uchronie fort sympathique.
Cette fois-ci, toute l'action va se dérouler sur le territoire américain, et plus precisement en Arcanecout.
Les différents royaumes se sont alliés contre cette province qui ose prôner la démocratie et la tolérance.
Devant cette situation de guerre, on va retrouver Jean et Elan-Gris engagés dans l'armée au coeur des montagnes rocheuses.
Clara, quand à elle, est restée à San-Francisco et apprend à survivre dans cette ville ravagée.
Les valeurs humanistes de l'auteur transparaissent dans ce tome ainsi qu'une critique des hommes politiques qui ne pensent qu'à leurs intérêts personnels au mépris des discours qu'ils véhiculent .
Je suis ravie d'avoir découvert cette trilogie fort sympathique et c'est bien grâce au challenge Pierre Bordage que cela a été le cas...
Challenge Pierre Bordage
Commenter  J’apprécie          333
Nadou38
  25 juin 2018
«Ceux qui osent» est le dernier volume de la trilogie jeunesse et uchronique de Pierre Bordage.
A la fin du second tome, Jean et Clara parvenaient enfin en Arcanecout, seul territoire américain libre. Ils se sont installés à San Francisco, mais la guerre menace car les autres royaumes voient d'un mauvais oeil un pays qui clame des valeurs humanistes, contraires à leurs propres intérêts bien sûr.
Et c'est donc à la frontière de l'Arcanecout, dans les rocheuses que l'on retrouve Jean, sous les ordres de l'armée. Comme beaucoup d'autres, son régiment doit veiller à ce que les armées «roicos» ne passent pas.
Mais il fait extrêmement froid dans les Rocheuses, c'est encore l'hiver, et le blizzard et la neige rendent les conditions vraiment difficiles pour les soldats. Heureusement, Jean est avec son ami Elan-Gris. Ils vont pouvoir compter l'un sur l'autre dans les pires moments qu'ils vont devoir surmonter...
Quant à Clara, elle essaie de subvenir aux besoins de la maisonnée avec Elmana et Nadia. La ville est régulièrement bombardée par la flotte ennemie et il devient de plus en plus laborieux de trouver à manger. Pleines de courage, les demoiselles décident de se lancer dans la pêche et trouvent un bateau pour réaliser ce projet. Malheureusement, il n'y a pas que du poisson dans les profondeurs des eaux de la baie, il y a aussi de futurs ennuis...
J'ai bien aimé ce dernier épisode, mais je n'ai pas eu cependant le même enthousiasme que pour les volumes précédents. J'ai peut-être trop tardé le lancement de cette lecture, quasi un an après le tome 2...
Pourtant le rythme est là. On alterne à chaque chapitre entre les aventures de Clara et de Jean. Il n'y a pas de réel temps mort, l'écriture est très fluide et décrit à merveille San Francisco et ses alentours.
On retrouve toujours les valeurs humanistes de l'auteur (entraide, tolérance, égalité, confiance...). Il insiste aussi davantage dans cet opus sur l'importance politique, dans le bon et le mauvais sens. En effet, on voit ici que la démocratie ne peut subsister que si les élus placent l'intérêt général au-dessus de l'intérêt particulier.
Une bonne lecture en tout cas et je recommande grandement cette trilogie qui fut une belle aventure. Merci Monsieur Bordage !
Lu dans le cadre du challenge Les Passionnés de Bordage
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Masa
  09 novembre 2015
Acte 3 – J’avoue être parti à reculons pour ce dernier tome. L’envie n’est plus présente. Nous voilà plongé dans l’achèvement de cette trilogie. Un an de plus s’est écoulé et nous sommes plongés en plein cœur de la guerre. D’un côté, les combattants – dont Jean et son ami Élan gris – luttent dans les rocheuses, de l’autre, les civiles qui s’occupent comme ils peuvent pour subvenir à leurs besoins.
Une fois de plus, nous sommes plongés dans le froid et la neige. Le paysage reste désolant et déprimant. Le roman est entrecoupé d’échange épistolaire entre Clara et Jean. J’ai moins aimé ces passages, surtout que la narratrice raconte en quelques paragraphes le chapitre précédent. Une fois de plus, nos deux amoureux sont éloignés. Alors que dans « Ceux qui sauront », Clara avait un rôle minimaliste voire fantomatique, là elle prendra une autre dimension.
Plus j’ai avancé dans le livre et plus j’ai pensé à la première, ainsi qu’à la seconde guerre mondiale. Pour subvenir à l’absence des hommes, les femmes s’émancipent – comme le changement d’habilement pour vaquer à leurs tâches. Autre fait remarquable, la transportation de la révolution russe qui est en marche. Malheureusement, nous n’aurons que des bribes de phrases et pas de contenu. Dans la réalité, l’histoire russe est jalonnée de tyrans despotiques (encore de nos jours). Il est tout à fait normal de retrouver un Tsar dans la dystopie de Pierre Bordage. Il faut rappeler que le dernier Tsar Nicolas II qui avait pour cousin le roi d’Angleterre (si je ne me trompe pas). D’ailleurs, la ressemblance entre ces deux personnes est troublante.
Ce qui m’a troublé est cette fin – ou plutôt cette négociation – un peu naïve. Je n’en dirai pas plus pour ne pas dévoiler l’intrigue.
Si je me suis lancé dans cette trilogie, c’est avant tout pour le talent de Pierre Bordage. Je ne pensais pas échouer dans une triade destinée à un jeune public. Il n’y a rien de péjoratif dans ce que je viens de dire. Je termine mitigé de ces lectures. D’un côté, nous avons un monde fascinant, mais de l’autre une histoire qui tient trop vers la romance. J’ai même trouvé l’écriture famélique de Pierre Bordage. Lui qui m’avait donné goût pour la littérature SF française moderne. J’ai bien aimé que l’auteur apporte des touches sur des thèmes graves tels que la tolérance, l’handicap, la guerre, la misère et bien plus encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
mauriceandre
  30 juillet 2018
Je referme à l' instant le troisième tome de cette Uchronie et je ne peux m'empêcher de frissonner avec Jean qui est parti sur le front et se bat, avec son ami indien Élan-Gris, auprès des troupes de l'Arcanecout contre les royaumes coalisés des Amériques.
Au sein des montagnes rocheuses il lui arrivera plein d'aventure dont il se sortira plus ou moins bien tandis que Clara resté a San Francisco se bat pour faire survivre leur rêve d'une terre ou tous les hommes auraient les mêmes droits.
Dans l'avis donné par lyoko, il écrit que Pierre Bordage aurait été bridé par la connotation jeunesse de cette trilogie, pourtant c'est bien les Jeunes que l'on doit éduquer et faire réfléchir pour éviter que cela ne devienne la réalité.
Que dire de plus que j'aime toujours autant l'écriture de Pierre Bordage, ces personnages sont haut en couleur et l'humour vient de temps en temps dissiper les horreurs que l'espèce humaine ne cesse de s'infliger.
J'espère le rencontrer aux Utopiales et lui dire tout le plaisir que j'ai eu en lisant ses romans
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

critiques presse (1)
Ricochet   03 septembre 2013
Ce roman très humaniste se veut un appel à la résistance, à la lutte contre toute forme d’oppression et de racisme, un réveil des consciences. Il peut trouver moult écho dans l’histoire très contemporaine de notre planète.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
lyokolyoko   15 février 2016
"On a l'impression d'évoluer dans l'une des légendes des peuples amérindiens. Difficile de ne voir là qu'une coincidence en tout cas. Je laisserai les rationalistes, dont je croyais faire partie, donner une explication pseudo-logique à ce phénomène. Ils en dénicheront certainement une : j'ai remarqué que, lorsqu'on cherche une direction précise, on finit toujours par trouver les preuves de ses croyances, quitte à les forger, à tordre le cou à la réalité. J'en arrive à la conclusion que la certitude rationnelle, ou scientifique, n'est qu'une croyance comme une autre. Qu'elle dépend en grande partie du point de départ si on se place sur le plan matériel, on pensera que l'explication matérielle est la seul valide, parce qu'elle repose sur l'observation, donc les sens. Comme les systèmes religieux, cela engendre une certitude et un manque d'ouverture qui, j'en suis convaincu, est l'une des causes fondamentales des malheurs de l'humanité."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
seshat123seshat123   08 août 2017
«Tu as toujours vécu en Arcanecout, le Rouge?
- Je viens d’une réserve du royaume du Nord.
- Quelle idée saugrenue t’a pris de te lancer dans un voyage pareil? Tu aurais pu y laisser ta peau : n’importe qui a le droit de tuer un Rouge surpris hors de se réserve.
-J’ai seulement suivi la voie de ma vision. L’Arcanecout est l’endroit où je dois vivre.
-Qu’est-ce qu’il a donc de mieux que le royaume du Nord ou du Centre, ton Arcanecout ?
-C’est le lieu de tous les possibles. Le lieu où tout commence à chaque instant. Le lieu où les êtres humains osent.
-Bah, la vie se charge de ramener les rêveurs à la raison. »
P97
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
lyokolyoko   14 février 2016
"Ce n'est pas parce que vos actions sont faites au nom de Dieu qu'elles sont justes, déclara-t-il d'une voix calme. Vous prétendez que votre Dieu est tout amour et vous êtes responsables des plus grands massacres qu'ait connus l'humanité"
Commenter  J’apprécie          262
basileusabasileusa   01 novembre 2015
J'ai envie de pleurer sur cette humanité qui refuse d'être humaine, pleurer sur ces malheureux prêts à défier tous les dangers ,toutes les souffrances pour goûter quelques miettes de bonheur. Pleurer, également ,sur les fous qui refusent de partager les richesses, les terres et le savoir. J'ai pu constater que ni les possessions ni le pouvoir ne rendent heureux .
Commenter  J’apprécie          100
Nadou38Nadou38   18 juin 2018
Je pense tout le temps à toi. Le doux grésil de la neige devient ton chuchotement, le sifflement du vent ton souffle, le cri lointain du loup ta plainte, les tourbillons de neige tes danses nocturnes et les flocons sur mon visage les caresses de tes lèvres.
(chap. 1)
Commenter  J’apprécie          121
Videos de Pierre Bordage (47) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Bordage
Pierre Bordage est un écrivain ligérien de science-fiction. Il est considéré comme le maître du genre en France. En 20 ans de carrière il a vendu plus d’un million de livres. Vous allez le voir cet adolescent sexagénaire est un vrai paradoxe, c’est un stakhanoviste de l’écriture qui sait prendre son temps ! Réalisation : Jackie Maugère / Julien Gauthier
autres livres classés : uchronieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Mort d'un clone de Pierre Bordage

Quel âge a Martial Bonneteau ?

47 ans
48 ans
49 ans
50 ans

15 questions
23 lecteurs ont répondu
Thème : Mort d'un clone de Pierre BordageCréer un quiz sur ce livre
. .