AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,32

sur 33 notes
5
0 avis
4
4 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
1 avis
lyoko
  10 octobre 2017
En septembre, mon ami Relax m'a gentiment montré ce recueil de nouvelles que j'avais du volontairement zapper du fait d'une rentrée littéraire assez riche et qui avait fait un immense cratère dans mon budget.

Ma passion pour Pierre Bordage et ma curiosité piquée au vif, m'a poussée a aller voir ... et bien évidemment a acheter ce livre.
Le thème du recueil a été pour moi tellement attirant que je n'ai pas pu faire autrement (on se trouve des excuses comme on peut !).

Les extraterrestres ont envahi la terre. les auteurs de SF ont perdu leur utilité...mais ils se sont reconvertis en détectives privés.

J'ai trouvé l'idée excellente et j'avoue que j'ai adoré cette lecture.

Pierre Bordage a été excellent comme a son habitude. sa plume m'a une fois de plus envoutée. Il reste sans conteste mon auteur de SFFF préféré.

Lors d'une précédente lecture, j'avais déjà croisé le chemin de Laurent Genefort. Mais malheureusement pour moi, cela avait été une déception. Par cette nouvelle, pleine d'humour d'ailleurs, me voilà réconciliée avec l'auteur et je vais aller a nouveau plonger mon nez dans ses écrits.

Quand au troisième auteur, Laurent Whale, qui était un parfait inconnu pour moi jusqu'à ce jour. Cette lecture a été une véritable révélation. J'ai tout simplement adoré sa prose, très humoristique et qui a réussi a tirer plusieurs éclats de rire. Je vais bien évidemment m'attarder dans un futur plus ou moins proche sur ses romans.

Alors, un grand merci a Relax, sans qui je serais passée à côté de ces belles découvertes
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8011
Dionysos89
  04 septembre 2017
L'aventure éditoriale de Crimes, aliens et châtiments n'est pas banale. En effet, sur une de ses idées originales, Laurent Genefort avait élaboré une petite novella pour les éditions Walrus, parue en 2016. Celle-ci plaisant à Jérôme Vincent, directeur des éditions ActuSF, a germé l'idée d'une publication poche dans la collection Hélios, soit d'un recueil de l'auteur (mais il fallait que celui-ci en écrive d'autres du même genre), soit d'une anthologie autour d'un même thème (et il fallait trouver des auteurs pour se lancer dans l'aventure commune). Ainsi, ce sont Pierre Bordage et Laurent Whale qui ont répondu à l'appel pour compléter cette publication, parue lors de l'été 2017.

Laurent Genefort lance ainsi les hostilités avec « Jennifer a disparu ». Dans un monde où les extraterrestres ont débarqué sur Terre, mettant ainsi tous les auteurs de science-fiction au rebus par déficit de public, l'auteur se met en scène en tant que simple détective privé spécialisé, malgré lui, dans les affaires sur et avec des extraterrestres justement. Comme le veut son caractère, Laurent Genefort s'écrit comme un détective privé humble, simple et plutôt timide, ce qui ne l'aide pas du tout dans son travail d'investigateur. Pour autant, une extraterrestre (dont je vous laisse la surprise du profil, référence à l'appui) vient l'embaucher dans son appartement-bureau miteux. Pour l'enquête en elle-même, nous avons avant tout affaire à un « road-trip du pauvre », tant la débrouillardise est mise à l'honneur autant que faire se peut, le tout agrémenté de péripéties chanceuses et de coups d'éclat inattendus. Mais il faut signaler les bonnes idées initiées ici (en même temps, Laurent Genefort est un sacré créateur d'univers, donc il crée une espèce extraterrestre chaque matin), à commencer par l'esprit pratique de l'antihéros et la bonhommie des protagonistes aliens.
Pierre Bordage poursuit avec « Où es-tu, mon Choo ? ». Dans la foulée de Laurent Genefort, Pierre Bordage travestit à peine son patronyme pour se décrire en détective privé sans le sou et sans enquête. À Nantes et ses environs, le porteront ses investigations quand une Terrienne lui demande de retrouver son bien-aimé qui, comme vous vous en doutez sûrement, ne correspond pas aux canons de la beauté façon Éric Ciotti ou Nadine Morano… Comme souvent avec Pierre Bordage, l'impression est forte d'imaginer que son récit est parti d'une émotion ou d'un ressenti à nous transmettre. Les récits sur la tolérance envers l'altérité, sur le fanatisme de certaines communautés qui préfèrent se renfermer sur elles-mêmes ou sur l'introspection des personnages sont bien maîtrisés par l'auteur et c'est ce qui fait le seul de cette novella, car les meilleurs moments sont ces petites trouvailles liées aux extraterrestres et leurs capacités extraordinaires qui permettent au protagoniste de se sauver in extremis.
Enfin, Laurent Whale clôt cette publication avec « L'affaire du FBG ». Même si cette novella est dans la même veine que les deux précédentes et se déroule dans le même univers imposé, l'auteur change d'orientation en poussant le fun et la drôlerie au maximum. Chaque titre de mini-chapitre a sa vanne, chaque scène a sa chute désopilante ou cassant un cliché. Il faut avouer que cela pourra paraître lourd à certains si on y est pas habitué ou si on ne lit pas le tout d'une seule traite afin de rester immergé. Pour le reste, les tenants et aboutissants de l'enquête qui est proposée à « Laurent-Whale-devenu-détective-privé » sont un peu plus télescopés et sont davantage déliés (cette novella dure autant que les deux premières réunies). Pour autant, le récit de Laurent Whale s'appuie davantage sur un humour décapant et une aventure qui fonce tambour battant sans s'arrêter aux détails qui peuvent gêner aux entournures.

Crimes, aliens et châtiments est donc un recueil intéressant, qui se lit certes vite mais permet de retrouver trois auteurs qu'on apprécie dans des nouvelles finalement très introspectives puisqu'on en apprend peut-être davantage sur leur façon de se voir que sur la manière dont ils imaginent l'arrivée des extraterrestres, tout cela en rappelant à bon escient que polar et SF peuvent tout à fait aller de pair.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
JoyeuxDrille
  29 septembre 2017
Trois textes agréablement parodiques, où les auteurs se mettent en scène (et ne se ménagent pas) et jouent avec les codes du roman noir (et même du thriller à la James Bond pour Laurent Whale). Une galerie de personnages extraterrestres tous plus bizarres les uns que les autres mais qu'il ne faut pas sous-estimer. Une bonne tranche de rigolade avec des enquêtes déjantées et des losers magnifiques.
Lien : http://appuyezsurlatouchelec..
Commenter  J’apprécie          60
Seraphita
  04 février 2018
Les aliens, extra-terrestres et autres créatures exotiques ont débarqué sur Terre depuis belle lurette. Conséquence fatale, parmi bien d'autres : les écrivains de SF ne font plus recette et ont dû se reconvertir en détectives privés, spécialistes des ET of course. le lecteur d'un nouveau genre a le privilège de suivre trois d'entre eux dans des enquêtes aussi risquées que déjantées…

« Crimes, aliens & châtiments » est un recueil de trois nouvelles écrites chacune par trois écrivains français de renom en la matière, Laurent Genefort, Laurent Whale et Pierre Bordage, publiées aux éditions ActuSF en 2017.
Le propos se veut volontairement décalé et le second degré tisse allègrement le fil conducteur des trois enquêtes. Les écrivains qui se mettent en scène deviennent de sympathiques anti-héros sur le retour, en quête d'argent et d'une renommée perdue. Ils manient aussi bien la plume que l'autodérision, jouent sur et avec les codes du genre SF, balancent des vannes au kilo, tant et si bien que cela peut devenir, à force, lassant.
Nos trois anti-héros sont trois détectives solitaires, durs à cuire et durs au mal, et qui évoluent dans un univers interlope : autant d'éléments qui s'inscrivent dans les codes du polar hard boiled, d'autant que l'écriture est dépouillée et rend compte d'abord des péripéties vécues par chacun. Les intrigues sont remplies de références aux oeuvres du genre.
Même si le second degré permanent peut lasser, l'humour corrosif est un bon pendant à la noirceur et offre une lecture plaisante, voire jouissive. D'autant que les écrivains n'ont pas perdu leur sens aigu de l'imagination et le lecteur prend plaisir à les suivre dans les méandres de leurs enquêtes tordues, peuplées d'aliens rocambolesques, sur fond de thématiques universelles et intemporelles : l'accueil de l'autre sur ses terres, l'ambivalence entre le repli communautaire et l'ouverture à la différence.
Un bon moment de lecture décalé, mais pas inoubliable pour autant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


Hippolyte78
  08 août 2017
Crimes, Aliens & châtiments, est un recueil de trois grosses nouvelles voir même s'approchant de la novella.
Ces trois nouvelles se basent sur concept commun, quel l'on pourrait qualifier d'original, et qui ne laisse présager aucun doute quand au coté humoristique des écrits proposés.
Le concept étant que notre Terre est envahit par les extraterrestre, qui vont alors cohabiter avec nous humains. Suite à ce grand bouleversement, les auteurs de science fiction vont se retrouver au chômage. En effet leur récits n'intéressant plus personne. Certain vont alors redevenir prof, et d'autre détective privé...
Et si cela ne vous convint pas encore, à l'affiche nous avons Laurent Genefort, Pierre Bordage, et Laurent Whale. Comment ne pas l'acheter ?

Le recueil commence par un préambule, mettant en place l'univers dans lequel vont se dérouler les nouvelles.

On commence le recueil par la nouvelle de Laurent Genefort, intitulé Jennifer a disparu, qui fait 84 pages.
On suit donc Laurent Genefort, détective privé, qui va voir arriver dans son cabinet un totoro... excusez moi un arshules, un extraterrestre arrivé sur terre. Son mari Jennifer a disparu d'ou le titre de la nouvelle ( je sais je suis perspicace ). Ce dernier n'est pas reparu depuis qu'il était parti chercher des sandwichs il y a plusieurs jours. Et ainsi va commencer l'enquête de Laurent Genefort, qui va être forte en rebondissement. Et nous allons découvrir aussi une mouvance anti-extraterrestre qui ne sera pas sans rappeler les mouvance fascistes rejetant l'autre par peur de l'inconnu...

Il s'agit d'une nouvelle très sympathique, forte en rebondissement, en humour, et en référence. le scénario est certes assez simple, mais fonctionne bien, de plus ce n'est pas sur cela que repose la nouvelle. C'est donc très plaisant, on découvre un monde différend du notre dut à l'arrivée d'extraterrestre. Une très bonne lecture

On enchaine ensuite sur la nouvelle de Pierre Bordage, intitulé Où es-tu, mon choo ?, qui fait elle 74 pages.
On suit donc Pierre Bordage, détective privé, qui va voir arrivé dans son cabinet une jeune femme. Son amant à disparu. Ce qui va poser plusieurs problème:
1) L'amant de la jeune femme est un extraterrestre, un jabba plus précisément. Or il est strictement interdit, et réprimé par la loi, de s'accoupler avec des extraterrestre.
2) Pierre Bordage va accepter pour 50 € par jour, et va donc devoir travailler.
Et ainsi commence son enquête, forte en rebondissement, et qui va nous ramener sur la piste de la mouvance anti-extraterrestre.

Certes le scénario ressemble fortement à celui de Laurent Genefort, et qui donc reste aussi simpliste. Cependant l'humour est tout aussi présent, pour nôtres plus grand bonheur. Ajoutez à cela la beauté de l'écriture, Pierre Bordage oblige.

Et on finit ce recueil sur la nouvelle Laurent Whale, intitulé l'Affaire du FBG, qui fait 132 pages, donc bien plus longue que les deux précédentes.
L'histoire nous fait suivre Laurent Whale, ex auteur de science fiction reconverti en détective privé. Il va se faire embaucher par une extraterrestre pour une affaire de vol, d'un engin qui peut mettre en péril la planète entière. L'enquête va donc commencer, et va vite sembler plus compliqué que ce qui était prévu au début. Je ne m'étendrai pas plus ici, par peur de spoiler.

On peut donc noter que le scénarios de la nouvelle est plus développé et original, que celui des deux précédents. Ce qui évite donc une lassitude, qui aurait put se développer au bout des deux premières nouvelles. L'humour toujours présent et drôle, d'ailleurs pour ce qui est de Laurent Whale, que celui fait de très belle comparaison humoristique. C'est un très bon texte pour conclure le recueil.

Conclusion:
C'est une très bonne expérience littéraire ! C'est original par son concept, même si plus basique par les scénarios. On apprécie toujours l'humour présent dans les trois textes, qui même si il ne fait pas rire à gorge déployé, mais fait souvent sourire ! Une chose très intéressante aussi, ce sont les personnages, dans chaque nouvelle, le personnage principal est l'auteur de la nouvelle, se représentant en détective loser. Et tout cela dans une ambiance de vieux polar, comme le laisse présager la couverture en noir et blanc, représentant nos trois auteurs en manteau noir et chapeau avec en arrière plan la tour Eiffel. Ce sont des textes de qualité, pas très surprenant quand on voit les auteurs.
Cependant on peut regretter que nos trois auteurs ne se croisent pas dans leurs histoires. Certes ce ne serait que du fan-service, mais ça aurait été quand même vachement bien !
Recommandé chaudement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
merovech
  17 novembre 2017
D'habitude, je ne fais pas de critique pour les recueils de nouvelles parce que je les lis souvent espacés et qu'il m'est difficile d'avoir une vue globale.
Voilà un livre que j'ai découvert avec Babelio. Des auteurs réputés que j'apprécie, un thème original et des novellas… Longueur de texte que j'apprécie de plus en plus.
Concernant la qualité des écrits et le plaisir que j'y ai pris, je dois avouer que je suis un peu déçu. Les deux nouvelles de Laurent Genefort et de Pierre Bordage se ressemblent assez. le roadtrip d'un détective privé, un peu looser, entouré d'un bestiaire d'aliens plus ou moins originaux. Les rebondissements scénaristiques sont assez poussifs, voire tirés par les cheveux… On suit les événements plus qu'on ne les vit.
Ce sera finalement le texte de Laurent Whale qui sera le plus plaisant. Sans l'auteur le moins connu du recueil mais finalement celui qui a trouvé le meilleur ton. Plus que l'histoire, c'est vraiment le style qui est frais et percutant. Une belle découverte et donc l'envie d'en lire plus le concernant.
Je salue l'originalité de l'idée et souhaite les revoir (notamment Laurent Whale) dans un registre plus séduisant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
quoilire
  23 septembre 2019
A l'image de la modernisation policière de classiques de la littérature comme le tentât Jo Nesbo avec son Macbeth, l'intention de ce livre de fournir trois histoires mêlant histoire policière et science-fiction était bonne mais malheureusement n'est pas tenue.

Ces trois histoires ont recours à de trop gros clichés de la science-fiction et des aliens, faisant penser à un mauvais M.I.B de par son humour et le foisonnement créatif des aliens. Seuls quelques points sont intéressants comme les instances internationales extrapolées en organisations interstellaires, ou les lois pour le respect des aliens, ou encore l'extrapolation de la xénophobie.

Cette faiblesse n'est pas compensée par l'aspect policier. L'intrigue est soit très limitée voire inexistante ou les personnages une nouvelle fois sont emprunts de clichés.

Seules les écritures font de ces histoires faciles à lire.
Lien : https://quoilire.wordpress.c..
Commenter  J’apprécie          10
aureliestrega
  09 mars 2019
Trois histoires de détectives pour aliens très sympas. Des tons différents, piquant, graveleux, pessimistes... J'aime beaucoup l'idée de l'auteur qui se met en scène. Les nouvelles sont drôles, étranges. On ne s'ennui pas même si on ne comprend pas toujours tout. Une certaine cohérence entre les trois enquêtes, c'est sympathique!
Commenter  J’apprécie          10
BulledEleyna
  12 avril 2020
Un recueil de SF humoristique qui m'aura satisfaite en grande partie. Si j'ai beaucoup aimé les textes des détectives Genefort et Bordage, j'ai en revanche moins adhéré à celui de l'enquêteur Whale à l'humour trop surdosé pour mes goûts personnels. Un livre que je recommande malgré tout, ne serait-ce que pour cette idée originale d'imaginer nos auteurs préférés reconvertis en détectives privés pour visiteurs de l'espace. 😉

Voir la chronique complète :
Lien : https://bulledeleyna.wordpre..
Commenter  J’apprécie          00






Quiz Voir plus

Mort d'un clone de Pierre Bordage

Quel âge a Martial Bonneteau ?

47 ans
48 ans
49 ans
50 ans

15 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : Mort d'un clone de Pierre BordageCréer un quiz sur ce livre