AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791097270391
Leha (20/09/2019)
3.37/5   55 notes
Résumé :
Opposés dans un affrontement qui semble sans fin, karmacharis et rachkas s’affrontent depuis la nuit des temps. Dans l’ombre, le souverain des abîmes et ses sbires, les rakchas, s’acharnent à précipiter l’humanité dans le néant tandis que les seigneurs du Karma veillent à sa survie et envoient leurs karmacharis pour intervenir dans les affaires humaines lorsque la trame karmique est déséquilibrée, qu’elle menace d’entraîner l’humanité et la Création tout entière à s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
3,37

sur 55 notes
5
6 avis
4
8 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
1 avis

si-bemol
  30 janvier 2020
Que se serait-il passé si cette monstruosité éructante et hystérique nommée Adolf Hitler avait été éliminée avant d'avoir eu le temps de faire des millions de morts ? Et comment se fait-il que toutes les tentatives d'assassinat dirigées contre lui aient aussi lamentablement échoué, comme s'il avait été en quelque sorte… protégé ? Ce sont des questions - en particulier la seconde - que je me suis souvent posées… et Pierre Bordage également dans son nouveau roman, "Inkarmations".
C'est en effet sur le “cas” Adolf Hitler que s'ouvre le roman avec la mise en scène d'une hypothétique série d'attentats contre le jeune Adolf - nous sommes alors en 1910 - , peintre anonyme et raté hébergé dans un foyer pour hommes et vivotant de divers petits boulots. Des tentatives d'attentats étrangement perpétrées par les forces des ténèbres, et déjouées - tout aussi étrangement - par les forces de la lumière… Est-ce à dire que le futur Führer aurait été secrètement investi d'une mission divine ? Ce serait aller trop vite, bien trop vite, en besogne...
Car le monde dans lequel nous introduit "Inkarmations" est un monde complexe, occulte et divisé qui voit s'affronter de toute éternité des entités spirituelles opposées en charge des destinées des humains et de la terre : les Karmacharis qui veillent à y préserver l'harmonie et la paix, et les Rakchas qui ont juré la perte de l'humanité. Chacun de ces mondes antagonistes possède sa hiérarchie, ses règles, ses récits fondateurs et ses acteurs, qui seront les personnages principaux du roman.
Karmacharis ou Rakchas, ils sont tous dotés d'une personnalité et d'une psychologie particulière, de compétences et d'atouts spécifiques mais également de faiblesses, de questionnements et de doutes - en particulier sur eux-mêmes, la validité des ordres qu'ils ont reçus et le sens profond de leurs missions. Jusqu'ici, rien de bien original par rapport à tous ces récits de fantasy - mais pas seulement - qui bâtissent des mondes au sein desquels s'affrontent, comme dans une vision en noir et blanc, les forces du bien et du mal et leurs représentants.
Là où réside l'originalité de "Inkarmations", c'est que, précisément, nous ne sommes pas ici dans un déchiffrement primaire - où ce qui n'est pas noir est blanc, et inversement - de l'histoire de l'humanité et de sa destinée. Les récits, les époques et les lieux s'entremêlent dans une trame complexe et secrètement interconnectée qui se dévoile peu à peu au gré des aventures de tous ces personnages. Nous les suivons dans leurs voyages, ces entités ponctuellement incarnées sur la terre à l'un ou l'autre de ses points d'entrée de l'espace et du temps : à Vienne au début du siècle dernier, devant Jérusalem assiégée par les troupes babyloniennes, dans une grotte des âges préhistoriques ou dans la Chine de la fin du XXIIe siècle où ont trouvé refuge les restes d'une humanité post apocalyptique irradiée et malade…
Missions secrètes, interventions occultes et qui doivent le rester : protéger ou au contraire détruire une vie pour permettre ou empêcher un avenir, ouvrir un champ de possibilités, en clore à tout jamais un autre, sans altérer le dessin fondamental - sous peine de faire advenir un irrémédiable chaos. Un équilibre précaire, fragile, perpétuellement menacé par des forces antagonistes aux volontés opposées et dont dépend l'intégrité d'ensemble d'une trame karmique qui à chaque instant se tisse ou se défait - une trame dont l'humanité ne peut être consciente et qu'elle doit à jamais ignorer...
"Inkarmations" n'est pas, en tous cas pour moi, le meilleur livre de Pierre Bordage : les personnages manquent un peu de substance (j'ai eu, personnellement, un peu de mal à m'y attacher) et le récit, en permanence éclaté en différents points de l'espace et du temps, n'est pas toujours facile à suivre. Mais l'écriture est fluide, le sujet passionnant, la réflexion intéressante et l'intrigue - en forme de jeu de construction qui reprend la célèbre métaphore du battement de l'aile du papillon - devient vite addictive.
Même si je lui préfère d'autres oeuvres de Bordage, comme “Arkane” ou “Le livre des prophéties”, "Inkarmations" est néanmoins un bon roman qui sait reprendre avec originalité un thème souvent traité, et je l'ai lu avec intérêt et plaisir.
[Challenge Multi-Défis 2020]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
levri
  26 février 2022
Dans ce livre l'auteur met en scène l'opposition des forces du "bien" et du "mal", à moins qu'il ne soit question d'une vision mystique proche de la Trimūrti de l'hindouisme, où une lutte immémoriale cherche à maintenir l'équilibre entre la création, la préservation et la destruction, représentées ici par les humains, les karmacharis et les monstrueux rakchas.
Les Seigneurs, évoluant dans l'Itiasah où le temps n'existe pas, ont connaissance de toutes les vies ayant jamais été vécues et guident les karmacharis qui sont envoyés en mission à travers le temps afin de contrecarrer les tentatives des rakchas pour influer sur les moments clefs qui pourraient générer l'anéantissement de la race humaine.

Le début du livre nous livre une suite d'aventures depuis les premiers temps des hominidés jusqu'aux colonies spatiales, une occasion de rencontrer Hitler dans sa jeunesse, de visiter brièvement le Far-West, d'empêcher l'évasion de Jacques de Molay, Maître de l'ordre des Templiers et de sauver une colonie sur une planète empoisonnée. C'est un peu décousu jusqu'à ce que l'action se concentre sur la citadelle immémoriale des forces chargées de protéger l'humanité où une hiérarchie mal venue a favorisé l'implantation de traîtres dans le conseil des sages - À partir de ce moment les traitrises et meurtres épicés par la jalousie se multiplient, vraiment on ne peut plus se fier à personne. La romance entre Alyane, l'héroïne et Elaki , son amant trahi va servir de fil rouge tout au long du livre jusqu'à ce qu'ils se retrouvent dans une conclusion mystique …

Ce livre m'évoque certains livres des années 1950, pleins de bonnes intentions et mettant en scène des héros aux pouvoirs mystiques avec une certaine naïveté. L'auteur s'est inspiré des religions, «Le Père, Le Tout-Puissant des abîmes, Celui qui règne sur les forces de destruction. Nous sommes seulement ses légions, ses soldats », ça vous dit quelque chose ? et le Karma est omniprésent, réincarnation et tout le toutim - un zeste de romance, quelques scènes d'actions et l'affaire est emballée.
Un livre qui m'a un peu déçu, j'en attendais mieux de cet auteur, mais qui se lit facilement et peut procurer un moment de détente bienvenu …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
TheaBib
  19 juillet 2019
L'histoire du battement d'ailes du papillon, vous connaissez ? Petite cause, grandes conséquences ? Et bien, c'est un peu de ça qu'il est question dans le nouveau livre de Pierre Bordage.
Ou comment les Seigneurs du karma tentent de préserver la trame de l'histoire en envoyant sur Terre des karmacharis, qui doivent intervenir sur de petits événements susceptibles de modifier le cours de l'histoire. Et ou comment les rachkas font exactement l'inverse, espérant entraîner le monde et les humains vers leur chute.
Jusqu'à maintenant, ce fragile équilibre s'est maintenu. Mais pour combien de temps encore ? Des faits étranges surviennent, qui pourraient laisser penser que la balance est en train de pencher du mauvais côté.
On suit ainsi plusieurs personnages pris dans cette course effrénée pour sauver le monde, et dont les histoires se croisent et s'entrecroisent à travers les lieux et les époques, avec en fil rouge la quête d'Alyane pour retrouver à travers la trame du temps son amour perdu, Elakim.
Pierre Bordage, autour du thème assez classique de la lutte du bien contre le mal, nous entraîne dans une intrigue pleine de rebondissements, sombre et palpitante, et nous offre une réflexion passionnante sur la notion de destin, le karma, les vies parallèles, mais aussi sur les dérives du pouvoir, l'obéissance aveugle et le contrôle des individus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
cheyenne-tala
  08 février 2020
Dans le titre, on distingue le mot karma et aussi la notion d'incarnation.
Pierre Bordage nous propose ici un récit palpitant, prenant et passionnant que j'ai eu beaucoup de mal à lâcher afin de vaquer à mes diverses occupations…Un récit estampillé fantasy aux éditions LEHA, mais que je considère comme beaucoup plus que cela.
La trame de l'histoire est forcément de l'ordre du fantastique, puisqu'elle sort tout droit de l'imagination de l'auteur et qu'il faut bien construire un univers, un environnement pour véhiculer ce que Bordage veut exprimer.
Posons donc le décor :
Il y a le « Bien », présent dans le Vimana, l'univers où existe les Seigneurs du karma, ceux qui captent les vibrations de la trame karmique et veillent à l'équilibre de ce « Grand Tout ». Ces Seigneurs transmettent leurs instructions aux grands Sages du Conseil, qui sont chargés d'interpréter les paroles de ces derniers et décident des actions à mener afin de maintenir l'équilibre entre le bien et le mal.
En bout de chaîne, les Karmacharis sont ceux qui vont être envoyés sur Terre, ou ailleurs dans l'Univers, afin de mener des missions conformément aux ordres des Sages.
Le « Mal », est représenté par le Seigneur des abîmes, présent dans un monde souterrain, et qui n'a qu'un seul but, celui de détruire l'humanité, de la précipiter dans le néant, entrainant avec elle tout ce qui existe, pour un retour au vide originel. Ses créatures de main sont des Rakchas. Des monstres à l'aspect épouvantable qui sont également envoyés sur Terre ou ailleurs où les humains ont établi des colonies sur d'autres planètes.
Karmacharis et Rakchas sont envoyés dans différents lieux, à différentes époques, dans un espace-temps non linéaire. Les uns s'acharnent à vouloir contrarier le destin des hommes afin de modifier le futur de l'humanité et les autres à les empêcher d'agir, afin de préserver l'équilibre de la trame karmique.
Voilà pour les grandes lignes.
Mais comme la vie n'est pas un long fleuve tranquille, les choses vont se compliquer. le Mal va s'infiltrer dans le Vimana, et provoquer doute et suspicion. La trame karmique va vaciller, se troubler, et il faudra toute la volonté de quelques âmes exceptionnelles pour tenter de garder le cap et sauver l'humanité.
C'est un récit riche qui peut s'interpréter à différents niveaux.
A travers cette notion de karma et d'incarnations, nous entrons dans une spiritualité que je dirais teintée de bouddhisme, puisque pas mal d'idées y sont, à mon sens.
Et puis il y a aussi une réflexion sur l'organisation des sociétés humaines, depuis la nuit des temps jusqu'à nos jours et au-delà. Une réflexion sur la nature de l'Homme, ses aspirations, ses choix, son destin, son karma, son pouvoir…
Ce roman est d'abord distrayant, et ça c'est essentiel, mais il incite surtout à l'introspection. Il nous pousse à réfléchir sérieusement à notre nature profonde, au sens de la vie et ce que nous en faisons.
Les quelques dernières lignes et la révélation finale m'ont submergée d'émotion.
Un très beau roman.
Bonne lecture ;-)
Lien : https://lebouddhadejade.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
colin22
  30 septembre 2019
On pourrait résumer ce roman par le bien contre le mal'mais avec la plume de Pierre bordage on est transporté dans l histoire.
Des le début l auteur posé la question pont on changer le passé sans changer le futur ?
L auteur nous offre un roman à l égal de son talent.
Commenter  J’apprécie          120


critiques presse (1)
SciFiUniverse   19 novembre 2019
C’est une véritable épopée pour le lecteur, un voyage empreint d’humanisme et de réflexion sur le monde. [...] Comme toujours, l’écriture de Pierre Bordage est élégante, le propos fin et humain. L’écriture est empreinte de spiritualité. Un plaisir à lire édité chez Leha.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
levrilevri   26 février 2022
Abbadon se tourna vers son confrère et l’observa un instant avant de déclarer :
« L’orgueil est le plus grand des obstacles guettant ceux qui parcourent le chemin de la connaissance. J’ai constaté que plus les ciodras montent dans la hiérarchie, plus ils sont secs et cassants, comme du bois mort. Je ne fais pas exception à la règle. L’accession au niveau deux a fait de moi un être prétentieux et stupide. Je suis désolé si je t’ai blessé. Lire ces fables me redonnera sans doute la fraîcheur et l’humilité de mes premières années. Tu as raison : les simples d’esprit n’existent pas, il y a seulement ceux qui se croient supérieurs aux autres et qui diffusent le poison du mépris et de la division.
— Ça ne nous a pas empêchés de devenir amis en tout cas. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Dionysos89Dionysos89   02 janvier 2020
Les simples d’esprit n’existent pas, il y a seulement ceux qui se croient supérieurs aux autres et qui diffusent le poison du mépris et de la division.
Commenter  J’apprécie          90
levrilevri   26 février 2022
La question la frappa avec la violence d’un coup de poing tandis qu’elle le regardait arracher à féroces coups de dents des morceaux de viande rouge solidement accrochée à un os : Tzor était-il… Elakim ? Elle ne se l’était pas posée jusqu’alors, répugnant à imaginer son aimé tombé aussi bas dans l’échelle de l’évolution, mais l’intérêt qu’elle portait à cet adolescent d’une époque tellement sombre qu’elle paraissait arrachée au néant trouvait peut-être là un début d’explication. Elle le dévisagea avec une ardeur nouvelle qui entraîna Tzor à lever sur elle un regard surpris. Elle chercha des signes qui lui permettraient de le reconnaître, une lueur dans le regard, la furtivité d’un geste, un pli de la bouche, une attitude caractéristique, une façon de se passer la main sur l’épaule, sous l’aisselle ou sur la poitrine, mais il n’exprima rien d’autre que cet étonnement qui lui agrandissait légèrement les yeux et donnait à son visage l’air d’un ours brutalement tiré de son hibernation, une ressemblance accentuée par l’énorme peau brune qui lui couvrait les épaules, le dos et le bassin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   26 février 2022
L’intervenant se rua ensuite sur l’autre agresseur, lui saisit le bras, le contraignit à lâcher sa canne-épée et le faucha d’un balayage aussi précis que puissant. Le crâne de l’homme heurta durement le sol pavé de la ruelle. La lumière de ses yeux rouges décrut brusquement, son apparence s’estompa tout à coup ; ou, plus exactement, une nouvelle forme émergea de son corps, une face grimaçante, des crocs recourbés saillant de la bouche, une peau rugueuse et crevassée…
  « Rentrez chez vous. »
La voix, féminine, envoûtante, le tira de sa stupeur. Elle appartenait à une jeune femme blonde aux yeux d’un gris très pâle et au visage à la douceur angélique, vêtue d’un manteau dont elle releva le col.
« Qui êtes-vous ? demanda-t-il.
— Peu importe. Vous serez tranquille, désormais.
— Qui sont ces hommes ?
— Il est des choses qu’il vaut mieux ignorer. »
Elle s’éloigna et se fondit rapidement dans la nuit. Subjugué par sa beauté, il mit du temps à réagir.
« Je ne me suis pas présenté, cria-t-il. Je suis Adolph Hitler. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   26 février 2022
Lumik l’avait esquivé d’un retrait du buste et, en même temps, avait plongé la main dans la poche de sa tunique et saisi le manche du coutelas. Il se fendit de tout son long pour planter la lame dans la poitrine de son vis-à-vis dont les contours devinrent flous après une série de spasmes, comme s’il s’effaçait. Le rougeoiement progressif de ses yeux déjà révulsés étonna le ciodra, ainsi que l’apparition progressive d’une autre forme, une créature lui sembla-t-il, dans les replis de la dalmatique empourprée. Les cris stridents des administrateurs le tirèrent de son saisissement et l’avertirent qu’il devait filer au plus vite. Il détala dans le couloir comme s’il avait tous les monstres des légendes du Karma à ses trousses.
La voix d’Abbadon l’accompagna un court instant
« Qu’as-tu fait, malheureux ? »
Il ne se retourna pas, il courut et courut encore jusqu’à l’extrême limite de ses forces
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Pierre Bordage (57) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Bordage
Pierre Bordage vous présente "Dune" de Frank Herbert aux éditions Robert Laffont.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2457478/frank-herbert-le-cycle-de-dune-volume-1-dune
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : karmaVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

Mort d'un clone de Pierre Bordage

Quel âge a Martial Bonneteau ?

47 ans
48 ans
49 ans
50 ans

15 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : Mort d'un clone de Pierre BordageCréer un quiz sur ce livre