AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Eve-Yeshe


Eve-Yeshe
  16 mars 2016
Une étrange bulle blanche d'une cinquantaine de mètres de diamètre est découverte dans une petite ville de l'ouest de la France. Mystérieusement elle attire un enfant de trois ans, Léo qui s'avance vers elle, comme hypnotisé, fasciné. Rien ne l'arrête et il est absorbé par le bulle.

Lorsque sa mère, Elodie décrit le phénomène, on la prend pour une folle, hystérique qui a dû faire mal à son enfant. Une journaliste, Camille, est chargée par son magazine de faire une enquête sur ces étranges évènements. On la surnommera « Madame bulle » et sa première interview sera consacrée à Elodie.

D'autres bulles apparaissent en France mais aussi dans le monde entier et les enfants de moins de quatre ans sont tous attirés par elle et disparaissent.

Tous les pays vont conjuguer leurs efforts pour tenter de les faire disparaître, mais elles grossissent et sont de plus en plus nombreuses. Leur activité magnétique est telle que les réseaux électriques et numériques ne fonctionnent plus et on doit revenir aux anciens moyens de communication.

On fait appel à un artificier de l'armée qui va tenter tous les cocktails existant pour faire exploser la bulle, mais rien n'y fait, alors l'ONU décide d'utiliser les grands moyens avec ce qu'on appellera les « pédokazes »…

Ce que j'en pense :

L'auteur nous décrit très bien ce monde étrange, où l'on essaie de détruire ce que l'on ne comprend pas. Il y a des êtres qui tentent à tout prix d'établir un contact avec les bulles que l'auteur appelle « Les dames blanches », notamment les passionnés d'Ufologie qui se font traiter d'illuminés, comme Basile et Camille dont les dames blanches ont pris un fils, Nathan.

de l'autre, on trouve tous les fadas du complot, ultra militaristes qui voient une occasion de donner un sens à leur vie en devenant des miliciens. On s'attache quand même au premier artificier, ex légionnaire, porté sur la bouteille qui retrouve un sens à sa vie, en imaginant ses cocktails explosifs, alors que d'autres sont franchement antipathiques…

Pierre Bordage, comme d'habitude nous décrit bien les dérives du monde moderne, la façon dont les militaires décident de recenser tous les enfants et demandent aux parents de désigner un des leurs pour devenir une bombe humaine, car c'est la seule façon, apparemment, de déstabiliser les dames blanches, mais c'est un répit de courte durée. C'est ce qu'on va appeler « Loi d'Issac »

On retrouve bien-sûr la passion de Pierre Bordage pour la mythologie et aussi pour l'Histoire, certains éléments rappellent la milice sous l'Occupation, (les dénonciations, les rafles au petit matin, le traitement des enfants Kamikazes qui évoque les camps de concentration). Mais, certaines descriptions font penser à ce qui se passe de nos jours, terrorisme, Etat d'urgence… malgré tout, il semble garder foi en l'être humain…

Bref, j'ai beaucoup aimé ce roman. Cette histoire m'a plu d'emblée et j'ai dévoré le livre. J'ai découvert l'auteur avec « le feu de Dieu » qui m'avait beaucoup plu. Donc, j'ai bien l'intention de continuer à découvrir son univers.

Note : 8/10
Lien : http://eveyeshe.canalblog.co..
Commenter  J’apprécie          480



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (45)voir plus