AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782841721818
29 pages
L'Atalante (30/11/-1)
3.8/5   5 notes
Résumé :
En manque cruel d’argent, un jeune homme va accepter un job dans lequel sa vie sera mise en jeu. Critique de la société de loisir qui pousse de plus en plus loin les limites du jeu, la surveillance extrême est aussi pointé du doigt puisque beaucoup de problèmes du jeune homme sont du à la puce commune à toute la population (ou peu s’en faut). Amzen est le personnage type, pauvre et qui va se retrouver pris au piège d’une société essentiellement axé sur la loi de l’... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
lyoko
  30 juin 2020
Une petite nouvelle très courte.
Une belle façon de s'immerger dans l'univers de Pierre Bordage.
Il critique à sa façon une société en devenir, l'attrait de l'argent ou le besoin, la trahison, le traçage.
Une belle vision de la société actuelle ou plutôt de la liberté , ou de ce qu'elle risque de devenir.
Quelques pages de lecture qui se lisent toutes seules , complètement accessible a des ados aussi bien par le nombre de pages ( "non mais ! je ne vais pas lire ça tu as vu le nombre de pages ? " dirait ma fille en quatrième) que par le contenu.
Commenter  J’apprécie          707
le_mec_gentil
  30 septembre 2020
j'aime bien comment Pierre Bordage essaye de nous faire comprendre la valeur de l'argent cela a beau etre un texte futuriste il arrive a nous faire revenir a notre epoque et dire que l'argent ne vaut pas une vie. Et aussi il aurait pu terminer par une fin tragique mais il a preferer un fin un peu heureuse ce qui est bien. merci et desoler pour les fautes.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   22 janvier 2017
L’endroit offrait pas mal de planques, sans compter la rivière, une échappatoire possible au cas où les choses tourneraient mal, et j’ai été bercé par un doux vent d’optimisme : cinq heures à tenir, pas la mer à boire, vingt mille euros au bout, le jeu en valait la chandelle. Aussitôt, une autre partie de moi-même a hurlé que le fric n’a jamais fait le bonheur d’un mort. C’était bien de ça qu’il s’agissait, de quatre cinglés qui auraient payé très cher le droit de me trouer la peau et qui en voudraient pour leur argent. Seigneur, notre monde était tombé bien bas et, moi, je pataugeais dans ses égouts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
rkhettaouirkhettaoui   22 janvier 2017
Elle dit souvent en riant qu’elle m’aime comme je suis, avec une main en moins, que je devrais oublier ce projet de greffe. Mais j’ai le ferme espoir qu’un jour je pourrai pétrir ses deux seins en même temps. Elle parle de vendre sa maison de la Haute-île, un héritage de ses grands-parents, et de m’emmener sur Mars, où tous les rêves sont permis. En attendant, je me sens bien à Rezé. Lorsqu’elle part au travail – vous ai-je dit qu’elle est infirmière ? Le destin parfois vous embrasse à pleine bouche –, je m’occupe de la maison, je cuisine, je bricole, je renais à la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   22 janvier 2017
Cela faisait bien longtemps qu’il n’y avait plus de place chez nous pour les sentiments. Nous partagions l’espace, les factures, les emmerdes en tout genre, les poignées d’euros glanés au hasard des boulots précaires, les désirs mécaniques, mais chacun de nous rentrait en lui ses rêves, ses caresses et ses envies d’abandon.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   22 janvier 2017
Sa jeunesse m’a surpris. Sa beauté aussi. Son corps blanc se devinait à contre-jour sous le tissu de sa longue chemise de coton. Elle n’avait sans doute pas trente ans, et son visage, encadré de longs cheveux clairs, avait la pureté d’une icône.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   22 janvier 2017
J’ai dégluti, mes pensées se sont entrechoquées comme des boules de billard, j’ai ébauché des dizaines de projets, puis je me suis souvenu de cette fable, La Laitière et le Pot au lait, et je suis redescendu sur terre aussi sec.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Pierre Bordage (57) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Bordage
Pierre Bordage vous présente "Dune" de Frank Herbert aux éditions Robert Laffont.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2457478/frank-herbert-le-cycle-de-dune-volume-1-dune
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : sfffVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

Mort d'un clone de Pierre Bordage

Quel âge a Martial Bonneteau ?

47 ans
48 ans
49 ans
50 ans

15 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : Mort d'un clone de Pierre BordageCréer un quiz sur ce livre