AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782070787746
232 pages
Joëlle Losfeld (03/09/2009)
3.59/5   17 notes
Résumé :
Inès a quinze ans à la mort de son père, un communiste espagnol exilé en France à la fin de la guerre civile. Elle doit alors quitter Arles, la ville de son enfance, pour s'installer à Paris chez son frère Pablo, de vingt ans son aîné. Elle découvre qu'il vit dans l'opulence et semble se livrer à des activités douteuses... Mais Pablo abandonne très vite son rôle de tuteur et laisse Inès seule face à des désirs et des idéaux dont elle n'est soudain plus si sûre. Elle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
isanne
  19 janvier 2021
Inès a quinze ans. Son père vient de mourir. Sa mère étant décédée, un an auparavant, Inès doit quitter la ville qui l'a vue naitre, Arles, pour aller s'installer chez son frère qui vit avec sa famille à Paris. Ce frère de vingt ans son ainé qui semble mener une vie facile et aisée alors qu'Inès a mené jusque là une vie des plus simples avec ses parents.

D'Arles la ville de l'enfance à Paris la ville aux mille visages, où Inès va s'inventer une liberté dans ses errances et dans ses occupations. D'Alméria, en Espagne, où le frère a pu racheter la maison du père et continuer à faire exister ainsi une partie de la vie de celui-ci, vie qui résonne avec l'Histoire du pays, et New York où habite celui qui a su faire battre plus fort le coeur d'Inès, c'est par le Mexique que celle-ci transitera pour faire un examen de sa vie au moment où tout semble semble basculer en même temps.

C'est le récit d'une famille, le récit d'une vie d'engagement - celui des parents, le récit d'une vie facile que le frère s'offre en s'autorisant quelques libertés avec les lois.
C'est le récit de l'adolescence d'Inès, de son entrée dans l'âge adulte, du chemin qu'elle s'invente, tout en originalité, loin des modes, des sentiers habituels, d'une éducation qu'on veut lui imposer.
Mais c'est surtout le récit de l'absence : cette absence qui semble être devenue la compagne de vie de la jeune fille. Absence des parents partis trop tôt, absence du frère qui ne subvient qu'aux besoins matériels de sa soeur, et qui s'éloigne encore davantage de celle-ci, malgré lui, absence de ce musicien qui a promis, mais qui apparait et disparait en pointillés de sa vie.
C'est le récit d'une jeune fille, intelligente, d'une sensibilité de tout instant, le récit d'une plume, accrochée à l'arbre de vie et qui est malmenée par les vents de l'existence.


C'est drôle et on rit en lisant, c'est mélancolique et on s'attriste avec et pour Inès, le style est souvent enjoué, plein de réparties, vif, virevoltant mais les sentiments sont parfois un bien lourd fardeau à porter !
Un roman , tout en séquences, rapides, des évocations qui s'entrecroisent, un peu comme si Inès nous laissait regarder les tirages des photos qu'elle ne cesse de prendre, comme autant de points d'ancrage dans une vie bien tourbillonnante.


Vous l'aurez compris, une écriture qui m'a complétement conquise, un bien beau premier roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          426
Lucioledanslalune
  08 octobre 2012
Inès est une jeune femme seule, blessée par la vie, renfermée sur elle même, depuis la mort de ses parents quand elle avait quinze ans et l'incarcération de son grand frère. Alors elle marche, elle erre, elle fuit, Paris, l'Andalousie, les Etats-Unis, en quête de la mémoire de son père et surtout en quête de sa propre identité.
Commenter  J’apprécie          10
Lalivrophile
  09 mars 2011
Sous des dehors insouciants, ce roman est grave. le lecteur découvre une palette de personnages qui ne manquera pas de l'attirer. Traversé de notes humoristiques (la tante Anna), de pointes de légèreté (le réveillon à Almeria), d'éclairs de poésie, le récit d'Inès est bien écrit. Camille Bordas parvient parfaitement à plonger son lecteur dans la vie de cette adolescente secrète par obligation. En effet, on se rend compte que personne ne cherche vraiment à comprendre Inès, à l'écouter, à l'aider. Son frère l'aime maladroitement, et il n'en a pas toujours le temps. Quant à Nathalia, Inès comprend trop tard que le fait qu'elles ne se soient pas rapprochées est autant sa faute que celle de sa belle-soeur.
Inès est adolescente, cependant, elle n'a rien de celles que certains romanciers se contentent de brosser à traits grossiers et à grands coups de clichés. du coup, le lecteur sympathise avec elle, et la suit volontiers dans ses errances tant mentales que physiques.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sld09
  27 juin 2017
Ca a été un lecture en demi-teinte pour moi. Camille Bordas a une très jolie plume, mais l'intrigue m'a laissée sur sa faim : l'histoire d'amour très romantique n'aboutit pas vraiment (ni dans un sens ou dans l'autre).
Commenter  J’apprécie          10
Nahe
  26 octobre 2010
C'est un livre coup de coeur que je vous présente ici : attirée par le titre, j'ai dévoré le premier roman de Camille Bordas et j'ai adoré cette lecture. de la Provence à Paris, de Paris au Mexique, du Mexique aux Etats-Unis, avec des passages par l'Espagne, j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre le cheminement d'Inès, sa sortie de l'adolescence, à la recherche d'une place bien à elle dans la vie.
La suite sur mon blog...
Lien : http://nahe-lit.blogspot.com..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
isanneisanne   13 janvier 2021
C'est souvent comme ça. Je pense à mes parents, disons, continuellement, mais toujours de cette façon, dans des situations presque triviales. A de très rares moments je parviens, comme au travers d'un rideau, à voir leur mort en face, avec tout ce que cela induit d'angoisses, de plus jamais. Mais c'est beaucoup trop violent. Je ne réalise qu'ils sont partis, vraiment partis, que quelques secondes par jour, et ces secondes sont comme ces cris silencieux qu'on pousse dans un cauchemar, comme des châteaux de cartes qui s'effondrent après tant d'efforts pour repousser l'image inacceptable de la disparition.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
isanneisanne   14 janvier 2021
J'ai le sentiment qu'en ce point précis du globe, le temps s'arrête, qu'il est strictement impossible que quelqu'un puisse penser à moi tant que je resterai assise là, et malgré ce sentiment, je n'ai pas envie de partir. C'est peut-être mieux qu'on ne pense pas à moi. C'est plus simple. Plus confortable. Si personne ne pense à moi, eh bien cela signifie que je n'ai plus à le faire non plus.
Commenter  J’apprécie          170
sld09sld09   08 septembre 2017
Septembre est revenu comme si de rien n'était. Comme s'il n'avait pas tout emporté sur son passage à sa dernière visite. Comme quelqu'un avec qui on s'est foutu sur la gueule et qui revient frapper à votre porte quelque temps plus tard, ne dit pas bonjour, ne s'excuse en rien, et va directement vous taper une bière dans le frigo.Ma femme est morte le premier jour de septembre, l'année dernière.
Commenter  J’apprécie          10
isanneisanne   12 janvier 2021
... l'habitude est plus forte que nous.
Commenter  J’apprécie          142

Videos de Camille Bordas (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Camille Bordas
C'est la rentrée sur Bookeenstore ! Notre libraire vous présente trois titres de la rentrée littéraire 2018 à ne pas manquer dans notre nouvelle vidéo.
---------------------- Les livres dont on vous parle dans cette vidéo : - Isidore et les autres de Camille Bordas : http://bit.ly/2LNrPHW - Un gentleman à Moscou d'Amor Towles : http://bit.ly/2C4nvEr - La Purge d'Arthur Nesnidal : http://bit.ly/2LHWiGY
Découvrez notre page dédiée à la rentrée littéraire 2018 sur Bookeenstore : http://bit.ly/2N6xWvx
---------------------- Vous pouvez également venir parler littérature et lecture numérique avec nous sur : - Twitter : https://twitter.com/Bookeen - Facebook : https://www.facebook.com/Bookeen - Instagram : https://www.instagram.com/bookeen_cafe/
---------------------- Musique de fond : I Will Not Let You Let Me Down (Instrumental Version) by Josh Woodward (licence CC) http://bit.ly/2qSEksB
+ Lire la suite
autres livres classés : Andalousie (Espagne)Voir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3001 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre