AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Francis Valéry (Préfacier, etc.)
EAN : 9782730405089
253 pages
Nouvelles Editions Oswald (30/11/-1)
4.1/5   10 notes
Résumé :
Fuir son Soleil qui va exploser en nova n'est pas « tout naturel » pour notre mère,
la Terre.
Et même si ses enfants, les hommes, l'en persuadent, que va-t-elle, et que vont-ils,
rencontrer de radicalement imprévisible — comme choses, comme créatures — dans
leur course cosmique ?
Sur cette Terre en fuite, savants, politiques et mystiques parviendront-ils enfin à
s'entendre sur la nécessité, ... >Voir plus
Que lire après Terre en fuiteVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Cela fait un bon moment que je recherche ce texte , que j'ai retrouvé chez moi … impossible pendant longtemps de me rappeler l'auteur et le titre :
De Carsac , Terre en fuite , dans l'intégrale de l'auteur parue en Belgique chez Lefrancq ( pour ce qui me concerne ) ….
Je l'ai relu récemment .
La mise en place du récit présente un aspect légèrement « Comics » , ce qui fait de ce roman un texte en partie connoté « jeunesse « .
Mais en en fait c'est un morceau de plaisir pour tous les âges .
La terre quitte le système solaire volontairement car le soleil est au bord de l'explosion .Une Nova très imprévue est manifestement et sans ambiguïtés possibles , le destin à court terme de de cette étoile qui nous est familière .
Où allez ? comment passer l'épreuve ? soubresauts divers et variés de tous ordres , mais la terre n'est-elle pas finalement le meilleur vaisseau spatial que l'humanité ait sous la main ?
Je passe sur l'intrigue ….
C'est un texte assez unique car il évoque très concrètement l'impact sur la terre de la perte absolue du soleil .
C'est très progressif dans la description du processus de déstructuration de l'environnement terrestre . Très méticuleux dans la description et c'est un moment délicieux de hard science soft finalement .

Un texte bien écrit qui enflamme l'imagination avec un « sens of wonder » tout à fait sous contrôle et avec une grande rigueur sur le fond et la forme .
Pour conclure , je précise que ce texte n'a pas pris une ride sur la forme , au contraire le style est délicieusement classique et de qualité .

Je me suis léché les bibines tout le long de la lecture … avec un plaisir certain … : et même pas coupable …
Commenter  J’apprécie          480
Le récit que vous allez lire est celui, contenu dans un épais pli cacheté, que Périzac a hérité de Paul Dupont, aujourd'hui, mort depuis onze ans.
Il contient une page d'histoire du futur...
C'est dans des circonstances pour le moins étranges que Paul Dupont devint le plus grand mathématicien, mais aussi le plus grand physicien, de la terre.
Une nuit, au cours d'un orage violent, une langue de feu violette s'abattit, durant une dizaine de secondes, sur son laboratoire.
Dans l'atmosphère devenu lumineux, une forme humaine, transparente, à peine visible, qui flottait dans l'air, le toucha et le fit tomber, soudainement inanimé...
A son réveil, il remit en question la conservation de l'énergie, la relativité et émit l'hypothèse de radiations inconnues se propageant bien plus vite que la lumière.
Il était devenu un homme double, à la fois Paul Dupont et Haurk Akéran, coordinateur suprême du temps du grand crépuscule !
Haurk est un "tekn", homme d'un futur lointain qu'il va d'abord conter :
- une histoire, faite de grandes avancées technologiques, ponctuée de nombreuses rechutes vers la barbarie appelées "crépuscules"...
- une histoire qui vit, durant mille ans, l'invasion, de la terre par des êtres terribles venus de l'espace...
- une histoire qui vit aussi la découverte de l'hyper-espace...
- une histoire où l'homme qui dirigea les travaux de transformation de l'atmosphère de Vénus s'appelait Pouhl Andr'son...
Mais en travaillant à sa théorie de l'extension des tâches solaires, Haurk parvint à la conclusion que la fin du monde était proche !
Le soleil, noyant son système entier dans une marée de feu, allait éclater....
Paru en 1960, dans la mythique collection du "Rayon Fantastique", ce roman de science-fiction est à la fois classique et novateur.
Il est inventif, écrit de manière efficace.
Les rebondissements imprimés au récit ne laissent aucun temps mort.
Sur cette terre en fuite, savants, politiques et mystiques vont-ils arriver à s'entendre sur la nécessité, la direction, et sur la signification de ce sprint cosmique ?
Que vont rencontrer les hommes au cours de ce formidable voyage ?
Articulé en quatre chapitres - "le naufrage du temps", "le cataclysme", "le grand crépuscule" et "l'odyssée de la terre" - ce roman est passionnant.
Il entraîne son lecteur, sans aucune forme de résistance possible, à travers le temps et l'espace.
Francis Carsac nous embarque dans un sacré voyage...


Commenter  J’apprécie          350
F. Carsac, alias François Bordes, un scientifique français dont la spécialité était la préhistoire, a écrit plusieurs livres de SF, dont l'excellent "Ceux de nulle part". "Terre en fuite" lui est à peine inférieur. C'est un space opera de la même veine. Son héros principal est un personnage venu du futur dont l'esprit a pénétré un homme du XXème siècle, au cours d'un violent orage. Haurk Akéran, un savant jeune et intrépide, a joué (ou plutôt jouera dans l'avenir) un rôle essentiel dans l'histoire de notre planète. Il découvre par hasard que le Soleil doit exploser prochainement. Pour sauver toute l'humanité, une solution radicale est proposée, puis mise en oeuvre: il s'agit de transporter la Terre toute entière loin du Soleil moribond, puis de l'amener sur une orbite convenable autour d'une autre étoile: quel défi extraordinaire ! En ce qui concerne les voyages interstellaires, je n'ai jamais lu un livre allant aussi loin dans l'audace et l'originalité. C'est Haurk Akéran qui assume le rôle de coordinateur suprême de cette immense entreprise. Je ne dévoilerai pas toute l'intrigue. L'auteur sait écrire un livre d'aventures, avec tout ce qu'il faut de surprises et de rebondissements. Il décrit aussi à grands traits la société du futur, qui est très différente de celle que nous connaissons présentement. L'écriture est allègre et le lecteur ne s'ennuie pas. Pour toutes ces raisons, je recommande ce roman de SF.
Commenter  J’apprécie          30
Tout le monde sait que le Soleil est un astre qui produit de l'énergie. C'est une étoile qui nous fournit de la lumière et de la chaleur.

Mais qu'arriverait-il si le Soleil se transformait en nova, c'est-à-dire qu'après une période d'éclat de vive intensité, celle-ci déclinait ?

Il est mort le soleil, fut le titre d'une chanson. Mais ce décès entraînerait-il ipso facto celui de notre bonne vieille Terre ?

Aussi, quand les physiciens calculent avec certitude la date de transformation du Soleil en nova, date assez rapprochée, ils imaginent de faire déménager la Terre accompagnée de Vénus, et, en voyageant dans le cosmos, trouver une étoile de remplacement. Cela ne va pas sans perturbations, ni dissensions.

Les Destinistes, par exemple, qu'aujourd'hui on appellerait peut-être des Complotistes, se soulèvent contre l'autorité en place, préférant mourir que de voir le cours du destin changer par la seule force de l'homme.

Autre problème qui va se poser à nos explorateurs, à nos émigrés dans l'Univers, dans le Cosmos : Si d'autres créatures vivent sur des planètes inconnues, quel sera l'accueil réservé à ces envahisseurs ?



Ce roman dû à la plume d'une des pionniers et des maîtres de la science-fiction française d'après-guerre est préfacé par Francis Valéry, spécialiste incontesté de la science-fiction, libraire, éditeur, et maître d'oeuvre d'un fanzine remarquable « Ailleurs et Demain ».

Francis Valéry qui rend hommage, un hommage mérité, à Francis Carsac, mais qui égratigne au passage auteurs, éditeurs et critiques. Quelques pages savoureuses, passionnées, polémiques mais au combien véridiques. Ou presque.

Lien : https://leslecturesdelonclep..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Je sais bien que personne ne croira ce que je vais écrire.
Et pourtant nul autre que moi n'est aujourd'hui capable d'apporter quelques lumières sur l'étrange personnalité de Haurk, je veux dire de Paul Dupont, le physicien le plus doué qui ait jamais vécu sur notre planète.
Comme on sait, il est mort il y a onze ans, dans un accident de laboratoire, avec sa jeune femme Anne.
Par testament, il m'a institué le tuteur de son fils Jean, et a fait de son exécuteur-testamentaire, car il était sans famille.
Je suis donc en possession de tous ses papiers, de toutes ses notes inédites.
Mais hélas, elles ne pourront jamais être utilisées, à moins que ne se révèle un Champollion doublé d'un Einstein.
Et j'ai aussi le manuscrit que vous allez lire, écrit, lui, en français.....
Commenter  J’apprécie          172
seules quelques équipes de jeunes gens aventureux trouvaient plaisir à escalader les montagnes couvertes d’air gelé.
Commenter  J’apprécie          290

Video de François Bordes (II) (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Bordes (II)
Présentation du livre "Pour patrie l'espace" de Francis Carsac. Parution aux éditions de l'Arbre vengeur le 1er octobre 2020.
autres livres classés : science-fictionVoir plus


Lecteurs (29) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4998 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..