AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782221104071
288 pages
Robert Laffont (17/05/2006)
3.17/5   33 notes
Résumé :
Ses parents ne pouvant s'occuper d'elle, la petite Clotilde, onze ans, se retrouve sous la garde de sa grand-mère, une femme cassante et aigrie. Son seul ami est le voisin, Aurélien, un aveugle bourru qui s'est pris d'affection pour la petite fille pétillante. Lorsque le vieil homme entreprend de se rendre à Lourdes avec son ami François dans l'espoir d'un miracle qui lui rendrait la vue, Clotilde décide d'être du voyage... Le vieillard atrabilaire, son ami alcooliq... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
LydiaB
  11 juillet 2014
La petite Clotilde, 11 ans, se retrouve à être élevée par sa grand-mère. Non pas qu'elle ait perdu sa mère... encore que... Mais disons que sa génitrice préfère passer du bon temps avec son nouveau compagnon. Seulement voilà, Marguerite est loin du cliché de la grand-mère gâteau qui passe son temps à faire des confitures ! Elle serait plus dans le même cas de figure que Tatie Danielle, si vous voyez ce que je veux dire... Passons sur le grand-père, Gaston, il est quasi-inexistant. Il faut dire qu'on a bien compris qui portait la culotte dans le couple ! Comment en vouloir, dès lors, à cette gamine qui se met à faire les 400 coups, qui parle à un ami imaginaire... et qui est toujours fourré chez le voisin ? Ce dernier, répondant au prénom d'Aurélien, est aveugle. Son frère veut absolument le mettre dehors pour toucher sa part de la maison familiale. Deux oiseaux tombés du nid, voilà ce que sont Aurélien et Clotilde. Aussi, lorsque l'aveugle veut partir à Lourdes (avec un autre gars paumé, alcoolique de surcroît) - projet insensé - afin de retrouver la vue, on ne s'étonnera pas que l'enfant veuille le suivre...

Très agréable à lire, ce roman nous entraîne dans une sorte de "road-movie" où chacun part à la recherche du bonheur. Un grand merci à l'amie qui me l'a offert. Ce fut une petite bouffée de fraîcheur, même s'il y a des moments durs. "L'équipée sauvage" amène, certes, aux bons sentiments et à une pointe d'angélisme moralisateur mais on en a besoin parfois !

Lien : http://www.lydiabonnaventure..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          510
EnjoyBooks
  27 septembre 2012
Juste un coin de ciel bleu de Gilbert Bordes. (Genre : Aventure, Contemporaine).

Editions : Robert Laffont
Prix : 19,30€
Année de parution : 2006

.Résumé : Ses parents ne pouvant s'occuper d'elle, la petite Clotilde, onze ans, se retrouve sous la garde de sa grand-mère, une femme cassante et aigrie. Son seul ami est le voisin, Aurélien, un aveugle bourru qui s'est pris d'affection pour la petite fille pétillante. Lorsque le vieil homme entreprend de se rendre à Lourdes avec son ami François dans l'espoir d'un miracle qui lui rendrait la vue, Clotilde décide d'être du voyage... le vieillard atrabilaire, son ami alcoolique et la petite fille au caractère bien trempé se lancent dans l'aventure. Les trois comparses, pour atteindre leur objectif, vont devoir surmonter des épreuves qu'ils ne soupçonnaient pas, comme la faim, le froid - et même la clandestinité, car les deux hommes sont recherchés pour enlèvement. Leur périple sera aussi fait de rencontres, de rêves et d'amitiés, de vérité. Au-delà de la solitude, et de tous les maux...
.Mon avis : C'est un livre que je ne pensais pas du tout lire ! A vrai dire, je l'ai découvert le weekend dernier dans la table de chevet de ma maman, et ma grand-mère m'a dit que c'était une belle histoire. Elle m'a convaincu de le lire et je la remercie. Effectivement, c'est une belle histoire qui se lit vite et on s'attache facilement aux personnages. La couverture m'a aussi intrigué, cette belle petite fille aux yeux bleus qui parait si triste... Alors me voilà partie dans un roman qui est ni fantastique, ni bit-lit, ni dystopique.

. Après avoir eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire, à cause de la profusion des personnages et de la mise en place de l'intrigue, on s'éprend de ce roman. On nous présente l'histoire de Clotilde et d'Aurélien. Clotilde est une petite fille, qui va à l'école, dont les parents sont séparés et qui va devoir aller vivre chez sa grand-mère. Son père étant alcoolique et sa mère qui vit chez Alain, son nouveau compagnon, ne peut pas l'accueillir. Aurélien lui, est un homme âgé et aveugle, il vit dans un petit village et il est le voisin des grands-parents de Clotilde et a un penchant pour le vin. Il a un sale caractère mais n'est pas méchant et joue du piano pour faire transparaitre ses émotions. Une fois les bases posées par l'auteur, tout va très vite. Clotilde qui est laissée par sa mère chez sa grand-mère commence à se sentir malheureuse et fait les 400 coups. Elle invente des histoires dans le jardin pour se rassurer et se sentir plus forte. Puis elle rend visite à Aurélien, maintenant devenu son voisin, après l'avoir entendu joué du piano. Aurélien n'est pas habitué à avoir beaucoup de visite, mais bizarrement la visite de la jeune fille ne le dérange pas, parce que cette dernière n'a pas peur de lui et de ses yeux blancs à cause de sa cécité. Suite à des évènements différents, nos deux personnages vont décider de prendre leur vie en main et vont se retrouver embarquer dans un voyage avec beaucoup de surprises.
. Aurélien lui veut aller à Lourdes, après la mort de son chien, parce qu'il pense que le bon Dieu peut lui rendre la vue. Il embarque alors son ami de toujours François, qui le conduira dans son périple. Clotilde elle, décide de fuguer de chez sa grand-mère pour faire ressentir au monde entier à quel point elle est malheureuse. Malheureuse parce que ses parents ne sont plus ensemble, sa mère ne s'occupe plus d'elle, sa grand-mère est sévère. C'est une enfant en manque de reconnaissance et elle veut faire parler d'elle.

. Une fois que cela est mis en place, on va avoir d'un côté, la famille de Clotilde avec ses grands parents, ses parents. Puis Clotilde seule, qui se demandera si elle a bien fait de fuguer. Et enfin, Aurélien et François, partant pour Lourdes en camionnette. Pour ce qui est de la famille de Clotilde, elle est abattue, ils se demandent pourquoi la petite fille a fugué. Les jours passent et ils restent sans nouvelle. du côté d'Aurélien, leur périple se poursuit mais un imprévu va changer la donne. Et quel imprévu ! La petite Clotilde bien évidemment. Elle avait calculé son coup et voulait attendre la camionnette d'Aurélien pour faire partie du voyage, mais surtout pour que personne ne la retrouve. Je vous vous laisser là en ce qui concerne l'histoire en elle-même.

. Il faut que je vous parle des sentiments et de l'évolution des personnages tout au long de l'histoire. On sent que l'auteur a voulu miser sur cela et ça marche. Clotilde en veut à la terre entière, elle se sent seule, délaissée et voudrait qu'on s'occupe mieux d'elle. Au fil du roman, elle va prendre en maturité. Elle m'a beaucoup fait rire par son répondant et son franc parlé. Elle se rend compte que peut être, fuguer n'était pas la bonne solution, mais comme elle est têtue, elle décide d'aller jusqu'au bout de son expérience. Aurélien lui est peut être le personnage qui change le moins. Certes il décide de retrouver la vue par un miracle. Mais plus l'échéance approche, et plus il se rend compte que le monde qui l'entoure lui fait peur, et que finalement dans son monde sombre il se sent en sécurité. Il apprécie la vie telle qu'on a souhaité lui donner.
. Les personnages qui changent le plus sont les parents de Clotilde : Danielle et Jean-Paul. Danielle tout d'abord, se rend compte à quel point elle a été égoïste. Elle a voulu privilégier son rôle de femme, et non son rôle de maman. Elle a voulu penser à son bonheur, à cause de toutes les années qu'elle a vécu avec Jean-Paul, qui n'étaient pas faciles. Avec Alain, si différent de son ex, elle revit et se sent bien. Mais elle va se sentir coupable de la fugue de Clotilde, se rendant compte qu'elle a été lâche, et cette histoire va la faire mûrir. Elle va se rendre compte des priorités que la vie a à lui offrir. En ce qui concerne Jean-Paul, il boit beaucoup et cela s'est accentué après le départ de Danielle. Mais la fugue de sa fille, va lui faire prendre conscience qu'il peut être courageux et que la volonté peut finir par l'emporter sur la boisson. Grâce à la disparition de sa fille, il arrête de boire et se sent mieux. Il regrette tout le mal qu'il a pu faire à Danielle et à sa fille. On sent forcément que ce papa est seul et surtout qu'il est encore amoureux. Il va faire des choix et des concessions, chose qui surprend son entourage. Mais lui veut se racheter et veut surtout le bonheur de sa fille.

.Bref, un roman qui vous prend par les émotions. le style de l'auteur se lit bien et son écriture, ses mots, sont bien choisit pour amener le lecteur à ressentir les sentiments des personnages. Des rebondissements aident le récit à avancer, mais toujours dans la continuité de l'histoire. Une fin à laquelle on ne s'attend peut être pas, mais où tout le monde semble avoir trouvé ce quelque chose, qui fait qu'on peut avancer dans la vie. Si vous voulez passer un bon moment, je vous le recommande.
Lien : http://enjoybooksaddict.skyr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
clauclau28
  26 août 2021
Aurélien, un vieil homme, est aveugle. Clotilde, sa voisine de onze ans habite chez sa grand-mère depuis que sa mère a pris un amant nommé Alain. Aurélien se surprend à vouloir revoir Clotilde à chaque nouvelle rencontre. Entre ces deux personnages se tisse un lien. Aurélien décide finalement de se rendre à Lourdes afin de retrouver la vue. Il a adopté un chien, Nestor, depuis huit ans. Jacques, fils d'Aurélien et frère de Marie et de Paule, empoisonne Nestor qui en meure. Aurélien n'a jamais aimé Jacques qu'il trouve fat et mauvais. Aurélien pleure son chien, lui qui était toute sa vie, le lien entre le monde et lui-même. Clotilde disparait. Ses parents pensent qu'il s'agit d'une fugue. Ils appellent la police afin qu'ils la retrouvent. En fait, Clotilde rejoint Aurélien et François sur la route partant de Morsac jusqu'à Lourdes. Mais, arriveront-ils à destination?
C'est un roman du terroir que j'ai bien aimé, comme beaucoup de romans de Gilbert Bordes. Il s'agit de mon septième de cet auteur et je n'ai jamais été déçu. Celui-ci fait partie des bons crus, mais j'ai quand même préféré "le porteur de destins",encore plus prenant. Les personnages, surtout les plus importants, Aurélien et Clotilde , sont intéressants, n'étant pas lisses et possédant un caractère fort. J'en relirai d'autres sans problèmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
nanashi
  21 mai 2022
Roman plutôt sympathique à lire.
Je ne me souviens pas avoir déjà lu un récit ayant pour protagoniste une personne aveugle, j'ai trouvé l'idée originale et le rendu convainquant. J'ai particulièrement apprécié le périple qui devient une galère sans nom.
En plus de mettre en lumière les contraintes et les angoisses de toute personne différente, l'histoire met également en avant d'autres problèmes du quotidien.
Bon moment de lecture, à partager. Pas à relire.
Commenter  J’apprécie          80
cedsbea
  03 janvier 2016
Comme j'aurais aimé pouvoir m'attacher à l'air malicieux et l'imagination débordante de cette petite Clotilde, peu gâtée par la vie... Ce qui m'en a empêché? Son effronterie peut-être, son côté "tête à claques" souvent, et un style d'écriture descriptif qui impose une distance malheureuse entre le lecteur et l'ensemble des personnages, dont certains gagneraient à être mieux connus, notamment François qui fait partie du voyage mais dont on sait finalement peu de choses...
Pourtant, je reste séduite par le fond, cette petite fille délaissée qui s'invite auprès de ces deux adultes rongés par de mauvais choix, et leur volonté à tous les trois de changer les choses, à leur manière...
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
LydiaBLydiaB   11 juillet 2014
- J'ai repéré une cave où l'on va pouvoir goûter le vin et en acheter un carton. J'ai bavardé avec un employé. Il paraît que le fils de la maison était journaliste au Monde et qu'il a laissé tout tomber pour prendre la succession de son père !

- Il a bien fait ! Le vin, c'est plus important que tout ce qu'on peut raconter dans un journal !
Commenter  J’apprécie          280
nanashinanashi   18 mai 2022
Remplacer Nestor ! Comment est-ce possible ? C'est un peu comme s'il décidait de remplacer une partie de son corps, de jeter ses jambes pour s'en faire greffer des nouvelles, plus jeunes, mais étrangères. Nestor, c'est un compagnon de chaque instant, un confident silencieux et des yeux à qui rien n'échappe, trésor inestimable qui lui a été refusé par la nature.
Commenter  J’apprécie          30
nanashinanashi   18 mai 2022
La grosse Marguerite accepte tout des autres ; on peut lui dire que son mari est un ours mal léché, que son gendre est un ivrogne, que sa petite-fille est très mal élevée, mais pas que ses deux chats, Minet et Minette, sont d'horribles animaux, voleurs, chasseurs d'oiseaux, et qu'ils font leurs besoins de préférence là où ça peut gêner tout le monde.
Commenter  J’apprécie          00
nanashinanashi   18 mai 2022
Pourtant, en plaçant provisoirement sa fille chez sa grand-mère, elle a le sentiment d'avoir choisi sa vie de femme avant celle de mère, de s'être préférée à sa petite Clothilde. Mais comment faire autrement ?
Commenter  J’apprécie          00
nanashinanashi   18 mai 2022
Les larmes de sa fille se dresseront entre elle et Alain, un reproche permanent comme un premier accroc à l'entente parfaite, un obstacle qui ne cessera de grandir avec le temps.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Gilbert Bordes (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilbert Bordes
Mai 1944. Jérémie, Rachel et Éloïse doivent quitter la ferme où ils se cachaient depuis plusieurs mois. La milice est à leurs trousses : ils sont juifs, et leur père est un savant dont les connaissances pourraient être capitales pour les nazis. Marguerite, une jeune boiteuse, et Paul, orphelin de fraîche date, les rejoignent avec chacun sa motivation, plus ou moins avouable. Commence alors pour les cinq fuyards une aventure dont aucun ne sortira indemne. Ils décident de suivre le cours de la Loire, avec l?espoir de rejoindre l?océan et d?embarquer pour l?Amérique. Mais les méandres sont nombreux. Et périlleux. Entre trahisons, dénonciations, fausses amitiés et bombardements, ils ne renonceront jamais à leur quête de liberté. Dix ans après Les Enfants de l?hiver, Gilbert Bordes nous fait vivre une incroyable épopée. Un grand roman d?aventures et d?initiation dans une des périodes les plus sombres de notre histoire.
+ Lire la suite
autres livres classés : imaginaireVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2948 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre