AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782714475008
352 pages
Belfond (19/10/2017)
3.43/5   15 notes
Résumé :
Pluie diluvienne, famine, terreur et haines à la cour de France. Bienvenue en 1316.
Au début du XIVe siècle, le climat change. En 1316, la pluie détruit les récoltes et provoque l'une des plus grandes famines du Moyen Âge. À l'aube de la guerre de Cent Ans, le royaume de France est plus que jamais divisé.
Louis X, fils de Philippe le Bel, est un roi faible. Son oncle, Charles de Valois, gouverne le pays à sa place dans le dessein de monter sur le trô... >Voir plus
Que lire après L'année de la pluieVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,43

sur 15 notes
5
1 avis
4
5 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
****
Alors que Paris et sa proche banlieue plient sous la pluie en cette année 1316, Eude de Breuville se voit confier une mission de la plus haute importance. Il doit protéger les enfants du maître Templier Molay, lâchement et sauvagement assassiné par le roi Philippe le Bel.
Alors que Eude vivait paisiblement avec sa femme et son fils unique, ce rapprochement d'avec la cour ne sera pas sans repos. Y gagne-t-on vraiment à se rapprocher des plus grands ?

Grâce à NetGalley et aux éditions Belfond, je suis partie avec enthousiasme sur les traces des rois, des Templiers et des secrets de la cour du début du XIV eme siècle. Alors que les Grands vivent dans l'opulence, le peuple se meurt. La famine fait rage et le roi s'en moque.
Grâce à Eude de Breuville et sa famille, on partage les complots et les mystères d'une autre époque. On se prend d'amitié pour ces enfants orphelins, méfiants et à l'esprit vengeur...

Si vous ne connaissez pas les romans historiques, n'hésitez pas à ouvrir celui-ci... bon moment garanti !!
Commenter  J’apprécie          320
J'ai aimé cette lecture basé dans la période du Moyen-Age et plus particulièrement concernant les templiers, cependant je n'ai malheureusement pas ressenti d'empathie pour les personnages.

Ici il s'agit aussi beaucoup d'un roman historique "d'ambiance" qui nous replonge dans cette atmosphère si particulière avec la lèpre entre autre, les faiseuses d'anges, les tortures publiques, la noblesse, les paysans etc....

Eude de Breuville est convié a rencontré le roi afin de mener une mission de la plus haute importance protéger Isabeau et Louis neveux du grand maitre templier Jacques de Molay.

Cette mission ne va pas être simple malgré la carrure de notre homme, il sera aidé pour celle-ci de son fils Geoffroy et des moyens financiers que le roi met à sa disposition.

Le parcours sera semé d'embuches car beaucoup espère enlevé les neveux de Jacques de Molay pour voir le trésor des templiers.

Une bonne lecture sur fond historique, très documentée et on apprend beaucoup avec les anotations.
Commenter  J’apprécie          150
Je lis peu de romans historiques, bien trop peu à mon goût. Pourtant j'aime beaucoup ce type de littérature. J'avais dévoré la saga des Rois maudits lorsque j'étais en terminale et je m'étais régalé. Aussi lorsque j'ai croisé le résumé de ce livre la première fois, je n'ai pas pu m'empêcher d'être tentée. On me parle des fils de Philippe le Bel et j'avais très envie de replonger dans cette époque pas mal tourmentée de l'histoire de France. Je remercie les Editions Belfond pour m'avoir permis de découvrir cette page d'histoire.

Pluie diluvienne, famine, terreur et haines à la cour de France. Bienvenue en 1316.
Au début du XIVe siècle, le climat change. En 1316, la pluie détruit les récoltes et provoque l'une des plus grandes famines du Moyen Âge. À l'aube de la guerre de Cent Ans, le royaume de France est plus que jamais divisé.
Louis X, fils de Philippe le Bel, est un roi faible. Son oncle, Charles de Valois, gouverne le pays à sa place dans le dessein de monter sur le trône. Il se met en quête du trésor des Templiers, que l'on dit caché au château de Conflans. Seuls Isabeau et Louis, les petits-neveux du grand maître Jacques de Molay, mort sur le bûcher, ont échappé au massacre de leur famille et sont secrètement placés sous la protection d'Eude de Breiville.
Cet humble seigneur à la carrure de géant voit sa tâche se compliquer avec les premiers émois d'Isabeau, qui se portent sur son fils Geoffroy, et ne tarde pas à se retrouver au coeur d'un redoutable jeu de pouvoir et de manipulations... Avec lui, on vit à la cour de France où le poison est le meilleur argument pour asseoir l'autorité d'une multitude d'intrigants.

Commençons par un détail futile mais auquel j'accorde de l'importance : la couverture du livre. Je ne l'aime pas trop, je la trouve bien triste même si après lecture, je crois comprendre pourquoi elle a été choisie. Ceci dit, il faut quand même avouer que le livre se déroule dans une ambiance plutôt triste et lourde. Il ne fait que pleuvoir ... on va suivre les personnages au cours de différentes saisons mais la pluie ne cesse jamais. On marche dans la boue, on a les vêtements qui collent et les cheveux qui poissent. C'est très bien rendu et le lecteur n'a pas d'autre choix que celui de subir cette atmosphère qui n'est pas très ragoûtante.

Ce roman est une sorte de fresque qui nous permet de découvrir un peu la vie de la famille de Breiville. Ce sont des seigneurs qui vivent dans leur vieux château pas très loin de Paris et ils vont se retrouver au coeur d'une tourmente alors qu'ils n'ont rien demandé ... J'ai beaucoup aimé que l'auteur s'attache à nous montrer que c'est vraiment la volonté du roi qui primait sur tout le reste à cette époque. Même si vous ne souhaitiez pas vous lancer dans une aventure, si le roi l'avait exigé il était impossible d'aller contre cette volonté. Pourtant, Gilbert Bordes (que je lisais ici pour la première fois) nous décrit les fils de Philippe le Bel comme des princes un peu incompétents.

J'ai retrouvé l'ambiance qui m'avait déjà séduite dans les Rois maudits de Maurice Druon alors que je ne suis pas spécialement fan du Moyen-Age. L'auteur fait mouche car il nous plonge dans l'époque, certains passages m'ont soulevé le coeur mais malheureusement, c'était la réalité pour les gens de cette époque. J'ai bien aimé la plume et le style de Gilbert Bordes, c'est plutôt dynamique et même si certains chapitres sont peut-être un peu longs, le lecteur ne décroche pas. On est tenu en haleine par l'alternance des personnages dans chaque chapitre.

Continuons à nous pencher sur les personnages puisque je les ai trouvé très réussis. Je me suis beaucoup attachée à Isabeau, un peu moins à son frère, et j'ai vraiment tremblé pour elle à plusieurs moment du récit. Je voulais absolument que tout se termine bien pour elle. Est-ce le cas ? Et bien pour le savoir, je vous invite à découvrir ce livre. Grâce à ce livre, on peut se rendre compte aussi du nombre incroyable d'intrigues qui devait se tenir à la cour du roi de France. On complote dans tous les sens, on s'empoisonne à tour de bras ... du coup, toutes les existences se mêlent et s'entremêlent, tous les destins finissent par se croiser ...

Un roman historique haletant qui ne vous laissera pas indifférent !
Commenter  J’apprécie          10
Jacques de Molay a lancé sa malédiction , le pays subit des pluies qui gâchent les récoles, et les rois se succèdent. Eude de Breiville se voit confier la garde des enfants de Molay, et ce n'est pas sans lui causes des tracas. Il va devoir se confronter au monde de la cour qui est totalement inconnu pour lui. Et lorsque les enfants de Molay disparaissent ce n'est que le début des ses ennuis. Geoffroy fils d'Eude et amoureux de Jeanne de Molay disparaît aussi.Tout le monde veut la couronne et surtout trouver le trésor des templiers.
Un livre moyen avec parfois un intérêt plus important.
Commenter  J’apprécie          71
S'il y a bien un genre où je suis une totale débutante, c'est bien dans le roman historique. Je me suis rarement essayée à ce genre, ne m'intéressant à l'Histoire que depuis mon cursus universitaire en littérature. Privilégiant habituellement le Moyen-Âge du XIIème ou XIIIème siècle, j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir le nouveau roman de Gilbert Bordes, plongeant le lecteur dans les années 1310-20 au temps des Rois maudits. Depuis la mort au bûcher des hauts dignitaires de l'ordre des Templiers, une malédictions semble planer sur les rois de France depuis Philippe le Bel. Et pour cause, ces dirigeants meurent jeunes sans laisser derrière eux de descendance solide. Afin d'inverser le sort, Louis X, roi chétif et quelque peu impressionnable, fait appeler Eude de Breiville, seigneur sans sou près de Paris, pour une demande toute particulière. le grand maître des Templiers, Jacques de Molay, a laissé derrière lui Isabeau et Louis, ses petits neveu et nièce, traqués par les hommes de Charles de Valois, l'oncle du roi envieux de la couronne de France.

Eude de Breiville va accepter sous le secret de recueillir les deux enfants dans son domaine au côté de sa femme et de son fils Geoffroy. Dès leur première rencontre, Isabeau et Geoffroy semblent être appelés à se lier profondément l'un à l'autre. Cependant, le danger reste permanent autour de la jeune fille et de son petit-frère aveugle que beaucoup souhaiteraient voir morts. Les grands de ce pays ne se refusent à rien pour pouvoir parvenir à leurs fins, que ce soit par la force d'une lame ou de manigances politiques. Devenant un membre privilégié de la garde du roi, l'honnête homme qu'a toujours été Eude de Breiville va soudainement être plongé dans toute cette spirale de faux-semblants et de coups bas à la cour, à l'instar de sa femme qui devient peu à peu une intime de la reine Clémentine.

Les différents protagonistes seront obligés parfois de dissimuler leurs véritables intentions pour ne pas perdre la vie et celle de ceux qu'ils aiment. Passant du jeu des grands aux péripéties des petits, Gilbert Bordes nous propose une véritable aventure où tous trouvent leur importance. Chacun des personnages connait ses moments de doute, de souffrance mais aussi de foi, religieuse ou spirituelle, et d'optimisme. Rien ne nous est épargné et il est intéressant de découvrir en particulier le quotidien parfois rude dans le domaine de Breiville qui a perdu sa superbe d'antan. Presque rien ne nous est épargné et je garderai entre autres en mémoire un passage très douloureux autant pour le personnage que pour le lecteur qui s'approprie la scène. Il est savoureux de se plonger dans ce récit qui instruit et captive, arrivant à nous donner envie de commencer continuellement un nouveau chapitre grâce également à l'écriture travaillée de l'auteur. Je remercie grandement la maisons d'édition Belfond et Netgalley pour ce roman qui se montre captivant et enrichissant.
Lien : https://entournantlespages.w..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Les grands se font la guerre par l'intermédiaire des petits qu'ils écrasent sans sourciller.
Commenter  J’apprécie          140
- On dit qu'il y a au château des réserves suffisantes pour nourrir tout le monde. Ce blé qui nous a été pris par vos précepteurs.
- Ils n'ont fait que respecter les règles que l'on pratique depuis de générations, reprit Combret qui ne voulait pas se mettre en colère.
Les manants s'étaient massés, solidaires, près du jeune homme. Ils n'avaient pas oublié la manière dont Combret s'était rendu propriétaire de la seigneurie. Derrière quelqu'un cria :
- Du temps de sire de Molay, les choses se passaient autrement. Ils savaient donner à manger à ses gens. Ils ne dépensaient pas tout en fêtes quand le blé venait à manquer.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Gilbert Bordes (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilbert Bordes
Mai 1944. Jérémie, Rachel et Éloïse doivent quitter la ferme où ils se cachaient depuis plusieurs mois. La milice est à leurs trousses : ils sont juifs, et leur père est un savant dont les connaissances pourraient être capitales pour les nazis. Marguerite, une jeune boiteuse, et Paul, orphelin de fraîche date, les rejoignent avec chacun sa motivation, plus ou moins avouable. Commence alors pour les cinq fuyards une aventure dont aucun ne sortira indemne. Ils décident de suivre le cours de la Loire, avec l?espoir de rejoindre l?océan et d?embarquer pour l?Amérique. Mais les méandres sont nombreux. Et périlleux. Entre trahisons, dénonciations, fausses amitiés et bombardements, ils ne renonceront jamais à leur quête de liberté. Dix ans après Les Enfants de l?hiver, Gilbert Bordes nous fait vivre une incroyable épopée. Un grand roman d?aventures et d?initiation dans une des périodes les plus sombres de notre histoire.
+ Lire la suite
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus


Lecteurs (32) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2843 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..