AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782302063921
92 pages
Éditeur : Soleil (06/09/2017)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 53 notes)
Résumé :
Louise, une jeune femme d'une vingtaine d'années, peine à oublier ses proches disparus. Elle vit depuis en leur compagnie, au point même de se couper des vivants de peur de les perdre à leur tour... Sourire, profiter de la vie sont des choses qu'elle semble ne plus savoir faire. Soudain, l'étrange Phekda, l'une des étoiles de la Grande Ourse, fait irruption... et l'entraîne dans une immersion au plus profond d'elle même. Une immersion qui passe par une virée sur la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
Abyssinia
  20 septembre 2020
Voici un ouvrage d'une grande délicatesse où chaque illustration épouse parfaitement les mots, comme dans une parfaite symbiose. Malgré la nature des thèmes abordés, Elsa Bordier crée une histoire lumineuse, sans atermoiements et qui, dès lors, réchauffe le coeur d'espoirs et d'émotions radieuses. Nous découvrons les questions du deuil, de la mort et de la solitude dans un émerveillement salvateur, intensifiées par l'époustouflant travail graphique de Sanoe. Cette bande dessinée aux mille détails, pleine de poésie et de magie, ouvre une brèche, la possibilité de s'épanouir, grandir et de se libérer de la douleur des êtres perdus sans craindre désormais qu'ils s'évanouissent à tout jamais. Un doux moment de lecture qu'on ne passe jamais seul·e tant le bel écrin nous renvoie à notre histoire personnelle et propose une communion avec les proches disparu·es. Une réconciliation intime et onirique.
Commenter  J’apprécie          240
Under_the_Moon
  13 juin 2018
Comme beaucoup de jeunes femmes modernes, Louise vit avec ses douleurs et fantômes du passé qui l'empêche d'avancer et construire sereinement sa vie d'adulte. Alors souvent, elle regard d'un air contemplatif la Grande Ourse, jusqu'au jour où Phekda, un petit être mystérieux -ni fée ni esprit - descend de l'étoile pour lui montrer un chemin qui devra l'amener à lâcher prise...
Que d'émotions avec cet album ! J'ai été totalement charmée par les graphismes délicats, espiègles et lumineux de Sanoe qui mettait parfaitement en valeur l'atmosphère onirique de cette histoire.
Si on peut penser que l'histoire traite de sujets très "à la mode", l'album mêle parfaitement le traitement de sujets difficiles comme le deuil au voyage initiatique en reprenant des schémas narratifs et graphiques que des lecteurs adultes reconnaîtront aisément.
Et puis la question est : a-t-on obligatoirement besoin d'une ambiance sombre pour aborder des sujets difficiles ? Pourquoi ne pas jouer la carte de l'émerveillement dans un moment de vie où le quotidien en manque cruellement ?
Un très beau moment de lecture pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Mariloup
  25 avril 2018
La couverture m'a tapé dans l'oeil, elle vendait du rêve, aussi me suis-je laissée tenter par cette BD qui ne m'a absolument pas déçue!
Louise est une jeune femme qui vit avec ses fantômes, qui ne la quittent jamais. le deuil n'est pas chose aisée mais cela la pénalise dans sa vie quotidienne, pour nouer des liens avec les vivants notamment. Elle est vraiment très malheureuse jusqu'au jour où une petite fille, Phekda, prétendant être une étoile de la constellation La Grande Ourse, va venir sur Terre. Les étoiles réconfortent les enfants mais elles vont faire une exception pour Louise (qui a grandi avec la tristesse toujours dans son coeur), d'où la présence de Phekda. Elle va l'emmener dans des lieux qui sont marqué sa vie, des lieux dépaysants chargés de magie, faisant appel à des personnes, des animaux et des créatures fabuleuses avec des épreuves à passer pour pouvoir avancer. Son voyage va être extraordinaire, pour comprendre le sens de la vie et de la mort!
C'est une BD plein de douceur, de beauté qui m'a rappelé un conte fantastique, enchanteur, féerique avec un voyage initiatique tout du long.
Il y a une belle morale, de beaux messages: les êtres aimés et perdus ne nous quittent jamais vraiment; il ne faut pas vivre dans le passé mais il faut avancer; chaque instant de la vie est précieux.
Le graphisme est sublimissime, les couleurs sont divines. C'est délicat, aérien, j'en ai vraiment pris plein la vue, j'ai pris mon temps pour ne rater aucun détail. J'ai trouvé qu'il n'y avait pas énormément de dialogues, tout passe vraiment par le dessin qui est l'atout de la BD.
J'ai été subjuguée, charmée par cette BD qui n'est peut-être pas un coup de coeur mais une très bonne lecture. Je crois que c'est la plus belle BD qui m'ait été donné de lire jusqu'alors! Je la recommande vivement, et j'aimerais l'avoir en ma possession pour la relire encore et encore!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
Une_Enfant_Reveuse
  21 août 2019
La Grande Ourse, c'est un joli conte. Des mots très simples mais justes, pour faire passer un message universel et important : vis au présent, ne gâche pas le futur en songeant au passé. Pour tous les âges, une lecture qui fera sourire les adultes et les adolescents, et qui donnera une leçon de vie intéressante et douce aux plus jeunes. Peut-être un peu trop simple, mais le but n'est pas là d'avoir des péripéties, juste de faire prendre conscience d'une jolie vérité.
On s'attache à Louise, pas autant que je ne l'aurais souhaité, mais on s'y attache tout de même. Elle est douce, mais ce n'est pas vraiment l'héroïne : c'est une figure, une silhouette esquissée pour pouvoir faire passer le message de l'auteur. La petite étoile, c'est un peu la même chose. Elle n'existe pas dans la vie, cette étoile (je veux dire par là qu'aucune étoile ne descendra du ciel pour sauver une enfant qui aura besoin d'elle) ; mais dans un conte, c'est important. Important pour l'histoire et pour la compréhension des plus petits. Important pour faire comprendre que dans le conte, elle est là, mais que dans la vie, c'est nous mêmes qui devons tenir ce rôle.
De très beaux dessins de Sanoe, particulièrement jolis, j'aime beaucoup. Des très belles teintes, des nuances appropriés, un coup de crayon parfaitement maitrisé et adapté. J'ai la chance d'avoir une dédicace de l'illustratrice, fort jolie pour quelque chose fait à la hâte, le Renard (vous pouvez retrouver la photo de la dédicace sur le groupe Babelio « Dédicacés ! », et comme ça Élise (= HermioneGrangerWeasley) est contente parce que j'ai fait de la pub dans ma critique ^^).
Ce n'est certainement pas un coup de coeur mais une jolie découverte qui fait sourire et qui ravit les yeux.
Carpe diem !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
Lesvoyagesdely
  02 octobre 2017
C’est superbe, les illustrations sont très belles, à couper le souffle. Le message délivré est beau. Mais ça va très vite et reste jeunesse.
L’histoire est comme un rêve éveillé, elle avance, elle ne trouve que bienveillance et aide. C’est beau, c’est doux, c’est plein d’espoir, on fait de très belles rencontres mais on n’a pas tous les dialogues, et l’histoire elle manque de profondeur. Si Louise en est là, ce n’est pas pour rien, et ça ne se répare pas si facilement !
Un livre à lire et à relire pour son graphisme et l’espoir qu’il dégage.
Louise est touchante. On voit juste qu’elle voit des fantômes, on ne connaît rien de son histoire. Apparemment, elle a même réussi à être en couple, mais il n’en peut plus et la quitte. La petite étoile si belle apparaît telle une fée, elle la connaît, elle l’a observé, elle veut lui redonner goût à la vie avant que Louise fane, s’étiole avant l’heure, et pour qu’elle n’ait plus peur, avance dans sa vie et en profite. Le propos est donc très beau et prometteur, du coup je regrette beaucoup le manque de consistance de l’histoire.
Mais ça reste un très bel album que je conseille pour les merveilleuses illustrations de Sanoe et l’espoir qu’elle dégage.
Vous devez donc garder en tête que c’est comme un album jeunesse, que le message est puissant, mais qu’il manque beaucoup de choses, ici c’est du fantastique, donc on va admettre que ça marche d’un coup de baguette et juste parce qu’elle a accepté et pris le risque de suivre Phekda. Magique !
Même si ça avait bien commencer quand Phekda la fait renouer avec son passé pour lui montrer qu’à une époque elle savait sourire. Mais les choses ont changé depuis, et elle a grandit.
Tout va vite, bien trop vite.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90


critiques presse (4)
BDZoom   20 octobre 2017
Le propos peut sembler parfois simpliste, voire naïf, mais il convient à un jeune lectorat qui sort de sa zone de confort dans cet ouvrage où les fantômes ne sont ni gentils ni méchants, mais simplement angoissants.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BDGest   29 septembre 2017
Malgré un dessin original séduisant et une thématique sérieuse prometteuse, le propos manque cruellement d'épaisseur et de pertinence. La grande ourse s'avère être une jolie ballade visuelle qui ne laissera pas de trace dans son sillage.
Lire la critique sur le site : BDGest
BoDoi   15 septembre 2017
En faisant de Louise une héroïne passive qui acquiesce sans rien dire aux banalités d’animaux fantastiques, Elsa Bordier passe à côté de son sujet.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   14 septembre 2017
En attendant, cela reste une très agréable surprise, un bel album qui devrait plaire à toute la famille !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Une_Enfant_ReveuseUne_Enfant_Reveuse   18 août 2019
« Je ne suis pas ton ennemie, Louise. Je ne te veux aucun mal. Je suis ta seule occasion de comprendre la fragilité de ton existence. Je suis la raison pour laquelle tu n'as pas le droit de gaspiller un seul instant de ta vie. Je suis le prix à payer pour une opportunité plus précieuse qu'aucune autre. Je ne dois pas t'effrayer. Je suis simplement dans l'ordre des choses.
Le bonheur, Louise. Il n'y a rien d'autre qui importe. Rien. Il se dissimule dans le plus infime souffle de vie. Toi seule peut le voir... »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mandrake17mandrake17   21 mars 2018
Ton problème, Louise, c'est qu'à force d'avoir peur de souffrir, tu t'empêches aussi d'être heureuse. L'enfant que tu étais savourait... tu peux encore le faire. Débarrasse-toi du superficiel... la vie est précieuse. Il suffit que tu changes un peu l'angle sous lequel tu la regardes pour t'en apercevoir. Se priver d'émotions, c'est vivre à moitié.
Commenter  J’apprécie          30
AbyssiniaAbyssinia   23 septembre 2020
À force d'avoir peur de souffrir, tu t'empêches aussi d'être heureuse.
Commenter  J’apprécie          150
AbyssiniaAbyssinia   23 septembre 2020
Se priver d’émotions, c’est vivre à moitié.
Commenter  J’apprécie          160
ebardinebardin   06 février 2018
"Petits, on nous dit que les morts vont au ciel. J'ai toujours eu du mal à y croire... à moins que mes proches ne souffrent d'un gros problème d'orientation, parce que mes fantômes ne sont jamais montés nulle part... Ils vivent avec moi... et il ne se passe pas un seul jour sans que leur présence silencieuse ne se manifeste. "p 3-4
"Ton problème, Louise, c'est qu'à force d'avoir peur de souffrir, tu t'empêches aussi d'être heureuse. L'enfant que tu étais savourait... Tu peux encore le faire." p 23
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : étoileVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3894 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre