AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791021047044
639 pages
Éditeur : Tallandier (04/02/2021)
4.06/5   25 notes
Résumé :
La croisade contre les Albigeois au XIIIe siècle a profondément modifié le cours de notre histoire.

De son issue découle le rattachement du Languedoc à la France. C'est dire l'importance extrême de cette guerre " sainte " prêchée pour la première fois par l’Église de Rome à l'encontre d'un peuple chrétien !

Menée à l'origine pour extirper du Midi de la France l'hérésie cathare, elle dégénérera vite en guerre dévastatrice de conquête, o... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Poulainceline
  05 septembre 2021
Entre le Xe et XIIe siècle, une mystérieuse « hérésie » fait son apparition dans le Midi de la France. Bientôt son expansion et sa menace sont telles que l'Eglise catholique est contrainte de mener une guerre pour éradiquer cette nouvelle forme déviante de christianisme. Deux croisades seront menées par le royaume de France, il s'agit surtout pour le roi, soutenu par le pape, de dominer tout le Languedoc et l'Aquitaine. La lutte contre les cathares s'achèvera par la chute de la forteresse de Montségur en 1244. Ainsi, lancée en 1208 par le pape Innocent III, la croisade contre l'hérésie cathare fut la première guerre « sainte » prêchée par l'Église de Rome à l'encontre d'un peuple chrétien. Georges Bordonove dans cet ouvrage retrace chronologiquement ces longs conflits qui ont ravagés le sud de la France et mis fin à des dynasties prestigieuses comme celle des comtes de Toulouse. Ce livre est ainsi l'histoire de la montée du catharisme, des diverses luttes entreprises par les puissants contre cette « hérésie » jusqu'à son éradication. Cet ouvrage est d'une très grande érudition et fourni tous les détails du conflit dans un style assez romanesque. Si cette question vous intéresse beaucoup, je vous conseillerais ce livre de @editions_tallandier . Néanmoins, si vous voulez en savoir plus sans vous lancer dans un ouvrage de plus de 500 pages, je vous conseillerais davantage le Que sais-je?.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Acidus
  06 novembre 2016
Après "La tragédie des templiers", Georges Bordonove s'est attaqué à celle des cathares. Templiers et cathares ont au moins le point commun de connaître une fin similaire: le bûcher.
L'historien retrace chronologiquement ce(s) long(s) conflit(s) qui ont ravagés le sud de la France actuelle, mis fin à des dynasties prestigieuses comme celle des comtes de Toulouse. le style de Bordonove est littéraire, romancé par moment. Cela donne l'impression au lecteur de lire les écrits d'un témoin direct de ces évènements. Ce style personnel est à double tranchant. D'un côté, la lecture n'en est que plus agréable. de l'autre, il porte atteinte (un peu seulement) à la crédibilité de l'auteur qui, par exemple, brosse les portrait de personnages comme s'il les avait connu avec, en plus, une dose de partialité et de subjectivité.
Ce parti pris et ces envolées lyriques entâchent peu le travail de Georges Bordonove. Sa "Tragédie Cathare" allie très bien le plaisir et l'enseignement. Je le conseille pour les profanes et les connaisseurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
CeluiQuiOuvreLesYeuxCeluiQuiOuvreLesYeux   24 novembre 2015
Le 16 mars 1244 au matin, Hugues des Arcis et Pierre Amiel prirent possession de Montségur, le premier au nom du roi, le second agissant au nom de l'Eglise. Le sénéchal était accompagné de ses chevaliers et d'une partie de ses hommes d'armes. L'archevêque avait à ses côtés Durand, évêque d'Albi, et l'inquisiteur Frère Ferrier avec ses assesseurs. On laissa les soldats de la garnison préparer leurs bagages. La population civile fut partagée en deux groupes : les croyants et les "parfaits". Ces derniers n'essayèrent point de se dérober. Ils se rangèrent spontanément autour de leurs dignitaires. L'inquisiteur Ferrier ne les interrogea pas. L'archevêque leur demanda simplement d'abjurer l'hérésie. Ils refusèrent, se condamnant eux-mêmes au bûcher.
-page 586-
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AcidusAcidus   06 novembre 2016
Il ne reste guère de cette tragédie que des châteaux usés par les siècles, témoins muets et poignants et, au fond de l'âme languedocienne, une légitime fierté.
Commenter  J’apprécie          20
FreeDreamFreeDream   02 juillet 2018
Par ailleurs, les Parfaits faisaient, si je puis dire, bon ménage avec les troubadours, et ce trait n'est pas le moins surprenant de ces petites cours méridionales. On écoutait d'un même cœur les chansons de ces poètes itinérants et les sermons des Parfaits. Les uns célébraient les joies de l'amour, les autres fustigeaient ses dangers.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Georges Bordonove (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georges Bordonove
Louis XVI, BORDONOVE Georges
autres livres classés : histoireVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2446 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre