AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782857041429
316 pages
Pygmalion-Gérard Watelet (04/07/1983)
4.02/5   24 notes
Résumé :

A la tête d'une France au zénith de sa prospérité et de sa puissance, libérateur de l'Amérique, parvenu grâce à ses connaissances techniques à reconquérir la maîtrise des mers, Louis XVI pouvait être un roi de gloire ; il ne sut être qu'un roi martyr. Intelligent, instruit, perspicace, aimant son peuple et voulant le bien avec passion, il méconnut les choix qui auraient désarmé ses adversaires et évité une révolution.

Cette biographie san... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
teaboka
  18 décembre 2021
Je me replonge dans la vie du roi maudit après avoir lu antérieurement la biographie fournie de Petitfils .
Bordonove allie concision et une certaine plume. Il dresse un portrait critique mais sachant faire preuve de nuance sur ce roi.
D'une grande connaissance dans certains domaines, Louis XVI a eu le malheur pour lui d'être éduqué dès le départ dans une atmosphère n'appelant pas à une gestion ferme de sa part ultérieurement des affaires du royaume. Peu estimé par ses frères et la noblesse de cour ( qui en tenant en dérision par la suite la royauté préparera elle aussi l'atmosphère propice à la Révolution), le roi commettra sa première erreur funeste en rappelant les parlements, diluant ainsi son autorité et empêchant ensuite toute tentative sérieuse de réforme du système.
L'auteur souligne évidemment le rôle néfaste de Marie Antoinette qui pendant plus d'une décennie mettra de la frivolité dans sa vie de reine et sapera ainsi l'image du pouvoir. Cependant, Bordonove souligne, néanmoins grâce aux extraits de correspondance avec l'Autriche que l'on aurait tort de lui attribuer une grande influence dans les affaires politiques de son mari.
Le début de la Révolution vit l'apathie du roi et de Necker, incapables de donner un cap et qui virent très vite les événements se dicter à eux . Il est mis en évidence que le roi, mème aux Tuileries, au centre de l'agitation révolutionnaire parisienne aurait pu reprendre la main encore à l'été 1790, après la fête de la Fédération. Son tempérament peu enclin aux grandes manoeuvres et à la démonstration d'autorité fit qu'il allait petit à petit voir le piège se refermer sur lui, via notamment la question religieuse au centre des discussions et la remise en cause de l'autorité du roi (selon Bordonove, Louis XVI était au fond peu enclin à voir le modèle d'autorité royale de la dynastie des Bourbons s'effacer par ses actes).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gill
  02 mai 2012
Georges Bordonove élargit la vision que l'on a généralement de ce roi, il nous montre un monarque, certes un peu mou, à la tête du plus puissant pays d'Europe, libérateur de l'Amérique et très conscient de ses devoirs, mais victime de l'influence de son entourage.
Son drame fut peut-être de ne jamais prendre les décisions au bon moment. Pour l'auteur de cette série, Georges Bordonove, il est le dernier roi qui ont fait la France.
Commenter  J’apprécie          50
Chasto
  02 novembre 2019
En quelques chapitres, les lignes d'une destinée s'écrivent au fil des pages se tournant dans un style clair et concis sans fioritures mais avec talent; celui de Georges Bordonove.
Généralités, anecdotes de compromissions et de convictions déçues et inattendues, parfois.
A connaître à apprécier dans toute sa valeur et sa richesse littéraire et documentaire.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
gillgill   03 mai 2012
Pour la majorité des français, Louis XVI n'a d'existence historique que parce qu'on lui a coupé la tête.
Accessoirement, on sait qu'il était passionné de serrurerie et époux de Marie-Antoinette, une Autrichienne futile qui élevait des moutons à Versailles.
Georges Bordonove élargit heureusement cette vision. Il nous montre ce roi, certes un peu mou, à la tête du pays le plus puissant d'Europe, libérateur de l'Amérique, très conscient de ses devoirs.
Son drame, ce fut de ne jamais prendre les décisions au bon moment. Jouet d'un entourage particulièrement maladroit, Louis XVI semble avoir glissé vers son destin tragique sans s'en être vraiment rendu compte. Pour Georges Bordonove, cependant, il est sans conteste le dernier des rois qui ont fait la France.
(Quatrième de couverture de l'édition parue chez "Marabout" en 1989)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
teabokateaboka   06 décembre 2021
On donnait dans la philanthropie et la bienfaisance mais en paroles ou du bout des doigts . On célébrait les découvertes des savants non par gout de science mais par irréligion car on raillait sans vergogne "les superstitions". On remplaçait la messe par les séances de Mesmer et de Cagliostro. Bref,milles années s'en allaient en poussière, la monarchie comme la religion ! Il ne subsistait de réel aux yeux de ces dangereux utopistes que leurs titres nobiliaires et les avantages pécuniaires qui en découlaient.
Milles chenilles superbement parées,rongeaient le feuillage du vieil arbre de la royauté, et l’asphyxiaient au moment mème ou se préparait le pire orage qui l'eut jamais menacé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
teabokateaboka   13 décembre 2021
Ainsi, les députés eurent la désagréable surprise de constater que la majorité de la population parisienne et la totalité des fédérés provinciaux restaient profondément royalistes. Ils comprirent leur imprudence car, en organisant cette fête populaire,ils offraient au roi une occasion unique de restaurer son prestige.
Mais il eut fallu un prince capable de sauter à cheval et de mettre à profit le délire de cette foule pour se faire plébisciter. Louis XVI resta sagement sur son trône, dissimulant à peine l'ennui qu'il ressentait de cette longue cérémonie. Pourtant, ce jour là ,les factieux eurent peur. "Louis XVI ou les occasions manquées " pourrait être le titre de ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
teabokateaboka   14 décembre 2021
On perdait un temps précieux à délibérer sur les Droits de l'homme,car on voulait tout dire en quelques articles ce qui était présomptueux. Or,trop dire était se lier.
Finalement, on d'accord sur des généralités s'appliquant à l'humanité entière et à tous les temps. Tel quel, ce texte gardé intact son pouvoir d'émotion. Les flammes de l'enthousiasme en colorent et réchauffent l'expression. La fierté et la générosité de ces hommes qui croyaient oeuvrer pour l'univers y restent encore sensible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ChastoChasto   31 octobre 2019
A l'hôtel de ville, La Fayette lui représenta la nouvelle cocarde parisienne: aux couleurs traditionnelles de la ville (le rouge et le bleu), il avait fait ajouter le blanc par révérence envers le roi.

Louis accepta la cocarde, remercia dignement.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Georges Bordonove (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georges Bordonove
Louis XVI, BORDONOVE Georges
autres livres classés : histoireVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2577 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre