AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782757819739
503 pages
Éditeur : Points (26/08/2010)
4.23/5   11 notes
Résumé :
Jusque-là, Vincent Borel avait dérangé, à coup de textes sulfureux, ultracontemporains, marqués par la maladie (le sida) et le cynisme. Maintenant, il va surprendre, avec un portrait puisé dans l'histoire qui, il est vrai, se prêtait à la plume dans toutes ses exagérations : s'il existe des destins hors du commun, les uns en rêvent, d'autres l'accomplissent, comme un certain Giambattista Lulli, fils d'un humble meunier, né en 1632 et élevé sur les rives de l'Ar... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
michelekastner
  10 février 2018
Biographie romancée pour un personnage éminemment romanesque. Vincent Borel assume ses prises de liberté chronologiques et factuelles (pour la biographie réelle, on peut se reporter à son documentaire "Jean-Baptiste Lully"). Il comble les inconnues avec une totale empathie et une appropriation complète de l'artiste et de l'époque. Passionné par le baroque, il s'est énormément documenté. Il rend à merveille l'ambiance de la Cour, les intrigues, les mises en scène, la danse, la musique...
Personnage haut en couleurs, Baptiste est ambitieux, d'une énergie débordante, arrogant, effronté, bouffon, pitre, acteur, danseur, chanteur, multi-instrumentiste, il se moque des convenances. Libertin, il aime la vie et abuse des fêtes arrosées, tout autant à l'aise avec le populaire qu'avec la noblesse. On se réjouit avec Baptiste, on trinque, on s'amuse, on vit à cent à l'heure, dans l'instant présent, jusque dans le cabarets où l'on goûte à tous les plaisirs, surtout entre hommes. L'ascension de Lully sera fulgurante : naturalisation, confiance et admiration du Roi, de Mazarin, du Dauphin, de Colbert avec obtention de la création d'une, compagnie parallèle à celles des 24 violons du Roi, de la charge de Surintendant de la Musique (gratuitement), puis Privilège de l'Académie royale et obtention de la particule : de Lully. La mort de Marie-Thérèse et l'autorité de Mme de Maintenon auront raison de sa gloire. Il a laissé en héritage une influence internationale considérable et un modèle d'orchestre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mimipinson
  28 janvier 2021
Il y a quelques années déjà, j'avais pris un réel plaisir à lire un roman autour de Richard Wagner.
Cette fois, Vincent Borel prend la place de Lully dans ces mémoires apocryphes de ce grand compositeur sous l'ère du Roi Soleil.
Si Lully est mort français, c'est sur les rives de l'Arno qu'il naît en 1632. Fils de meunier, il est remarqué par le Duc de Guise, et placé comme garçon de chambre chez la Grande Mademoiselle au Royaume de France. On sait peu de choses sur sa formation musicale, toujours est-il que son talent de violoniste et de compositeur en fera in fine le grand ordonnateur des fastes et divertissements de la cour de Louis XIV. D'abord compositeur de musique de ballet, puis de comédies-ballets avec Molière, un autre Jean-Baptiste, pour obtenir du Roi le monopole de la composition lyrique. Il lui faut tout simplement s'adapter aux goûts du Roi dont on suit l'évolution personnelle et politique.
Au-delà de la réelle et passionnante découverte de ce que fût le talent du compositeur, ce livre nous fait entrer dans l'intimité de Lully, et par ricochet des moeurs d'une époque : débauche, liberté sexuelle à peine cachés, mais sans grande ostentation pour sauver les apparences.
Sans surprise on y croise les grands personnages de l'époque, les grands évènements, toujours avec le souci du détail et de la justesse historique.
Vincent Borel choisit une écriture qui colle au style de l'époque. Il surprend et rebute un peu au début, puis se laisse apprivoiser sans problème pour donner à l'ouvrage toute sa cohérence.
« La confiance que j'avais en mon talent devint sidérante. »
Il y montre un Lully orgueilleux, sensuel, provocateur, ambitieux, créatif et extrêmement talentueux. On y croise également le chemin d'un autre compositeur majeur de l'époque, accessoirement son amant, Louis Couperin, bien qu'il fût marié pour le « qu'en dira-t-on… »
Et parce que l'ascension s'essouffle inévitablement, c'est l'influence croissance de la Maintenon qui aura raison de celle de Lully.
Voilà un bel ouvrage, d'une facture originale sur l'un de nos compositeurs majeurs.

Lien : https://leblogdemimipinson.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
JoyeuxDrille
  18 février 2015
Une très intéressante biographie romanesque de Lully. Vincent Borel choisit de la faire raconter par Lully lui-même et nous propose un portrait aux antipodes de ce que l'on raconte de Lully habituellement. du moulin familial à la Cour du Roi Soleil, l'ascension d'un ambitieux, d'un orgueilleux mais aussi et surtout, d'un homme intègre.
Lien : http://appuyezsurlatouchelec..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
michelekastnermichelekastner   07 février 2018
Un fleuve puissant descendit en mon corps, son fluide délia mes articulations. Ce n'était plus ni le violon ni sa technique ni moi-même qui chantaient, mais un esprit soudain libéré dont la fureur m'emplissait de la racine des cheveux jusqu'au bout des orteils. Il me fallait donner corps à ce charme sorcier, utiliser plus encore que bras et mains : je réclamais d'être entièrement habité.
Je commençai à danser tout en jouant, doublant chaque variation de pointes et d'entrechats, semant parmi les convives mon jeu ardent. Les musiciens reprirent leurs instruments, ils se mirent à mon improvisation, l'un sur son tambour, l'autre aux cistres, un troisième sur ses castagnettes charpentant ma mesure. Dessus de viole, ténor de viole, basse de viole et violone se firent l'écho du thème par mes soins chantourné, lui donnant l'impulsion d'une chaconne, obsédante, répétitive et comme hypnotique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CsylCsyl   04 octobre 2015
Car la bonne musique ne s'invente pas, je jurerais plutôt qu'elle s'écoute dans l'air qui passe puis se distille en notre esprit, comme à notre insu.
Commenter  J’apprécie          40
CsylCsyl   10 octobre 2015
La récitation chantée fut brisée d'airs déchirants et brefs où les castrats envoyaient leur vocalité d'acrobate arracher des larmes au paradis. Les voix claires, juvéniles et femelles, de cette enfance perpétuée par la petite opération, tutoyaient les entrailles et donnaient des vapeurs aux femmes. La chair de poule en venait aux plus réticents.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Vincent Borel (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Borel
Vincent Borel - Fraternels .Vincent Borel vous présente son ouvrage "Fraternels". Parution le 25 août 2016 aux éditions Sabine Wespieser. Rentrée littéraire 2016. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/borel-vincent-fraternels-9782848052083.html Notes de Musique : Orchestra Steinway Piano. Free Music Archive. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : opéraVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2372 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre