AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jacques Ancet (Éditeur scientifique)
ISBN : 2070128423
Éditeur : Gallimard (30/09/2010)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 7 notes)
Résumé :

Malgré une éclipse considérable de trente ans entre son troisième recueil - Cuaderno San Martin (1929) - et son quatrième - L'Auteur (1960) -, durant laquelle il a composé ses proses les plus mémorables, Borges n'a cessé, sinon (le publier, du moins d'écrire de la poésie. Peut-être parce que le poème relève pour lui d'une nécessité existentielle. S'il y a recours aux mêmes obs... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
PhilippeSAINTMARTIN
05 novembre 2016
C'est par le poème que Borges entamera et finira son oeuvre. La proximité de la mer est un recueil d'une magie murmurée, une poésie coquillage où la proximité des mots se grave sur le sable. Une révélation en attente qui donne à l'esthétique de Borges élans vibratoires, plaisir palpable, méditative saveur, tigres et couteaux, quelques labyrinthes et force miroirs, là où la mer compte moins que son approche. Deviner ses rivages.
Commenter  J’apprécie          70
Citations & extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
PiatkaPiatka03 juin 2014
LE CHIFFRE

L'amitié silencieuse de la lune
( je cite mal Virgile ) t'accompagne
depuis, cette nuit, aujourd'hui perdue
dans le temps, cette soirée où tes yeux
vagues l'ont déchiffrée pour toujours dans
un jardin, un patio qui sont poussière.
Pour toujours ? Je sais qu'une fois quelqu'un
pourra te dire en toute vérité :
Tu ne verras plus la lune claire.
Tu viens d'épuiser la somme des chances
que t'accorde le destin. Inutile
d'ouvrir toutes les fenêtres du monde.
Il est tard. Tu ne la trouveras plus.
Nous vivons découvrant et oubliant
cette douce coutume de la nuit.
Regarde. C'est peut-être la dernière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          480
palamedepalamede12 janvier 2017
Les fleuves

Nous sommes temps. Nous sommes la fameuse
parabole d’Héraclite l’Obscur,
nous sommes l’eau, non pas le diamant dur,
l’eau qui se perd et non pas l’eau dormeuse.

Nous sommes fleuve et nous sommes les yeux
du grec qui vient dans le fleuve se voir.
Son reflet change en ce changeant miroir,
dans le cristal changeant comme le feu.

Nous sommes le vain fleuve tout tracé,
droit vers sa mer. L’ombre l’a enlacé.
Tout nous a dit adieu et tout s’enfuit

La mémoire ne trace aucun sillon.
Et cependant quelque chose tient bon.
Et cependant quelque chose gémit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
coco4649coco464906 juin 2014
9
L'autre tigre

Je pense au tigre. La pénombre exalte
la vaste et studieuse Bibliothèque
Et paraît éloigner les rayonnages ;
Fort, innocent, nouveau, ensanglanté,
Il ira dans sa forêt, son matin,
Et laissera sa trace sur la boueuse
Rive d'un fleuve dont il ne sait le nom
(Dans son monde il n'est ni noms ni passé
Ni avenir, seul un instant certain.)
Il franchira les distances barbares
Flairera aux tresses du labyrinthe
De toutes les odeurs l'odeur de l'aube
Et l’odeur délectable du chevreuil.
Entre les raies des bambous je déchiffre
Ses rayures et je pressens l’ossature
Sous le frisson de la splendide peau.
C’est en vain que s'interposent les mers
Convexes et les déserts de la planète ;
Depuis cette maison d'un port lointain
D’Amérique du Sud, je te poursuis
Te rêve, oh tigre des rives du Gange.
Le soir s'étend dans mon âme et je pense
Que le tigre vocatif de mes vers
Est un titre d'ombres et de symboles,
Une série de tropes littéraires,
De souvenirs de l' encyclopédie,
Non le tigre fatal, joyau funeste
Qui, au soleil, la lune changeante,
Poursuit à Sumatra ou au Bengale
Sa routine d’amour, d'ennui, de mort.
Au tigre des symboles c'est le vrai
Et son sang chaud, que je viens d'opposer,
Ce qui décime un troupeau de buffles
Et aujourd'hui, le 3 août 59
Étire sur la prairie la lenteur
De son ombre. Mais le fait de le nommer
Et de conjecturer son existence
En fait fiction de l'art, non la vivante
Créature de celles de la terre.

Nous recherchons un troisième tigre.
Il sera comme les autres une forme
De mon rêve, tout un système de mots
Humains et non le tigre vertébré
Qui, dans l'au-delà des mythologies,
Foule le sol, je sais, mais quelque chose
M'impose cette aventure infinie,
Insensée, ancienne et je continue
À chercher, pour le temps d'une soirée,
L’autre tigre, qui n’est pas dans mes vers.

p.40-41-42

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
PiatkaPiatka17 juin 2014
UN POÈTE DU XVIII SIÈCLE

Il corrige les brouillons incertains
De son sonnet sans titre, le premier,
Cette page arbitraire où sont mêlés
Des tercets imparfaits et des quatrains.

Lent il les cisèle, plume à la main
Et s'arrête. Lui est-il arrivé
De l'avenir et son horreur sacrée
Une rumeur de rossignols lointains ?

Qu'il n'est pas seul : l'a-t-il senti, au fond,
Que le secret, l'incroyable Apollon
Vient de lui révéler un archétype,

Un avide cristal où tout est pris
De ce qu'ouvre le jour ou clôt la nuit :
Dédale, labyrinthe, énigme, Œdipe ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
PiatkaPiatka02 juin 2014
Le plus prodigue amour lui fut donné,
L'amour qui n'espère pas être aimé.

Deux derniers vers du poème " Baruch Spinoza "
Commenter  J’apprécie          450
Videos de Jorge Luis Borges (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jorge Luis Borges
Odile Felgine - Dialogue .A l'occasion du Salon du Livre de Paris 2014, Odile Felgine vous présente "Dialogue" aux éditions Bartillat. Auteurs : Jorge Luis Borges et Victoria Ocampo. Préface María Kodama. Introduction d'Odile Felgine. Traduit de l'espagnol (Argentine) par André Gabastou. http://www.mollat.com/livres/borges-jorge-luis-regards-croises-entretiens-Correspondance-articles-9782841005536.html Notes de musique : Tres Tristes Tangos/Unknown Album/Planta Baja. Free Music Archive.
autres livres classés : argentineVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Créatures étranges.

Serpent bicéphale rencontré par Caton.

Amphisbène
Basilic
Mandrake
Mermecolion

5 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Le livre des êtres imaginaires de Jorge Luis BorgesCréer un quiz sur ce livre