AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2953618902
Éditeur : B. Bornsmith (26/05/2010)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 45 notes)
Résumé :
Les dzellis ont vécu pendant des siècles dans l'ombre de la race humaine, attendant leur heure pour se soulever et s'imposer sur terre. Avant le commencement de cette guerre, Slaren Karg - guerrier dzellis - n'a qu'un but : récupérer un carnet rassemblant des années de recherches faites par Brian Miller, sur une menace imminente envers la race humaine.
Mais, le scientifique décédé, son intérêt se porte sur sa fille : Jenna
Elle est humaine, il hait la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
evenusia
  28 octobre 2011
Cachés depuis de nombreuses années, les dzellis préparent une vengeance imminente contre les humains. C'est dans cette ambiance de rébellion, que l'auteure va nous plonger au fur et à mesure, sans aucune longueur, afin que l'on puisse bien s'imprégner de l'état d'esprit et des motivations qui incitent les dzellis à préparer cette vengeance. Les personnages eux aussi se découvrent peu à peu. de physique relativement similaire aux humains, ils ont tous des caractères et personnalités très différentes qui nous permettent de bien les visualiser et de nous faire rapidement une idée de chacun. S'ils sont très proches des humains par certains cotés, les dzellis restent une race supérieure et ont, à des degrés différents, des capacités physiques et mentales qui dépassent largement les nôtres.
Les dzellis préparent une guerre implacable et Slaren Karg est l'un des guerriers les plus décidés à mener à bien cette bataille. Aveuglé par sa haine qu'il couve depuis longtemps envers les humains, il s'implique avec froideur dans la préparation de l'anéantissement des humains. Sa rencontre avec Jenna va ébranler ses convictions. La fragilité de la jeune fille, son dévouement, son incompréhension face à leur étrange attirance, sont autant d'éléments qui vont semer le doute dans l'esprit du guerrier.
En écrivant cette histoire complexe, l'auteure française (hé oui c'est possible!) n'a pas hésité à s'immiscer avec habilité dans un genre réservé quasi-exclusivement aux anglo-saxons : la romance paranormale. Mais elle ne nous cantonne pas ici dans une simple histoire d'amour avec un décor fantastique, Belinda Bornsmith a su créer un univers original et cette race étonnante que sont les dzellis.
Il y a beaucoup de possibilités à exploiter à partir de ce premier tome : les nombreux personnages secondaires, tels que les frères de Slaren, Lily, la jeune femme handicapée ou bien Ryala avec ses étranges pouvoirs, sont très attachants et seront développés au fur et à mesure, créant des histoires parallèles qui viennent s'imbriquer dans l'histoire principale. L'histoire est bien ficelée et n'est pas une suite de scènes érotiques qui, soit dit en passant, sont tout de même bien présentes et très intenses. Mais elles ne sont pas l'unique attrait de ce roman. Et c'est que qui fait toute la différence! Rien ne manquera à l'appel : destruction, courage, amour et dévotion, etc.... Un véritable éventail de sensations !
La liaison entre le dzellis et l'humaine va se révéler plus que difficile. Chacun ayant de son côté un mélange de haine et d'attirance qu'ils ne peuvent combattre. Leur liaison est sulfureuse et chaotique, au même titre que leurs sentiments. Ils sont attirés l'un vers l'autre mais essaient de garder leurs distances et de dresser des barrières. Leur lien est incompréhensible pour eux mais aussi pour leur entourage car ils sont censés se détester. Tout les oppose, leurs races, leur convictions. Des scènes poignantes et émouvantes nous prennent aux tripes en faisant naître un noeud dans la gorge car ce roman alterne aussi dureté, tendresse et souvent l'impuissance face à la cruauté .
Et si un avenir était possible entre dzellis et humains et qu'il reposait simplement sur l'union de ce couple improbable ?
On notera tout de même quelques... (suite sur le blog)

Lien : http://evenusia.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
llyza
  03 février 2016
Je ne m'attendais pas à apprécier et à tourner les pages avec autant de plaisir, alors qu'il y a là tous les ingrédients de base que je n'aime pas dans les romances et surtout dans les RP anglo-saxonnes.
J'ai peu de bouquins de 'confréries' qui m'ont plu : à savoir que la fameuse de la Dague Noire est pour moi ultra Kitsh (je me suis arrêtée au tome 3 ce qui me permettait de finir sur une bonne note). Tout ça pour dire, qu'avec ce type de lecture c'était franchement pas gagné d'avance. Toi, lectrice, si tu aimes les scènes de sexe, la tension sexuelle entre deux personnages, etc, tu vas être servie. Elles sont bien écrites et suffisamment sensuelles pour émoustiller, même si personnellement, je regrette certaines qui n'apportent rien à l'histoire.
Moi je finis par zapper. Alors, que me reste-t-il ? le background (apocalyptique), les sentiments (les doutes, les peurs, les remords, les moments mignons...), les personnages stéréotypés certes, mais néanmoins attachants. L'histoire est bien menée, elle donne ce fameux dynamisme qui nous fait tourner les pages et à vouloir le tome suivant. L'intrigue est plutôt originale, assez légère et les réponses sont données au fur et à mesure, là ou elle aurait pu être distillée sur les tomes à venir. L'intérêt principal en fin de compte n'est pas forcément celui que l'on pourrait croire.
On suit avant tout une histoire d'A, mais d'autres peuvent en périphérie se révéler et ainsi donner envie de voir les tomes suivants arriver. Belinda Bornsmith maitrise parfaitement ce genre avec les codes qui la régissent, elle possède une plume fluide qui nous entrainera jusqu'au bout de son récit. Une auteure à suivre, sans aucun doute.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Chroniques_Aleatoires
  03 janvier 2014
Ouahh *o* Ça résume en gros mon ressenti à la fin de ma lecture… un gros coup de coeur pour cette série frenchie qui nous entraîne dans un monde fantastique complexe avec ses mythologies, ses monstres, ses pouvoirs et ses romances. J'avouerai qu'il y a certaines ressemblances avec La Confrérie de la Dague Noire (liens entre personnes destinées l'une à l'autre, âge de la transition, parfum émis lors d'un sentiment de désir et de possessivité, …), mais l'auteur a sû nous étonner en dépassant tout cela et en créant son propre univers et des créatures, une race totalement inédite !!
Jenna est une humaine maligne, tête brûlée qui ne lâche rien, elle est un peu comme un pitbull. Journaliste de profession, elle est constamment à la recherche de la vérité, tout comme son père avant elle. Depuis sa mort qui est tout sauf naturelle, elle enquête sur les dzellis et se retrouvera mêler à des ennuis et une guerre qu'elle ne pouvait même pas imaginer ! Elle est décrite comme une jeune femme sensuelle, d'une beauté naturelle qui ne laisse pas les hommes insensibles. Combinée à son esprit dur comme l'acier et sa gentillesse, elle intéressera bien plus d'un dzelli…
Szaren est tout l'opposé de Jenna, il est un guerrier dzelli dur, cruel et puissant, qui éprouve une haine sans égal pour les humains. Il rêve d'exterminer l'humanité, quitte à se servir de Jenna qui l'attire et pour qui il éprouve de drôles de sentiments. Malgré son côté glacial, il est un homme loyal qui tient énormément au sien, il a un sens du devoir et de la responsabilité aigu. Peu à peu, il changera au contact de l'humaine, et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça ne lui plait pas du tout…
L'opposition, qui existe entre les dzellis et la race humaine, est prenante de part sa dureté et sa description détaillée par l'auteure. Cette guerre existe dans l'ombre depuis des siècles bien que les humains l'ait oubliée. Au milieu de ce chaos née une histoire d'amour impossible, interdite. Les dzellis sont des créatures ressemblant aux humains mais qui font preuves de capacités physiques et psychiques supérieures. Ils sont bien plus primaires, bestiaux que les humains et se sentent supérieurs à eux.
Jenna réagit comme une dzelli lorsqu'elle est prêt de Szaren, ce qui est étrange et anormal, sans oublier que cela complique les choses pour Szaren. Leur relation est passionnelle et met un certain temps à se mettre en place à cause de divers mensonges, manipulations et trahisons. Szaren est celui qui pose problème dans l'acceptation du lien qui les réunit mais ça ne les empêche pas d'avoir relations sexuelles sulfureuses.
Les histoires et personnages secondaires sont tout aussi importants que les protagonistes car ils sont extrêmement bien développés et mis en scène. On a le point de vue de divers personnages, humains et dzellis, ce qui déstabilise par moment et est selon moi le seul point faible de ce livre. Lily et Szon apparaissent clairement comme les prochains héros, ainsi que Ryal qu'on adore tout de suite et qui nous laisse sur notre faim. La Confrérie des ombres est addictive dès son premier tome que je recommande vivement !
Lien : http://leschroniquesaleatoir..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Thychat
  26 janvier 2014
Avant de commencer, je tiens à remercier Inessa pour ce cadeau de Noël qui m'a beaucoup touchée.
Cela faisait quelque temps que j'entendais parler de ce livre et tous les avis étant positifs, je l'ai commencé avec une certaine impatience.
Comme son nom l'indique, l'univers n'est pas sans rappeler la confrérie de la dague noire, dont l'auteure a repris quelques éléments. Notamment Asiès qui m'a beaucoup fait penser à la Vierge Scribe et l'odeur dégagée par les femelles qui rappelle l'odeur d'union dans les J.R. Ward, mais je vous rassure, ici, il n'est pas question de vampires.
Dès le début, Belinda Borsmith nous présente une flopée de personnages dont les noms originaux et recherchés sont parfois difficiles à retenir. Toutefois, j'ai trouvé dommage que la plupart des personnages soient « interchangeables » dans le sens où ils se ressemblent tous.
Le style, tout en description de l'auteure, nous raconte l'histoire de plusieurs points de vue, ce qui est appréciable, mais cela enlève également une grande part de suspense et amène beaucoup de redondances dans les pensées des personnages qui se posent souvent des questions auxquelles nous avons déjà les réponses. C'est dommage.
L'idée de base est très originale, mêlant habilement romance paranormale et apocalypse, qui débouchera sûrement sur de la dystopie dans les tomes suivants. Pourtant, j'aurais aimé plus d'approfondissements sur le pourquoi du jour J. Pourquoi à ce moment-là ? J'ai trouvé le fondement de cette opération pas assez expliqué. Espérons que le tome 2 nous en apprenne davantage à ce sujet.
Le couple Jenna/ Slaren nous offre des moments forts avec des scènes d'érotisme bien dosées, mais j'ai trouvé certains non-dits et ce manque de communication omniprésent un peu agaçant. La psychologie des personnages et leurs réactions sont trop survolées à mon goût.
Ce roman comporte quelques longueurs et beaucoup de facilités que j'ai parfois trouvées improbables. Jenna Miller se fait torturer et ne dévoile rien au sujet de la race Dzellis, alors que c'est une simple civile. Quand on sait que la plupart des militaires ne résistent pas à la torture, comment une simple civile peut y arriver ? À moins que ce soit une Warrior ? Peut-être que ce point sera également développé dans le tome 2.
En résumé, un roman qui se laisse lire, malgré l'histoire qui manque parfois de crédibilité.
Lien : http://1001chroniquesenfolie..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
oceanedeepa
  26 mai 2017
Wow, voila une lecture qui m'a fait faire une nuit blanche! Je remercie les éditions Cyplog pour cette superbe découverte.
Honnêtement, j'ai tout aimé. Aussi bien l'histoire (= événements) que les personnages, en passant par tout ce qui se rattache aux dzellis. J'ai dévoré ce livre en trois jours malgré le travail scolaire, c'est dire à quel point j'ai été embarquée dans ce récit.
Au début, quand j'ai commencé ma lecture, je n'ai pas pu m'empêcher de faire le parallèle avec La confrérie de la dague noire de JR Ward. Mais même si le schéma est sensiblement le même, l'auteur a su créer ses personnages, son univers et nous rendre suffisamment curieux que pour oublier cette série voisine.
Il n'y a pas à dire, on est tout de suite dans le bain avec ce roman. Les dzellis nous parlent de « fin de l'humanité » et cela fait peur. Pendant un moment j'ai vraiment cru qu'ils n'iraient pas jusqu'au bout et quand cela arrive, c'est vraiment terrible. J'étais vraiment mal, des morts inutiles et gratuites qui m'ont fait monter les larmes aux yeux plus d'une fois. Et que ferait-on si on était confronté à une telle situation? Bref, mes émotions ont joué au yoyo! Pour vous dire à quel point j'ai été happée par l'histoire, c'est que je me suis énervée à chaque scène de sexe car j'avais juste envie de passer ça en vitesse et retourner à l'histoire.
J'ai beaucoup apprécié le personnage de Jenna, une journaliste coriace qui tient à aller au bout de ses sujets, quitte à mettre sa vie en danger. J'ai adoré la relation qu'elle va nouer avec Slaren, qui ne sera pas de tout repos et semée d'embûches. Les frères de Slaren et les autres Dzellis ont aussi attiré mon attention et j'ai hâte de lire les tomes suivants pour en savoir plus sur eux. L'auteur a su distiller assez d'éléments que pour titiller notre curiosité. Une autre chose qui est vraiment bien, c'est l'évolution des personnages. Les « méchants » Dzellis ont fait bouillonner mon sang à cause de leurs actes. Mais petit à petit, j'ai commencé à comprendre leurs motivations (sans toute fois les accepter hein!), j'ai trouvé des personnages plus sympathiques et j'ai aimé les voir évoluer sur leur prise de position.
Dans ce premier tome, nous n'avons pas toutes les réponses à nos questions concernant la race des Dzellis. On se demande comment les choses vont évoluer entre humains et Dzellis et si une entente est possible entre les deux races. En tout cas, le déroulement de l'histoire laisse à supposer qu'un certain avenir est possible.
En conclusion, si vous cherchez une romance paranormale qui fera faire les montagnes russes à votre petit coeur, vous l'avez trouvée! En attendant, moi je vais vite me commander les deux tomes suivants…
Lien : https://worldofvoz.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
paraty62paraty62   30 mai 2013
Seul un bruissement étouffé rompait le silence religieux. Les silhouettes, rangées en file indienne, progressaient lentement le long d’un étroit corridor éclairé par une faible lueur argentée. Les pans de leurs manteaux se soulevaient légèrement dans un mouvement fluide, projetant des ombres mouvantes sur les murs métalliques. Au bout du tunnel, une porte coulissa : une lumière blanche jaillit d'un lustre en cristal et se répandit à travers une vaste salle de conférence. L'homme à la tête de cette étrange procession franchit la distance qui le séparait d'un siège imposant, s'installa face à un écran géant, puis observa chaque membre, prendre place peu à peu autour d’une table immense.

Au bout de quelques minutes, toutes les têtes se tournèrent vers Isathin dans l’attente de son discours. Ce dernier embrassa du regard une dernière fois l'assemblée composée d'une trentaine d'individus, quand il remarqua deux sièges inoccupés. Imperturbable, il consulta brièvement le cadran de sa montre lorsque la porte coulissa de nouveau : deux inconnus à la taille impressionnante pénétrèrent dans les lieux. Son attention se porta sur un homme au visage froid et dur qui regarda dans sa direction. Ses yeux d’un gris étonnant brillaient d’une lueur arrogante, il soutint sans sourciller son examen muet avant de se diriger vers l’une des deux places vides. Sous la clarté artificielle, sa chevelure de jais s'éclairait de reflets bleutés intenses ; son physique très intimidant avec sa haute stature musclée et la largeur peu commune de ses épaules en imposait. Il s'installa enfin et s'adossa nonchalamment contre le dossier, tandis que son acolyte à la stature toute aussi impressionnante prenait place à ses côtés. Toutefois, les yeux bleu saphir de ce dernier et sa chevelure d'un marron glacé aux reflets dorés adoucissaient le côté glacial de son faciès.

Slaren et Siyin − deux frères appartenant à la Confrérie des Ombres – étaient réputés pour leur bravoure et leur habileté à toutes formes de combats : arts martiaux, armes à feu, sabres, sans compter les pouvoirs particuliers de leur race. Ils étaient respectés, voire craints par les propres membres de la Confrérie. En effet, des bruits peu rassurants couraient sur eux. On murmurait qu'ils pouvaient se montrer sans pitié vis à vis de leurs ennemis : humains ou dzellis. Isathin les dévisagea quelques secondes puis s'éclaircit la voix avant de prendre la parole devant le Conseil :
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
paraty62paraty62   30 mai 2013
— Szon, tu attends les instructions de Slaren, n’oublie pas.
— Je sais, rétorqua ce dernier en réprimant un soupir, et d’ailleurs, où est-il ?
— En train de se rabibocher avec Jenna.
Siyin l’avait tenu informé des derniers événements.
— Leurs histoires s’arrangent ?
— C’est en bonne voie, vu le sourire béat qu’il aborde depuis quelques heures.
Tant mieux ! Voir un guerrier comme Slaren broyer du noir était en soi effrayant, alors autant que le dzellis affiche ce sourire idiot semblable à celui de tous ces mâles amoureux. Ridicule ! Mais encore préférable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : génocideVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

A chaque auteur sa région

Guy de Maupassant

Bretagne
Normandie

12 questions
139 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , régions , franceCréer un quiz sur ce livre
.. ..