AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2373440261
Éditeur : Lemieux Editeur (20/08/2015)

Note moyenne : 3/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Korzen, qui signifie « racine » dans différentes langues slaves, est la capitale d’un pays européen imaginaire. Elle pourrait très bien ressembler à Copenhague, où l’auteur d’origine française vit depuis une dizaine d’années. Ce roman, conçu comme une fable nordique, traite du déracinement à travers des personnages aux destins très différents.
Paul, un peu déprimé, a quitté Paris sur le conseil d’un ami pour tenter sa chance à Korzen. Contrairement à ce que s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
motspourmots
  28 octobre 2015
Il y a quelque chose dans ce premier roman. Un style, un univers, une petite musique qui contribuent à le distinguer dans la masse. Dommage que la fin, trop abrupte à mon goût ne gâche un peu le plaisir. Ceci dit, Korzen se lit vite, avec intérêt et donne envie de suivre l'évolution de son auteur. Une découverte, grâce aux "68 premières fois" !
Korzen est un pays imaginaire que l'on n'a aucun mal à situer au nord de l'Europe, du côté de la Scandinavie et des Pays Baltes. Un pays dont on a tellement vanté la qualité de vie à Paul qu'il a quitté sans regret les hauteurs de Belleville et des petits boulots sans grand intérêt pour y tenter sa chance. Aidé par un ami, le jeune homme décroche rapidement un job et une petite amie, bref, tout semble sur les rails pour en faire un parfait Korzenais. Paul n'est pas le seul à tenter de se faire une place au sein de ce pays de cocagne. Yoon-Ji, une jeune femme d'origine coréenne, adoptée à l'âge d'un an par une famille Korzenaise semble toujours osciller entre ses deux cultures sans réellement trouver sa place. Musicienne, elle enseigne notamment au jeune Piotr, un virtuose de la clarinette originaire de Pologne qui, du haut de ses onze ans mesure son attachement à ses origines autant que son envie de réussir dans son nouveau pays. Les destins de Paul, Yoon-Ji et Piotr vont se croiser dans le long hiver korzenais alors que chacun y cherche sa route.
Ce court roman se lit comme une fable. Tout irait pour le mieux dans la vie de Paul s'il n'y avait cette odeur pestilentielle qui s'échappe d'un trou sur l'un des murs de sa chambre, d'où s'écoule également un liquide rouge et visqueux. Serait-ce en rapport avec la disparition du précédent locataire ? Quelle peut-être sa signification ? En tout cas, le phénomène est suffisamment troublant pour faire douter Paul qui reporte sans arrêt le moment de s'installer chez la jolie Kitta et va même jusqu'à disparaître quelques jours...
L'auteur trouve ici une jolie façon de parler de déracinés et de difficultés d'intégration. Et je l'ai suivi avec intérêt pendant 98% du temps. Jusqu'au dernier chapitre qui m'a semblé donner une explication trop brutale et trop rapide, voire trop concrète par rapport à l'ambiance qui régnait jusque-là, savamment orchestrée. Dommage, vraiment dommage. Mais nous avons là un jeune auteur qui gagne à être découvert.
Lien : http://www.motspourmots.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
AxelRoques
  20 octobre 2015
Korzen est le premier roman de Baptiste Boryczka.
Il relate l'installation de Paul dans la capitale imaginaire Korzen, aux reflets nordiques et slaves.
Originaire de Belleville, Paul vit bien son déracinement : il a trouvé une copine et un boulot et se plait dans cette métropole sans histoires. Seul son studio étriqué laisse à désirer : d'un trou dans le mur suinte un liquide rouge qui dégage une odeur pestilentielle…
Le roman croise le parcours d'autres personnages, tous déracinés de leur milieu d'origine et ayant atterri par hasard à Korzen. Il ouvre, avec sagacité, la réflexion sur l'exil, les origines et notre faculté d'intégration dans un environnement étranger.
Puis peu à peu, la tension monte insidieusement : l'énigme du trou dans le mur persiste, les équilibres deviennent instables, la sérénité s'évapore.
Baptiste Boryczka écrit bien et intelligemment. le style est précis, parfois lapidaire.


Lien : http://axel-roques.iggybook...
Commenter  J’apprécie          160
krol-franca
  20 septembre 2015
Korzen est un premier roman. Il se lit vite et l'auteur sait intriguer le lecteur. On sent dans ce roman un potentiel important. Les idées sont bonnes, le décor et l'ambiance sont bien posés, le lecteur se pose des questions. En résumé, j'ai aimé l'histoire d'autant plus qu'elle se termine de manière tout à fait déconcertante.
Petit plus : l'auteur en profite pour traiter du déracinement, de l'exil, de la difficulté de vivre dans un pays dans lequel on n'est pas né, et à travers le personnage féminin, de la volonté de retrouver ses racines.
J'ai aimé aussi que l'auteur m'emmène là où je ne voulais pas aller, ou plutôt m'empêche de satisfaire mon petit coeur d'artichaut.
Korzen est la capitale d'un pays imaginaire qu'on situerait volontiers en Europe du Nord. Paul, parisien, exilé dans ce pays n'a pas une vie palpitante. Il habite dans un petit studio dont un des murs dégage une odeur pestilentielle. Je n'en dirai pas plus.
J'ai apprécié aussi la construction non linéaire du roman. On suit le personnage, et puis le chapitre suivant on en suit un autre pour revenir ensuite au premier mais d'une manière très elliptique puisqu'il nous manque une partie du temps (on se demande même comment il a pu se retrouver à tel endroit depuis la dernière fois). Et pour finir quelques chapitres plus loin, on comblera ce vide. Une construction vraiment intéressante !
Alors ?
Alors, l'écriture ne m'a pas enthousiasmée. Je l'ai trouvée terne et même parfois maladroite. Et quel dommage ! Quelle déception ! Mais peut-être que ce n'est qu'un ressenti très personnel et que quelqu'un d'autre n'aurait pas ce même avis… Parce qu'il y a plein de bonnes choses dans ce livre. Par exemple, il évoque aussi la difficulté d'être, et la faiblesse de la facilité chez l'être humain.
Lien : https://krolfranca.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
denisarnoud
  04 septembre 2015
Korzen est la capitale d'un pays imaginaire situé en Europe. Cette ville est florissante. Il fait bon y vivre. C'est un creuset où se mêlent les populations venues de pays variés. C'est là que vivent les trois personnages principaux.
Paul a quitté Paris où il n'avait plus de perspectives pour s'installer à Korzen sur les conseils d'un ami. Avec son aide il y a trouvé du travail et un appartement. Paul vit seul dans ce logement modeste. Une seule chose le dérange : l'odeur qui semble sourdre mystérieusement des murs de sa chambre. Paul se sent bien à Korzen même s'il a trop de mal avec la langue du pays pour se sentir complètement intégré. Lors d'une fête entre amis, il rencontre Kitta, une jeune femme du cru. Très vite une idylle se noue entre eux.
La suite de ma chronique sur mon blog, cliquez sur le lien ci-dessous.
Lien : http://leslecturesduhibou.bl..
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AxelRoquesAxelRoques   20 octobre 2015
Les quatre copines passaient le week-end à faire un bilan personnel de l'année écoulée. Elles ne se voyaient que très rarement et toujours très rapidement pendant le reste du temps. Cette fois-ci, une d'entre elles était enceinte, l'autre allait se marier l'hiver suivant, la troisième était maintenant certaine d'être lesbienne tandis que Yoon-Ji était restée assez muette.
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : deracinementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Baptiste Boryczka (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Tragédie ...

Que signifie le mot "tragédie" étymologiquement ?

Spectacle dramatique
Chant du bouc
Chant du sacrifice

13 questions
21 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , tragédieCréer un quiz sur ce livre