AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782819500025
349 pages
Éditeur : Nouveaux auteurs (02/09/2010)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Qui sont ces hommes étranges qui semblent en vouloir à Marie ? Pourquoi ces morts mystérieuses autour d'elle? Quel secret immémorial doit être révélé ? Les portes du ciel se sont ouvertes et la bataille céleste se répand sur la terre. Marie saura-t-elle accepter son destin ? "L'amour"' peut-il venir à bout des forces obscures qui coulent sur cette terre ? Dieu seul le sait..
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
lololelay
  12 août 2010
J'ai lu ce roman en épreuves, c'est une grande réussite ! Quelle surprise !
Il ne convient pas de le mettre dans toutes les mains, c'est un roman fantastique mais qui est incroyablement troublant.
Marie l'héroïne se retrouve traquée par le mal Azazyel, et protégée par Gabriel, une histoire bouleversante nait de cette rencontre, mais chut... je ne veux pas dévoiler trop l'intrigue.
Il y a des révélations tout au long du roman, et sincèrement on se retrouve chamboulé, on se pose des questions, on voit un autre monde qui pourrait exister et on se demande si tout cela n'est pas plus réel qui n'y parait. Fantastique !
Mais attention, pour ceux qui sont hermétiques aux écrits bibliques et aux apocryphes, à mon humble avis ce roman n'est pas pour eux.
J'ai voyagé durant toutes ces pages, et ce voyage était fabuleux ! à vous de voir.
Commenter  J’apprécie          230
Melanie_F
  02 janvier 2011
Un magnifique roman que j'ai savouré du début jusqu'à la fin. Un conflit entre ange et démon mais version moderne et une histoire d'amour très touchante.
J'ai été agréablement surpris par le fait que l'écriture était vraiment simple mais le texte riche en émotion. Les personnages sont intéressants et pour la plupart touchant comme Marie et Raphael mais pas seulement. le roman recèle beaucoup de référence biblique et de référence littéraire qui ne fait que rendre l'histoire plus riche. Les actions sont bien décrites et les images sont bien vivantes et je me voyais plongé au coeur de cette histoire hors du commun.
Je pense que c'est un livre qui nous apprend beaucoup sur la vie, sur nous même et les autres, une sorte de philosophie qui ressort de ce livre qui est tel que ça nous fait réfléchir. La balance entre le bien et le mal est bien présente et ce livre fait ressentir une pointe de magie qui nous fait rêver et nous fait peur à la fois. Un roman moderne mais une histoire universelle qui nous lie tous.
L'histoire d'amour est impensable et en même tant idyllique, elle nous fait rêver et en même temps est d'une telle tristesse qu'on ne peut s'empêcher de verser une petite larme pour eux. Je n'ai pas toujours tout compris mais c'est un roman qui fait qu'on commence l'année avec une très bonne lecture qui fait partit maintenant d'un de mes livres favoris.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Luna05
  12 octobre 2011
Je n'ai pas encore eu beaucoup d'occasions de m'atteler à des romans d'origine Français alors, quand une opportunité se présente je ne tergiverse plus et bondis dessus. Notre pays recèle tant de talents peu reconnus ou étant encore dans l'anonymat que chaque nouvelles révélations se doit d'être soutenu et savouré à sa juste valeur.

Après avoir refermé l'ouvrage de Nalini Singh nous présentant une vision des anges atypiques je décidais de changer de registre et de me replonger dans une représentation classique des fils du ciel comme définis dans la bible.
Marie Procula, ophtalmologiste pratiquant à New York va voir sa vie basculer du jour au lendemain suite une rencontre providentielle mise sur son chemin. Une vie de solitude, simple, banale, routinière qui se muera en une destinée extraordinaire ayant traversé les temps où Marie, si elle y consent en sera la clé. Ayant le libre arbitre choisira t-elle d'embrasser la lumière ou cèdera t-elle aux charmes empoisonnés des ténèbres?
Tout d'abord abordons l'écriture.
Caroline Bossant est pourvue d'une plume très agréable, soutenue tout en étant fluide usant d'un vocabulaire extrêmement riche m'ayant souvent poussée à avoir tout près de moi mon petit dictionnaire. Quel baume au coeur de constater que notre langue peut être à la fois si complexe et si doucement poétique, et qui, manié avec virtuosité grâce au talent de l'auteur nous fait un peu plus aimé notre langue maternelle.
Concernant l'intrigue, l'auteur à également fait preuve de beaucoup de sérieux dans ses recherches car elle maitrise parfaitement son sujet. L'aventure se découvre au même rythme que l'héroïne, le suspense se veut soutenu et les révélations nous sont dévoilées au compte gouttes. Nous sommes dès le flashback du prologue attirés dans cette ambiance mystique et religieuse teinté de violence et de sang au vu des évènements tragiques se déroulant. L'auteur a également pris son temps dans la création de ses personnages.
Marie se révèle être une femme tout à fait banale, orpheline tentant d'aider son prochain dans l'ombre et qui va un jour se faire accoster par un SDF qui lui offrira un livre, un ouvrage qu'elle s'empressera de feuilleter chez elle avant de se retrouver nez à nez dans son salon avec un parfait inconnu sachant tout d'elle et se faisant appeler Gabriel. Difficile de ne pas s'attacher à cette anti-héroine de 33ans totalement perplexe à tout ce qui lui arrive et dont l'évolution et la souffrance ne pourra que nous toucher. Gabriel quand à lui est fidèle à ce que l'on peu imaginer d'un fils du ciel. Ange assez froid mais aimant l'humanité, être totalement fascinant de par ses attitudes et réactions sans parler de son charisme, une personnalité totalement captivante à la fois si proche de l'humanité et si hors d'atteinte. On prend plaisir à voir sa relation avec Marie évoluer de façon très lente et cohérente bien qu'amené de façon inattendue, rendant les sentiments de Marie réalistes et poignants. Un ange peut-il aimer une femme sans pour autant perdre ses ailes et devenir un ange déchu? Les passages l'impliquant face à Marie ont toujours été décris avec pudeurs tout en maintenant une certaine tension rendant ces dites scènes marquantes et troublantes impregnants notre lecture. La hiérarchie angélique bien que juste esquissée a été tout de même bien décrite et passionnante à découvrir.
Qui dit anges pense également à la présence des démons et son représentant sera le diable en personne Azazyel. Aussi bien croqué que dans la bible, personnage jouissant d'un énorme charisme sachant abuser de son charme depuis la nuit des temps. Ange déchus prêt à tout pour s'approprier Marie, plus que jamais ambigu et convainquant jouant sur la séduction et les sentiments pour s'attirer les faveurs de l'héroïne mais dévoilant aussi une face sanguinaire et sans pitié. La guerre approche et, il est bien entendu hors de question qu'il la perde.
Seul petit bémol peut être fut la conclusion. Caroline Bossant à , pour son premier roman su faire preuve d'audace et n'a pas choisi la facilité pour son déliement et cela se doit d'être souligné et félicité même si cette fin ne plaira pas à tout le monde. J'ai été un peu déconcerté et frustré lorsque j'ai tourné la dernière page car les réels enjeux ne débutent qu'à la fin nous faisant prendre conscience que tout l'ouvrage n'a été en fait qu'une longue introduction. Un dénouement libre s'offre alors aux lecteurs, à présent à nous de l'imaginer....
Un roman que j'ai pris plaisir à découvrir pour son histoire, ses personnages et le style d'écriture fort plaisant de l'auteur. Un récit fantastique sombre, triste mais également lumineux baignant dans la religion sans jamais en être étouffant. Un ouvrage ayant su subtilement allié romance, action, aventure et spiritualité. Une auteur dont je suivrai sans nul doute ses écris de très près.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire-une-passion
  08 juillet 2013
Un ami à moi me l'avait vivement conseillé en me disant que ça avait une super surprise pour lui. Et je ne peux que corroborer ses propos. « entre ciel et terre » et vraiment un roman atypique. Certes il parle des anges mais pas que. Et puis, ce qui change c'est que cette fois, ce n'est pas une adolescente, mais bien une femme ayant un appartement, un travail et une vie. Et l'histoire est loin d'être cucul (attention, je ne dis pas que je n'ai pas aimé les autres romans traitant sur les anges, au contraire). En effet, ce roman (unique?) diffère des autres. Il est bien plus psychologique que l'on peut le penser. Il ne s'agit pas que d'une histoire d'anges et d'anges déchus mais bien plus. En parallèle nous suivons une sorte d'enquête criminelle qui nous fait penser à autre chose que le monde céleste.
Nous rencontrons Marie, jeune femme malheureuse. Dès le début, nous apprenons qu'elle a perdu ses parents lors d'un règlement de compte entre deux gangs. Une balle perdue et sa vie bascule. Depuis, à part son boulot d'ophtalmologue, elle reste cloîtrée chez elle et ne bouge pas, ne côtoie personne mis à part le petit épicier en bas de chez elle, Thang. Dès le début de l'histoire, nous commençons sur les chapeaux de roue avec un prologue se passant en 666, à Albi dans un couvent. Ce prologue est... inattendu et assez violent du coup. Il nous immerge entièrement dans le récit et c'est ce que j'ai le plus apprécié : entrer directement dans le roman par un fait marquant qui aura un sacré impact par la suite.
Sa vie va prendre un nouveau tournant lorsqu'elle croisera un « homme » lui donnant un manuscrit. Et quel manuscrit... Il renferme un lourd passé, des vérités, des secrets, des révélations. Bref, Marie n'est pas au bout de ses surprises. Durant ce périple elle fera la rencontre de Gabriel, un ange tombé du ciel (non, sans jeu de mots, j'vous jure xD). Ce dernier lui annoncera qu'elle a un lien sacré avec Dieu, qu'elle est la clé de tout et que sans elle et ses actes, tous mourront. Évidemment, elle ne va pas en croire un mot et se braquer de suite (après tout, quoi de plus normal, elle va pas non plus se réjouir que la terre est entre ses mains et qu'au moindre faux-pas elle la détruira).
Un fait qui m'a assez surprise (en bien, je vous rassure!) c'est que les humains ne semblent pas choqués de l'arrivée des anges sur terre, comme si tout ça semblait tellement logique. C'est la première fois que je lis ça dans ce genre-là et je dois dire que c'est appréciable. Bon, ils ne sont pas non plus simplets au point de les accueillir les bras grands ouverts en leur offrant un verre (OK, j'extrapole un peu) mais ils ne sont pas sur leurs gardes. Ils sont même prêts à en apprendre bien plus, à cohabiter avec eux. Enfin, c'est la sensation que j'ai eu.
Côté personnages, je dois dire que je ne me suis attachée à aucun, sauf peut-être Nathan, un vieil homme qui arrive un peu plus tard dans la trame. En effet, ils sont bien décrits, intéressants à suivre mais ça s'arrête là. Je trouve qu'il manquait un peu de sentiments, de vie pour s'y attacher. Je n'ai pas eu le coeur qui bat follement quand il leur arrivait quelque chose, mais je n'ai pas non plus ressenti du dégoût pour certains. Même Azazyel, l'ange déchu, je l'ai apprécié. Peut-être parce qu'il a de la répartie et du sarcasme, ce qui apportait quelque chose en plus à l'histoire. J'ai vraiment bien aimé comment l'auteure apporte ce mélange des cieux avec la vie quotidienne. Ça fait du bien et ça offre du renouveau.
En plus d'apporter quelque chose de neuf, on sent que Caroline Bossant a pris un énorme plaisir à écrire ce livre. La plume est douce, délicate, belle et fluide. Elle a fait des recherches et ça se voit ! Rien qu'à la lecture, on sait qu'elle n'a pas juste voulu écrire un livre sur les anges, mais qu'elle s'y intéresse vraiment ! J'ai beaucoup aimé les citations en début de chaque chapitre qui apportait un début de réponse quant à ce quoi on allait avoir à faire.
La fin m'a tout de même laissé un goût... pas amer, mais presque. Vu ce que nous offrait l'auteure, je m'attendais à une fin phénoménale avec une vraie bataille, les plumes qui volent, le sang etc. et finalement, rien de tout cela. La fin était bien, intéressante, apportant les réponses aux questions qu'on se posait mais... J'ai un goût de pas assez. Alors, je me demande : est-ce qu'une suite est prévue ou bien ce n'est qu'un tome unique ? Parce que ce final offre encore plein de questions, bien que certaines ne soient plus d'actualité. Peut-être est-ce fait exprès de telle sorte que le lecteur puisse imaginer lui-même une suite (et j'en imagine une très bien, d'ailleurs lol).
En résumé, une très bonne histoire, une très belle plume agréable à suivre. Un renouveau qui fait plaisir à voir. Un personnage principal adulte et non pas adolescent. Un mélange anges/vie quotidienne très bien mené et vraiment sympa à suivre. Une fin assez différente de celle à laquelle je m'attendais mais qui tout aussi intéressante. Bref, une lecture que je conseille vraiment pour ceux qui veulent passer un très bon moment ! Un livre qui se lit très vite, des pages qui défilent sans qu'on ne s'en rende compte. Achetez-le !
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PLUMAGILE
  12 août 2010
J'ai reçu l'épreuve de ce livre qui fera partie de la rentrée littéraire 2010 dans la catégorie des « premiers romans » et paraîtra le 2 septembre.
L'histoire pour commencer : le livre est noté « roman fantastique » ; donc, une lutte entre les forces du bien et du mal est plausible. le scénario est intéressant. On assiste à la rivalité entre Gabriel, l'ange messager de Dieu, et Azazyel, l'ange maudit, autour de la personne de Marie. Cette dernière a une tâche à accomplir, commandée par Dieu. Une histoire d'amour et de haine sur fond de versets de la Genèse.
Le style ensuite : il y a beaucoup de maladresses, notamment dans l'emploi
*des adjectifs : « la chaise solitaire », « la tête avachie », « les doigts grelottants de chagrin »….,
*des expressions utilisées par l'auteur : « il trancha sa verve », « elle dénoua délicatement ses cils », « quelques vingtièmes de secondes s'étaient étirées », « en ramassant les pennies jonchés sur le trottoir », « des sanglots d'épouvante accrochés à la langue », « rien d'autre qu'un filet d'air dénué de consonance », « son sang s'entrechoquait dans ses artères », « dit-il en plissant l'intégralité de son crâne dégarni avec une moue qui trahissait … », « dit-elle en poivrant de nouveau le ton », « les murs étaient grenat et jaune écarlate », « lança-t-elle, des grelottements dans la bouche », « sentait l'arôme de son angoisse », « une chaleur savoureuse lui monta aux yeux », « j'ai toujours cru y croire », « un silence de regards prit la place durant plus de cinq minutes », « ses pas étaient muets », « les cheveux ébouriffés de sommeil », « le visage cisaillé de contrariété », « une peur encore plus aigue vint se planter dans son ventre qui l'empêcha d'ouvrir la bouche », « il avait les cheveux noirs et militaires et la silhouette aussi étroite que sa tête », « concéda-t-il en masquant une fossette sur sa joue »……….
Le tout relevé entre la première page et la page 70 environ ! Un festival !! qui se poursuit…et qui pourrait prêter à sourire parfois alors même que l'intensité dramatique croît..
Je me suis donc posé beaucoup de questions à la lecture :
*était-ce une mauvaise traduction en français ? avec un logiciel ? mais non car l'auteur est française apparemment
* l'auteur a-t-elle voulu à tout prix éviter d'employer des expressions courantes en utilisant des synonymes ? mais dans ce cas, la « canicule humaine » n'est pas la chaleur humaine !, « une chaise solitaire » n'est pas l'unique chaise ! « plein de sel dans ses cheveux poivrés » n'équivaut pas à des cheveux poivre et sel ! « mutisme infernal » ne s'emploie pas pour parler du silence dans une gare….
Quelques passages sont exempts de fautes de français, cela laisse d'autant plus perplexe (100-107 ; 128-135, ….), un peu comme s'il y avait plusieurs écrivants.
Au final, un niveau de langue assez médiocre dessert pas mal une histoire pourtant très intéressante, qui ne m'a pas déçue et dont j'avais très envie de savoir la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
wilhelminawilhelmina   14 décembre 2010
Marie se ranimait doucement au rythme des sirènes, elle tournait et se prélassait entre les vagues de draps blancs. Elle savourait les quelques secondes avant l'éveil, elle transitait à la frontière du rêve, elle faisait escale avant le grand saut. [...] Elle dénoua délicatement ses cils et laissa s'y engouffrer les faisceaux de lumière qui s'étaient invités sur les murs immaculés.
Commenter  J’apprécie          120

autres livres classés : angesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quiz sur 20 000 lieues sous les mers

Quelle est la date de parution de ce roman ?

1849
1869
1889
1909

12 questions
293 lecteurs ont répondu
Thème : Vingt mille lieues sous les mers de Jules VerneCréer un quiz sur ce livre