AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2745925547
Éditeur : Milan (03/05/2007)

Note moyenne : 4.44/5 (sur 48 notes)
Résumé :

Le prince Kwaï aime observer les caravanes qui traversent son village et leshommes qui se lancent à l'assaut d'Isayama, la reine des montagnes.

Isayama, si haute et si escarpée que jamais personne ne l'a vaincue. Alors que les expéditions se succèdent en vain , Kwaï rêve d'être le premier à se percher sur la tête de la montagne.

Aidé par les sages conseils de Luna, son arrière grand-mère, Kwaï, devenu adulte, pourra à son tour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Ewylyn
  22 juillet 2018
Un album absolument magnifique ! Un très gros coup de coeur pour celui-ci et le coup de coeur de l'année 2018 côté album. Depuis le temps que je rêvais de le lire, il ne m'a pas déçue une seule ligne ! Il est aussi beau dans le fond que dans la forme. Même si je n'ai toujours pas compris pourquoi luna n'a pas de majuscule à son nom... Il y a forcément une raison, mais elle m'échappe. Si quelqu'un a la réponse, je suis curieuse.
L'histoire nous présente un enfant sensible à Isayama, la montagne sacrée de son peuple. Il rêve d'en fouler le sommet, en attendant, il apprend et observe de chaque groupe venu l'escalader. Kwaï évolue grâce aux conseils de luna, il apprend aussi des erreurs des autres. On touche là le gros atout de cet album : ses messages, ses valeurs. J'ai lu un album magnifique sur l'apprentissage, une ode au respect, à l'humilité, à la confiance en soi, au dépassement de soi, à la folie, à la raison, au deuil et à la naissance, à l'enfance et à l'âge adulte. C'est un album initiatique, un album d'équilibre, un album de rite de passage, un album de transformation. Une vraie fable sur l'idée que l'on apprend autant de soi que des autres, autant de ses réussites que de ses échecs. Franchement, c'est une réelle claque et la fin est merveilleuse, juste, touchante et percutante. On est ému autant que l'on rit de voir ce dernier message de luna à Kwaï.
J'ai beaucoup aimé l'univers de cet album. Je lui trouve un côté onirique avec cette absence de temporalité et de géographie précise ; toutefois, j'ai l'impression que les noms et les illustrations nous placent l'ensemble au coeur de l'Asie. Les constructions, les vêtements sonnent tantôt japonais, chinois, voire mongoliens. C'est fascinant d'étudier les us et coutumes du village de Kwaï, de voir ces caravanes s'échiner à gravir Isayama, cette montagne est aussi belle que dangereuse. L'univers est passionnant et les personnages ne sont pas en reste. Kwaï est très attachant, on le voit évoluer, grandir, gagner en maturité ; luna est bienveillante, douce et taquine, elle cache bien son jeu.
Le texte de Pierre Bottero, c'est juste de la dentelle. C'est magnifique à suivre, les mots sont juste. Ils ont cet aspect onirique et lyrique, sans être indigeste. Ils ont une certaine modernité et fluidité pour demeurer simple et efficace. C'est très agréable à lire dans sa tête, ça l'est tout autant en le lisant à l'oral, ça fait son effet, c'est soigné et envoûtant. J'ai beaucoup aimé les jeux de répétitions, la construction est loin d'être lourde en dépit de son aspect répétitif, parce que l'écriture rend ces jeux appréciables et maîtrisés. Quant aux illustrations, elles sont géniales ! Je suis absolument fan du côté estampe et calligraphie japonaise ; l'aquarelle rend tellement bien et confère cet aspect à la fois précis et flou. Précis dans les traits, les décors, les vêtements ; flou dans l'ambiance, dans la couleurs, dans le lointain. L'ensemble est magnifique à regarder.
Parce que c'est tout l'art de cet album, donner un cadre, une impulsion où le lecteur peut se promener à loisir, il peut avancer et réfléchir par lui-même. On ne lui mâche pas le travail, le lecteur admire les paysages, s'émerveille du texte ; mais il a fait qu'une partie, à lui de trouver le sens de l'album, ses messages, de définir plus en détail l'univers. Tout est baigné dans la sensibilité, la fantaisie, l'élégance et le charme. le texte comme les illustrations servent une intrigue passionnante et des protagonistes attachants. J'ai adoré cette lecture que je recommande à 1000% si vous aimez Pierre Bottero, et vous serez sans nul doute fan des illustrations de Jean-Louis Thouard.
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          33
LadyNephtys
  21 août 2019
Et une nouvelle découverte du côté de Pierre Bottero - accompagné cette fois-ci de l'illustrateur Jean-Louis Thouard, dont je salue le sublime travail dans cet album -. Et sans surprise c'est un sans-faute pour moi, un petit coup de coeur ♥ Je retrouve l'univers et la plume de mon auteur préféré, je regrette juste que ce soit aussi court. J'ai apprécié suivre Kwaï à plusieurs époques de sa vie et le rapport étroit et magique qu'il va tisser avec Isayama, cette montagne que nul être humain n'a gravi en entier. La grand-mère de ce dernier est également attachante et pleine de bon sens, on ne peut qu'apprécier cette figure maternelle importante pour le protagoniste et pour son évolution. J'ai adoré les révélations finales et le message délivré, c'est du Pierre Bottero tout craché. J'ai également aimé les petits clins d'oeils à une autre de ses sagas, les Marchombres - certaines scènes et personnages sont inspirés de cet univers -.
Commenter  J’apprécie          10
kadeline
  01 novembre 2017
Isayama, l'album introuvable, l'album que j'ai mis si longtemps à obtenir et que j'avais peur de lire, est une excellente lecture. C'est un conte d'apprentissage comme sait si bien les faire Pierre Bottero. C'est doux, c'est bienveillant, porteur de belles valeurs et le message de fin n'est pas une morale plus un conseil de philosophie de vie bref j'adore.
Niveau dessin, j'avais une appréhension car d'une manière générale je n'accroche pas avec l'aquarelle ni avec ce genre de palette de couleurs mais ça marche très bien ici. Ca donne une impression de voyage dans l'espace et le temps comme un vieux parchemin d'une contrée lointaine qui colle très bien avec le texte.
Cette album est une pépite, si vous avez l'occasion de le trouver, foncez.
Commenter  J’apprécie          00
Nadouch
  05 janvier 2013
Waouh ! Quel magnifique album, tant par les couleurs que par le texte. Quelle belle histoire ! Comme je les aime : du sentiment sans apitoiement facile, de légers clins d'oeil, beaucoup, beaucoup de tendresse. C'est l'histoire de Kwaï, petit garçon puis jeune homme qui rêve d'escalader Isayama, la montagne jamais vaincue. Il bénéficie des conseils de son arrière-grand-mère et, devenu adulte, il pourra peut-être, lui aussi, atteindre le sommet... Les personnages sont simples et puissants à la fois : on aime cette arrière-grand-mère autant que Kwaï peut l'aimer ! Bref, c'est beau, tout simplement.
Commenter  J’apprécie          10
Ewiline
  17 mars 2013
Moi qui voulait lire cet album depuis si longemps, je suis tombé par hasard sur Jean-Louis Thouard durant une foire du livre. Je n'est eu d'autre choix que de l'acheter!
Pour en venir au contenu, il n'y a qu'un mot : Génial !
Une histoire qui fait rêver avec de très belles illustrations.
Kwaï, un garçon de 8 ans, rêve de gravir Isayama, une montagne immense qui se trouve à côté de son village. Durant 12 ans, il va apprendre comment devenir un homme avant de tenter sa chance.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
mathilde08mathilde08   30 décembre 2011
Kwaï suivit l'homme jusqu'à la montagne. Il le vit escalader la falaise avec la même grâce que les caravaniers qui ne souriaient pas, il le vit disparaître à son sommet, et il attendit son retour.
L'homme ne revint pas.
Kwaï attendit pendant trois jours et deux nuits, et au matin du troisième jour, l'homme redescendit. Ses gestes avaient conservé leur beauté et leur fluidité mais, quand il toucha le sol, Kwaï lut dans ses yeux une surprise douloureuse.
-J'ai gravit la falaise miroir, expliqua l'homme. J'ai franchi les rocs acérés, les gouffres et les surplombs rocheux. J'ai foulé les neiges éternelles et bondi par-dessus les crevasses sans fond. Mais il y a, au sommet d'Isayama, une aiguille de diamant polie par les dieux en personne, si lisse que rien ne peut y tenir. J'ai dû renoncer.
Une larme roula sur sa joue, et il s'éloigna.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
mathilde08mathilde08   30 décembre 2011
Le soleil approchait de l'horizon lorsque Kwaï, qui avait attendu, les vit réapparaître. Ils descendirent la falaise avec fébrilité, leurs mouvements maladroit privés de toute fluidité. Quand ils atteignirent le sol, il lut sur leurs visages la marque d'une souffrance terrible.
La souffrance de ceux qui ont toujours cru savoir et comprennent qu'ils ne savent rien.
Le soleil se couchait lorsque les hommes qui ne souriaient pas quittèrent le village et disparurent à jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
mathilde08mathilde08   03 janvier 2014
Isayama était une montagne pareille à nulle autre montagne.
Elle jaillissait de la pleine des Fleurs sans le moindre avertissement comme une titanesque tour minérale qu'auraient bâtie des géants pour se lancer à la conquête des étoiles.
Sur des centaines de mètres, elle n'était que falaise lisse et verticale, presque miroir.
Puis, plus haut, elle devenait rocs acérés, gouffres et surplombs rocheux.
Plus haut encore, elle se faisait neige, glace et crevasses sans fond.
Son sommet enfin, si haut que, vu de là, le village était semblable à une miette de pain, son sommet était une aiguille de diamant que les dieux avaient polie jusqu'à ce que rien, pas même la neige, ne puisse y tenir.
Mais cela, seuls les oiseaux le savaient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MylanaMylana   11 février 2013
Son arrière-grand-mère, Iuna, prétendait que celui qui lisait l'écriture de Tuan Li détenait les trois clés : celle du passé qui pleure, celle du présent qui cherche et celle du futur qui peint.
Commenter  J’apprécie          60
MylanaMylana   11 février 2013
Isayama, la chevelure du monde.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Pierre Bottero (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Bottero
Extrait de "Les Mondes d'Ewilan 3 Les tentacules du mal de Pierre Bottero lu par Kelly Marot. Editions Audiolib. Parution le 28 novembre 2018.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/les-mondes-dewilan-3-les-tentacules-du-mal-9782367627380
autres livres classés : sagesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ellana, le livre que vous devriez connaître par coeur.

Où Ellana fut élevée durant ces jeunes années ?

Chez son père et sa mère.
Dans la Forêt-Maison des Petits.
Dans la maison de son oncle.
Chez Jilano.

7 questions
292 lecteurs ont répondu
Thème : Pierre BotteroCréer un quiz sur ce livre
.. ..