AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Ptitelfe


Ptitelfe
  08 décembre 2015
Depuis ce début d'année, nous avions prévu Gilwen et moi de prolonger notre découverte de Pierre Bottero en lisant cette année sa trilogie de l'autre. Avec l'arrivée du froid, il nous fallait quelque chose de réconfortant, un auteur que l'on pourrait qualifier de « doudou » car chaque plongée dans son univers est agréable, et malgré les dangers, cela reste un monde réconfortant. C'est pourquoi nous avons décidé de sortir le premier tome : le souffle de la hyène de nos PAL en ce mois d'octobre.

Le livre est découpé en 4 parties, chacune comportant de brefs chapitres. Dans ce tome, Pierre Bottero alterne les points de vue entre ses deux personnages principaux : Natan est un garçon de 16 ans, que l'on découvre vivant au Canada. Nous apprenons qu'il a des capacités physiques extra-ordinaires, que ses parents ne sont pas très communicatifs, et qu'ils ont tendance à déménager très souvent, d'un pays à un autre. Précédemment, le garçon vivait par exemple en Tanzanie.
Très vite le danger va survenir. Sa maison va prendre feu, tuant par la même occasion ses parents. Mais il découvre que cet incendie n'est pas accidentel, puisque quelques minutes après, il reçoit un message vocal programmé par son père, lui conseillant de fuir le pays et partir en France, mais de récupérer auparavant un numéro de téléphone et de nouveaux papiers d'identité dans un lieu codé.
On s'attache très vite à ce garçon, qui d'un côté est en demande de stabilité émotionnelle et d'un autre semble posséder des conditions physiques incroyables.
Mais son départ vers la France va être corsé d'embuches, à commencer par des créatures lycanthropes qui s'attaquent à lui ou encore par la présence de Helbrumes, des créatures pouvant adopter la forme qu'ils désirent.

En France, nous découvrons la jeune Shae, une demoiselle qui semble intelligente mais qui cache quelque chose de terrifiant en elle. Elle a la capacité de se métamorphoser, mais elle n'a aucun contrôle sur sa créature. Elle va rencontrer Rafi, un homme mystérieux qui lui parle par code, et qui va également mettre Natan sur son chemin. Rafi est le personnage qui semble apporter la philosophie légendaire aux récits de Pierre Bottero, avec de belles citations :
« La compréhension est un chemin bien plus riche que le combat. Ne te trompe pas de route », lui dit il lors de leur première rencontre alors que Shae n'a pas conscience du danger qui la guette.

Ensemble, les deux jeunes héros vont devoir se battre et affronter les ennemis.
J'ai adoré cette première partie, très addictive, visuelle, et qui nous fait voyager au Canada et dans le sud de la France.

Le lecteur découvre également la Famille, et les différents membres : les bâtisseurs, les cogis, les métamorphes, les guides etc. Au total, 7 « classes » différentes et chacun détient des pouvoirs particuliers. Alors qu'ils étaient solidaires il y a quelques centaines d'années, une guerre a eclaté et ces derniers sont méfiants les uns envers les autres, ce qui va également rendre le combat contre l'Autre très difficile.

Car oui le mal en personne est surnommé l'Autre. Et tel Voldemort, ce dernier a trois parties bien distinctes : La force, le coeur et l'âme. Alors que dans le 1, Natan et Shae doivent affronter Jalaab la Force, ils vont ensuite devoir vaincre Onjü le coeur, et cette partie ne sera pas facile à jouer. Car l'Autre a bien plus d'un tour dans son sac. Onju sème des catastrophes naturelles dans le monde : tempêtes, inondations… Il ruse également en approchant de très près Natan et Shae. de cette manière, Pierre Bottero amène le jeune lecteur à réfléchir aux conditions de la nature humaine et à l'état de notre Planète.

Dans le dernier tome, l'auteur modifie les valeurs et intègre un tout nouveau jeune personnage. Elio, 8 ans. Il est très mature pour son âge, parfois un peu trop, mais heureusement, on retrouve son côté innocent notamment grâce à Erynn, une fée qui ressemble étrangement à Ewilan et qui vient lui rendre visite lorsqu'il est enfermé dans la maison de l'Ailleurs. le dernier tome est très intéressant à suivre, on va en apprendre plus sur les guides, mais également sur ce garçon qui se retrouve au milieu d'un combat à l'enjeu mondial et qui doit apprendre à découvrir et maîtriser ses pouvoirs en peu de temps ! Heureusement il sera soutenu par une belle panthère noire dans les moments les plus difficiles. On oublie cependant ni Natan ni Shae qui viendront faire quelques apparitions dans ce dernier tome. L'âme sème la maladie et manipule les esprits, le combat sera aussi très compliqué et je me demandais comment ce jeune héros allait s'en sortir.
On continue également à voyager à travers plusieurs pays : Maroc, Perou, etc etc !

En conclusion, j'ai passé un excellent moment avec cette trilogie qui apporte de la fraicheur et de la légèreté, même si certains passages sont sombres. La plume de l'auteur est toujours aussi fluide et permet au lecteur de se réfugier dans une lecteur confortable et que je qualifierai de « doudou ». Ce roman sera parfait pour les enfants à partir de 10 ans, car Pierre Bottero les emmène sur de nombreuses reflexions, et les invite à voyager dans différents pays. Une très belle découverte que cette série !
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus