AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Les aigles de Vishan Lour (29)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Yendare
  28 octobre 2019
Pierre Bottero était un magicien, un magicien des mots. Un magicien qui en quelques mots arrive à nous emporter loin de notre quotidien auprès de merveilleux personnages.

Cela fait plus de 10 ans que j'ai découvert la merveilleuse plume de cet auteur et je relis tous les ans avec nostalgie au moins l'une de ses trilogies. Je ne pensais pas que j'aurai la chance de lire un nouveau texte de l'auteur.

Les aigles de Vishan Lour est l'un des textes les plus jeunesses que j'ai lu de l'auteur. Assez court pour ne pas effrayer les plus jeunes et simple pour qu'il puisse suivre avec plaisir cette histoire. Nous y rencontrons deux personnages différents mais tous deux attachants à leur manière. Bottero nous montre ici en quelques pages seulement la naissance d'un beau petit amour. J'ai beaucoup aimé l'idée du parallèle qui est fait entre les personnages et leurs compagnons volants.

J'ai donc passé un très agréable moment à la lecture de cette chouette lecture jeunesse qui n'a pour seul défaut que d'être trop courte. Un grand merci à Babelio et à Rageot pour l'envoi de ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
LaSalamandreNumerique
  28 septembre 2019
Pour commencer je remercie vivement les éditions Rageot qui m'ont offert ce livre dans le cadre d'une opération masse critique privilégiée. Je souhaite à cet ouvrage de rencontrer le succès, ce dont je doute peu. Mais passons à la critique.
*
- Hello Fils, maintenant que tu as lu ce Bottero peux-tu le noter pour moi, pour aider à ma critique sur Babelio ?
- Non, cela ne m'intéresse pas et puis noter un livre tu sais, c'est assez absurde.
- En effet mais c'est une façon synthétique de donner un avis. Et puis ce livre t'a été offert par Babelio indirectement alors ce serait bien que tu m'aides non ?
- Mouaif. 7.5 ou 8/10
- Et pourquoi ?
- C'est un Bottero moyen mais c'est donc encore mille fois mieux que l'immense majorité des livres de jeunesse que je connais. C'est bon maintenant ? J'ai un DM de maths qui m'attend.
- Oui, merci.
*
Ce dialogue, réel, avec mon fils de 16 ans, qui a dévoré Bottero et d'autres il y a quelques années, me semble utile comme conseil de lecture car il est proche du « public cible ». Je vais juste compléter et argumenter un peu plus, en tant qu'adulte (et éducateur) ici largement de son avis.
.
Pour une fois un livre publié bien des années après la mort de son auteur, à succès, n'est pas juste une bonne opération commerciale. Pour autant cette dimension n'est pas totalement absente selon moi et sur 2 plans principaux.
D'une part ce texte est très court. le livre comprend 91 pages mais le récit commence en réalité à la page 11, après une émouvante préface de Claudine Bottero, et inclut 5 chapitres avec à chaque fois 3 pages sans texte pour les débuter. Bref c'est au plus une nouvelle. D'ailleurs Rageot annonce une « pépite », pas un roman ce qui est honnête.
D'autre part et même si le récit a une cohérence interne et peut être considéré comme proposant une sorte de fin il annonce en réalité un roman voire tout un cycle, ce dernier ne devant hélas et évidemment jamais voir le jour du fait du décès prématuré de son auteur. Ce peut être un peu frustrant.
L'ensemble peut sembler un peu cher (11 euros 90) pour qui n'est pas un inconditionnel de Bottero.
.
Le contenu maintenant. Il est de facture classique pour un ouvrage destiné à ce public. Pour en parler en quelques mots mais sans risquer de polluer la lecture disons qu'il y a :
- Des héros enfants et adolescents.
-Des valeurs fortes entre un adolescent aux nobles idéaux et une héroïne « voleuse » mais surtout débrouillarde, aventureuse et au grand cœur.
- Une histoire d'amour qui se construit progressivement, avec l'angoisse de la découverte de ces sentiments nouveaux et violents.
- du rêve, entre autre avec la beauté et la force des aigles et, plus généralement, un monde aviaire très présent. Chevalerie et magie contribuent aussi à cette dimension féerique.
- Des méchants qui nécessitent et donnent l'occasion de faire preuve de ses qualités, dont le courage n'est pas la moindre, le tout en vivant de nombreuses et fortes aventures.
L'ensemble est à la hauteur de la production habituelle de cet auteur à savoir que l'écriture est efficace, les aventures rythmées et que le style est propre à pouvoir « emporter » son public cible. le récit est bien construit, les personnages, même s'ils sont simples (il ne saurait en être autrement vu le type d'ouvrage et sa longueur) sont attachants.
.
Je conseille sans hésiter ce livre aux passionnés de ce grand auteur de littérature de jeunesse. Ce n'est pas un ouvrage mal écrit mais un possible début prévu pour un nouveau cycle, reprenant par ailleurs des thématiques développées dans d'autres textes de Bottero. Cet ouvrage cible les 10-15 ans mais est abordable plus jeune par quelqu'un de familier avec les livres (ma petite fille de 6 ans en est un bon exemple) comme par les adultes appréciant les romans destinés aux adolescents.
Pour qui ne connaît pas Bottero je suggère toutefois de commencer par lire ses ouvrages les plus (re)connus, ce qui offre l'avantage de pouvoir s'immerger plus profondément dans ses univers, quitte à revenir ensuite à ce beau texte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Lutopie
  07 novembre 2019
Ma critique (celle dans laqu'ailes je m'envolais sur le dos d'une colombe géante, celle dans laqu'ailes je nageais la brasse dans le ciel) s'est envolée ; elle a déployé ses ailes.

J'ai rencontré deux aigles majestueux dans les Alpes. Ils venaient peut-être de Vishan Lour ? Ils ont emporté ma critique, tels des pigeons voyageurs, l'emportant avec eux, loin, dans un pays qui n'existe pas.

PS : Une fois lu, j'ai offert ce livre à une petite fille que je connais , elle était ravie !
Commenter  J’apprécie          190
Cigale17
  28 septembre 2019
Merci aux éditions Rageot et à l'opération masse critique privilégiée pour l'envoi de ce séduisant bref roman de Pierre Bottero.

Je lis peu de Fantasy et de fantastique, et si je connaissais Pierre Bottero de nom, je n'avais encore rien lu de cet auteur. Ce très court texte (91 pages, dont une préface et beaucoup de blancs) m'a bien plu.

Les deux personnages principaux sont attachants. La jeune fille, Plume, est une Ombre… Elle s'introduit la nuit dans les maisons, vole ce qu'on lui a demandé de voler, et touche de l'argent pour ça. Elle n'a pas de parents et vit seule dans une modeste chambre. Une nuit où, malgré les risques que cela comporte, elle s'introduit dans le palais pour voler un précieux bracelet, elle rencontre Estéblan, jeune écuyer d'un des Chevaliers du vent. Il vient de découvrir ses compagnons massacrés par leur hôte. Plume entraînera le jeune garçon loin du palais avant qu'il ne fasse une bêtise, et les deux jeunes finiront par s'entraider.

J'ai trouvé cette histoire charmante. La différence de statut social des deux personnages les oppose et oblige chacun d'eux à réfléchir et à faire un effort pour accepter l'autre sans poser de jugement de valeur. La complicité des deux adolescents avec leurs oiseaux (un chouette effraie et un autour), l'amour et le respect qu'ils leur portent donnent lieu à de jolis passages. Les affrontements avec des « méchants », adultes, ado, et oiseau, corsent l'aventure et aident les jeunes à se réaliser : tous deux se montrent valeureux et généreux. En fait, j'étais désolée que cette histoire soit si courte ! Je les aurais bien suivis plus loin… Il me semble qu'on peut conseiller ce livre dès 7 ou 8 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
kade_read
  28 septembre 2019
C'est grâce à une opération Masse Critique (je remercie Babelio, évidemment) que je découvre cette petite nouvelle de Pierre Bottero. Je ne connaissais pas du tout cet auteur, et c'est avec regret que j'ai découvert son décès. Lorsque les équipes de Babelio m'ont proposé ce petit roman, j'ai été intriguée. Vishan Lour, qu'est-ce que c'est ? Forcément un nouveau monde ! Et puis cet aigle sur la couverture, ne pouvait présager que d'une nouvelle portant sur les rapaces. J'ai donc accepté sans aucune réticence.
Pourtant le premier chapitre m'a paru compliqué. Pourquoi ? Parce que j'avais le sentiment d'être propulsée dans la suite d'une histoire qui avait déjà commencée dans un autre livre. J'avais l'impression d'avoir manqué quelque chose et ça m'a beaucoup dérangé. Puis finalement, les chapitres défilant, je me suis complètement laissée bercer. Je ne pourrais pas dire m'être attachée aux personnages puisque l'histoire était très courte, mais néanmoins je me suis intéressée à eux. Je n'aurais donc eu aucun mal à laisser leurs personnalités respectives m'imprégner si l'histoire avait été plus longue.
Il m'a manqué aussi de « sentiments ». Il y avait des scènes qui méritaient peut-être d'être un peu plus émouvante, glaçante ou réconfortante. J'ai trouvé le tout un peu plat à ce niveau. Nouvelle oblige, le rythme est soutenu. On ne s'ennuie pas, et c'est très bien. C'est juste dommage qu'on ait pas la fin de l'histoire. On reste un peu sur notre faim, puisque le vrai enjeu n'est pas abordé.
Dans tous les cas, c'est une petite nouvelle que je conseillerais sans difficulté à mes neveux. C'était un plaisir de découvrir Pierre Bottero et son monde de Chevaliers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Marcellina
  27 novembre 2019
Magnifique !

Un court roman jeunesse où l'on retrouve tout le charme de l'écriture de Pierre Bottero. Une plume efficace qui plonge le lecteur directement dans le film coloré de l'action. Une belle aventure qui touche à la différence, à l'acceptation de l'autre, à l'amitié et à la haine aussi. Une petite histoire où les oiseaux ont la part belle et sont si bien décrits, de plumes et de sentiments forts.

On ne peut qu'être triste de la disparition de l'auteur qui avait une telle magie dans la tête et une si belle maîtrise de l'écriture pour nous la faire partager. A lire, pour le plaisir, pour rêver aussi et surtout, pour donner aux enfants le bonheur sans fin de la lecture.
Commenter  J’apprécie          102
regina_falange
  26 octobre 2019
Voyageuse experte dans les mondes imaginaires de Pierre Bottero, je ne pouvais qu'embarquer pour cette nouvelle destination.
J'ai retrouvé tout ce que j'aime dans ses histoires:
- Des personnages attachants. Plume et Estéblan sont différents, très différents et pourtant chacun à leur manière prennent vie très vite dès qu'on les rencontre. Je les ai aimé instantanément.
- de l'amitié. Je dirai même de la loyauté, des valeurs, de l'amour. Il en ressort toujours des sentiments vrais des oeuvres de Pierre Bottero. Des sentiments qui bouleversent et qui restent.
- Une aventure. Et une bonne aventure. le texte étant très court, je ne vais pas en dévoiler ici les tenants et les aboutissants, mais une chose est certaine, j'avais envie d'aller jusqu'au bout et mon petit regret serait que je serai même aller encore plus loin.
Rageot annonce "une pépite" sur sa couverture. Je dirai moi "Un miracle". Tout aussi précieux. La nostalgie m'aura accompagnée pendant ces quelques pages avec l'esprit bienveillant de son auteur et sa mémoire qui planait lui aussi sur les ailes de ces aigles magestieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Trollibi
  08 octobre 2019
J'ai attendu un peu avant de rédiger cette critique du livre de Pierre Bottero. Non pas que je ne savais pas quoi dire, mais parce que A., mon fils de 8 ans, a tenu à le lire aussi pour participer à la rédaction de cet avis commun.

Ni A. ni moi n'avions jamais lu de livre de Pierre Bottero. Normal, pour lui, car bien qu'il soit un bon lecteur, il n'a que 8 ans et je me serai arrêtée aux 12 ans conseillés s'il n'avait pas insisté. Plus étonnant, le fait que moi je sois passée à côté de cet auteur car c'est un genre que j'apprécie beaucoup…

Je ne peux que partager la déclaration de A. quand il m'a rendu l'ouvrage : « C'était trop bien, maman ! J'ai tout aimé ! » Les personnages, l'univers fantastique dans lequel ils vivent, les rebondissements nous ont beaucoup plu et ce fut donc une découverte agréable quoi que bien trop brève.

Je me suis laissée porter par l'intrigue, sans trop me poser de questions (comme à chaque fois que j'aborde une nouvelle) et par le style de Pierre Bottero. Il est fluide, ni trop simple, ni trop compliqué et, si je me suis dit que certains mots allaient peut-être être un peu ardus pour mon gamin de 8 ans, il semble que ce ne fut pas le cas (mais je rappelle, c'est un grand et bon lecteur qui n'hésite pas à demander quand un mot lui semble un peu obscur).

Ce n'est pas un roman, mais il ne m'a pas semblé non plus que l'on puisse considérer « Les aigles de Vishan Lour » comme une simple nouvelle. le texte de Pierre Bottero est pour moi l'ébauche d'une histoire qui aurait pu être plus longue si l'auteur avait eu l'occasion de la creuser. Je me suis sentie un peu frustrée, c'est vrai, en imaginant quelle aurait pu être la suite, sur base des prémices de l'intrigue. Heureusement, A. n'a pas éprouvé ce sentiment.

Lui comme moi nous sentons tout à fait partants pour découvrir d'autres romans de l'auteur. Merci Babelio et les éditions Rageot pour ce mini cercle de lecture mère-fils.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Rosabella26
  04 octobre 2019
Une excellente petite nouvelle à découvrir pour les amoureux de Pierre Bottero. Tous les ingrédients étaient réunis pour en faire une très belle saga, mêlant amitié et rebondissements dans la continuité de ses précédentes séries. La courte taille du récit est parfaite pour faire découvrir la plume de l'écrivain et donner envie d'aller explorer ses autres oeuvres fantasy.

Ma chronique détaillée à découvrir sur mon blog.

Lien : http://lemondeenchantdesespr..
Commenter  J’apprécie          40
H0rage
  29 septembre 2019
Publié dans un Je Bouquine en 2015, les éditions Rageot ressorte en petit roman Les aigles de Vishan Lour, de feu Pierre Bottero,. Et je dois dire qu'elles ont bien fait.
On y rencontre Plume, une jeune voleuse - pardon, “Ombre”, elle va se mettre en colère si je la qualifie de simple voleuse - de 13 ans, petit singe qui s'accroche partout, accompagnée de Sillage, sa fidèle chouette effraie. On y rencontre également Esteblan, un jeune écuyer de 13 ans également, accompagné de son fidèle autour Tempête. Esteblan accompagne une délégation de Chevaliers du Vent, dompteurs des aigles de Vishan Lour, venue parlementer avec Antor, nouveau roi s'étant emparé du pouvoir sans respecter la tradition. Mais les chevaliers vont tomber dans un terrible traquenard … Plume et Esteblan vont devoir s'allier s'ils veulent s'ils veulent sortir du château vivant.
C'est une petite histoire qui se lit d'une traite. L'histoire est prenante, les personnages attachants, et on retrouve un monde d'héroic fantasy cher à Pierre Bottero. La construction est soignée, l'écriture de qualité, avec un petit souffle épique pas désagréable. Finalement, mon seul regret, c'est que tout cela ne soit pas plus long (ce qui est bon signe).
Je remercie Babelio et les éditions Rageot de m'avoir fait découvrir ce petit roman qui vaut largement le détour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ellana, le livre que vous devriez connaître par coeur.

Où Ellana fut élevée durant ces jeunes années ?

Chez son père et sa mère.
Dans la Forêt-Maison des Petits.
Dans la maison de son oncle.
Chez Jilano.

7 questions
293 lecteurs ont répondu
Thème : Pierre BotteroCréer un quiz sur ce livre
.. ..