AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de LaSalamandreNumerique


LaSalamandreNumerique
  28 septembre 2019
Pour commencer je remercie vivement les éditions Rageot qui m'ont offert ce livre dans le cadre d'une opération masse critique privilégiée. Je souhaite à cet ouvrage de rencontrer le succès, ce dont je doute peu. Mais passons à la critique.
*
- Hello Fils, maintenant que tu as lu ce Bottero peux-tu le noter pour moi, pour aider à ma critique sur Babelio ?
- Non, cela ne m'intéresse pas et puis noter un livre tu sais, c'est assez absurde.
- En effet mais c'est une façon synthétique de donner un avis. Et puis ce livre t'a été offert par Babelio indirectement alors ce serait bien que tu m'aides non ?
- Mouaif. 7.5 ou 8/10
- Et pourquoi ?
- C'est un Bottero moyen mais c'est donc encore mille fois mieux que l'immense majorité des livres de jeunesse que je connais. C'est bon maintenant ? J'ai un DM de maths qui m'attend.
- Oui, merci.
*
Ce dialogue, réel, avec mon fils de 16 ans, qui a dévoré Bottero et d'autres il y a quelques années, me semble utile comme conseil de lecture car il est proche du « public cible ». Je vais juste compléter et argumenter un peu plus, en tant qu'adulte (et éducateur) ici largement de son avis.
.
Pour une fois un livre publié bien des années après la mort de son auteur, à succès, n'est pas juste une bonne opération commerciale. Pour autant cette dimension n'est pas totalement absente selon moi et sur 2 plans principaux.
D'une part ce texte est très court. le livre comprend 91 pages mais le récit commence en réalité à la page 11, après une émouvante préface de Claudine Bottero, et inclut 5 chapitres avec à chaque fois 3 pages sans texte pour les débuter. Bref c'est au plus une nouvelle. D'ailleurs Rageot annonce une « pépite », pas un roman ce qui est honnête.
D'autre part et même si le récit a une cohérence interne et peut être considéré comme proposant une sorte de fin il annonce en réalité un roman voire tout un cycle, ce dernier ne devant hélas et évidemment jamais voir le jour du fait du décès prématuré de son auteur. Ce peut être un peu frustrant.
L'ensemble peut sembler un peu cher (11 euros 90) pour qui n'est pas un inconditionnel de Bottero.
.
Le contenu maintenant. Il est de facture classique pour un ouvrage destiné à ce public. Pour en parler en quelques mots mais sans risquer de polluer la lecture disons qu'il y a :
- Des héros enfants et adolescents.
-Des valeurs fortes entre un adolescent aux nobles idéaux et une héroïne « voleuse » mais surtout débrouillarde, aventureuse et au grand cœur.
- Une histoire d'amour qui se construit progressivement, avec l'angoisse de la découverte de ces sentiments nouveaux et violents.
- du rêve, entre autre avec la beauté et la force des aigles et, plus généralement, un monde aviaire très présent. Chevalerie et magie contribuent aussi à cette dimension féerique.
- Des méchants qui nécessitent et donnent l'occasion de faire preuve de ses qualités, dont le courage n'est pas la moindre, le tout en vivant de nombreuses et fortes aventures.
L'ensemble est à la hauteur de la production habituelle de cet auteur à savoir que l'écriture est efficace, les aventures rythmées et que le style est propre à pouvoir « emporter » son public cible. le récit est bien construit, les personnages, même s'ils sont simples (il ne saurait en être autrement vu le type d'ouvrage et sa longueur) sont attachants.
.
Je conseille sans hésiter ce livre aux passionnés de ce grand auteur de littérature de jeunesse. Ce n'est pas un ouvrage mal écrit mais un possible début prévu pour un nouveau cycle, reprenant par ailleurs des thématiques développées dans d'autres textes de Bottero. Cet ouvrage cible les 10-15 ans mais est abordable plus jeune par quelqu'un de familier avec les livres (ma petite fille de 6 ans en est un bon exemple) comme par les adultes appréciant les romans destinés aux adolescents.
Pour qui ne connaît pas Bottero je suggère toutefois de commencer par lire ses ouvrages les plus (re)connus, ce qui offre l'avantage de pouvoir s'immerger plus profondément dans ses univers, quitte à revenir ensuite à ce beau texte.
Commenter  J’apprécie          220



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (21)voir plus