AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2259265103
Éditeur : Plon (10/01/2019)

Note moyenne : 3.54/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Le roman de trois femmes sur trois générations, qui s'interrogent sur l'identité, l'amour et la féminité. Des questions qui se heurtent au silence de Nicole : jeune amoureuse moderne et émancipée en conflit silencieux avec sa famille, elle disparait brutalement d'un accident de voiture. Quel est le prix à payer de la liberté ? Comment survivre au choc d'une mort prématurée?

Un roman à trois voix: celle de Fleur, la grand-mère qui pleure sa fille, cell... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Jmlyr
  22 janvier 2019
Je remercie vivement les éditions PLON qui m'ont donné accès à ce roman via la plateforme NetGalley.
C'est une histoire de femmes juives tunisiennes. Trois personnalités, trois générations. Récit de famille. Des années 30 jusqu'à l'indépendance de la Tunisie en 1956, puis les années suivantes. Expatriation, retour aux sources, exil. Statut de la femme qui diffère selon les décennies et les pays, qui évolue, lentement jusqu'à celui qu'on connaît aujourd'hui. Poids des traditions qui aboutissent à des secrets de famille.
C'est avec émotion que l'on perçoit les états d'âme des unes et des autres. La grand-mère Fleur, dont les jours sont comptés, va se confier à sa petite fille Lila alors qu'elle n'est qu'un bébé. Elle lui lègue sa vie entière, pressée de se débarrasser d'une malle si lourde qu'elle l'empêcherait de traverser la rivière pour rejoindre l'autre rive, celle des défunts. Ils sont quelques-uns à l'attendre, là-bas. Elle va évoquer son mariage avec Tsadok, les enfants, les joies et les peines… ces mots qu'elle prononce restent sans réponse, mais l'héritage est là, enfoui, et Lila le ressent déjà.
L'une des filles de Fleur, Monique, prend aussi part à la scène, souvent ; se confie, reproche, explique, décortique, analyse. Elle est le noeud du roman, celui qui serre les gorges.
C'est presque une pièce de théâtre à laquelle nous assistons, avec prises de parole alternées et plutôt adressées au lecteur.
J'ai aimé les ambiances intimes, familiales, les odeurs des repas préparés ensemble, les couleurs des vêtements parfois, plus que les descriptions de contextes professionnels.
L'hommage au poète Louis Aragon reste prégnant.

J'ai ressenti le joug des us et coutumes dont il est souvent si difficile de se défaire, pour une femme, et le prix à payer pour y parvenir parfois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          562
Annette55
  03 avril 2019
Ce livre conte un histoire familiale :
Il mêle au plus près en chapitres judicieusement construits et alternés les points de vue et les voix de trois femmes, trois générations, trois destins , trois ressentis surtout le choc violent des cultures liées aux époques.
Des voix qui ne peuvent ni s'écouter ni se comprendre ...
Une grand- mère Fleur, jeune juive tunisienne arrivée en France, à Paris , avec son mari Tsadok, dans les années 30 .
Naïve et ambitieuse elle rêvait d'obtenir son deux- pièces bourgeois et vivre «  la grande vie » dans la capitale ....évoque son mari à qui au début , en France , «  Elle gardait une espèce de colère restée à l'état de Grenade dégoupillée qui n'a pas explosé .... »
Las ! En 1997, très malade ,Fleur grand- mère qui pleure sa fille Nicole se confie à sa petite fille Lila.
Elle lui livre ses secrets et ses regrets , l'histoire de sa vie, les apparences et les non- dits, les idées reçues , une éducation très conservatrice, garder son rang , tenir la légende .....ah , garder son rang ....
Elle geint et s'écoute, reconnaît du bout des lèvres avoir eu tort...N'en disons pas plus...
Nicole , amoureuse émancipée travaille dans le milieu du cinéma, généreuse et fougueuse , un être solaire, aime son travail passionnément .
Talentueuse , forte et aimante ,sérieuse et profonde, portant haut la Liberté disparaît brutalement en 1972, dans un accident de voiture ...
Puis alternativement voilà le vécu de Lila âgée de quelques mois lors de la confession de Fleur, comme venue au monde pour aider la famille à tourner la page, à panser le chagrin et donner un nouveau souffle au destin ...
Née après le drame, le lecteur la côtoie jusqu'en 2019...
Ce livre rend également un bel hommage au poète Aragon
Un ouvrage sensible sur la transmission et l'exil , l'amour maternel et l'amour fou entravé par le qu'en - dira- t- on , les convenances et les traditions, la féminité , les secrets de famille et les contradictions , l'émancipation, le statut de la femme et la Liberté.....
Un hymne à la vie.
Dommage que certains êtres se révèlent à eux- mêmes bien trop tard !
Restriction : un sentiment de déjà lu quelque part mais c'est un premier roman et je lis trop !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4611
Bazart
  26 avril 2019
Premier roman d'Elsa Boublil, connue notamment pour animer l'émission Musique émoi sur France Musique , " le temps d'apprendre à vivre " raconte trois générations de femmes et trois destins vers un seul et même désir d'émancipation et de lutte : Fleur, une grand mère née en Tunisie et qui vit mal son déracinement en France, Nicole sa fille, disparue dans un tragique accident de circulation, et Lila, petite fille de Fleur et nièce de Nicole, qui tente de reconstruire le puzzle familial et de comprendre les raisons de la mort de sa tante.
On les aime, ces trois femmes en lutte pour la liberté et en proie à une volonté de se sortir du joug patriacarcal, d'autant que l'écriture d'Elsa Boulbil se fait sans trop de violence, mais au contraire avec pas mal de douceur et de nuances..
"J'ai honte, tellement honte, mais comme Nicole ne répondait jamais, j'avais tendance à forcer le trait, afin qu'elle riposte, qu'elle se fâche ou m'envoie balader."
Ce récit, qui alterne dialogues et monologues croisés, nous plonge dans une ambiance intime et familiale, à base de secrets de famille , qui brasse des thèmes profonds et touchants, comme ceux de la peur de l'abandon, les relations de sang, l'écartelement entre les cultures et les époques différentes.
Un beau récit dans lequel trois voix différentes célèbrent la féminité et luttent tant bien que mal contre les conventions et le déterminisme.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
sylvaine
  17 février 2019
Le temps d'apprendre à vivre Elsa Boublil chez Plon janvier 2019 #LeTempsDapprendreàvivre #NetGalleyFrance
Un premier roman pour écrire l'histoire de trois femmes. Fleur la mère arrivée définitivement à Paris après l'indépendance de la Tunisie, Nicole sa deuxième fille gentille, jolie , serviable tellement prête à tout donner pour les autres qu'on ne la voit plus et Lisa la petite fille . Nicole est décédée suite à un accident de voiture, Fleur est bientôt prête pour le grand voyage et elle a décidé de se confier à Lila afin de lui transmettre l'histoire familiale, la vraie.
Trois voix, trois tempéraments, une même famille avec la culture et les traditions juives tunisiennes. Trois femmes parlent, Fleur s'écoute geint, geint et oublie d'écouter ceux qui l'entoure. Nicole essaye de se composer une vie entre son métier de monteuse de film et sa mère "castratrice" , trouvera t'elle la force d'aimer malgré tout?
Lisa raconte transmet , que pense t'elle ? quels seront ses choix ? ce court roman ne nous le dit pas . Malgré les difficultés rencontrées les masques semblent rester en place. L'écriture d'Elisa Boublil est agréable , son admiration pour Aragon le poète flagrante Cependant quand l'éditeur nous appâte avec ces mots"Un roman sur les secrets d'une famille comme on n'en a rarement lu".je m'interroge sur la véracité de ces propos .
Un grand merci aux éditions Plon pour ce partage .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Sallyrose
  30 janvier 2019

Trois Femmes narrent ce récit : la mère, Fleur, juive tunisienne émigrée en France au moment de l'indépendance, qui attend sagement que son cancer l'emporte ; sa fille, Nicole, décédée dans un accident de voiture à l'âge de 29 ans ; Lila, petite fille de Fleur et nièce de Nicole qui recevra, alors âgée à peine de quelques mois, les confidences de sa grand-mère au sujet de son incompréhension du comportement de sa fille.
Nicole, jeune femme des années 70, aiment les hommes, leur plaît, travaille dans un milieu d'hommes, vit un amour fort avec l'un d'entre eux que pourtant elle ne présentera pas à sa famille.
Fleur, éprise de féminisme et de liberté, ne saura pour autant accepter l'émancipation affichée mais finalement non assumée de sa fille. le décès de cette dernière la plongera dans un grand désarroi mêlé de regrets et de questions sans réponse. Elle espère que l'inconscient de Lila saura agréger les deux expériences féminines de cette famille pour en tirer le meilleur.
C'est donc une histoire de femmes, de féminité, de féminisme, à travers le prisme évolutif d'un tunisienne juive émigrée en France dont les références libertaires pourraient faire sourire les plus prudes d'entre nous.
Mais, finalement, ne sont-elles pas pétries de bon sens ? Son arrangement avec les compromis n'est-il pas le secret d'un vrai bonheur ?
Parfaitement maîtrisé sur les différents niveaux de langue et de langage, ce roman s'avère passionnant car il mêle adroitement choc des cultures et choc générationnel pour la plus grande perplexité de la benjamine.
A lire, même si vous êtes un homme. Surtout, si vous êtes un homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
JmlyrJmlyr   19 janvier 2019
Il a été surpris mais je sais que c'est aussi mon audace qui lui plaisait, ma liberté, cet instant fugace que l'on vole et qui n'est propre qu'aux débuts de romances : celui de prendre le temps de s'aimer et de ne faire rien d'autre.
Commenter  J’apprécie          280
Annette55Annette55   03 avril 2019
« Je te supplie amour au nom de nous ensemble
De ma suppliciante et folle jalousie
Ne t’en va pas trop loin sur la pente choisie
Je suis auprès de toi comme un saule qui tremble


J’ai peur éperdument du sommeil de tes yeux
Je me ronge le cœur de ce cœur que j’écoute
Amour arrête-toi dans ton rêve et ta route
Rends- moi ta conscience et mon mal merveilleux ... »
Commenter  J’apprécie          116
BazartBazart   21 avril 2019
Chut, Ma Lila doucement, je parle à Nicole ta tante, ça m'arrive tous les jours, tout le temps, j'ai besoin de lui dire des mots qu'elle entende tous ceux que je n'ai pu lui offrir à temps"
Commenter  J’apprécie          130
MatatouneMatatoune   02 janvier 2019
Bouc-émissaire, déversoir à reproches, voilà ce que j'étais devenue. Dure, pas vraiment en osmose avec ce que la vie lui offrait, regrettant un passé évanoui, cette femme en dissonance avec son époque, en arythmie même, comme a-synchronisée, ne se satisfait plus de rien. Un défaut qui s'est accentué après le départ précipité de Tunis. Comme si on lui avait volé ses espoirs.
Commenter  J’apprécie          30
BazartBazart   26 avril 2019
"J'ai honte, tellement honte, mais comme Nicole ne répondait jamais, j'avais tendance à forcer le trait, afin qu'elle riposte, qu'elle se fâche ou m'envoie balader."
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Elsa Boublil (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elsa Boublil
Body blues, d'Elsa Boublil, Editions L'iconoclaste
autres livres classés : amour maternelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Elsa Boublil (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1067 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre