AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782070625031
144 pages
Gallimard (15/10/2009)
3.71/5   46 notes
Résumé :

Elle, elle n'a rien fait. Ou si Peu. Elle aurait bien voulu. Etre courageuse, engagée, résistante, comme son amie, Sophie. Mais Elisa ne se sent pas le cran. Alors, elle écrit pour avoir moins peur. En 1941, à Münich, l'étau se resserre autour des opposants au régime...

Que lire après Mon amie, Sophie SchollVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,71

sur 46 notes
5
3 avis
4
3 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
1 avis

Publié en 2009, "Mon amie, Sophie Scholl" est un roman de l'écrivaine française Paule du Bouchet, également auteure du "Journal d'Adèle".

Durant quelques mois de l'année 1943, Elisa rédige un journal dans lequel elle évoque à rebours la montée en puissance du régime nazi, la disparition de son oncle et de son fiancé juif, l'engagement de son frère, de sa meilleure amie Sophie et de cette bande d'amis qui, ayant rejoint La Rose Blanche, distribuent des tracts attestant de leur opposition au pouvoir en place.
Le 18 février 1943, Sophie et son frère Hans sont arrêtés et interrogés par la Gestapo pour être finalement guillotinés quelques jours plus tard.

Autour de la figure de Sophie Scholl, véritable héroïne de la résistance hitlérienne, l'auteure a imaginé le personnage d'Elisa, une jeune femme qui à l'inverse de Sophie et de leurs camarades de la Rose Blanche ne se sent pas l'âme d'une révolutionnaire, trop effrayée à l'idée de prendre des risques inconsidérés au nom de la liberté.
Toutes les nuits, alors qu'elle attend et s'inquiète pour ses amis partis distribuer des tracts au péril de leurs vies, elle retrace dans son journal la progression insidieuse d'Hitler, figure admirée puis redoutée lorsque surviennent les premières interdictions à l'égard des juifs, la synagogue incendiée, les vitrines brisées lors de la Nuit de Cristal, les arrestations massives, les déportations, la mystérieuse disparition de son oncle et le départ forcé de Leo, son premier amour.
Bien sûr, Elisa a bien conscience de ce qui se passe. Mais les choses s'arrêtent là, malgré la culpabilité éprouvée. Peu vaillante et défaitiste, elle fait partie de ces citoyens allemands qui, mus par un instinct de survie, ont préféré rester dans l'ombre, s'abstenant de se compromettre en adhérant ou en s'opposant au régime nazi.

Allez savoir pourquoi, alors qu'était rendu il y a quelques jours le jugement à l'égard de 3 membres des Pussy Riot, j'ai subitement voulu sortir ce roman de ma PAL...
Le point de vue envisagé par l'auteure par le biais du journal de sa narratrice est plutôt original tant il est rare me semble-t-il de donner la parole à cette partie de la population allemande qui en ayant pleine conscience de ce qui se jouait dans son pays, a choisi...de ne pas choisir.
Si Elisa ne participe pas activement aux actions menées par ses amis, il existe toutefois entre elle et eux une franche amitié, une solidarité de coeur qui tient une grande place tout au long du roman.
S'agissant des horreurs que l'on connaît, l'auteure a pris soin de ne pas trop rentrer les détails, privilégiant surtout l'esprit de camaraderie et la défense des idéaux anti-nazis au travers d'un récit fait de phrases courtes au vocabulaire relativement peu élaboré.
Un roman que je recommanderais donc plutôt aux jeunes lecteurs qu'aux adultes qui, habitués à bien pire sur le sujet, risqueraient comme moi de le trouver un peu trop édulcoré.
Lien : http://contesdefaits.blogspo..
Commenter  J’apprécie          210
Ce livre est un roman sur le thème de la Shoah. Celui-ci est écrit sous la forme d'un journal « intime » écrit quotidiennement et daté.
On peut facilement se mettre à la place du personnage principal du fait qu'elle exprime clairement ses émotions, sentiments et ressentis.
Ce livre m'a fortement plu car c'est un livre émouvant qui relate l'histoire d'une jeune fille, Elisa qui fait parti d'un mouvement clandestin « la Rose Blanche » qui résiste au nazisme entre juin 1942 et février 1943 en distribuant des tracts, mais hélas ils seront tous exécutés. C'est un des rares livres que j'ai pris plaisir à lire car il est assez simple à lire et son message est fort.
C'est un livre que je conseillerai à toutes personnes aimant la lecture mais aussi ceux qui n'aiment pas lire.

Dimitri
Commenter  J’apprécie          100
Pour ma part, j'ai adoré le livre "mon amie Sophie Scholl". On s'attache rapidement aux personnages qui vivent des moments difficiles pendant la période hitlérienne. L'histoire est palpitante vu le parcours et l'horreur que vivent les personnages quotidiennement. Au cours de ce récit, une certaine forme de stress monte chez le lecteur car du jour au lendemain, dans la vie de ces personnes tout peu dangereusement basculer. La narration est remplie de suspense. Elle est rythmée et il n'y a pas une seconde de répit. La simplicité du vocabulaire permet une compréhension très simple. Il est écrit par la meilleure amie imaginaire de Sophie et retrace la biographie de cette dernière qui organise avec son frère un réseau d'opposants au régime nazi. La belle histoire d'amour entre Elisa ( la narratrice) et Léo se transforme vite en désastre puisque celui-ci quitte la ville suite aux arrestations programmées dont il risque d'être victime. Cette partie du récit est angoissante puisque nous ne savons pas si les lettres qu'ils s'envoient seront les dernières ou non. Même si Elisa n'est pas aussi courageuse que Sophie, elle vit et résiste en silence pour protéger sa famille. J'ai trouvé ce livre génial et très émouvant. Il amène à réfléchir sur les agissements que nous aurions pu avoir ou pas dans leur situation.

Justine
Commenter  J’apprécie          31
Sophie Scholl ou la révolte des étudiants allemands contre le nazisme.
Comme dans Mon amie Anne Frank, la narratrice n'est pas l'héroïne et nous donne donc un point de vue extérieur sur la situation. le quotidien de Sophie et ses amis, ce sont les activités clandestines antinazies : débats, distribution de tracts, inscriptions sur les murs, etc. "Depuis des mois que Sophie, Hans et les autres ont commencé leur action", les risques ont accru en proportion, et tandis qu'Elisa guette leur retour dans sa chambre, elle a "peur, affreusement". "J'ai honte" aussi, parce que "je n'ai jamais été capable de m'engager vraiment à leurs côtés". Malgré tout, la jeune femme a un rôle à jouer : celui de témoigner.

Son récit, qui démarre quelques jours avant l'arrestation de Sophie et Hans, remonte jusqu'aux prémices du nazisme, à une époque où les avis étaient déjà divisés dans sa propre famille. Tandis que son père "refusait que l'on porte le moindre jugement négatif sur les "réformes" de Hitler", assurant que "notre Führer sait parfaitement ce qu'il fait, nous n'avons qu'à le suivre", son oncle clame que "c'est un scandale, une honte". Les uns et les autres sont partagés entre l'action ("Nous devons faire quelque chose") et l'incapacité à "entrer en résistance" de crainte "d'exposer nos familles".

Pourtant les infamies à l'égard des Juifs se multiplient (Elisa revient notamment sur "la Nuit de Cristal") et l'adolescente elle-même verra partir son amoureux, Léo. Tous ces événements l'amèneront à essayer "de comprendre Sophie" et les siens, l'importance de leur démarche, de leur idéal, au-delà du danger et de la mort : "Mentir et dissimuler, j'y parviens de moins en moins. La mort de Sophie et Hans a aussi donné ce sens à mon existence : je n'ai plus le droit de détourner la tête". Et même si les épreuves ne sont pas terminées, Elisa sera désormais riche de "toute la force et la dignité que m'a données Sophie".
Lien : https://www.takalirsa.fr/mon..
Commenter  J’apprécie          50
Okay. Je l'ai lu en même pas une journée.
Voilà pour la préface.

Comme le sous-entend le titre, il s'agit d'un court roman sous la forme d'un journal intime, retraçant les derniers moments de Sophie Scholl, figure emblématique de la résistance des étudiants Allemands durant la seconde guerre mondiale.
Le point de vue est ici fictif, puisque l'on suit la supposée meilleure amie de Sophie, Elise, inspirée Lisa Remppis avec qui elle correspondait alors.

Le livre se centre sur deux thèmes, la Résistance bien sûr, mais aussi sur le courage.
Le courage qu'il faut pour ne pas fermer les yeux et se lever face à l'horreur. Face au silence assourdissant de l'acceptance.
Elise est construite comme une totale opposée à Sophie. Faible, lâche, jamais elle ne trouvera la force d'aider ses amis de la Rose blanche, alors même que l'amour de sa vie est juif.
Elle admirera l'opiniâtreté de Sophie et sa vision de la justice.

Jusqu'aux derniers instants de Sophie et de ses amis, jusqu'à leur simulacre de procès et leur dernier souffle, nous pouvons palper l'horreur, la souffrance, la peur et surtout l'acceptance de cette Allemagne gangrénée par la haine.

L'oeuvre nous pose une question terrible, aurions-nous été une Sophie, courageuse et fière, ou une Élise, admirative et peureuse?
Il est encore plus important de se le demander aujourd'hui, à l'heure où la montée de l'extrême-droite explose bien plus qu'hier, sous le regard bienveillant de nos médias.

Beaucoup se pensent Sophie, beaucoup s'idéalisent comme Sophie. Mais cette oeuvre est sensée nous appeler à la modestie: êtes-vous vraiment capable de risquer votre vie pour des affiches?
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
- L’homme est décidément un animal très adaptable. Et vous allez voir que nous allons nous réhabituer très vite à notre vie de Munich. C’est bien cela le danger : les hommes sont capables de s’adapter à des situations que toute la morale humaine, toute la conscience, devrait interdire. Cette faculté-là, d’anesthésie générale, c’est là-dessus que comptent les nazis ! C’est contre cela qu’il faut lutter, garder les yeux ouverts, rester en éveil ! C’est cela le plus difficile… Rester en éveil !
Pour l’heure, ce qui me gardait en éveil, c’était l’amour de Léo. J’adhérais à tout ce que disait Hans. Mais pour l’amour de Léo. (…)
Tout cet été-là 1939 qui me paraît une vie entière parce que j’aimais Léo et que le temps s’était arrêté. Ensuite, il y a eu la guerre et cela m’a paru incongru, inadapté, sans rapport avec l’essentiel. Absurde, mesquin. Et puis terrible, déchirant. Mais nous n’y croyions pas.
Commenter  J’apprécie          40
C'est cela, la guerre. Nous disparaissons les uns pour les autres. Et c'est peut-être cela, vivre : faire des efforts de tous les instants pour ne pas disparaître. Se souvenir.
(...) La guerre, c'est aussi avoir conscience de certaines choses beaucoup trop jeune. p.36
Commenter  J’apprécie          100
"C'était Léo.
Il venait la chercher.
Quand il l'a prise dans ses bras, elle a su que dans la nuit de sa mémoire meurtrie, elle n'avait jamais douté de cet instant-là.
La guerre était finie."

Dimitri
Commenter  J’apprécie          50
On ne peut pas rester comme ça les bras croisés à regarder notre pays s'enfoncer dans l'horreur.
Commenter  J’apprécie          10
On doit savoir se taire pour ne mettre personne en danger.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Paule du Bouchet (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paule du Bouchet
Paule du Bouchet vous présente son ouvrage "La langue de l'hirondelle" aux éditions Gallimard.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/3003831/paule-du-bouchet-la-langue-de-l-hirondelle-recit
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : résistanceVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (125) Voir plus



Quiz Voir plus

Quiz autour de "mon amie,Sophie Scholl"

Cette histoire a été écrite pendant quelle période de l’histoire de l’Allemagne ?

La 1ere Guerre Mondiale.
La dictature d’Hitler
La guerre froide

10 questions
16 lecteurs ont répondu
Thème : Mon amie, Sophie Scholl de Paule du BouchetCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..