AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782286064471
Editions de Noyelles (01/01/2009)
3.4/5   15 notes
Résumé :


Une famille hantée par les soubresauts du passé.

À sa retraite, Simon devient apiculteur et s installe avec sa fille Pauline au Clos des Églantiers.

Un jour, un écrivain journaliste baptisé Tristan emménage dans la maison voisine. Très vite, il s'éprend de Pauline, mais leur complicité est régulièrement mise à mal par l'attitude suspecte du mystérieux jeune homme.

Son métier cache en effet une tout autr... >Voir plus
Que lire après La nuit des abeillesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Au décès de son épouse, Simon a élevé seul ses filles. Alice avait quatorze ans et Pauline avait huit ans. Il a acheté une quincaillerie-droguerie à Saint-Didier-les-Bois, puis par la suite, il est devenu propriétaire du logement qu'il louait. Lorsqu'il a pris sa retraite, il a cédé le tout à sa fille aînée, qui y habite avec son époux, Germain, et son fils, Pierrot. Simon s'est installé au Clos des Églantiers, avec sa fille cadette et la fillette de cette dernière, Léna. Il est devenu apiculteur. Il regrette de ne pas voir souvent Alice, qui vit sous le joug de son mari, un homme irascible, colérique et autoritaire. Quant à Pauline, elle tient une librairie.


En 1947, le village s'enrichit de deux nouveaux habitants : Rémy, un enfant de l'Assistance Publique, que Germain accueille pour l'aider au magasin ; Tristan, lui, est journaliste. Simon perçoit que son nouveau voisin cache un secret. Malgré son amitié pour lui, il alerte Pauline. En effet, Tristan et elle se sont rapprochés, mais la quête du jeune homme semble rendre cet amour impossible : il mène des recherches sur des évènements liés à la guerre.


Simon s'inquiète pour ses filles qui ont beaucoup souffert au sujet des hommes. La première partie relate la perte de leur maman, puis leurs chagrins et leurs désillusions amoureuses. C'est une famille attachante qui a vécu plusieurs drames, peut-être à l'origine des mauvais choix qui ont suivi. Simon est un patriarche bienveillant et affectueux. Il a toujours veillé à la sécurité de sa famille, mais il a aussi été un héros. Malgré ses craintes, c'est un homme heureux. Il est présent auprès de ceux qu'il aime, sans être envahissant. Il prend soin de ses abeilles et en parle avec passion. Il est captivant lorsqu'il explique le fonctionnement de la ruche, les tâches de chaque abeille, l'incroyable travail de chacune et les rôles établis. Il est respectueux et j'ai été subjuguée par ses descriptions.


J'ai été touchée par la détresse d'Alice. Elle est douce et a appris à ne pas réagir aux provocations de Germain. Hélas, elle s'est effacée pour ne pas attiser la colère de celui-ci. Cependant, elle est une maman et elle protège son fils, à qui elle apporte tout son amour. Pierrot et elle ont accueilli Rémy à bras ouverts et elle parvient à donner une stabilité à ce gamin, qui a peur du rejet. Les deux garçons et la petite Léna sont des boules de joie et leur innocence est attendrissante. Pauline, quant à elle, m'a beaucoup émue. Elle a, longtemps, caché ses secrets. Elle a été forte, malgré les épreuves, alors que certaines auraient pu être évitées, si elle avait parlé. Elle est droite et pleine d'empathie. Aussi, elle s'interroge sur l'attitude mystérieuse de Tristan, ainsi que sur ses disparitions régulières.


Nous devinons assez vite l'objectif que poursuit Tristan, cependant cela n'amoindrit pas l'intérêt. En effet, nous souhaitons vérifier que nos doutes sont fondés. de plus, l'essentiel se situe dans le cheminement et dans la conclusion, qui je dois l'avouer est terrible et, en même temps, géniale. J'ai adoré l'issue de cette histoire, même s'il m'est impossible de la dévoiler, ce serait un immense spoil.


J'ai adoré La nuit des abeilles, qui décrit les joies et les tourments d'une famille, après-guerre, avec ses bonheurs et ses chagrins, mais qui compte énormément d'amour.


Lien : https://valmyvoyoulit.com/20..
Commenter  J’apprécie          120
La nuit des abeilles, de Josette Boudou, paru aux éditions De Borée, nous permet de suivre la vie d'une famille juste après la seconde guerre mondiale, dans un petit village d'Auvergne. Nous sommes en 1947, à Saint Didier les Bois.
Simon, veuf jeune, a élevé seul ses deux filles. Désormais à la retraite, il est devenu apiculteur et vit au Clos des églantiers avec la plus jeune, Pauline, maman célibataire d'une petite Héléna (Léna). Elle tient une librairie, elle est heureuse, mais ne fait plus confiance aux hommes. le père de la petite l'a abandonnée alors qu'elle était enceinte.
La fille aînée, Alice, est mariée à Germain, un homme autoritaire et irascible devant qui elle s'efface. Ils ont un petit garçon, Jean-Pierre, dit Pierrot. C'est lui qui l'aide à surmonter les colères et reproches de son mari. Ils tiennent une quincaillerie- droguerie, l'ancien commerce de Simon, et habitent en dessus du magasin. Personne n'aime vraiment Germain, un personnage détestable et désagréable.

En 1947, le petit village s'enrichit de deux âmes supplémentaires. Rémy, 11 ans, un orphelin placé chez Germain et Alice. Très vite, il apprend à ne pas contrarier Germain et trouve des alliés avec Alice et Jean-Pierre, ainsi qu'avec Simon, Pauline et Héléna qui l'accueillent à bras ouverts.
Le second, c'est Tristan, locataire d'une maison voisine de Simon. C'est quelqu'un de sympathique et d‘avenant, auquel Pauline n'est pas insensible. Mais Tristan semble cacher quelque chose.
*******
Je ne connaissais pas la plume de l'auteure et ce roman a été une excellente découverte. Une écriture fluide et rythmée, qui sait faire ressortir les paysages tout autant que le caractère des personnages, leurs sentiments et ressentis.
On ne peut que compatir à leurs peines, sourire aux faits et gestes des enfants. On ressent tout l'amour qui émane de Simon, la détresse d'Alice, les doutes de Pauline. Des personnages auxquels on s'attache presque involontairement.
Cette famille reste marquée par de tristes événements : la mort de Noéllie, la femme de Simon, qui n'a pas pu supporter la mort accidentelle de son jumeau malgré ses filles ; la mort accidentelle de son fiancé pour Alice ou l'abandon du père d'Héléna pour Pauline. Mais ce qui ressort c'est une immense chaleur humaine, une compassion pour l'autre.
Le dénouement est assez évident, mais ça ne gêne pas la lecture. C'est une belle histoire, joliment écrite, rendue réaliste par les protagonistes, mais aussi par les descriptions sur les abeilles, les fêtes du village, les enfants à l'école…
Les pages défilent sans qu'on s'en aperçoive. On est entrainé dans le récit, on prend fait et cause pour Alice et Pauline, ou pour Rémy, ce jeune garçon qui a si peur d'être abandonné à nouveau. Je me suis même surprise à râler sur le comportement de Germain, c'est dire si j'étais vraiment dans l'histoire ! Un excellent moment de lecture avec cette tranche de la vie d'une famille et un « étranger » qui cache un secret. Des personnages humains et vrais qui nous plongent dans cette période d'après-guerre assez difficile…
Commenter  J’apprécie          10
Simon devient apiculteur à sa retraite avec sa fille Pauline au Clos des Églantiers.

Un jour, ils ont un nouveau voisin, Tristan. Il est écrivain journaliste.

Très vite, il s'éprend de Pauline, mais leur complicité surprend et inquiète Pauline par l'attitude suspecte du mystérieux jeune Tristan

Son métier cache en effet une tout autre activité : Tristan traque un milicien qui a dénoncé son frère à la Gestapo...

Comme tous les livres de Josette Boudou, dès que l'on a commencé un livre, on ne peu plus le lâcher.
Commenter  J’apprécie          20
Romantique, comme j'aime ! et ça finit bien !
Commenter  J’apprécie          20
Un livre agréable à lire y compris la vie d'une ruche et de ses occupants avec moult détails précieux .
Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : roman du terroirVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (43) Voir plus



Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
307 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..