AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jacques Proust (Éditeur scientifique)
ISBN : 2070373851
Éditeur : Gallimard (04/06/1982)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 63 notes)
Résumé :

" Le voyage dont je vais rendre compte est le premier de cette espèce entrepris par les Français et exécuté par les vaisseaux de Votre Majesté, [...], des épreuves de tout genre nous attendaient à chaque pas, la patience et le zèle ne nous ont pas manqué. " Lire avec le texte intégral et la préface présentant l'oeuvre et son auteur. Comprendre avec " Les clés de l'oeuvre " 28 pages pour aller à l'essentiel du contenu et de l'analyse de l'oeuvre. 48 pag... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
jamiK
  03 mai 2017
Antoine de Bougainville réalise son voyage autour du monde entre 1766 et 1769. Ce livre fut édité en 1771.
Ce n'est pas un roman, ni un livre d'aventure, c'est avant tout un compte rendu, un rapport d'expédition, avec toutes les données techniques, géographiques, maritimes détaillées avec un vocabulaire spécialisé. Et sous cette apparente froideur technique, il y a ces rencontres, dépaysantes, surprenantes, de mondes qui ne se connaissent pas, qui ne se comprennent pas... J'ai adoré lire les lignes de techniques de navigation, ce vocabulaire maritime m'a fait voyager, sentir les vagues, les cordages, et c'est ce côté technique qui donne à cette oeuvre toute sa force de réalisme, de dépaysement, de découverte... C'est aussi un témoignage historique très intéressant, on découvre la politique espagnole appliquée aux colonies (Vénézuela, Argentine...) à l'époque des tensions avec les jésuites, l'esclavage, l'hypocrisie de la religion, l'exotisme à Tahiti et sa douce vie, les révoltés du Bounty ne sont pas loin, puis l'ignoble capitalisme de la Compagnie des Indes qui utilise des procédés odieux pour préserver sa suprématie sur le commerce des épices... Evidemment, en 1771, c'est la société Tahitienne qui surprit le plus le monde européen d'alors. C'est d'autant plus fort que c'est un témoignage réel, qui nous donne une vision réaliste du monde de cette époque. Bougainville, en tant qu'humaniste du siècle des lumière, arrive à avoir le recul nécessaire pour analyser ce qu'il a vu.
On se sent un peu explorateur en lisant ce livre, et ça, j'ai adoré !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Gwen21
  07 décembre 2015
Amis nostalgiques de Marie-Pierre Planchon et de sa célèbre météo marine de 20h05 sur France Inter, consolez-vous car avec son "Voyage autour du monde" Louis-Antoine de Bougainville vous abreuvera de vents mollissants et de précipitations persistantes jusqu'à plus soif. Avis de grand frais sur les Malouines, vent force 4 à 5 au large de Montevideo, tandis que l'anticyclone se renforce sur Tahiti, brise forte sur les Moluques.
Vous l'aurez compris, pour apprécier la prose du grand navigateur, mieux vaut avoir le pied marin. D'ailleurs, l'auteur lui-même annonce la couleur dès l'introduction et déclare que son écrit n'est pas destiné aux profanes mais bien aux marins, de façon quasi exclusive. Moi qui croyais aimer les récits de navigation, j'ai pourtant bu la tasse plus d'une fois et il s'en est fallu de peu que je ne rende mes tripes par-dessus le bastingage. Diantre, c'est que la houle fut sévère au passage du Cap Horn.
1766 - 1769 : Mr de Bougainville fait son tour du monde en 1 280 jours avec deux vaisseaux, "La Boudeuse" et "L'Etoile". S'il emmène avec lui, outre ses officiers et ses équipages, un naturaliste, un ingénieur, un astronome et un aventurier, il invite également à son bord le lecteur auquel il expliquera tout dans le détail : état de la mer, paysages, identification des terres, découvertes des populations, mœurs, etc. Voilà, vous êtes prévenus.
Pour ma part, j'ai beaucoup plus apprécié ses considérations sur les peuplades patagones et polynésiennes que les multiples détails maritimes. Louis-Antoine de Bougainville se fait tour à tour anthropologue et géographe, le tout dans un esprit philanthropique très en phase avec Les Lumières. Je regrette seulement que l'abondance de détails ait nui à la fluidité du récit pourtant forcément palpitant quand on se représente une seconde les conditions de voyage et d'exploration de cette époque, la virginité des découvertes et l'exaltation des navigateurs.
Je rejoins l'avis général quant aux superbes chapitres sur Tahiti, véritable paradis terrestre ; ils envoient du rêve, on a juste envie de tout plaquer et d'y aller à la nage fissa !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Glesker
  13 mars 2013
C'est dans ce journal de voyage que Bougainville consigna son périple autour du monde, deux ans durant, de 1766 à 1769. Envoyé par Louis XV aux Malouines pour céder cet archipel aux Espagnols, Bougainville poursuivit son périple vers le Pacifique et l'océan Indien. Les escales lui permirent de faire état du développement d'établissements européens, la baie de Montevideo colonisée par les espagnols, Batavia (la future Jakarta) et le Cap possessions de la puissante Compagnie des Indes Néerlandaises.
Mais c'est surtout pour les descriptions de ses rencontres avec des populations inconnues ou méconnues que le récit est célèbre et intéressant. En effet, si le portrait qu'il dresse des autochtones de la Terre de Feu est sombre et peu engageant, c'est tout le contraire pour les Polynésiens. Et l'on remonte ainsi aux sources d'un mythe, celui du paradis terrestre. Bougainville décrit une société aux moeurs simples, indolentes et pacifiques vivant en harmonie dans un environnement doux et abondant en ressources.
Si l'on met de côté les parties de pure "navigation", le récit est vraiment intéressant pour découvrir par les yeux d'un européen du XVIIIe la rencontre de peuplades et de lieux inconnus et pour comprendre le mécanisme des grandes découvertes géographiques. Cependant ce regard du XVIIIe, manque souvent d'humanisme, de discernement et préfigure les travers majeurs de la colonisation à venir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
beauscoop
  01 septembre 2019
Bien que le sujet soit fascinant, tout comme le navigateur et homme de sciences, le texte par lui-même est plutôt rasoir car c'est surtout un rapport détaillé pour ses supérieurs. Certains passages sont instructifs, mais les longueurs qui l'entourent enlève beaucoup de leurs intérêts. Lu par curiosité, et je pense que d'autres ouvrages pourraient être plus captivants.
Commenter  J’apprécie          154
Aurel82
  17 février 2017
Un témoignage direct d'un des plus grands explorateurs et navigateurs français de son époque. Un véritable morceau d'histoire.
Commenter  J’apprécie          140
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
Gwen21Gwen21   01 décembre 2015
La polygamie paraît générale chez eux [...]. Comme leur seule passion est l’amour, le grand nombre des femmes est le seul luxe des riches. [...] Ce n’est pas l’usage à Tahiti que les hommes, uniquement occupés de la pêche et de la guerre, laissent au sexe le plus faible les travaux pénibles du ménage et de la culture. Ici une douce oisiveté est le partage des femmes, et le soin de plaire leur plus sérieuse occupation. Je ne saurais assurer si le mariage est un engagement civil ou consacré par la religion, s’il est indissoluble ou sujet au divorce. Quoi qu’il en soit, les femmes doivent à leurs maris une soumission entière : elles laveraient dans leur sang une infidélité commise sans l’aveu de l’époux. Son consentement, il est vrai, n’est pas difficile à obtenir, et la jalousie est ici un sentiment si étranger que le mari est ordinairement le premier à presser sa femme de se livrer. Une fille n’éprouve à cet égard aucune gêne ; tout l’invite à suivre le penchant de son cœur ou la loi de ses sens, et les applaudissements publics honorent sa défaite. Il ne semble pas que le grand nombre d’amants passagers qu’elle peut avoir eu l’empêche de trouver ensuite un mari. Pourquoi donc résisterait-elle à l’influence du climat, à la séduction de l’exemple ? L’air qu’on respire, les chants, la danse presque toujours accompagnée de postures lascives, tout rappelle à chaque instant les douceurs de l’amour, tout crie de s’y livrer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Gwen21Gwen21   23 novembre 2015
Les dehors de Buenos Aires sont bien cultivés. Les habitants de la ville y ont presque tous des maisons de campagne qu’ils nomment quintas et leurs environs fournissent abondamment toutes les denrées nécessaires à la vie. J’en excepte le vin, qu’ils font venir d’Espagne ou qu’ils tirent de Mendoza, vignoble situé à deux cents lieues de Buenos Aires. Ces environs cultivés ne s’étendent pas fort loin ; si l’on s’éloigne seulement à trois lieues de la ville, on ne trouve plus que des campagnes immenses, abandonnées à une multitude innombrable de chevaux et de bœufs, qui en sont les seuls habitants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Gwen21Gwen21   24 novembre 2015
Nous aperçûmes aussi fort distinctement, lorsque nous fûmes dans le goulet, une vingtaine d’hommes sur la Terre de Feu. Ils étaient couverts de peaux et couraient à toutes jambes le long de la côte en suivant notre route. Ils paraissaient même de temps en temps nous faire des signes avec la main, comme s’ils eussent désiré que nous allassions à eux. Selon le rapport des Espagnols, la nation qui habite cette partie des Terres de Feu n’a rien des mœurs cruelles de la plupart des sauvages. Ils accueillirent avec beaucoup d’humanité l’équipage du vaisseau la Conception qui se perdit sur leurs côtes en 1765.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Gwen21Gwen21   26 novembre 2015
La plupart de ces nymphes étaient nues, car les hommes et les vieilles qui les accompagnaient leur avaient ôté le pagne dont ordinairement elles s’enveloppent. Elles nous firent d’abord, de leurs pirogues, des agaceries où, malgré leur naïveté, on découvrit quelque embarras ; soit que la nature ait partout embelli le sexe d’une timidité ingénue, soit que, même dans les pays où règne encore la franchise de l’âge d’or, les femmes paraissent ne pas vouloir ce qu’elles désirent le plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Gwen21Gwen21   02 décembre 2015
{De Bougainville relate ici qu'il a ramené à Paris un habitant de Tahiti.}

L’empressement pour le voir a été vif, curiosité stérile qui n’a servi presque qu’à donner des idées fausses à ces hommes persifleurs par état, qui ne sont jamais sortis de la capitale, qui n’approfondissent rien et qui, livrés à des erreurs de toute espèce, ne voient que d’après leurs préjugés et décident cependant avec sévérité et sans appel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Videos de Louis-Antoine de Bougainville (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Louis-Antoine de Bougainville
Mes premiers récits est un petit livre contenant des récits historiques adaptés au niveau des élèves de CM1. Il contient 19 petits récits à lire tout seul.
Les élèves pourront les lire en autonomie, à l'école comme à la maison, en complément de la séance étudiée en classe.
Idéal pour : * découvrir quelques grandes avancées scientifiques : l'invention de la Cocotte-minute, de la montgolfière, de la carte à puce, ou encore du système métrique ; la découverte du radium, du squelette de Lucy, de la forme sphérique de la Terre ; la conquête spatiale et les enjeux environnementaux. * mieux connaître de grands personnages : Archimède, Antoine Lavoisier, Denis Papin, André Vésale, Antoine Parmentier, Louis Antoine de Bougainville, Florence Nightingale, Léonard de Vinci, Marie Curie, Gustave Eiffel, Ptolémée, Copernic et Galilée, Buzz Aldrin, Niel Armstrong et Michael Collins.
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Voyages autour du mondeVoir plus
>Géographie générale. Voyages>Récits de voyages>Voyages autour du monde (51)
autres livres classés : Voyages autour du mondeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1746 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..