AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2375790286
Éditeur : Critic (01/10/2017)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Quelque part dans la campagne autour de Vernay, un car scolaire conduit par un chauffeur saoul s'écrase dans le fossé. Sept enfants périssent dans l'accident.
Six ans plus tard, lorsque l'ancien conducteur du car est retrouvé assassiné chez lui, les souvenirs se réveillent. Marquée par la disparition de son fils, Estelle Baupin est aspirée dans le tourbillon de l'enquête. Elle comprend rapidement que des forces mystérieuses œuvrent dans l’ombre, bien décidé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Saiwhisper
  17 juin 2018
J'ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman d'horreur qui réunit tous les éléments de base pour accrocher le lecteur : une introduction sanglante où un carnage a lieu histoire d'annoncer la couleur, un début lent qui permet de découvrir chaque personnage et l'état d'esprit de chacun suite au drame, des petits éléments qui surprennent, des morts qui tombent au compte goutte, un côté thriller qui prend le pas dès la moitié du livre passée et un final haletant. Alors non, on ne sort pas du scénario classique, mais qu'est-ce que c'était bien quand même ! Ce genre d'ouvrage où le rythme monte crescendo me plaît énormément. L'auteur a pour influence Stephen King et cela se sent ! On est exactement dans une ambiance comme le maître de l'horreur sait le faire ! Avec ce procédé scénaristique, on s'immerge progressivement dans le récit et, au fur et à mesure de têtes qui tombent, le stress nous gagne et on cherche vraiment à comprendre ce qu'il se passe et comment arrêter ce chaos. le fait que tout se passe dans la petite bourgade, dans un huis-clos mystérieux, renforce le sentiment de terreur. Quelque chose en a après les habitants et ne compte pas interrompre son avancée funeste…
Au départ, je n'ai pas pu m'empêcher de faire le rapprochement avec « Les Enfants de Peakwood » de Rod Marty où il est également question d'un accident de bus, de deuil général et d'éléments surnaturels… Heureusement, les deux histoires se développent différemment. La plume de Clément Bouhélier est fluide, intéressante et facile à lire. Il dose aussi bien les émotions de ses protagonistes que les scènes d'action ou celles d'horreur à coups d'hémoglobine. Afin de donner une meilleure vision d'ensemble et de développer une poignée d'individus, l'auteur utilise la narration alternée. On papillonne alors chez la majorité des personnages : les principaux (Estelle, une professeure de français, et Alexandre, un ex-pompier), des importants (Noël, le frère du chauffeur de bus qui a provoqué un accident scolaire mortel, le petit Timothée, Carine, l'une des mères ayant perdu son enfant), les forces de l'ordre, mais également les forces maléfiques qui se terrent et qui sont prêtes à passer à l'action) et les futures victimes que l'on découvre juste avant de périr. J'avais peur d'être perdue par la grande quantité de citoyens à prendre en compte néanmoins, on finit rapidement par cerner ceux qui feront bouger le scénario et ceux qui serviront de gueuleton aux êtres qui sèment la Mort. de ce fait, je n'ai pas été perdue. Cela dit, ce n'est pas pour autant que j'ai ressenti un attachement pour les personnages principaux. Je ne nie pas que je les ai appréciés et que je me suis demandé s'ils allaient survivre, mais on ne peut pas parler d'attachement.
En plus de l'action et de la tension qui montent en flèche ainsi que de l'ambiance angoissante bien maîtrisée, j'ai également apprécié la façon dont l'auteur a abordé les thématiques du deuil. Les retombées du drame sur la populace, les réactions à chaud lorsque l'on apprend la mort d'un proche, les rancoeurs que l'on tente d'effacer avec le temps, les non-dits, les couples qui se séparent ou, au contraire, se soudent encore plus, le village entier en deuil qui se replie sur lui-même, etc. Chacun réagit différemment au traumatisme. Ainsi, Clément Bouhélier présente plusieurs cas de figure qu'il va traiter judicieusement et sans rentrer dans le pathos. L'Amour infaillible d'un parent, que ce soit une mère ou un père, est bien développé. Enfin, l'idée de l'origine du phénomène avec cette étrange femme au crâne rasé, le passé du village et la façon dont le carnage est apparu m'ont beaucoup plu. D'ailleurs, hormis le fait que la construction scénaristique soit classique et l'affrontement final qui ne m'a pas surprise (je m'attendais à ce qu'Il intervienne…), je ne trouve rien à redire sur ce ouvrage !
C'est une bonne lecture pour ceux et celles qui cherchent de quoi frémir pendant le mois d'octobre ! Pour les habitués du genre, vous avez là une histoire classique mais aussi prenante qu'haletante ! Pour ma part, je me suis vu vérifier une ou deux fois si j'avais bien fermé mes volets… (comprendront ceux qui ont lu le roman…). « Passé déterré » est donc un bon livre dans le genre. Il m'a donné envie de me pencher sur la duologie « Chaos » écrite par l'auteur où il est question de zombies. Or, je voulais d'abord découvrir la plume de Clément Bouhélier dans un one-shot. C'est à présent chose faite et j'y ai adhéré ! Prochainement, je ferai donc une halte dans un Paris infesté de revenants putréfiés…
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
DarknessLolita
  19 novembre 2017
Dans un premier temps, je remercie Babelio et les éditions Critic pour m'avoir permise de lire Passé déterré de Clément Bouhélier.
Un accident de bus a eu lieu dans la campagne aux alentours de Besançon à Vernay plus exactement, entraînant la mort du chauffeur ivre , des six enfants, les accompagnateurs ainsi que la femme en voiture ayant accroché le bus. Un drame épouvantable pour la commune de Vernay, qui n'arrive pas à oublier depuis 6 ans. Jusqu'au jour où des événements meurtriers et étranges se passent...Estelle, l'une des mamans ayant perdu son enfant dans l'accident, essaye de découvrir la vérité...
J'ai passé un agréable moment à lire cette ouvrage, celui-ci mélangeant horreur et thriller est fort appréciable, la plume de l'auteur est plaisante, l'histoire en elle-même est bien recherchée même si la fin ne m'a finalement pas plus secoué que ça ( peut-être que je suis trop habituée à lire ce genre d'ouvrage...). Cela dit, c'est un roman que je recommande!
Commenter  J’apprécie          40
Lalilidelili
  27 octobre 2017
Tout d'abord merci à Babelio et aux éditions Critic pour l'envoi de Passé Déterré.
Vernay , petit village cache un lourd secret.
Il y a six ans , un car scolaire s'écrase dans un fossé , faisant 7 victimes.Le chauffeur mis en cause sera retrouvé mort quelques années après chez lui , réveillant tous les souvenirs.
Estelle Baupin , maman d'une des victimes et api rée par l'enquête.Elle comprend très vite que des forces mystérieuses oeuvrent dans l'ombre.
Qui sont-elles ? Où sont-elles ? Que veulent-elles ?
Dans ce livre, vous suivrez plusieurs personnes qui ont tous un point commun.
Au début de ma lecture, je me suis dit " mince il va être long à lire celui-ci", mais une fois la deuxième partie commencée tout s'enchaîne parfaitement dans l'histoire.
Tout est très bien écrits , décrit et on n'a aucun mal à tout imaginer , ce qui donne quelques passages bien effrayants à la limite de sursauter aux moindres bruits ( j'ai sursauté plus d'une fois ).
Un thriller fantastique vraiment bien écrit.À un cheveu du coup de coeur pour ma part.Les amateurs d'entité seront comblés en se plongeant dans ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lalitote
  15 décembre 2017
Un petit village, un drame de la route, d'étranges meurtres et une palette de personnages brossée avec soin, celui d'Estelle Maupin, de Fred et d'Alexandre sont forts et touchant à la fois. Qu'ont-ils en communs ? Ils sont les parents des petites victimes de l'accident du bus scolaire conduit par un chauffeur ivre. Six années ont passé et l'on retrouve le chauffeur de bus assassiné dans de terribles circonstances. J'avais très envie de lire ce livre car le scénario m'avait vraiment emballé. Pourtant je dois dire que j'ai très vite déchanté, tout d'abord ce qui a été difficile pour moi c'est la lenteur à laquelle les choses se passent, c'est mou de chez mou. J'ai eu le sentiment que ça n'avançais pas, et je me suis pas mal ennuyée avec certain chapitre. J'ai quasiment failli avoir une panne de lecture, j'ai eu le temps de lire 2 autres livres en même temps. Pourtant, j'ai persévéré car malgré tout, j'avais envie de savoir le fin fond de l'histoire et puis il y eu des passages qui m'ont particulièrement touché et ému comme tout ce que Clément Bouhélier écrit à propos du deuil et de l'horreur de survivre à son enfant. Ces passages là sont forts, beaux et ont trouvé un écho en moi. Ma seconde difficulté a été de découvrir que les fameuses forces mystérieuses dont il est question dans la quatrième de couverture nous font très vite verser dans le paranormal et ce n'est clairement pas mon truc. J'aurai préféré suivre une enquête avec des rebondissements dans le monde réel, il y avait de quoi écrire un fabuleux thriller mais ce n'a pas été le choix de l'auteur. Donc j'ai eu beaucoup de mal avec ce côté surnaturel. En revanche j'ai beaucoup apprécié les retours dans le passé, pour explorer un peu l'histoire de ce petit village français à la révolution et pendant la seconde guerre mondiale, des périodes troubles qui ont eu une incidence certaine dans ce scénario. L'écriture de Clément Bouhélier et fluide et agréable à lire, je suis persuadée que ce livre peut tout à fait trouver son lecteur mais cette fois-ci ce n'a pas été moi.
Lien : http://latelierdelitote.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Sio
  10 novembre 2017
Avec Passé déterré, je m'attendais à un thriller un brin fantastique, mais certainement pas à un récit d'horreur aussi palpitant (et parfois flippant).
Si j'ai eu, au départ, l'impression que le récit ne se constituait que d'une somme de petits riens (fort efficaces, au demeurant), j'ai vite été embarquée dans une intrigue menée tambour battant. le suspens tient sans aucun doute à l'ambiance fantastique qui s'installe par très petites touches, aux très nombreuses questions que l'on se pose, et à ces allers-retours que l'on fait entre passé et présent. D'autant qu'on ne retourne pas à l'époque de l'accident de bus, mais sous l'Occupation, pour des scènes pleines de tension mais qui, dans un premier temps, génèrent plus de questions que de réponses, ce qui alimente évidemment la tension générale.
Les personnages, de leur côté, offrent des portraits très touchants, ce qui permet d'adoucir un peu l'histoire.
Je suis arrivée à la fin avec un petit pincement au coeur car, tout flippant qu'il était, le roman était extrêmement prenant ; et mon pincement a redoublé quand j'ai découvert le retournement de situation sur lequel s'achève l'intrigue !
Je note donc soigneusement le nom de Clément Bouhélier, dont je lirai sans aucun doute d'autres titres !

Lien : https://encresetcalames.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
DarknessLolitaDarknessLolita   19 novembre 2017
Estelle eut besoin de faire dix mètres de plus pour en être certaine. Puis, elle n'eut plus aucun doute. Elle se précipita dans le jardin de Thierry Sévenin. Ses petites baskets martelèrent la terre mal entretenue. Pas de verre dehors. La porte-fenêtre paraissait avoir explosé vers l'intérieur, comme si elle avait traversée par un gros objet lancé depuis la terrasse. Respirant soudain plus vite, Estelle avança encore...et elle le vit.
L'énorme corps immobile allongé dans le salon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SaiwhisperSaiwhisper   17 juin 2018
Un peu plus loin dans le village, tout près du bois qui sépare Vernay et Malbreuille... un chien tiré de son sommeil se redresse brusquement. La truffe au vent, il se précipite vers la barrière du jardin. Il a senti quelque chose. Quelque chose que, jusqu'alors, il ne connaissait pas. L'odeur est froide. Dérangeante pour le flair de l'animal. C'est tout proche. Ce qu'il a senti va passer à côté de la maison de ses maîtres. Le chien lâche une série d'aboiements stridents. Mais, dans la maison, nul ne se réveille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SaiwhisperSaiwhisper   17 juin 2018
J'ai fait mon deuil, dit-il doucement. je l'ai fait, et Mel aussi. Dans les premiers mois... ça a été horrible. Je cherchais ma fille. Chaque fois que je m'approchais de sa chambre, je m'attendais à la trouver à l'intérieur. Chaque fois que je me préparais pour aller au boulot, je m'attendais à entendre ses pas dans l'escalier. Je savais qu'elle n'était plus là, mais... bon Dieu, tu l'as vécu aussi... mon esprit refusait qu'elle ne soit plus là. Je crois que ça m'aurait semblé normal qu'elle apparaisse au milieu de la maison. Mais... ça a fini par passer Estelle. Comme toi, je suppose. A un moment, on s'habitue à l'absence, aussi affreux que cela puisse paraître. On accepte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SaiwhisperSaiwhisper   17 juin 2018
Il se releva et attrapa le paquet de cigarettes posé sur la table basse. Puis il alla ouvrir la fenêtre. Il ne fumait jamais à l'intérieur sans ouvrir la fenêtre. Son ex-conjointe l'engueulait pour ça et il avait gardé l'habitude sans trop savoir pourquoi. L'odeur de la clope, c'était comme les murs nus, comme la bibliothèque de DVD jamais visionnés : ça ne le gênait pas. De toute façon, il passait peu de temps chez lui. Mais certaines choses restaient apparemment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SaiwhisperSaiwhisper   17 juin 2018
Nous nous...
... souvenons. Évidemment. Les morts nous regardent. Ils n'en finissent pas de nous regarder, depuis ces photos de tombes qu'on entretient comme des lieux saints, depuis ce tableau damné qu'on n'a jamais osé brûler. Nous nous souvenons. Nous ne vivons plus.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Clément Bouhélier (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Clément Bouhélier
Conférence Virus mutants, créatures infectées : la contamination dans l?imaginaire enregistrée aux Utopiales 2018. Avec Clément Bouhelier, Aurélie Wellenstein et Camille Brissot.
autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
487 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre