AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de hanyrhauz


hanyrhauz
  22 mars 2021
"Oh, un livre d'histoire qui fait moins de 500 pages !" Oui, parfois, je suis encore une élève de troisième dans ma tête. Et pourtant je devrais savoir qu'un livre court n'est pas un livre facile. Et une lecture laborieuse ne signifie pas qu'elle n'est pas riche et intéressante.
Le postulat de départ, c'est que j'ai préjugé de la fraîcheur de la Revolution française dans ma tête. Disons que la dernière confrontation remonte à Ça ira de Joël Pommerat. Et qu'il m'a fallu un petit moment pour me remettre en tête la chronologie des événements.
Mais commençons par l'essentiel : une journée révolutionnaire, qu'est-ce donc ? Elles sont au nombre de 8 : la prise de la Bastille (le 14 juillet 1789, oui, celle-ci ça va), l'invasion du château de Versailles (le 6 octobre 1789), l'invasion et la prise du palais des Tuileries (les 20 juin et 10 août 1792), l'encerclement et l'invasion de la Convention nationale (les 2 juin et 5 septembre 1793 et les 1er avril et 20 mai 1795, voyez, ça se complique). Une journée révolutionnaire est politique et populaire et elle est dirigée contre un pouvoir établi. Les journées révolutionnaires font la Révolution. En tout cas, l'image forte qui marque nos esprits quand on nous parle de la Révolution.
L'originalité de ce livre réside dans sa manière de croiser les journées et de proposer des entrées thématiques. Parce que finalement certaines se ressemblent, elles sont toujours liées par les mêmes motivations et souvent aussi par les mêmes meneurs. Si cette construction est intellectuellement plus satisfaisante, elle est aussi plus exigeante. Et c'est là que je mets un bémol. J'aurais aimé une présentation succincte, une introduction, en huit courts paragraphes de ses journées. Juste pour replacer les principaux protagonistes, le contexte en quelques mots. Quelque chose de synthétique avant de plonger dans l'analyse comparative.
Parce que l'analyse est une vraie plus-value et met en avant des données précieuses, notamment sur la prise de la Bastille qui a pour nous tous une telle symbolique et qui est finalement une reddition plus qu'une prise, mais aussi sur les différents profils qui se cachent sous l'entité du peuple. Et sur les conséquences de ces journées, cruciales dans l'histoire républicaine.
Un livre érudit, qui ravira les amateurs d'histoire dans le fond comme dans la forme.
Commenter  J’apprécie          82



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (8)voir plus