AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246787173
Éditeur : Grasset Jeunesse (22/10/2014)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Ouvrage paru en 2013 sous le titre "Un verger sans le ventre", puis réédité sous le titre "Un pommier dans le ventre" en 2014.
Texte : Simon Boulerice - Illustrations : Gérard DuBois

Un pommier dans Le Ventre Je mange mes pommes en entier. Enfin, presque. Il n'y a que la queue que je ne mange pas.

À la récréation, Rémi Smith me regarde manger ma pomme. Il fait les yeux ronds.
- Les pépins, ça ne se mange pas ! me prévient... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
trust_me
  30 octobre 2014
Quand Raphael mange une pomme, il la mange en entier, sauf la queue. Lorsqu'on son copain Rémi l'apprend, il est affolé : « Tu ne sais pas que si tu avales un seul pépin, un pommier peut pousser dans ton ventre ?! ». Raphael ne veut d'abord pas le croire mais il finit par se plier aux arguments de son ami. Horrifié, il retourne en classe avec des crampes à l'estomac. Plus tard, devant le miroir, il lui semble voir son ventre tout bosselé. Et quand il cogne sa poitrine, il a l'impression de frapper une porte en bois. A la maison, sa mère lui coupe les cheveux. Les yeux fermés, il sent « que le plancher de la cuisine se couvre de petites branches et de feuilles mortes »…
Un très joli album sur les peurs enfantines, sur la capacité des bambins à laisser leur imaginaire extrapoler une situation du quotidien jusqu'à la rendre particulièrement anxiogène. Les proportions prises par la certitude pour Raphael qu'un pommier pousse dans son ventre deviennent vite incontrôlables. Heureusement, en partageant son angoisse avec sa mère, il parviendra à la raisonner. La conclusion est très joliment trouvée, laissant au final l'insouciance de l'enfance emporter la partie.
Graphiquement, c'est totalement vintage, à tel point que j'ai cru au départ avoir entre les mains la réédition d'un album des années 50. Les illustrations sont superbes, elles ont le charme suranné des vignettes d'antan. Un très bel objet-livre, une histoire à la fois tendre et sensible qui permettra peut-être à certains petits lecteurs d'exorciser leurs propres peurs. Que demander de plus ?

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
lecottageauxlivresFanny
  19 avril 2015
Cet album semble tout droit sorti d'un autre temps. On l'imagine aisément entre les mains de fillettes ou de garçonnets l'ayant obtenu comme prix scolaire en fin d'année aux temps où les élèves écrivaient encore avec des plumes.
Raphael, le narrateur, est un jeune garçon qui a l'habitude de manger les pommes en entier en ne laissant que la queue. Un camarade d'école, Rémi Smith, lui révèle que s'il mange les pépins des pommes, un pommier va pousser dans son ventre. Notre narrateur fait le calcul et panique lorsqu'il comprend que des dizaines et dizaines de pommiers sont en train de pousser dans son ventre. Rémi lui apprend que ces pépins deviendront de beaux pommiers grâce à l'eau et au soleil qui entre dans la bouche du narrateur lorsqu'il parle. Pris d'effroi, Raphael n'ose plus boire ou parler. Il a alors l'impression que des pommes poussent dans son ventre et déforment sa peau...
Ce livre a tout pour plaire aux plus jeunes et il parlera également à l'enfant qui survit dans l'esprit de chaque adulte. L'histoire de Simon Boulerice est amusante et parlera aux enfants qui possèdent tous leurs propres peurs et angoisses. Elle leur permettra de comprendre que la plupart du temps leur imagination les trompe.
Les illustrations de Gérard DuBois sont très originales et ont un charme fou. Elles nous plongent dans une ambiance rétro. le lecteur adulte revit les récréations où ses camarades de classe lui apprenaient parfois de cruelles vérités concernant le père noël et autres mais aussi des bêtises colportées dans toute la cour et crues sans l'ombre d'un doute. Heureusement, l'insouciance l'emporte et Raphael fait un joli pied de nez à sa terreur.
Merci à Babelio et aux éditions Grasset Jeunesse pour cet album tendre et mignon !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Nadael
  07 novembre 2014
Raphaël adore les pommes. Comme il le dit à son copain Rémi dans la cour de récréation ; il les aime tellement qu'il en mange une par jour, sauf la queue bien sûr ! Et son ami, qui s'y connait en pomme - les gens de sa famille sont pomiculteurs -, le met en garde : « Tu ne sais pas que si tu avales un seul pépin, un pommier peut pousser dans ton ventre ?! ».
Et bien non, Raphaël ne le savait pas, et cette histoire d'arbre le met dans tous ses états ; il ne peut plus boire d'eau sinon il va arroser le pommier qui est en lui, il ne peut plus ouvrir la bouche de peur que le soleil passe et l'inonde de sa lumière. Puis voilà qu'en classe, il se met à avoir des crampes d'estomac. En soulevant son pull, il se rend compte que son ventre est tout bosselé : sûrement les pommes qui grandissent... et son corps devient dur... comme du bois.
Un bel album sur une angoisse enfantine qui semble traverser les générations, je me souviens moi-même avoir très peur, petite, d'avaler les noyaux de cerises ! L'auteur aborde cette préoccupation d'enfant avec intelligence et tendresse, montrant à quel point l'imagination de nos bambins est infinie et surprenante, et que les paroles argumentées et sages d'une maman rassurent beaucoup. Les illustrations rétro de Gérard DuBois sont très belles, souvent drôles et parfois un peu effrayantes. Il a joué à merveille avec l'expression du visage de Rémi : satisfait, étonné, horrifié, triste et enfin détendu.
À mettre dans les petites mains des enfants dès 5 ans pour chasser leurs peurs et inquiétudes.

Lien : http://lesmotsdelafin.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
c.brijs
  26 avril 2015
- Maman, qu'est-ce qu'il faut pour faire pousser un pommier ?
Raphaël, le héros de cet album délicieusement désuet dans le choix des couleurs et des illustrations, est un gros mangeur de pommes. Il n'en laisse rien si ce n'est les queues. Aussi, c'est la panique lorsque son copain de classe, forcément connaisseur puisque fils de pomiculteurs, lui affirme que les pépins pourraient bien germer dans son ventre...
Il tente bien de se rassurer en rétorquant qu'un arbre a besoin d'eau, de soleil, de paroles mais son copain a toujours le dernier mot.
Vaincu, il se prépare au pire. Heureusement, il finit par interroger sa maman qui trouve les mots justes pour le rassurer, du moins en partie !
Avec cet album, les auteurs nous convient à un retour vers l'enfance, un pays où la logique et l'imaginaire font bon ménage. Tout y est vécu plus intensément : les joies comme les peurs. Et un tout petit rien - ici un pépin - prend des proportions inimaginables. Avec tous les pépins avalés, c'est sûr, c'est tout un verger qui va pousser dans son ventre !
Le lecteur adulte sourit avec tendresse devant les arguments poétiques de l'enfant. Et pourtant, ses peurs à lui ne dérivent-elles pas directement de ses craintes enfantines ?
Quant au jeune lecteur, cette histoire l'invite à verbaliser ses peurs afin de les exorciser. L'adulte a une place importante dans ce processus. de par sa bienveillance, son écoute attentive et ses réponses pleines de bon sens, il permet à l'enfant de grandir petit à petit, tout en lui permettant de conserver encore un peu de cette naïveté qui fait le sel de l'enfance.
En bref, un conseil : n'attendez pas avant de croquer cette belle bouffée de nostalgie enfantine ! C'est promis, vous ne risquez rien !
Lien : http://lacoupeetleslevres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
10clap
  14 avril 2015
Assez déçu par cet album qui semblait être mignon, avec des airs d'un autre temps. Une fois dans les mains, j'ai trouvée les dessins moyennement réussi, une trame grossière imitant vaguement les belles illustrations que l'on trouvait dans les années 50. À part un ou deux beaux dessins d'un petit garçon se transformant en arbre, le reste des illustrations ne m'ont pas touché.
L'histoire quant à elle aurais pu être amusant. La paranoïa d'un enfant qui vient de manger des pépins de pomme et qui en fais toute une montagne. Mais la conclusion m'a laissé perplexe : l'enfant décide de ne plus manger de pomme. Je ne suis pas sûr que ce soit une morale très constructive pour un enfant. Enfin bref, je ne recommande pas trop ce livre.
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Ricochet   19 décembre 2014
Pour illustrer cette histoire sur les peurs irrationnelles enfantines, Gérard DuBois utilise un décor au charme suranné, où les écoliers portent bérets basques, chaussettes blanches et culottes courtes. La technique utilisée est très maîtrisée et le résultat est étonnant, tout comme la chute imaginée par Simon Boulerice.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
10clap10clap   14 avril 2015
le plancher de la cuisine se couvre de petites branches et de feuilles mortes
Commenter  J’apprécie          10
10clap10clap   14 avril 2015
Tu ne sais pas que si tu avales un seul pépin, un pommier peut pousser dans ton ventre ?!
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Simon Boulerice (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Simon Boulerice
Catherine Trudeau reçoit Marianne Dubuc, Patrick Isabelle et Simon Boulerice au Salon du livre de Montréal en novembre 2014.
Les libraires en coulisses, une initiative de l?Association des libraires du Québec (ALQ) et de la coopérative des Librairies indépendantes du Québec (LIQ), ont présenté des rencontres passionnantes lors du Salon du livre de Montréal 2014 avec des écrivains, notamment Janette Bertrand, Michel Tremblay, Katherine Pancol, Gabriel Nadeau-Dubois et Emmanuel Carrère.
autres livres classés : vintageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1024 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre