AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Gwen21


Gwen21
  16 juin 2017
S'il existe des livres qui donnent l'impression de ressembler à beaucoup d'autres, il en existe aussi, plus rares, qui donnent celle de ne ressembler à aucun autre. de ce fait en découle naturellement un autre : les premiers ne laisseront guère de traces dans notre mémoire quand les seconds la marqueront durablement. Vous l'aurez compris, "Le Maître et Marguerite", le grande roman de Boulgakov, fait partie de ces derniers.

Depuis des années, ce grand classique du XXème siècle me faisait de l'oeil sur l'étagère et le chat noir de la couverture m'intriguait. Désormais, je connais bien ce chat et je comprend pourquoi ce roman a toute sa place parmi les grands classiques de la littérature. Assez inclassable, le récit oscille entre fiction et satire, oeuvre fantastique et roman social ; très vite le lecteur comprend qu'il doit lire entre les lignes pour une meilleure compréhension et appréciation de l'oeuvre.

Avant toute chose, je conseille au lecteur de prendre connaissance du contexte politique et social qui fut celui de son auteur, un écrivain courageux et rebelle, chez qui on perçoit une invincible volonté de témoigner de son temps, le soviétisme.

Je ne dirai rien de la trame du roman ; d'abord cela me semble impossible, ensuite sans intérêt. Découvrir Boulgakov et son chef-d'oeuvre, c'est s'y plonger et le vivre, il fait partie de ces expériences qui ne s'expliquent pas mais se ressentent. La marque du grand art.

Pour ma part, j'ai été fascinée par ce livre et par la construction narrative faussement éparpillée et véritablement maîtrisée. Tous les personnages sont les maillons d'une chaîne qui se constitue au fil des pages, par un effet "écroulement de dominos" où chaque nouveau protagoniste chasse le précédent mais pour l'inscrire dans un tout cohérent. Une grande originalité ressort de l'écriture, ainsi qu'une forme de cynisme non dénué d'humour, même si le rire est jaune.

Une belle découverte sur une période que je connais moins bien que le XIXème siècle russe et qui lève un autre coin du voile couvrant l'immense et douloureux patrimoine de ce peuple.


Challenge XXème siècle
Challenge 2014-1968 2017
Challenge Petit Bac 2016 - 2017
Commenter  J’apprécie          887



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (79)voir plus