AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782375950869
35 pages
Indigène Editions (03/10/2019)
4.5/5   5 notes
Résumé :
Pour l'auteur, jeune avocat, « la révolution est faite dans les esprits » depuis le samedi 17 novembre 2018 quand des individus isolés, figés jusqu’ici dans un « coma politique » ont émergé comme force politique. L’ouvrage revient sur ce réveil d’autant plus inaugural, assure l’avocat, qu’une fois gagné le combat des idées, tout peut suivre : la remise en cause des dispositifs fiscaux accordés aux 1 %, voire aux 0, 1% qui détiennent 99 % des richesses du pays ; de l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
paulallan380
  10 mars 2020
Je n'ai pas (encore) lu le livre de M. Boulo. En revanche, j'ai écouté plusieurs fois M. Boulo. M. Boulo ne représente pas grand-chose dans le mouvement des gilets jaunes. Si ce n'est la récupération par l'extrême-gauche (toujours aussi bien organisée) d'un mouvement issu de la France qui crée les richesses. Des gens qui voient une bonne partie de leur revenu s'envoler dans les prélèvements « obligatoires », réclamaient seulement que les hommes de l'Etat les spolient un peu moins. Et aussi la limitation de toutes ces réglementations qui les empêchent de travailler. Cette récupération par les partisans du collectivisme intégral, s'est faite bien évidemment avec la complicité des médias subventionnés. Ceux-ci ont, comme par hasard, presque exclusivement invités les tenants d'un discours marxiste. Ce doit être une belle partie de rigolade pour les hommes de l'Etat français, d'entendre des clowns économiquement incultes vitupérer sur les plateaux télé contre une soit disant économie de marché qu'ils ont réduite à une peau de chagrin et entièrement réglementée.
Dans un pays cryptocommuniste, étatisé jusqu'au trognon comme la France (même dans le secteur « privé », ce sont souvent les petits énarques qui sont à la tête des entreprises d'une certaine taille), rien de tel que d'accuser un ennemi imaginaire (le marché) des turpitudes (crises financières, chômage de masse) dont on est à l'origine. Les autres responsables de tous les maux: les riches, coupables « d'évasion fiscale » [Voir à ce sujet le magnifique article de Nathalie MP Meyer du 20 septembre 2018 sur le journal en ligne « Contrepoints » : « Fraude fiscale : qui vole qui déjà ? »]. Exciter la jalousie des envieux, une recette favorite des hommes de l'Etat ; et en France, ça marche à tous les coups. Sauf que la majorité des riches en France, ce sont justement eux les hommes de l'Etat. Eux qui s'engraissent si bien avec l'argent volé (pour reprendre le terme de l'économiste François Guillaumat) à la société civile, seule créatrice de richesse.
M. Boulo, qu'on nous a présenté comme surgi de nulle part, soit a un passé d'activiste, soit a très bien compris dans quel sens le vent est porteur en France.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
BurjBabil
  07 mars 2020
Petit livre très court qui a le mérite de structurer un ensemble d'observations mises en lumière lors de la révolte des gilets jaunes.
Cet avocat Normand aux capacités oratoires remarquées montre ici une faculté assez intéressante, celle de la synthèse écrite.
Il recense chapitre par chapitre les problèmes et propose des pistes de réflexions intelligentes sur la suite démocratique qui pourrait découler des constats d'insuffisance dressés.
La prise de conscience d'une partie de la population de son déclassement social débouchera certainement sur une crise majeure, mais nul ne sait quel système se substituera alors à celui, moribond, que nous avons actuellement.
"Nous aspirons à faire de la politique autrement : nous vivons une crise de la représentativité, car cela fait quarante ans que les gens se font trahir par tous leurs représentants, de droite comme de gauche. le temps où le peuple accordait un blanc-seing à ses représentants est révolu."
A lire à la place d'un décervelage plateau télé mainstream.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Etoilesonore
  03 octobre 2019
Clair, concis, précis, l'auteur explique le mouvement des Gilets jaunes vécu de l'intérieur, ses espérances, ses colères aussi et le traitement médiatique indigne qui lui a été porté.
Ce n'est pas uniquement un ouvrage qui porte sur le passé, mais qui ouvre des voies vers l'avenir et en particulier la structuration du mouvement qui vu a diversité des opinions doit rester un mouvement à plusieurs têtes. S'il a accepté d'être le porte-parole des GJ de sa région, il a refusé une représentation unique au niveau national. On voit par là que M. Boulo n'est pas un opportuniste, mais quelqu'un de profondément attaché à la souveraineté nationale et qui souhaite une réappropriation de la devise républicaine d'Egalité, Liberté et Fraternité. Ceci par un renversement quasi copernicien des valeurs, au service cette fois des 99 % et non plus des 1% des plus riches.
Un livre sans passion excessive, fondamentalement raisonnable où devraient se retrouver nombre de français.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
BurjBabilBurjBabil   07 mars 2020
Il n’est pas inutile de rappeler ici que les principaux médias français (télévision, radio et presse écrite) sont détenus par une poignée de milliardaires. Cela peut paraître surprenant dans la mesure où chacun sait que la plupart de ces médias sont déficitaires et ne survivent qu’au moyen des subventions publiques. Si les « ultra-riches » achètent tel ou tel titre de presse, ce n’est donc pas pour la source de profit, mais bien pour la capacité d’influence sur l’opinion publique. La possession des médias par quelques oligarques pose sérieusement question quant à l’indépendance effective des journalistes et éditorialistes
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
BurjBabilBurjBabil   07 mars 2020
Mais il faut aller plus loin : nous ne pourrons conduire une autre politique économique tant que nous serons soumis aux règles actuelles de fonctionnement de l’Union européenne. Ce carcan institutionnel nous prive de toute souveraineté en matière budgétaire, monétaire et commerciale. Fondée sur le dogme de la concurrence libre, l’Union européenne n’organise aucune coopération entre les États-nations, mais les livre au contraire sans aucune protection au rapport de force économique de la mondialisation. L’Union européenne profite aux banques, aux assurances, aux actionnaires des multinationales. L’Union européenne ne nous protège pas, elle détruit ses peuples.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
BurjBabilBurjBabil   07 mars 2020
Cette utilisation des procédures judiciaires à des fins politiques et non pas pénales a été rendue possible par le fait que les procureurs en France ne sont pas des magistrats indépendants ; ils obéissent aux consignes de leur hiérarchie. La Cour européenne des droits de l’homme a jugé à plusieurs reprises que le Parquet français ne constituait pas une autorité judiciaire indépendante.
Commenter  J’apprécie          11

Videos de François Boulo (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Boulo
François Boulo explique le sens de son livre, pourquoi nous ne sommes plus en démocratie.
autres livres classés : politiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura