AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782370470591
268 pages
Editions Lajouanie (17/04/2015)
3.3/5   10 notes
Résumé :
À mort le chat !

Pour convaincre les Français des bienfaits des OGM, un lobbyiste végétarien se met en tête que c'est en province qu'il dénichera le porte-parole idéal... Le jeune homme quitte donc la capitale, accompagné de son chat, pour la France profonde au volant d'une somptueuse berline. Pour tout bagage : un sac bourré d'amphétamines ! Le matou peu sensible aux joies de ce voyage en terre inconnue sera le témoin de la cruelle descente aux enfer... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Tristale
  17 avril 2016
La première chose que j'aurais envie de dire sur ce livre c'est : accrochez-vous ! Pourquoi? Il suffit de lire les quelques lignes du début pour comprendre que l'auteur va nous embarquer dans un univers pas piqué des hannetons.
Bienvenu dans la vie de Jarring, lobbyiste déjanté, végétarien et drogué jusqu'aux yeux!
Avec lui nos amis greffiers ne sont pas à la fête, mais finalement dans sa quête d'authenticité pour trouver le port-parole idéal à sa campagne de pub assez particulière, il va lui aussi tomber sur un os...voire plusieurs!
L'histoire de Jérémy Bouquin se lit à cent à l'heure, le palpitant en cavale, les zygomatiques tour à tour en berne ou à la fête. Pas une minute de répit et le livre vous saute des mains, emporté par l'adrénaline de personnages hallucinants et finalement effrayants.
Planquez vos chats, vos voitures, vos amis, et même vos voisins, on ne sait jamais....Jarring arrive !
Commenter  J’apprécie          130
Stodena
  15 avril 2016
Avec ce livre vous allez embarquer dans un voyage qui va vous emmener des plus chics quartiers parisiens jusqu'au bled rural le plus paumé de France.

Vous avez intérêt à accrocher votre ceinture parce que le voyage est trépidant. L'écriture de Jérémy est alerte, pleine de punch et rend le récit vivant.

Il faut dire que le héros de cette histoire est passablement déjanté, suffisamment pour accepter, alors même qu'il est végétarien, de faire du lobbying pour tenter de convaincre les français que les OGM, c'est super... Pour ce faire, il décide de descendre en province, à la recherche de l'homme providentiel, celui qu'il saura convaincre pour faire campagne.

On ne s'ennuie pas à le suivre dans cette sombre aventure qui va le mener des coulisses du pouvoir parisien à celles plus sordides encore d'un village paumé du sud de la France.
Et les chats, alors ? Hein ? Que viennent-ils faire dans cette histoire ?
Amoureux de nos amis à la douce fourrure et au ronronnement apaisant, si votre âme est trop sensible, accrochez-vous. Ces pauvres bestioles vont passer un sale quart d'heure et vous risquez quelques haut-le-coeur. Si cela peut vous consoler, les chats ne seront pas les seuls de cette histoire à y laisser quelques plumes. Notre héros va lui aussi prendre sévère. Il faut dire qu'il va rencontrer de bien sombres personnages qui n'ont rien à envier, quant à leurs méthodes, à celles, pour le moins expéditives des maffias les mieux organisées. le garagiste de ce bled paumé, par exemple, aurait tout aussi bien pu être boucher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PierreF
  28 juin 2020
Jarring rentre chez lui, allumé comme souvent d'avoir abusé d'alcool et de drogues. Son chat lui parle, comme souvent et lui parle mal. Alors, Jarring ne supporte pas ces reproches, et se met à le taper, le frapper puis le massacrer.
Jarring n'est pas là pour faire du sentiment. Son métier, c'est lobbyiste. Il vend à qui veut bien le payer des idées. Son but : manipuler les masses pour faire avaler au peuple des couleuvres. Des produits de grande consommation aux hommes politiques, tous ont besoin de quelqu'un qui les aide à faire passer des idées. Peu importe comment, tous les moyens sont bons, pourvu que le résultat soit là.
Sa nouvelle mission va être compliquée : on lui demande de vendre des OGM, c'est-à-dire montrer au public qu'il est sain de bouffer de la merde, et agir pour que le législateur aille dans ce sens. le fait que lui ne mange que du bio ne le dérange pas. Avec son amie Catherine, championne de la communication, une sorte de poupée Barbie refaite en latex de bas en haut, il va se lancer à corps perdu dans ce challenge.
Mais auparavant, il doit s'acheter un Magnum 357, comme son idole l'inspecteur Harry, et aussi se trouver un nouveau chat …
Des personnages barrés, on en rencontre souvent dans les romans noirs. Des personnages sans foi, ni loi, on en côtoie souvent dans le polar. Mais des personnages de cet acabit, prêt à vendre père et mère pour réussir leur objectif, sans foi, ni loi, jugeant qu'il n'y a aucune limite, je n'en ai rencontré que peu dans mes lectures. le seul qui s'en rapproche, c'est Trash Circus de Joseph Incardona. C'est même plus méchant que Massimo Carlotto.
Donc, c'est au pays du mauvais gout, du politiquement incorrect que nous emmène Jérémy Bouquin. Et c'est bien difficile de faire accepter par le lecteur un personnage aussi noir, malfaisant, cynique et méchant que Jarring. le premier chat pitre donne le ton, le reste est à l'avenant. Et le talent de l'auteur fait le reste. L'itinéraire de ce salopard est implacable, l'ensemble consciencieusement immoral.
Le talent de l'auteur, de ce jeune auteur, est bien de nous plonger dans une psychologie de malade, et de nous y faire croire. Et les scènes s'accumulent où Jérémy Bouquin évite de faire monter les enchères, mais créé une intrigue réaliste. Et on a droit par moments à des scènes incroyablement drôles telles celles de l'achat d'un nouveau chat ou de la peinture pour peindre son revolver.
La descente aux enfers de ce personnage commencera avec un voyage en province pour rencontrer un député et lui proposer de communiquer en faveur des OGM. C'est la deuxième partie du livre. Et j'ai trouvé que le ton devenait plus conventionnel. Par contre, les scènes sont toujours aussi délirantes. Heureusement, la fin se veut un peu plus morale, et on aura passé un excellent moment à suivre ce personnage que l'on aura aimé détester, qui nous aura donné envie de vomir tellement il est ignoble. En ce qui concerne Jérémy Bouquin, c'est sur, il faudra le suivre à l'avenir.
Lien : https://blacknovel1.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
jeannedesaubry
  20 mai 2015
Les amoureux des animaux domestiques vous diront qu'il ne manque que la parole à leur Médor bien-aimé ou à leur Mistigri chéri. Jarring (pas de prénom, pour quoi faire, il ne vous écoutera pas si vous lui parlez, à moins que vous ne lui soyez utile à quelque chose) les tue dès qu'ils lui parlent. Car les chats lui parlent… à lui, qui voudrait qu'ils se taisent. Dès que ses chats atteignent l'âge adulte, ils se transforment en conscience parlante, le harcelant de reproches. Qu'ils le fassent avec la voix de son père décédé intéresse beaucoup le psy de Jarring, homme moderne végétarien, lobbyiste, futile et paranoïaque, probablement assez gravement schizophrène, de plus totalement dénué d'empathie. Héros peu sympathique…
L'histoire, un road-book (comme on dirait un road movie) perd rapidement son intention initiale et se perd dans le dédale de la folie de son héros. On se fiche finalement éperdument de savoir s'il transigera sur ses rares principes pour créer, via son agence de com' et une campagne dédiée, l'adhésion du public à la commercialisation de produits labellisés 100% OGM.
Après cette phrase d'entame originale : « Aujourd'hui, j'ai tué mon chat ! Yeah !»… on suit Jarring dans ses rendez vous professionnels, faits d'esbroufe, de provocation, d'agressivité, auxquels il ne se rend pas sans avoir fumé ou pris des cachetons ou sniffé… le plus souvent les trois cumulés. Toute sa philosophie d'existence, s'il en a une, ce qui n'est pas certain, se résume ainsi : « le monde est absurde, nécessairement, la vie ensemble est absurde, l'intelligence de l'homme est débile ».
Lire la suite de la chronique sur le blog de Jeanne Desaubry
Lien : http://jeanne.desaubry.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
collectifpolar
  11 novembre 2019
Un jeune communicant chargé par une multinationale de promouvoir la consommation d'OGM part en province pour convaincre un homme politique de participer à sa campagne. Dans cette France profonde et hostile, où l'élu est manipulé par un maître-chanteur sadique, le jeune homme n'a emporté que son chat et des amphétamines. L'enfer de la drogue prend des formes et des proportions terrifiantes.
J'espère que vous n'avez pas froid au yeux car ce titre déménage. C'est totalement politiquement incorrecte et du coup c'est vraiment jouissif. Ici, on ne fait pas dans la dentelle, notre héros est prêt à tout. Et le pire dans tout cela c'est qu'on le suit.
Ici on est dans un roman hyper-vitaminé avec son lot de drogue, d'amphé et autre saloperies stupéfiantes. En fait, ici, le trash, la violence gratuite et les pression en tout genre ont leur place. Et plus c'est speed, plus c'est bon.
C'est du roman noir très contemporain qui peut déstabilisé certains lecteurs plus classique car l'écriture de monsieur Bouquin est euphorisante et parfois elle peut être très crue.
Mais pour moi c'est une putain de belle découverte et je me suis laissée griser à la limite de la suffocation par cette histoire électrisante.
Lien : https://collectifpolar.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   11 novembre 2019
Pas de panique, détendu de la pédale. J'ai bien tapé deux trois bordures et poussé quelques pointes à cent cinquante. Mais jamais dans l'affolement, je suis bien zen. Une bière, une bonne clope truffée de beuh ! Je roule un nouveau split. L'extase.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   11 novembre 2019
Difficile de lui expliquer que je ne supporte que les chatons, ils ne parlent pas. Les chats adultes, eux, me causent, me fatiguent, me sapent le moral.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   11 novembre 2019
On décore bien sa maison, sa bagnole, ses enfants : pourquoi pas son calibre ?
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jérémy Bouquin (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jérémy Bouquin
Jérémy Bouquin, "Sois belle et t'es toi !", Editions Lajouanie, 20 mai 2016
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18449 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre