AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1025102444
Éditeur : French Pulp Éditions (19/05/2017)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Sandra n'est pas une femme de ménage comme les autres. Avec elle, plus de problème : elle vous nettoie une scène de crime en quelques heures. Au lendemain d'un meurtre, d'une vengeance personnelle, pour quelques milliers d'euros, elle vous débarrasse !
Indispensable ? Peut-être un peu trop. En enchaînant les carnages, son meilleur client ne serait-il pas en train de la transformer en complice ? Et pourquoi vide-t-il ses victimes de leur sang ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  26 août 2017
Si vous n'avez pas peur du trash, du cru.
Si vous n'avez pas peur d'aller, là où vous n'êtes jamais allés (ou alors pas comme ça !) , alors vous pourrez passer quelques temps en compagnie de Sandra mais ne venez pas vous plaindre après, vous aurez étés prévenus : Ames sensibles , écartez vous de ce Bouquin , Jérêmy Bouquin ....
Prénom : Sandra.
Domicile : une vieille ferme à rénover perdue dans la cambrousse, histoire d'assurer la discrétion .
Profession : Femme de ménage , technicienne de surface . Mais pas n'importe quelle surface ! Pour une bonne valise de billet, la belle vous nettoie une scène de crime comme personne .
Mais Sandra ne dort plus beaucoup, trois ans qu'elle fait ce "métier" . Et ce n'est pas son amant occasionnel qui pourra la ramener dans le monde réel, celui des gens normaux. Sandra est "habitée" par des monstres . Monstres qu'elle dessine sur des carnets , illustrations horribles qu'aucun éditeur ne veut publier ...
Sandra enchaîne les contrats, un peu trop nombreux cette semaine, et Sandra n'en peut plus ... d'autant que le dernier contrat était carrément zarbi ...
Commençant dans un genre "roman noir", pour mieux s'enfuir vers le "gore" , l'auteur termine par un autre style, complétement inattendu , mais assez logique quand on le lit ...
Les phrases sont courtes , hachées , ce qui donne du rythme et de la tension .
Je ne vous en dirai pas plus. Juste qu'il faut avoir l'estomac bien accroché, le Jérêmy ne nous épargne rien, question, 'découverte du corps humain "... produits ménager et outillage adéquat, passé dans le lave vaisselle pour ne laisser, surtout, aucun indice à la police ...
L'idée de départ était excellente , j'aurai pu adhérer complétement si j'avais pu me rattraper aux branches de l'humour . Une lecture un peu trop gore pour moi, mais dont je salue l'inventivité .
Amis wégan et végétariens : abstenez vous !
Futurs chirurgiens, amis bouchers, thanatopracteurs... : foncez !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          357
floandbooks
  29 mai 2017
Dans cette histoire, nous suivons Sandra, jeune femme au métier qui sort un peu de l'ordinaire. Elle est femme de ménage. Oui, alors bon, on sait tous ce qu'est une femme de ménage, mais elle, a la particularité de « nettoyer » les scènes de crime. Elle a un client, qui la paie pour effacer les traces de ses meurtres.
J'ai trouvé l'idée de départ assez intéressante car on a pas souvent ce point de vue dans les romans, celui du meurtrier et de ses complices. On a plutôt tendance à découvrir une scène de crime avec du sang partout, mais on assiste rarement à un nettoyage de scène de crime!
En ce qui concerne Sandra, je ne m'y suis pas attachée un seul instant. Elle a une vie très triste, sombre, elle est froide et ne ressent pas grand chose, et du coup le lecteur non plus. C'est dommage car cela met beaucoup de distance.
Du sang, beaucoup beaucoup…. beaucoup de sang dans ce livre! Sandra a beau être femme de ménage, lorsqu'elle arrive sur les lieux du crime, elle se voit tout de même confrontée à beaucoup d'hémoglobine. Et pour le lecteur, ça peut être aussi un peu trop. Certains détails du travail de Sandra peuvent mettre mal à l'aise parfois car l'auteur n'y va pas de mains mortes avec le procédé de « nettoyage » de son personnage. Cette abondance de sang, d'os et d'articulations ne m'a pas tellement dérangée, étant plutôt habituée à lire des romans gore, mais j'avoue que là, c'est fait avec une telle froideur, que cela peut donner quelques frissons.
L'auteur nous livre une écriture assez brève. Des phrases courtes, mais pourtant pas percutantes. Beaucoup de répétitions dans ce livre, qui donne un peu de lourdeur à l'action.
Je n'ai pas eu de mal à entrer dans l'histoire, mais la porte de sortie m'a vraiment étonnée. Sans trop vous en dire, j'ai été surprise mais un peu déçue du choix de l'auteur sur la tournure des évènements. le dénouement n'est pour moi pas très subtil, mais c'est personnel, et j'aime quand les choses sont un peu plus creusées et nouées entre elles 🙂
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Elodieuniverse
  28 mai 2017
Sandra a un métier particulier: elle est femme de ménage. Néanmoins, elle ne nettoie pas les maisons mais les cadavres. Elle est femme de ménage pour les scènes de crime. À chaque fois, c'est la même chose. Les clients l'appellent et elle sort son attirail (scie, couteaux, acide...) Elle n'a aucune émotion, elle ne pose pas de questions. Elle fait son job point. Elle est disponible 24h sur 24, elle a nettoyé des centaines de corps contre des milliers d'euros (prostituées, rixes, victimes de tueurs en série...). Son associé Grégory est avocat, il lui trouve les clients et ils se partagent l'argent. Mais ce n'est pas sans conséquence: Sandra est une femme tourmentée, elle a des insomnies... Elle vit dans une maison isolée et en mauvaise état et ses seules passions sont de faire des dessins pour les enfants mais aucune maison d'édition n'en veut car ils font trop peur et sont peuplés de monstres sanguinaires et de voir son amant Roman le boulanger.
Cependant, elle n'en peut plus de tous ces cadavres et on l'appelle pour un nettoyage qu'elle accepte malgré tout. Elle découvre des victimes vidées de leur sang. N'est-elle pas tombée sur le pire des monstres? "Sandra est fatiguée, dégoûtée... Elle ne dort plus, porte un fardeau, celui d'un monde qui sombre." Elle se sent observée et mal à l'aise. Deux hommes planquent devant chez elle, qui sont-ils? Des roses sont déposées partout où elle se rend, de qui proviennent-elles? Tout va alors dégénérer dans sa vie. Va-t-elle devenir à son tour un monstre à force de les côtoyer?
Alors, l'histoire de ce livre est vraiment bien. C'est une histoire qui change et que l'on a pas l'habitude de voir. Sandra me rappelle le personnage de Monsieur Kaplan dans la série Blacklist pour ceux qui connaissent. Ce qui m'a dérangée est la violence des mots et des actes. C'est cru, détaillé et l'auteur ne mâche pas ses mots pour décrire les scènes de son livre. J'aurais aimé moins de violence ou qu'elle soit suggérée. Donc pour moi la trame de fond est vraiment bonne mais l'écriture est beaucoup trop trash même si je comprends bien que c'est pour donner du mordant et de la virulence à l'histoire. Et cette fin, on en parle? Non je vous laisse la découvrir mais j'ai été extrêmement déçue par ce dénouement qui n'a aucun rapport avec le début de l'histoire.
Lien : http://auchapitre.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
aurelie_et_ecrit
  27 octobre 2017
Encore un exemple de l'étrange pouvoir d'#Instagram : l'arrivée dans ma vie de cette drôle de Femme de Ménage. Je n'avais pas particulièrement prévu de l'accueillir chez moi, mais j'ai croisé sa route par hasard juste avant mes vacances, et elle m'avait tapé dans l'oeil, avec ses gants en latex et ses taches de sang frais. Je m'étais dit, tiens pourquoi pas, ça pourrait servir, une femme de ménage, dans ces moments-là… Bon, pour être tout à fait honnête, j'avais absolument flashé sur la couverture 📖. Peu importe le contenu, le contenant me plaisait ! Petit coup de coeur esthétique qui avait forgé une envie irrépressible de savoir à qui appartenait ce liquide rouge avant de se retrouver là. Oh, j'imaginais bien que je n'allais pas me confronter avec de la grande littérature, mais à quelques jours de mon départ au soleil, cela tombait à point nommé.
Pas de surprise, Une Femme de Ménage est une petite lecture sympatoche 📚, vraiment pas mal jusqu'à mi-parcours selon moi - jusqu'à ce drôle de moment où l'auteur a choisi de changer de ton, passant du #polar à la sauce #Dexter au fantastique un poil déroutant. J'avoue, en toute honnêteté, qu'il m'a un petit peu perdue en route, quelque peu déstabilisée que je fus face à ce changement de direction. Reste néanmoins une chouette idée de départ et un principe narratif, direct, vif, rapide, assez étonnant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TarteTatin
  16 janvier 2019
Je ne suis d'ordinaire pas fan de polar, encore moins de littérature française, mais je dois dire que j'ai été bien bluffée.
Pourquoi?
Ce court roman (251p.) n'est ni vraiment un polar ni emprunt de cette écriture si française que je déteste.
On sent que l'auteur a un passif de vidéaste et de scénariste car l'histoire est très visuelle et extrêmement bien découpée.
Le personnage central de la femme de ménage est juste parfait dans son antipathie et asociabilité!
Je vote pour une adaptation de ce roman par Robert Rodriguez.
En effet, nous avons là entre les mains un très bon grindhouse movie!!
Quezako?
Grindhouse (de l'anglais to grind, moudre, et house, maison) désigne en américain des salles de cinéma spécialisées dans les films d'exploitation. Par extension, le terme désigne des films de série B voire Z.
Le schéma narratif est souvent le même :
Une jeune femme (parfois une nonne) est agressée. Elle va fomenter sa vengeance puis va passer à l'acte, le tout bien arrosé d'hémoglobine.
(Pour vous faire une idée, pensez à Planet Terror ou à Death Proof de Tarantino)
Un seul petit regret : j'aurais préféré un peu moins de rencontres successives et un peu plus de densité pour les plus déjantées!
Mais bon, c'est vraiment pour chipoter!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   25 août 2017
Sandra n'est pas une femme de ménage comme les autres (...). Sandra travaille jour et nuit, 24 heures sur 24. Elle assure un service impeccable, avec discrétion. Une prestation de qualité, pas de question. Elle ne parle pas.
Sandra fait comme si elle n'était pas là.
Commenter  J’apprécie          184
iris29iris29   26 août 2017
" Je dois faire quoi ? " coupe-t-elle.
- Juste nettoyer. Le reste , je m'en occupe.(...), j'ai pris certaines habitudes pour trouver mes...petits plats."(...)
- " Et vous n'avez pas appris à faire la vaisselle par vos propres moyens?"
Commenter  J’apprécie          200
celine85celine85   23 avril 2017
Scie à métaux, sécateurs, couteaux de boucher. Elle pose un billot épais en bois brut sous le coude de la putain. Elle commence son office. Elle repositionne son masque. Soupire! C'est parti!
Elle donne des coups secs avec une machette, les jointures des os éclatent. Elle écartèle, tire. Les cartilages explosent. Elle sectionne d'un coup sec, retourne, comme sur un poulet, elle dissèque.
Un premier bras est rapidement dégagé. Elle le plie, le glisse dans un sac-poubelle. Elle attaque la tête. Elle tire sur la bâche, le corps glisse vers elle. Sandra attaque un bistouri fin, roule le visage de côté pour bien présenter la gorge. Elle file un grand coup de lame pour dégager le passage. Elle appuie fort, cisèle les muscles, entaille les artères, attaque la trachée. Elle enfonce sa lame avec précision jusqu'aux voies aériennes. Un léger gaz se dégage. Les poumons gonflent d'un coup.
Sandra pose son genou sur la poitrine. Elle n'a plus qu'à donner un coup sec de machette. La tête roule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AxelinouAxelinou   16 septembre 2017
Rien ne vaut des professionnels !
Sandra s'est donc prépositionnée dans une niche de prestations particulières, avec un 'busines plan' précis, une proposition de services hors normes ! Clefs en main.
Elle reste méfiante tout de même.
Avant chaque mission, elle commence à prendre une série de photos de la scène de crime : "Si le client ne paye pas, nous savons le rappeler à l'ordre". Puis elle se lance, découpe, nettoie, range. L'affaire est faite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
benlebbenleb   19 juillet 2017
Greg s'est posé souvent des questions des tonnes de questions sur Sandra, sa vie de nonne. Greg s'est même demandé si Sandra n'était pas folle. Sociopathe certainement. il avait lu des articles dans des revues là-dessus, sur ces personnes dénuées de sentiments, d'émotions...
Cela le fout mal à l'aise. Sandra met mal à l'aise.
Commenter  J’apprécie          10
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1559 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..