AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782491046170
240 pages
Éditeur : Chataigneraie (06/03/2020)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Journal d’une alcoolique abstinente est la réunion de deux témoignages forts (8 % et Alcoolique ? Oui ! Et alors !) D’une écriture addictive, Céline Bourbon nous fait partager son combat contre l’alcool et contre elle-même : son franc-parler nous plonge avec elle dans le service d’addictologie où trois semaines cruciales l’attendent, transformant radicalement sa vie. Puis vient le temps du bilan, celui de l’« après ». Car si réussir à passer le cap de la cure est un... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
HeleneEtLesBouquins
  08 mai 2020
[SERVICE PRESSE].



🥃 Journal d'une alcoolique abstinente de Céline Bourdon.



Je remercie l'auteure pour ce service presse papier.



Mon résumé :.

Céline a 37 ans. Depuis qu'un événement tragique est survenu lorsqu'elle avait quinze ans, elle boit. D'abord un peu, puis beaucoup. Et enfin, trop. Une discussion avec sa fille puis l'attitude de son compagnon l'amènent à s'interroger sur son alcoolisme. Elle décide de consulter, puis accepte de se faire hospitaliser.



Céline a 37 ans, quatre enfants, un job, des amis, un compagnon. Céline est une femme enjouée, expansive. Mais depuis des années, elle boit pour oublier un événement tragique. Entre autre. Décidée à se faire soigner parce que les tensions qui règnent au sein du couple lui pèsent, elle se rend chez un médecin, puis un addictologue. le premier rendez vous est désastreux : Céline est ivre, il lui faudra revenir. le lendemain, la revoilà. Sobre. Une semaine plus tard, elle est hospitalisée. Commence alors un long combat. Car même après la sortie de l'hôpital, le combat est permanent.

Mon ressenti final :.

C'est un témoignage intense et bouleversant. Plus encore, quand on a été confronté au problème.

C'est l'attitude de son compagnon qui a décidé Céline a s'en sortir, couplée à une discussion avec sa fille. Ce livre est un journal de bord, écrit par une femme qui sombre et qui s'en rend compte. Tout un processus se met en place, que ce soit psychologique, medical.

Céline nous entraîne dans les meandres de son âme. Elle nous décrit ses pensées, ses doutes, ses craintes et son ressentit, que ce soit avant, pendant ou après l'hospitalisation.

J'ai trouvé très intéressant de pénétrer dans l'enceinte de cet hôpital, de savoir ce qu'il s'y passe, ce qu'il s'y dit et qui y est accueilli. On ne se rend pas compte de ce qui est fait pour les gens addicts (a l'alcool ou aux drogues) et on y découvre le processus de guérison. Personnellement, j'ai trouvé cela assez intense. Les groupes de paroles font du bien aux patients car parler aux amis ou aux proches est parfois difficile. Et qui mieux que quelqu'un dans la même situation peut comprendre ce qu'ils ressentent.

Également, je trouve que Céline a la chance d'être très entourée, ce qui n'est pas le cas de tout le monde. Hospitalisée, elle aura des visites, des appels. le support de la famille/amis est très important dans le processus de guérison.

J'ai apprécié d'avoir des nouvelles de ‘'l'après''. Céline nous livre ici la difficulté à lutter contre l'envie, l'ennui, les gens qui boivent sans se soucier de savoir si elle ne sera pas tentée d'en faire autant. Je me dois aussi de souligner sa force de caractère incroyable, car en lisant le livre, on a cette impression que la lutte est ‘'facile'', même si je me doute que chaque jour est difficile. J'ai aimé avoir les réactions du compagnon de Céline, que je rejoins dans son attitude. Je le comprends complètement.

Une chose m'a fait réagir. Céline dit qu'elle comprend pas les gens qui ne veulent plus d'alcool chez eux et qui, de ce fait, n'en servent pas aux gens qu'ils invitent. Pour moi, ces gens-là se protègent, à leur manière, de la tentation. Et je pense que dans leur cas, je ferais exactement la même chose. Mais tout est une question de motivation et de force de caractère.


Ce témoignage est une renaissance, un exutoire et une bible pour les gens qui aimeraient sauter le pas d'une prise en charge. On y découvre le déroulement de A a Z et je pense qu'il sera bénéfique à qui veut se sortir des griffes de l'alcool.
Lien : https://www.facebook.com/159..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
joce22
  05 juin 2020
S'il fallait résumer le genre du témoignage, on pourrait dire à l'instar de Georges Perec que c'est « l'engagement de livrer une expérience en la transformant en langage ». Et c'est bien ce que réussit Céline Bourbon avec ce Journal d'une alcoolique abstinente.
Cela suppose deux choses : l'auteur s'engage dans une démarche de vérité ; le lecteur se met dans une posture entre lecture subjective et lecture réflexive.
Démarche de vérité. Céline Bourbon ne cèle rien de ce qui la concerne et de ce qui l'a menée à une conduite addictive à l'alcool ni des difficultés à s'admettre alcoolique. Et à entreprendre une démarche de sevrage. Résultat, la publication de ce qui au départ n'était qu'un journal de ses trois semaines de sevrage au Service d'addictologie du Centre hospitalier Henri-Mondor à Aurillac ne lui attirera pas que des sympathies. En revanche, des amitiés et des soutiens sincères en découleront.
Lecture subjective et lecture réflexive. C'est bien entendu ce difficile parcours qui retient d'abord l'intérêt du lecteur. Va-t-elle aller jusqu'au bout, comment ? Et comment réagit l'entourage ? Une lecture rendue attractive par ce qui semble être le moteur de l'autrice : une volonté de réussir doublée d'un sens aigu de l'humour et sa capacité à relater les petits faits autour d'elle, les rencontres avec ses co-curistes et ses relations avec le personnel soignant.
Arrive alors la deuxième partie de l'ouvrage. Comment « tenir » après la cure ? Un combat sans fin puisqu'on n'est jamais un ancien alcoolique mais qu'on demeure un alcoolique abstinent, de même qu'il y a des non-fumeurs et des anciens fumeurs.
Cette lecture se conjugue avec toute une réflexion autour de l'alcoolisme et de l'alcool. Un regard sur nos sociétés occidentales pour lesquelles la fête passe le plus souvent par la consommation d'alcool. L'attitude des autres lorsqu'on refuse un « verre » pour une boisson soft. L'offre permanente d'alcool et pas seulement dans les supermarchés, on découvre ainsi que nombre de plats en contiennent et que si la cuisson fait évaporer le degré d'alcool, le danger de replonger provient du goût des aliments ainsi préparés.
Pour finir, et bien que ce ne soit pas l'intention première de l'autrice, il faut souligner la fluidité de la langue et quelques belles trouvailles qui font qu'après ce témoignage Céline Bourbon a eu envie d'écrire de la fiction.
Il faut évidemment qu'elle continue.
"Journal d'une alcoolique abstinente", Céline Bourbon, éd. de la Châtaigneraie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
HeleneEtLesBouquinsHeleneEtLesBouquins   08 mai 2020
Le passé a fait de moi qui je suis maintenant, mais il ne peut pas m’aider à avancer.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : alcoolismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
185 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre