AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de belette2911


belette2911
  24 juillet 2012
J'irai pas jusqu'à dire que le Bourbon Kid s'est transformé en Kid... Ibul (chaud et sans les bulles !), mais nous n'en sommes pas loin.

Sans l'alcool, la fête serait-elle moins folle ?

Est-ce parce que l'effet de surprise du premier tome "Le livre sans nom" n'est plus là ? Il y a sans doute de ça...

Dans le premier tome, totalement déjanté, je ne m'attendais pas à croiser ce que j'ai croisé (pas de spoil !).

Ici, fini la surprise et pas de double effet Kiss Cool non plus.

Décevant ? Non... Mais comment vous dire...

L'effet qu'il me fait, c'est un peu comme si vous aviez réussi un super plat qui aurait explosé les papilles gustatives de vos amis, les faisant hurler de plaisir sous la lune (ou sous ce qu'il veulent), les étonnant.

Bref, le nec plus ultra.

Mais voilà, quelques mois plus tard, vous refaites le même plat et lors de la dégustation, les convives font la fine bouche. le plat, ils le connaissent, ils veulent des autres surprise, que vous haussiez le niveau.

Difficile, voir impossible. Il en va de l'écriture comme de la cuisine : difficile de refaire à l'identique quand vous l'avez créé de toute pièce. Et vos convives, au lieu de hurler de plaisir, cherchent les ingrédients qui avaient fait du premier un must.

Oui, ça manque de sel, d'épices, et de tout ce qui avait fait du premier un roman OVNI, un "truc de fou".

Oh, attendez, ne l'enterrez pas de suite dans l'immense désert qui borde l'hôtel (il n'y a plus de place, de toute façon) ! Je me suis bien amusée lors de la lecture, mais il est un cran en deçà du premier.

Sans oublier que ce troisième opus s'intercale, en fait, entre "Le livre sans nom" et "L'oeil de la lune", ce qui pourrait compliquer la compréhension de certains... N'ayant pas lu "L'oeil", je n'ai pas souffert des morts qui ne le sont plus.

Qu'est ce que je reproche au Bourbon Kid"ibul" ?

Notre Bourbon Kid est un peu sentimental, il sort moins sa grosse sulfateuse (non, pas de connotation sexuelle) pour nous offrir des carnages digne de ce nom (je précise que je n'aime les carnages que dans les oeuvres de fiction, pas quand la réalité rattrape la fiction !).

J'étais heureuse de retrouver le Kid, Elvis Presley (le tueur, pas le chanteur) et Sanchez, le patron de bar, tellement crétin qu'il vous ferait gagner un Dîner de Cons avec la Grande Distinction et la Standing Ovartion qui va avec. Doublé d'un pleutre, gaffeur, médiocre, toujours prêt à mettre tout le monde dedans pour s'en sortir...

Seulement, l'auteur n'aurait pas dû tout divulguer aussi vite le contenu de l'intrigue et nous laisser des surprises pour la fin.

Ok, j'en ai eu, des surprises à la fin, mais il nous a divulgué trop de détails trop vite.

Pour le reste, humour noir (mais moins que dans le premier), tueries, sosies, et concours de chant. Mention spéciale à Janis Joplin et son langage plus que fleuri.

A lire pour se marrer et ensuite, on passe à autre chose.




Lien : http://the-cannibal-lecteur...
Commenter  J’apprécie          230



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (18)voir plus