AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Bourbon Kid tome 5 sur 10
EAN : 9782355842276
368 pages
Sonatine (17/10/2013)
4.18/5   814 notes
Résumé :
Halloween, Twin Peaks, Dirty Dancing… avec son nouveau thriller, l’auteur du Livre sans nom rend un vibrant hommage aux films les plus terrifiants de la fin du siècle dernier !
Tout semble paisible à B Movie Hell, 3672 habitants. Jusqu’au jour où un tueur mystérieux portant un masque en forme de crâne, surmonté d’une crête iroquoise rouge, se mette à assassiner tranquillement certains des habitants de la ville.
Le FBI confie l’affaire à un couple d’enq... >Voir plus
Que lire après Psycho KillerVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (116) Voir plus Ajouter une critique
4,18

sur 814 notes
C'est désormais officiel, Anonyme et moi, on est fâché tout plein.

Au sortir d'un dégueulasse le pape, le kid... je décidais, n'écoutant que mon courage relatif et accessoirement une PAL m'enjoignant misérablement de l'écourter, de renouveler ma confiance à celui qui fit battre la chamade mon p'tit coeur de rocker en des temps aujourd'hui reculés.
Mal m'en a pris.
Ça m'apprendra à n'écouter les p'tites voix de dedans ma tête !
Mais non, Elvis, cette idée de reprise de biniou acoustique en tutu à pompons et mocassins à glands, en dansant le sirtaki, n'est peut-être pas l'idée du siècle ! Ni de celui-ci, ni d'aucun autre ! File donc ranger ton Graceland, mon p'tit bonhomme, et que ça sau...roule !

Psycho Killer en nanar accompli, option série Z, ça le fait.
Prenez un bled paumé empli...de paumés. B Movie Hell qu'il s'appelle, le patelin, ça aurait déjà dû me mettre la puce à l'oreille.
Bref, pour dire, le gars omnipotent du coin dirigerait, comme qui dirait, un bordel plutôt bien coté au guide des bordels plutôt bien cotés: le Minou Joyeux ! On commence déjà à faire dans l'élevage de puces, là.
Et v'là t'y pas qu'un sombre desperado sorti de nulle part - enfin si, du bois, visiblement, mais chut, c'est une surprise - agissant sous les traits d'un immonde masque horrifique fait rien que dézinguer tout ce qui bouge. Tout ce qui bouge pas itou donc, jouer à 1,2,3 soleil ! en pensant benoîtement échapper à ce défourailleur patenté, on oublie.
Mais quel sombre héros de l'amer pour sauver tout ce petit monde en voie de disparition aussi imminente que brutale, hein, qui, je vous le donne en cent ?!

Voili, voilou.
Un pitch de malade. Un vocable un peu moins excrémentiellement olfactif que celui de notre dernière rencontre et c'est avec un entrain moyen que j'ai moyennement dégusté un récit qui, on va pas se mentir, tape dans le moyen.
Penser qu'en mélangeant aléatoirement, sans véritable talent, meurtres en série, sexe et langage ordurier, est forcément gage de panard intense.
Ben non.
Psycho Killer se lit vite et s'oublie encore plus rapidement.
Et c'est bien là son seul fait d'arme notoire.
Très largement dispensable...
Commenter  J’apprécie          5015
Quand certaines mamans se font offrir pour notre fête un bouquet de fleurs, une étole, un parfum, des chocolats, moi on m'offre ce livre. J'ai trouvé le geste drôle et me suis demandé s'il fallait y voir un message ou pas?! Ma progéniture avait-elle de sombres desseins à mon égards ou plus particulièrement ma moitié ? car, elle était forcément à l'origine de ce choix, qui mieux qu'elle, sinon ma propre soeur, pour connaître mes gôuts, mon humour et j'en passe..?! Je me suis donc mise après un très court moment de paranoïa presque aiguë à la charmante lecture de ce livre.

Alors oui ce fut un plaisir que de passer un peu de temps avec ces personnages complètement déjantés, oui ce fut un plaisir que de lire une histoire sans prise de tête, oui ce fut un plaisir que de lire ce livre à l'écriture typiquement masculine, car qui mieux qu' un homme pour nommer une maison de passe, le Minou Joyeux? Enfin, vous l'aurez compris, j'ai apprécié la quantité de sang versé pour la bonne cause, pour son côté hyper méga décalé et puis zut quoi lâchons du lest, soyons parfois moins exigeants au niveau de la forme, l'auteur s'éclate vraiment et ça se ressent....

Une lecture pas sérieuse, mais qui fait du bien.
Commenter  J’apprécie          481
… »Psycho Killer, qu'est ce que c'est ? » Se demandait David Byrne une fois dans sa vie…

Ok David, tu peux cesser de te tourmenter convulsivement, j'ai la réponse !

Psycho Killer est donc le dernier délire grand guignol d'Anonyme…tu sais, celui qu'on ne connaît pas mais qui est bien connu, un peu comme Daft Punk quoi.

Et de quoi ça parle Psycho Killer…de… ??...tueur… ??...psychopathe… ??

Pas faux mais incomplet.

Donc, oui, nous avons un as de la découpe échappé de Master Chef qui tranche à tour de bras avec une dextérité inégalable et un goût certain pour le look qui en jette (un peu de Ghostrider avec à la place de la chevelure flambante, une petite crête rouge du plus bel effet assortie au blouson de cuir rouge lui aussi…peut-être piqué à Michael période Thriller), quand je vous dis qu'il fait attention à l'harmonie vestimentaire…Psy mais classe !

Puisque nous nageons en pleine classe, je vais aussi vous parler du Big Mac local bien gras…désolé, il ne s'agit pas d'un hamburger bio mais bien de Silvio Mellencamp, gros proxénète adipeux à la sexualité insatiable et friand de gâteries , propriétaire du bordel local joliment nommé le« Minou Joyeux » ( sympa comme nom…ça sonne mieux que « La Gaie Rondelle » non ?) et comme tout bon mafieux, in extenso, propriétaire de la petite bourgade B Movie Hell !si si puisque je vous le dis

Qui dit Lupanar, dit filles de joie : Jasmine, Clarisse, Linda…et Bébé…ah Bébé, pute malgré elle, n'attendant que son prince-Patrick Swaize-charmant ne la sorte de ce brol en regardant pour la énième fois Dirty Dancing et en s'imaginant virevolter sur l'air de « Time of my Life » (Et oui, elle c'est « Dirty Dancing », moi c'est « StarWars »…ah Chewbacca…Soupir)

Bien sûr, pléthore de flics plus ou moins véreux, de ploucs plus ou moins bien intentionnés, de faux agents du FBI dont un tentant de chasser ses démons passés par un autre démon contemporain plus fermenté en provenance de Cuba…ben mon cochon !!!…ce qui lui jouera un tour un peu plus tard dans l'aventure, une charmante fausse agent du FBI avec un certain répondant et une imagination débordante pour ce qui est du détournement de l'usage premier d'un objet…je vois depuis d'un oeil tout à fait différent, mi amusé mi s(c)eptique mon roll on de déo en envisageant de passer au spray sans CFC…
Bon, j'ai certainement oublié l'une ou l'autre chose mais ce n'est pas bien grave en soi.

Au final, ça ne fait pas dans la dentelle et les ficelles sont quand même moins fines que les strings des petite madames qui fument mais, même si c'est un quart de poil de quette de mouche moins bien que « le Livre sans nom », j'ai passé un agréable moment de lecture et ma foi, ne regrette pas cette lecture sans prise de tête,très visuelle, un peu barrée, un peu goguenarde, un peu rock'n'roll.

Et puis cette couverture énigmatique…ça va chauffer chez les tatoueurs !

Allez, bonne lecture

Bien à vous

Fred-Fichetoux-Beg mode Que Marianne était jolie activé
Commenter  J’apprécie          383
Ce roman est simplement conçu, on ne se perd pas dans une foultitude d'histoires qui se croiseraient. La couverture du livre de poche présente le masque du psycho killer et pas de surprise, ça dézingue à tout va. le sérial enchaîne les crimes en nombre et sans réalisme à coup de couperet ou de mitraillette Uzi. Avec le titre et la couverture, vous avez une partie de l'histoire.
Reste pourquoi cette fille du Minou Joyeux est au coeur de cette histoire?…il faudra lire un peu.
Commenter  J’apprécie          340
L'univers du Bourbon Kid sans ce fameux tueur « psy ». Dans ce roman, les personnages sont aussi déjantés au coeur d'un scénario complètement fou. C'est le talent de cet auteur anonyme qui construit ses livres comme des films, on sent les ralentis, les gros plans et les cadrages.

La petite bourgade de B Movie Hell semble tranquillement gérée jusqu'au moment où un psycho killer à crête rouge se met à dézinguer policiers et habitants. le FBI confie l'affaire à deux agents spécialistes des missions très spéciales.

On tourne au plus vite les pages de ce roman jubilatoire dans lequel s'enchaine l'action, les rebondissements, les scènes sanglantes et l'humour. Peut-être une suite, il faut l'espérer…
Commenter  J’apprécie          250

Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
- Ils vont nous tuer ! dit-elle. Ils sont nombreux et armés. Ils vont nous tuer.
- Non, ils ne vont pas nous tuer. Mon premier plan est tombé à l'eau, c'est tout.
- Oh non. C'était quoi, le plan?
- Partir en courant et tuer tous ceux qui se trouvent sur notre chemin. Mais c'est impossible maintenant."
Bébé avait du mal à cacher son inquiétude. Elle savait de quoi Mack et ses hommes étaient capables.
" Alors qu'est-ce qu'on fait maintenant?
- Plan B.
- C'est quoi, le plan B?
- On va sortir lentement et je vais tuer tout le monde."
Commenter  J’apprécie          280
- Mack urine sur toutes ses victimes. C'est sa signature. Une fois qu'ils sont morts, il sort son petit oiseau et pisse sur le corps.
- Mais pourquoi ?
- Parce qu'on le surnomme Slasher. Suis un peu.
- Et c'est un super talent ? Pisser sur des cadavres ? Ok, mmmh, donc j'imagine que je pourrais chier sur des cadavres si vous voulez ? Ca pourrait être mon super talent.
Mellencamp réfléchit à la suggestion.
- Le Merdeux ? pensa-t-il à vois haute, tout en continuant à tirer sur son cigare. Non, on peut trouver mieux. La Tâche, ça pourrait être pas mal. On pourrait t'appeler la Tâche. Ou la Tâche de merde. Tu ressembles à une tâche de merde.
- Sérieusement, dit Cédric. Vous voulez vraiment que je chie sur les gens ?
Commenter  J’apprécie          70
"Le dernier qui s'est assis sur ce tabouret s'est fait trancher les doigts", l'informa Candy poliment.
Fonseca regarda le tabouret et la zone alentour.
"Vous avez bien nettoyé, dit-elle en se décalant sur le tabouret suivant.
- Merci. Vous auriez dû voir le carnage dans les toilettes pour hommes. C'était dix fois pire.
- J'imagine. C'est toujours un carnage dans les toilettes pour hommes au FBI, et ça fait des années qu'il n'y a pas eu de meurtres dedans."
Commenter  J’apprécie          100
« (...) Linda te distraira pendant ce temps, et tu n’auras rien à payer en plus bien sûr. Tu vas l’aimer. Elle ne vomit jamais sur personne. Et elle fait des pipes d’enfer.
– Mais je ne fume pas.
– Je ne parlais pas de ça. Fais-moi confiance, tu vas adorer.
Commenter  J’apprécie          162
"- Qu'est-ce qui se passe Brenda ? demanda O'Grady.
- Commissaire, répondit-elle en repoussant quelques mèches de cheveux de ses ses yeux. Daisy Coltrane vient d'appeler. Elle dit qu'elle a trouvé Hank Jackson la tête dans les toilettes de son bureau."
O'Grady soupira."
"- Et ? Ca ne doit pas être la première fois.
- Elle a aussi trouvé ses mains dans la caisse enregistreuse et ses pieds sous le bureau, mais elle dit qu'elle a cherché partout et qu'elle ne trouve pas le reste."
Commenter  J’apprécie          70

Video de Bourbon Kid (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Bourbon Kid
Diniz Galhos, auteur de deux romans noirs : Gokan (2012) et Hakim (2021) mais également traducteur, notamment connu pour sa traduction des aventures de Bourbon Kid dont le premier tome est intitulé le Livre sans nom revient sur son apprentissage du métier d'écrivain. le témoignage de son rapport à la littérature et à l'écriture, ainsi que ses conseils envers les aspirants écrivains, rappelle que le choix de ce métier difficile doit mêler passion et travail acharné pour éviter qu'il soit source de découragement. Chronologie de l'entretien : 00 : 00 : Comment apprendre à écrire de la fiction. 00 : 44 : Ecrire par soi-même. 01 : 44 : La réalité du métier d'écrivain. 02 : 25 : Rechercher LA bonne histoire. 04 : 06 : La réécriture et l'écriture. 08 : 18 : Quelques conseils pour un aspirant écrivain. QUI SOMMES-NOUS ? Les Artisans de la Fiction sont des ateliers d'écriture situés à Lyon. Nous prônons un apprentissage artisanal des techniques d'écriture et avons pour objectif de rendre nos élèves autonomes dans l'aboutissement de leurs histoires. Pour cela nous nous concentrons sur l'apprentissage et la transmission des techniques de base de la narration en nous inspirant du creative writing anglophone. Nos élèves apprennent en priorité à maîtriser : la structure de l'intrigue, les principes de la fiction, la construction de ses personnages… Nous proposons également des journées d'initiation pour vous essayer au creative writing et découvrir si cet apprentissage de l'écriture de fiction est fait pour vous. Retrouvez tous nos stages d'écriture sur notre site : http://www.artisansdelafiction.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (1728) Voir plus



Quiz Voir plus

Anonyme : les titres de ses romans

le livre ...

sans titre
sans nom
sans auteur

10 questions
33 lecteurs ont répondu
Thème : Bourbon KidCréer un quiz sur ce livre

{* *}