AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur En attendant Bojangles (506)

Aifelle
Aifelle   05 février 2016
Mes parents dansaient tout le temps, partout. Avec leurs amis la nuit, tous les deux le matin et l'après-midi. Parfois je dansais avec eux. Ils dansaient avec des façons vraiment incroyables, ils bousculaient tout sur leur passage, mon père lâchait ma mère dans l'atmosphère, la rattrapait par les ongles après une pirouette, parfois deux, même trois. Il la balançait sous ses jambes, la faisait voler autour de lui comme une girouette, et quand il la lâchait complètement sans faire exprès Maman se retrouvait les fesses par terre et sa robe autour, comme une tasse sur une soucoupe.
Commenter  J’apprécie          160
DavidG75
DavidG75   23 mai 2019
J'étais donc arrivé à ce moment si particulier où l'on peut encore choisir, ce moment où l'on peut choisir l'avenir de ses sentiments.

Je me trouvais désormais au sommet du toboggan, je pouvais toujours décider de redescendre l'échelle, de m'en aller, fuir loin d'elle, prétextant un impératif aussi fallacieux qu'important. Ou bien je pouvais me laisser glisser avec cette douce impression de ne plus pouvoir rien décider, de ne plus pouvoir rien arrêter, confier son destin à un chemin que vous n'avez pas dessiné, et pour finir, m'engloutir dans un bac aux sables mouvants, dorés et ouatés.

Je voyais bien qu'elle n'avait pas toute sa tête, que ses yeux verts délirants cachaient des failles secrètes, que ses joues enfantines, légèrement rebondies, dissimulaient un passé d'adolescente meurtrie, que cette belle jeune femme, apparemment drôle et épanouie, devait avoir vu sa vie passée bousculée et tabassée.

Je m'étais dis que c'était pour ça qu'elle dansait follement, pour oublier ses tourments, tout simplement. [...]

Je m'étais dis que j'étais moi aussi légèrement frappé de folie et que je ne pouvais décemment pas m'amouracher d'une femme qui l'était totalement, que notre union s'apparenterait à celle d'un unijambiste avec une femme tronc, que cette relation ne pouvait que claudiquer, avancer à tâtons dans d'improbables directions.

J'étais en train de flancher lâchement, j'avais eu peur devant ce futur brouillon, ce perpétuel tourbillon qu'elle se proposait de solder comme dans une réclame, en se dandinant avec flamme.

Et puis, sur les notes d'un morceau de jazz, me passant autour du cou son étole de gaze, elle m'avait attiré vers elle, violemment, d'un coup, nous nous étions retrouvés joue contre joue.

J'avais réalisé que je me posais encore des questions à propos d'un problème qui était déjà tranché, je glissais vers cette belle brune, j'étais déjà sur la rampe, je m'étais lancé dans la brume, sans même m'en rendre compte, sans avertissement, ni trompe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Vianna
Vianna   29 juin 2018
Allons nous marier tout de suite, sinon après nous allons oublier!
Commenter  J’apprécie          150
tristantristan
tristantristan   10 avril 2018
Mais avec le vent, sa mèche se détachait tout le temps, elle s'envolait dans tous les sens, il essayait de la rattraper pour la ramener derrière son oreille, du coup il n'était plus du tout concentré.(...) Papa se pencha vers l'Ordure et moi pour nous dire que son antenne de cheveux lui permettait de rester en contact permanent avec Dieu, et qu'avec le vent, il n'arrivait plus à capter le message divin.
p.154 éd.Finitude
Commenter  J’apprécie          150
nath45
nath45   26 janvier 2018
« Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l’endroit, à l’envers, parce que la vie c’est souvent comme ça. »
Commenter  J’apprécie          150
Vango2
Vango2   03 janvier 2018
Je me suis déjà marié 1000 fois avec lui, car voyez-vous, le mariage étant le plus beau jour de la vie, nous avons décidé de nous marier tous les jours, ainsi que notre vie est un perpétuel paradis.
Commenter  J’apprécie          150
emi13
emi13   08 août 2017
Comme ça, lorsqu’elle sortira, elle sera complètement guérie. Encore quelques jours et tout sera fini, ça nous laisse le temps de réparer les dégâts du salon pour son retour.
Commenter  J’apprécie          150
Tlivrestarts
Tlivrestarts   16 décembre 2016
Mon père m'avait dit qu'avant ma naissance, son métier c'était de chasser les mouches avec un harpon. Il m'avait montré le harpon et une mouche écrasée. "J'ai arrêté car c'était très difficile et très mal payé", m'avait il affirmé en rangeant son ancien matériel de travail dans un coffret laqué. P. 7
Commenter  J’apprécie          150
sl972
sl972   12 février 2016
- Regardez cette chapelle, Georges, elle est remplie de gens qui prient pour nous ! s’était-elle exclamée dans l’édifice vide.
Puis, en sautillant dans la nef centrale, elle avait noué son châle autour de son cou pour le transformer en traine de mariée. Au fond, le grand vitrail multicolore, transpercé par le soleil levant, diffusait une lumière mystique au cœur de laquelle tournoyait la poussière dans une valse intemporelle, un tourbillon qui planait juste au-dessus de l’autel.
- Je jure devant Dieu tout-puissant que toutes les personnes que je suis vous aimeront éternellement ! avait-elle psalmodié, mon menton entre ses mains, pour mieux hypnotiser, de son regard céladon, mes yeux ensorcelés.
- Je promets devant le Saint-Esprit d’aimer et de chérir toutes celles que vous serez, jour et nuit, de vous accompagner toute votre vie et de vous accompagner partout où vous irez, avais-je répondu en appliquant mes mains sur ses joues rebondies, gonflées par un sourire débordant d’abandon.
- Vous jurez devant tous les anges que vous me suivrez partout, vraiment partout ?
- Oui, partout, vraiment partout !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Zalvec
Zalvec   11 juillet 2017
Il sifflotait toujours mal, il chantonnait tout aussi mal mais, comme tout ce qui est fait de bon coeur, c'était supportable.
Commenter  J’apprécie          142




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox

    Autres livres de Olivier Bourdeaut (1) Voir plus




    Quiz Voir plus

    En attendant Bojangles

    Qui a écrit la chanson Mr Bojangles ?

    Whitney Houston
    Nina Simone
    Amy Winehouse
    Edith Piaf

    12 questions
    341 lecteurs ont répondu
    Thème : En attendant Bojangles de Olivier BourdeautCréer un quiz sur ce livre