AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791094543498
350 pages
Editions du Loir (12/03/2021)
4.3/5   10 notes
Résumé :
Hadrien Lapousterle a tout pour être heureux : il adore son job d'éditeur aux éditions Galvani, file le parfait amour avec la douce Raphaëlle tandis que son ex-chef psychopathe améliore l'ordinaire des poissons au large des côtes bretonnes. Seulement voilà, sa nouvelle boss se montre un peu trop sensible à son charme. Sans compter les stagiaires qui sèment le chaos dans l'open space. Enfin, une série d'incidents inquiétants vient menacer la réputation de la maison d... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Coetseslivres
  12 mars 2021
Ce livre fait suite à Sale temps pour les grenouilles mais peut quasiment se lire indépendamment, l'auteure rappelant le principal. Ce qui donne très envie de découvrir le tome 1 !
Le contexte du tome 1 : Une maison d'édition, Galvani. Plus précisément le pôle Arts et savoirs. Six éditeurs y travaillent. Un directeur tyrannique, Delahousse, qui met un point d'honneur à les rabaisser et les humilier, conduisant l'un d'eux au burn-out… Mais les éditeurs sont bien décidés à ne pas se laisser faire et vont prendre les choses en main, bien décidés à ne pas se laisser faire. Une histoire pleine d'humour avec des références aux séries télé.
§§§§§ A partir d'ici spoil du tome 1 §§§§§§
On retrouve les six éditeurs. Hadrien qui s'occupe de l'Histoire et qui se remet de son burn-out. Il a fini d'écrire le livre que lui avait imposé Delahousse. Hadrien a une liaison avec Raphaëlle qui est en charge des Arts. Slim (Nouvelles technologies), Marc (Sports), Kumi (Jeunesse) et Pierre-Louis (Sciences) complètent l'équipe. Ils se sont surnommés la Confrérie de l'Orient Express (Agatha Christie, es-tu là ?)
Delahousse, contraint de démissionner, a disparu alors qu'il était à bord de son bateau, le Raptor. Il est remplacé par Eugénie Duplois-Gaillou, que le club des six a vite surnommée « l'impératrice Eugénie ».
Tout devrait donc aller pour le mieux, mais les ennuis ne sont jamais bien loin…
Hadrien se voit contraint de participer à des salons du livre en temps qu'auteur, ce qui ne l'enchante pas vraiment puisque cela a lieu en dehors de ses heures de travail et sans aucune compensation
C'est également le moment où vont arriver les stagiaires, ce qui signifie souvent retard dans le travail. D'autant plus que cette année, c'est l'impératrice qui les a choisis, en favorisant les « filles ou fils de… ».
Mais ça , ce n'est rien !!! Des incidents se multiplient, mettant en péril la maison d'édition. Trop d'incidents pour que ce soit uniquement des coïncidences ou que ce soit la faute des stagiaires…
En parallèle, chacun des six découvrent une figurine de raptor dans leur boîte aux lettres personnelles et pour couronner le tout, la directrice s'intéresse de près à Hadrien , de beaucoup trop près si vous voyez ce que je veux dire…
La confrérie, toujours aussi unie, va devoir reprendre du service …
*******
Lorsqu'on m'a proposé cette lecture, j'ai dit oui sans trop hésiter. Et franchement je m'en félicite parce que j'ai passé un très agréable moment. J'avais lu le tome 1 et sans rien avoir à reprocher, je n'avais adhéré plus que ça. Sans doute n'était-ce pas le bon moment. Comme je n'aime pas rester sur un « semi-échec », ce nouvel opus a été le bienvenu. Je ne regrette pas d'avoir accepté, j'ai vraiment beaucoup apprécié cette fois !
Contrairement au tome 1, je suis rentrée tout de suite dans l'histoire. Il faut dire qu'au début, on se retrouve à une séance de dédicaces en librairie (avec une ingénieuse idée d'Hadrien !!), puis à un salon du livre. ( ces manifestations me manquent beaucoup !!!)
Cette « vue de l'intérieur » est intéressante et traitée avec humour. J'ai même eu l'impression de sentir un peu de vécu…
Je me suis donc imaginée sans peine aux côtés d'Hadrien. Et même si je savais pertinemment que les passages « salon du livre » n'allaient pas durer, ce début m'a permis de me sentir à l'aise tout de suite avec l'histoire. (Il suffit de peu parfois !)
Et puis il y a ces mystères : Qui a bien pu envoyer ces figurines ? Delahousse serait-il toujours en vie ? Qui est responsable des incidents ? Comment a-t-il fait ? Ce côté plus « polar » que le premier m'a également plus attirée.
J'avais déjà apprécié le côté humoristique du style dans Sale temps pour les grenouilles. Je l'ai retrouvé avec plaisir. Une écriture qui ne se prend pas au sérieux malgré le sujet (le harcèlement au travail en toile de fond), ce n'est pas un exercice aussi facile qu'on pourrait le croire…
Pour moi, ce roman est une réussite et me prouve bien qu'il faut toujours faire un nouvel essai avec un auteur. J'ai passé un très bon moment et je ne résiste pas au plaisir de vous citer un juron qui a amené un sourire sur mes lèvres. « Cornecul de la mère molle ».
Je vous souhaite une bonne lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PartageTesPages
  20 janvier 2022
« J'ai dévoré le Raptor en 3 jours »
Lors du salon du polar à Moult-Chicheboville (14) en septembre 2021, quel fut mon agréablement étonnement de voir la couverture du Raptor qui m'a directement fait pensé à Sale temps pour les grenouilles que j'avais beaucoup aimé. Après discussion avec l'écrivaine – fort sympathique et abordable – sur les grenouilles, j'achète le Raptor contre-attaque dédicacé.
Quel plaisir de reprendre des nouvelles d'Hadrien et de ses ami-e-s dans une saison 2 palpitante. Après la joie des retrouvailles, je suis totalement plongée dans l'histoire. Les membres de la confrérie de l'Orient-Express pourraient être mes collègues voire mes ami-e-s. J'apprécie beaucoup le ton dynamique, le fait qu'Hadrien s'adresse aux lecteur-trice-s, cela rend la lecture vivante. Tout le scénario est fluide et de plus en plus prenant, un suspense monte de chapitre en chapitre. le tout dernier est surprenant, des révélations auxquelles je me suis fait avoir. J'aime cette complicité créée avec la lectrice et le lecteur. Après avoir lu le dernier mot de la dernière page, j'ai eu du mal à me détacher du livre pour en prendre un autre. C'est comme si j'attendais la saison 3, Isabelle… ;)
Je vous recommande la lecture de ce roman où se mêle humour, enquête, meurtre et suspense. Bonne lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
chevalierortega33
  02 avril 2021
Hadrien aurait pu penser avoir tourné la page du burn-out après la disparition de son ancien boss. C'était sans compter sur l'Impératrice qui va le harceler … oui dans cette maison d'éditions qui adhère aux plus novateurs des préceptes en matière de management, c'est un harcèlement par personne détentrice de l'autorité auquel nous assistons mais contrairement à la pratique répandue, c'est une femme qui harcèle un homme et cela donne quelques situations dont nous pouvons rire parce qu'en totale opposition avec les clichés véhiculés sur ce sujet.
L'auteure nous invite à visiter les salons où les meilleurs vendeurs sont des communicants avant d'être talentueux. Nous l'accompagnons dans les coulisses de la maison d'éditions avec toute la chaine de production d'un livre et les méandres qui mènent au BAT (bon à tirer).
Comme toutes les entreprises, cette micro-société va être frappée du syndrome du stagiaire de 3ème, cet ado qui va devoir découvrir la vie au travail, qu'il soit ou non (plutôt non généralement) motivé par les tâches qui lui sont confiées et confronté à ses pulsions naissantes. le tout donnant lieu à des situations cocasses et malheureusement réalistes qui sentent le vécu.
L'auteure aborde largement les séries TV. Avec un regard aiguisé, une connaissance indéniable du sujet, rien ne lui échappe pour notre plus grand plaisir. J'avoue que ça donne envie de visionner celles que l'on ne connait pas encore.
Autre sujet abordé qui semble aussi sensible dans le monde de l'édition : le plagiat.
L'auteure, journaliste scientifique, a mis toute son expérience professionnelle et son humour corrosif au service de ce deuxième tome des aventures de la Confrérie de l'Orient-Express. La légèreté sert de belle façon la profondeur des sujets de société qu'elle aborde. Roman réaliste, traité avec humour, sur des thématiques qui nous alertent et nous questionnent. Nous avons entre les mains de quoi faire une pause salutaire entre deux romans plus noirs ou plus sanglants.

Lien : https://collectifpolar.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LeslecturesdeMaud
  11 septembre 2021
Cette aventure fait suite à Sale temps pour les grenouilles, où nous avions fait la connaissance d'Hadrien and co. Une équipe d'éditeurs chez Galavani où il se passe toujours moultes remue-ménages.
On pourrait penser que maintenant tout va filer droit, mais c'est sans compter sur l'impitoyable remplaçante… Ils vont devoir compiler avec et s'adapter. J'apprécie beaucoup l'humour et les sarcasmes distillés qui nous donnent le sourire. Certaines anecdotes professionnelles relatées peuvent se transposer dans de nombreuses entreprises. En particulier, j'ai beaucoup apprécié l'arrivée des stagiaires qui va pimenter le quotidien des protagonistes.
Pourtant, le passé n'a pas l'air de vouloir rester à sa place, il semble vouloir revenir au-devant de la scène. Il plane au-dessus de leur tête et s'installe aussi dans leur esprit. Chacun va appréhender les événements à sa manière. La tension monte peu à peu, le lecteur le ressent parfaitement jusqu'à ce qui paraissait comme une évidence annoncée : un drame se produit.
J'apprécie l'habilité de l'auteure à mélanger à la fois certains codes du monde professionnel, particulièrement l'édition, les auteurs et les événements, mais aussi elle manie et manipule parfaitement le suspense dans la partie polar.
A la fois, je me suis dit « Isabelle elle y va fort »… Elle prend des risques, j'ai rigolé à certains passages car l'absurde a aussi une place sans tomber dans le grotesque. L'humour noir ici est savamment dosé. Cette lecture est vivante, punchy, osée voir « casse gueule » pour l'auteure, c'est tout à fait réussi.
Le lecteur est emporté dans cette histoire, il est plongé dans le monde littéraire jusqu'au cou(p), il découvre le back off, ce qui se cache derrière une sortie, un titre….
Quand tout part de travers, ça n'est pas à moitié. Hadrien va de nouveau se retrouver au-devant de nombreux doutes et questionnements. Pourtant l'union doit primer… Pourtant quand le doute se présente, il est difficile de le faire disparaître.
L'enquête va s'avérer, prenante, le lecteur se prête très facilement au jeu de retrouver qui peut être coupable de crime. A titre personnel, je n'ai jamais participé à un séminaire d'entreprise et je me dis que je loupe quelque chose, ou pas… Les différents profils, égos, regroupés au même endroit je pense que parfois ça peut dynamiter !
L'auteure a su également aborder certains aspects et les différents harcèlements professionnels et leurs conséquences. Un petit bémol malheureusement, qui n'engage que moi, l'ensemble de cet épisode est très très bien amené, les différentes avancées, les fausses routes, mais j'ai trouvé que le dénouement était un peu (trop) rapide.

Lien : https://leslecturesdemaud.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar
  26 mars 2021
Après "Sale temps pour les grenouilles" Isabelle Bourdial revient avec une nouvelle comédie noire hilarante.
Hadrien Lapousterle travaillait aux éditions Galvani. Grégoire Delahousse son patron était le portrait craché du docteur House. Lui qui a rendu la vie impossible à ses employés. Hadrien, sur le point de craquer a créé avec quelques collègue la confrérie de l'Orient-Express. Ensemble ils décident d'éliminer leur harceleur. Mais voilà …Alors que tout va pour le mieux dans sa vie, Hadrien Lapousterie est inquiet suite à de nombreux incidents qui ternissent la réputation de la maison d'édition. Selon lui, Grégoire Delahousse est l'auteur de ces menaces.
Alors prêt-e-s pour entrer dans la danse et accompagner Hadrien et la confrérie de l'Orient-Express dont cette nouvelle aventure où l'auteure dénonce une nouvelle fois avec brio le harcèlement au travail et parle sans détour du burn-out. Des sujets sensibles et difficiles qu'Isabelle Bourdial aborde avec sincérité et humour. Un humour noir et grinçant parfaitement adapté pour démonter les comportements orduriers de certains petits chefs. Et le style d'Isabelle est raffiné, enlevé et fluide. La lecture de cette affaire burlesque est addictive et jubilatoire. Un grand bravo madame l'auteure. Une nouvelle fois vous m'avez embarquée et j'ai adoré votre propos et vos facéties. Un pur coup de coeur

Lien : https://collectifpolar.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
chevalierortega33chevalierortega33   02 avril 2021
Là, dans cette salle de prestige aux boiseries flatteuses, aux lourdes tentures de brocart habillant les hautes fenêtres, plusieurs dizaines d’adultes chevauchaient de gros ballons bleus sur un magnifique parquet en dalles Versailles. Les plus audacieux tenaient en équilibre sur les sphères, allongés sur le ventre, d’autres les enveloppaient de leurs bras et se balançaient d’avant en arrière. D’autres encore les faisaient rouler contre leur dos pour se masser les lombaires avec un air d’extase. Cinquante personnes en pleine séance régressive sous l’œil goguenard des policiers, et qui n’eurent pas tout de suite conscience de leur présence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PartageTesPagesPartageTesPages   25 janvier 2022
« Bien sûr que je parle à mon chat, pas la peine de me regarder comme si je perdais la boule. Que suis-je censé faire ? L’ignorer quand il me pose une question ? » (p.164)
Commenter  J’apprécie          90
collectifpolarcollectifpolar   03 septembre 2021
Un silence s’est fait dans la pièce. Sofia et Kumi ne comprennent pas ma réaction. Mais Raphaëlle, elle, a fait le lien, bien sûr. Je me retourne et brandis la chose. Cinq centimètres de plastique moulé suffisent parfois à gâcher une excellente soirée.
« Vous l’avez trouvé où ? Dans votre boîte aux
lettres ? »
Mes amies contemplent le petit dinosaure que je scrute avec horreur comme s’il s’agissait du diable.
«Oui, on l’a découvert avant-hier, je crois, avec notre courrier, répond Kumi, perplexe.
— J’ai reçu le même. Et Raphaëlle aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   28 mars 2021
Sans prononcer un mot, elle passe dans mon dos et m’effleure les fesses du bout des doigts. Une caresse si légère, à peine perceptible, un baiser de papillon… qui me fait sursauter, piqué par ce coup d’épingle. Un bloc de glace sale leste soudain mon estomac. Sidéré, je me retourne mais la garce est déjà partie.
Commenter  J’apprécie          40
chevalierortega33chevalierortega33   02 avril 2021
L’heure du chien est passée. Celle du loup commence. Quelque chose est là, qui se fond dans les ténèbres. Une forme vague, à peine une ombre. Retranchée contre le flanc de l’immeuble, elle n’est pas immatérielle pour autant. Son corps épouse l’arête du mur, et tient l’esprit en laisse. Pas question de le laisser vagabonder dans les limbes. Il faut rester concentré. Tout se jouera dans quelques secondes, quelques minutes peut-être. La chose attend son moment, hors de portée des nappes de lumière crachées par les lampadaires squelettiques qui poussent sur ce bout de macadam. S’il faisait moins sombre, on distinguerait l’objet qu’elle retourne dans ses mains avant de le fourrer dans sa poche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : éditionsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3115 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre