AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de lilice_brocolis


lilice_brocolis
  18 février 2015
J'aime beaucoup le principe de ce recueil. Pas spécialement pour la bonne cause, même si ça ne gache rien.


Le principe d'un recueil d'auteur un vogue sur un thème commun, le tout à prix abordable (parce que oui, malgré le fait que les bénéfices soient reversés ce n'est pas cher...) : je connaissais très peu des auteurs et c'était pour m'oi l'occasion de découvrir ces auteurs qui ont beaucoup de fans et de détracteurs pour avoir une idée de ce à quoi ça ressemble. Un catalogue mais dont la lecture a un interet propre. Et de ce point de vue là je trouve ce livre très réussi : on sent la patte de chacun (même si n'en connaissant qu'une minorité) et on se fait une idée de si le style et l'ambiance pourrait nous convenir ou pas.

Quelques regrets cependant autour du thème commun : contrairement à ce qui est annoncé je n'ai pas du tout senti le thème commun comme "un repas". La nourriture un général, plutôt. C'est un peu dommage je trouve que si peu de nouvelles soient vraiment dans le thème. Bon, ça ne change rien à la qualité des nouvelles mais peut-être un peu à celui du recueil en tant que tout. On sent que les nouevlles ont été commandée et réunie sans être pensées pour fonctionner les unes avec les autres. On retrouve par exemple plusieurs fois un peu la même idée centrale à l'histoire et c'est dommage.

Je ne suis pas une grande adepte de courtes nouvelles, je trouve que ça laisse souvent un certain goût et "oui, et ?". Comme c'est mon premier recueil regroupant des auteurs de genre aussi varié, il m'a permit de réviser un peu mon jugement. En fait, j'ai l'impression que ce que je n'aime pas dans une nouvelle, comme dans un roman en fait, c'est quand la longueur et la dynamique ne sont pas parfaitement adapté au format, et que sur du court ça se voit d'autant plus.
C'est le principal défaut que je donnerais pour (quasiment) toutes les nouvelles de ce recueil que je n'ai pas aimé : une nouvelle sur une idée toute simple ça peut être chouette mais mettre une pseudo profondeur sur 20 pages pour des personages que l'on ne fera de toute façon d'éfleurer plutôt que de dire ce qu'il y avait à dire en moins de 10 pages je trouve ça indigeste.

Au final, certaines très bonens découvertes, quelques déceptions, quelques confirmations de ce que je pensais être mes gouts et pas mal de "mouais, pourquoi pas".

Mes avis pour chacune des nouvelles, parfois un peu rude mais comme je le disais plus c'est court plus mes avis sont tranchés !

- Françoise Bourdin, Olympe et Tatan 2/5 : j'ai réussit à m'ennuyer. Pas vraiment mauvais mais en deux pages on a compris tout l'interet de la chose. Je ne connaissais pas l'auteur et si le style ne me fait pas fuir il faudra un résumé sacrément attrayant pour me donner envie de m'y mettre.

- Maxime Chattam, Maligne 5/5 : très chouette, passé les 2 premières pages on a que des informations essentielles à l'histoire sans pour autant voir des personnages trop creux. Une bonne intrigue dynamique et originale qui arrive à nous faire ressentir quelque chose. du coup j'ai envie de décourvir l'auteur.

- Alexandra Lapierre, Nulle, nullissime en cuisine ! 4/5 : rigolo et sympathique, un peu creux et très léger, sans être très original. Ca passe bien dans ce format mais ne me donne pas spécialement envie d'en lire plus dans le même genre, mais pourquoi pas.

- Agnès Ledig, Un petit morceau de pain 3/5 : pas désagréable, une histoire un peu niaise qui dit ce qu'elle a à dire sans en faire des montagne, rien de bien remarquable non plus. c'est gentillet, une nouvelle de temps en temps pourquoi pas. Il faudrait par contre me promettre une situation un peu plus excitante pour m'incitr à lire l'auteur sur un format plus long.

- Gilles Legardinier, Mange le dessert d'abord 2/5 : Je connaissais l'auteur pour un de ses romans et son humour n'est pas vraiment à mon goût, mais ici ce n'est pas ce qui m'a le plus dérangé. Il ne s'agit pas vraiment d'une nouvelles, mais de deux épisodes autobiographiques enrobé de blabla que j'ai trouvé légèrement suffisant. Après nous avoir raconté à quel point les repas sont au centre des évenements importants et qu'il est le parfait ambassadeur de cet esprit (je force le trait), deux histoires sans liens nous sont racontées, deux histoires où le repas ne joue qu'un rôle très périphérique... Bref, un loupé pour moi. Cependant, la deuxième histoire est plutôt sympathique, et elle aurait d'après moi mieux fait d'être raconté seule et plus sobrement. A vouloir en faire trop, on se retrouve dans un entre deux que je n'ai pas apprécié.

- Pierre Lemaitre, Une initiative 4/5 : sans être exceptionnelle, une bonne nouvelle sur la solitude et la difficulté du quotidien. le ton reste léger et soupoudré d'humour sur un fond finalement assez sombre. Pas complètement convaincu par le style très simple et fluide, je reste curieuse de découvrir les oeuvres de l'auteur.

- Marc Levy, Dissemblance 1/5 ; bon, là, j'ai detesté. Déjà, le thème est absent et c'est bien dommage. Ensuite le ton moraliste et entendu me déplait franchement, surtout qu'il repose complètement sur du creu. Attention spoiler sur le coeur oh combien profond de la nouvelle (....) :. J'avais entendu des echos très variés sur Lévy et je me disais que j'allais p'tet essayer un jour pour voir dans quel camps je me rangeais, je pense que ce ne sera pas necessaire.

- Guillaume Musso, Fantôme, 4/5 : Comme pour Lévy j'ai entendu des fans et des gens qui trouve l'auteur vraiment nul, et j'hésitais à découvrir. Et bien je trouve cette nouvelle réussie, le thème et la résolution ne sont pas farouchement originaux mais dans le format ça passe bien, on est dedans quand on le lit, le style n'est pas déségrable. Un peu prévisible, mais on va accuser le format.

- Jean-Marie Périer, Jules et Jim, 2/5 : bien pensant et bien trop creu. Trop de personages, une histoire quasi inexistante. Dommage, le thème était respecté. Pas déplaisant mais pas intéréssant non plus. Je ne suis pas bien avancée quand à savoir si je risque d'appérécier l'auteur ou pas.

- Tatiana de Rosnay, le parfait, 2/5 : Bon, là ce n'est pas pour moi. Plutôt réussi dans son genre, de l'humour autour d'une belle-mère acariatre et du stress du mariage ne m'a pas touchée. du coup, je suis mal placée pour dire si c'est réussi ou pas.

- Eric-Emmanuel Schmitt, La part de Reine, 2/5 : grand étalage de boin sentiment. Ca traîne beaucoup trop pour décrire en long en large et en travers comment Reine est le meilleur chien du monde, meilleur (au sens de la bonté) que n'importe quel humain du monde. Beaucoup trop long pour ce que ça à à dire, dommage. de plus, j'ai trouvé que l'environnement non plus (les liens entre les certains personages, comme ) n'était pas très crédibles, ce qui rajoute au coté lourd et moralisateur de l'histoire.

- Franck Thilliez, Gabrielle, 4/5 : Une nouvelle agréable sur l'observation des ours. J'ai trouvé un peu inutile d'aller y mettre une révélation à la fin, l'intrigue n'en avait pas besoin. J'ai trouvé le tout bien écrit, on ressent quelque chose avec le personage. Un petit peu trop sur la trace de l'homme sur l'environnement sans raison particulière de causalité, mais ça colle au personage. Ca m'a convaincu de lire Puzzle, dont le plot me plaisait.

- Bernard Werber, Langouste blues, 5/5 : J'ai beaucoup aimé ! Intelligent et légéer, avec un humour qui me plait bien. Une langouste s'adresse directement au lecteur, sur un ton bonhomme qui, pour moi, marche bien. Pourtant, je n'avais pas aimé ce que j'avais essayer de lire de Werber (le début de fourmis et un autre). Je crois que je préfère largement ce format là, nettement plus anecdotique et qui ne vous promet pas de vous révéler les plus grands secrets de l'univers.

Commenter  J’apprécie          41



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (4)voir plus