AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266263730
Éditeur : Pocket (05/11/2015)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 341 notes)
Résumé :
Les plus grands auteurs de la littérature contemporaine ont pris cette année encore leur plus belle plume pour vous concocter un délicieux recueil de nouvelles autour d'un thème : frère et sœur. Ceux qui s'aiment, ceux qui se détestent... Souvenirs d'enfance, vie commune, haine larvée ou avouée, à chacun sa recette. Douze fratries à découvrir sans modération. Françoise Bourdin – Michel Bussi – Maxime Chattam – Stéphane De Groodt – François d'Epenoux – Karine Giébel ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (118) Voir plus Ajouter une critique
Stelphique
14 novembre 2015
Pourquoi je l'ai choisi:
L'année dernière j'avais joué le jeu de l'unité derrière cette bannière du coeur, des Restos du coeur. Il me semblait évident, voire important de promouvoir ce genre d'actions car nous ne pouvons rester insensible à cette association d'entraide aux plus démunis. L'année dernière c'était 3 repas distribués, cette année 4… 5 euros ce n'est pas tant que ça d'investissement quand on sait que certains sont si dépendants de cette aide.
Ce que j'ai ressenti:
Parlons chiffre donc et du 13 en particulier. A l'heure des infos qui tournent en boucle dans le foyer, 13, n'est ce pas un chiffre maudit????…C'est donc les larmes aux yeux, la boule au coeur que j'écris cette chronique mais il me parait indispensable de rester mobiliser et de ne pas se laisser envahir par la peur, de rester soudés dans nos plus belles actions qui nous caractérisent, de faire bloc ensemble.13, quelle petite déception de ne trouver que 12 auteurs, mais bon, cette douzaine a rempli haut la main mes attentes, et ce thème de Frères et Soeurs sonne bien avec une de nos plus belles valeurs françaises: la Fraternité.
C'est un thème si riche que je ne m'étonnes pas qu'il est su inspirer ces auteurs! Un sujet fort, empli d'amour et de répulsion, une infinité d'échanges qui nous met en lumière notre propre place au sein de la fratrie qui nous est propre. Un sacré remue ménage dans nos forts intérieurs!!!!Maintenant, à table!!!!!
Françoise Bourdin ouvre encore le bal de ce recueil de nouvelles, et nous offre une fraternité d'entraide. Chacun des deux frères comblent les manques de chacun, une belle preuve d'amour!
« Dans une fratrie, la solidarité n'était-elle pas de rigueur? »
Michel Bussi m'a totalement surprise, comme à son habitude, avec ses soeurs photographes.
Chattam m'a ravie jusqu'au vomissement avec son histoire de frères et soeurs.
Stephane de Groodt m'a laissée par contre très perplexe avec son histoire de frères Coen.
François d'Epenoux nous offre une photo de famille pathétique et plutôt triste.
« J'étais leur petit frère et tout allait pour le mieux dans la meilleure fratrie du monde. »
Karine Giebel dénonce un fait de société mondial immonde et je me joins à elles, mes soeurs de coeur, qui choisissent la Liberté. Un texte fort et triste mais un mal nécessaire pour sensibiliser les gens à cette horreur perpétrée dans trop de pays encore.
Douglas Kennedy montre que les affaires de famille ne sont jamais propres, et les confidences trop souvent dangereuses!
Alexandra Lapierre nous invite à découvrir une fratrie pas comme les autres sous couvert de secrets inavouables derrière les sourires de circonstances.
Agnès Ledig nous crée une famille Nouvelle, loin de celles traditionnelles…..
Nadine Monfils m'a surprise avec son personnage rêveur et à coté de la plaque!!!!Une histoire dérangeante!
« Et qui te dis que les gens qui réalisent leurs rêves sont plus heureux que ceux qui se les imaginent? La réalité déçoit toujours. L'imagination, jamais. »
J'ai adoré le monde coloré de Romain Puertolas.
On retrouve Bernard Weber en conclusion comme l'année dernière pour une histoire de jumellité hors du commun.
L'année dernière j'avais fait un top 3 (très spécial, lol) si je devais en refaire un cette année avec ce recueil, je mettrai Michel Bussi, Maxime Chattam et Bernard Weber, car ce sont les trois histoires qui m'ont le plus déstabilisée dans ce thème de la fratrie!!!!
En bref, un bon moment de lecture dans l'ensemble!!!!

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          910
gruz
07 novembre 2015
En ce début novembre 2015, les éditions Pocket récidivent et proposent une seconde édition du recueil de nouvelles 13 à table en faveur des restos du coeur. Cette fois-ci, la générosité de tous permettra de financer 4 repas (et non plus 3 comme l'an dernier) pour chaque livre acheté.
Lors de la précédente édition, ce sont 1 400 000 repas supplémentaires qui ont pu être offerts grâce à l'élan de solidarité de tous les intervenants de la chaîne du livre. Cette fois encore, tous on participé gracieusement à cette belle aventure humaine (les auteurs bien sûr, l'éditeur, l'imprimeur, les publicitaires, les médias…).
5 € pour se faire plaisir et faire une bonne action, pourquoi se priver ?
La brochette d'auteurs est, une fois de plus, magnifique. Il y en a pour tous les goûts, une variété de senteurs et d'émotions qu'on ne retrouve nulle part ailleurs. de l'amitié, de belles émotions, de moins belles, de la violence, de l'humour… sur le thème « frère et soeur ».
Au menu, douze auteurs (le treizième à table étant donc le lecteur) :
Un repas familial, avec Françoise BOURDIN et son histoire intergénérationnelle
Un repas surprise, avec Michel BUSSI et son intrigue à la chute marquante
Un repas carnivore, avec Maxime CHATTAM qui fait du CHATTAM (rien qu'à l'idée des yeux ronds que vont faire les lecteurs non habitués à son univers littéraire, je me marre tout seul)
Un repas arrosé, avec Stéphane DE GROODT, qui (comme à son habitude) nous inonde de ses jeux de mots impayables
Un repas de retrouvailles, avec François D'EPENOUX et sa drôle et émouvante histoire
Un repas glacé, avec Karine GIEBEL et sans doute la nouvelle la plus mémorable du recueil. Un récit dur et très touchant, piquant et utile. On y retrouve son style inimitable, mais sur une thématique loin de ses écrits habituels
Un repas de famille, avec Douglas KENNEDY dans cette nouvelle autobiographique (du moins je suppose) qui nous délivre une petite leçon de vie
Un repas solitaire avec Alexandra LAPIERRE et son histoire d'un fils unique (ou pas)
Un repas de rencontre avec Agnès LEDIG qui nous montre bien ce que peuvent être de vrais frères et soeurs
Un repas catégorie bistrot (et croquettes pour chien) avec Nadine MONFILS et ses belgitudes
Un repas farfelu, avec l'humour incomparable de Romain PUERTOLAS. Comme à son habitude, il nous propose une histoire loufoque, mais avec un vrai fond et un message qui passe. Magnifique
Un repas double portion avec Bernard WERBER qui nous parle de jumeaux (et arrive à faire le lien avec ce qu'il développe dans son dernier roman en date)
Chacun aura ses préférences, selon ses goûts, selon son humeur. Pour moi, j'ai été particulièrement marqué par la lecture des nouvelles de Giébel, Puértolas et Chattam.
Vous auriez tort de refuser l'invitation. Venez vous attablez avec nous, plus on est de fous, plus on (se) fait du bien.
Lien : https://gruznamur.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          531
gouelan
20 décembre 2015
Parmi ces 12 nouvelles sur le thème de la fraternité, trois d’entre elles ont retenu plus particulièrement mon attention.
- Aleyna de Karine Giebel.
Une histoire poignante et révoltante qui nous prend aux tripes. Comment peut-on donner à des petites filles de si jolis prénoms : « Aleyna , ça veut dire éclat de lumière - Günes, ça veut dire soleil -Hasret, ça veut dire nostalgie », et ne pas les considérer comme des êtres humains ?
Des jeunes filles étouffées par les traditions et sacrifiées au nom de « l’honneur ». Des héroïnes jugées comme hors-la-loi par leurs bourreaux, aveuglés et enfermés dans leurs traditions archaïques.
Aleyna a un frère jumeau, Aslan. « Aslan, ça veut dire lion ». L’amour fraternel pourra-t-il sauver Aleyna ?
- La robe bleue, Nadine Monfils.
Un café triste et misérable. Rose, une femme que personne ne remarque. Elle s’accroche à ses rêves. Un jour, peut-être, elle quittera cet endroit sordide, où elle trime à servir des « avaleurs d’illusions ». Elle aime sa sœur… Mais encore plus sa chienne Spéculos...Un rêve dans la tête, peu importe s’il se réalise, et la vie devient plus supportable.
- Le premier Rom sur la lune.
Malgré la misère, ou, à cause d’elle, un Rom s’échappe de la réalité pour un instant. Il est encore dans la lune. Il rêve d’un monde plus juste. Un Rom qui ne manquera jamais la promesse faite à sa sœur Luludja, et dont la présence lui réchauffe le cœur.
Chaque nouvelle apporte une ambiance différente. Pour celle de Maxime Chattam : « Ceci est mon corps, ceci est mon péché », il vaut mieux avoir déjà mangé avant de la lire, au risque de se couper l’appétit ! Je n’ai pas trop aimé la nouvelle : « Frères Coen » de Stéphane de Groodt.
13 à table!...douze auteurs, le 13è étant l'invité de noël,( vous, pourquoi pas ?,si vous n'êtes pas superstitieux !) ...
Des nouvelles parfois surprenantes…
Comme treize desserts servis à table.
Il y en a pour tous les goûts.
Un livre à offrir pour permettre à chacun de se mettre à table, surtout en cette période de Noël.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
lyoko
05 décembre 2015
Je ne ferais très certainement pas une critiques sur les nouvelles que renferme ce recueil.. Elles sont bonnes mais comme toujours certaines sont meilleures que d'autres.
Simplement pour dire que ce petit livre qui ne coûte quasi rien fait un grand bien à ceux qui en ont besoin. Des repas pour les plus démunis et une lecture agréable pour nous lecteurs.
De bons auteurs sont au RDV cette année. On retrouve Chattam et Weber (qui étaient déjà présent lors du cru précédent).. et Douglas Keneddy se joint a eux cette année.
Je ne peux que conseiller l'achet (et non le prêt) de ce petit livre
Commenter  J’apprécie          380
garrytopper9
13 février 2016
2ème édition de l'opération 13 à table, lancée l'année dernière au profit des Restos du Coeur. J'avais déjà acheté le livre l'année dernière (bien que j'avoue avoir complètement oublié de le lire..) et c'est donc naturellement que j'ai acheté celui de cette année. Sauf que cette fois-ci, je l'ai lu immédiatement.
Nous retrouvons donc le même principe que l'an passé avec 13 nouvelles, de 13 auteurs différents, réunis autour d'une même thématique : les liens entre frères et soeurs.
Pour la plupart des auteurs, je n'avais rien lu d'eux, et cela m'a permis de découvrir un peu leur style, même si une nouvelle c'est un peu court, cela permet malgré tout de se faire une idée.
Sans surprise, les auteurs que j'aime ont constitué les meilleures nouvelles. Douglas Kennedy, Maxime Chattam, Bernard Werber et Karine Giebel sont vraiment au top.
J'ai également découvert Françoise Bourdin dont la nouvelle est vraiment sympathique. Michel Bussi est pas mal aussi, même si je trouve la fin un peu particulière.
Les autres auteurs ne m'ont pas trop marqués, car même s'ils se laissaient lire sans soucis, leurs nouvelles ne m'ont pas laissées un souvenir impérissable. Par contre, je n'ai pas trop apprécié Romain Puértolas et sa nouvelle sur un Rom. J'ai trouvé ça trop facile, trop porté sur la critique, trop moralisateur. Et bien évidemment j'ai détesté la nouvelle de Stéphane de Groodt, qui est la plus courte du livre, et qui est bardée de jeux de mots d'une banalité hallucinante. Ce n'est ni drôle, ni intéressant, c'est juste gênant. Je n'apprécie pas le personnage lorsque je le vois à la tv, dans les journaux ou l'entends à la radio mais je n'avais rien lu de lui et je comprends pourquoi.
Le livre est donc très inégal et cible plusieurs publics. Mais dans l'ensemble il est agréable à lire et il sert la bonne cause. À acheter si la cause vous touche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Citations & extraits (69) Voir plus Ajouter une citation
gruzgruz06 novembre 2015
"Je n'ai rien construit, à part un cimetière pour mes rêves.
Là au moins, on ne pourra pas me les voler.
Parfois, le soir, je leur rends visite dans leur dernière demeure et j'exhume les plus beaux, les plus fous. Ou les plus simples."
Tiré de la nouvelle Aleyna de Karine Giébel
Commenter  J’apprécie          630
diablotin0diablotin006 décembre 2015
Elle avait un rêve auquel se raccrocher. Des fois, faut pas grand-chose. Un tout petit rêve de rien du tout et tu voles sur la Lune ! Un brin d'herbe devient un palmier, une flaque d'eau, la mer... Et qui te dis que les gens qui réalisent leurs rêves sont plus heureux que ceux qui les imaginent ? La réalité déçoit toujours. L'imagination, jamais.
Commenter  J’apprécie          210
ColetteColette06 décembre 2015
Dans un système où les accusés peuvent parfois s'offrir les meilleurs avocats, si la justice n'a pas été jusqu'au bout pour établir l'unique vérité, alors celle-ci se donne au plus offrant, libre à lui de la parer comme il l'entend par la suite. Oui, notre civilisation est parvenue à faire de la vérité une pute avec un goût irraisonnable pour le luxe.

Extrait de Ceci est mon corps, ceci est mon péché - Maxime Chattam
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
gouelangouelan20 décembre 2015
Les Nations unies estiment que chaque année dans le monde, plus de cinq mille femmes meurent au nom de « l’honneur ». Le nombre de ces victimes seraient en réalité trois à quatre fois supérieur selon les organisations non gouvernementales.[…]
Leurs familles les condamnent à mort parce qu’elles ont choisi librement leur fiancé, qu’elles ont refusé un mariage forcé. Parce que leur comportement a été jugé immoral. Parce qu’elles ont subi un viol.
Souvent, il suffit d’une simple rumeur.
Ceux qui les assassinent ne sont pas considérés comme des criminels.
Mais comme des héros.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
FortunaFortuna09 janvier 2016
Mais que pouvais faire un homme comme lui dans ce paradis des morts ? Les gens ici étaient des fantômes drapés de chagrins, qui cherchaient à échapper à leur prison dans les vapeurs d'alcool. Des burinés, croisés entre des loups garous et des mères qui n'avaient pas réussi à les faire partir à coups d'aiguille à tricoter. T'as pas toujours les catalogues de chez Phildar sous la main.
in "La robe bleue" de Nadine Monfils
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Françoise Bourdin (44) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Françoise Bourdin
Françoise Bourdin développe la question des choix de vie à l'occasion de la parution de son roman "Le Choix des autres" aux éditions Belfond. En savoir plus sur le livre "Le Choix des autres" : http://bit.ly/2elLFeP
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La promesse de l'ocean

Comment se nomme le père de Mahé?

Yann
Yvon
Erwan
Kevin

10 questions
21 lecteurs ont répondu
Thème : La Promesse de l'océan de Françoise BourdinCréer un quiz sur ce livre
. .