AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur 13 à table ! 2017 (40)

lyoko
lyoko   13 décembre 2016
Cent ans ! le calcul donnait le tournis : elle avait eu deux ans à la fin de la Grande Guerre. Gamine pendant les Années folles. Elle avait eu vingt ans au moment du Front populaire. Même pas trente en 1945. Déjà 52 ans en mai 1968. Et 84 printemps en l'an 2000 ! Cette femme avait tout vu, les calèches, les chapeaux cloches, les premiers congés payés, l'informatique, le TGV, le téléphone portable, les premiers pas sur la lune, Internet, la gauche, la droite, tout.
Commenter  J’apprécie          320
araucaria
araucaria   05 juin 2017
Une fois sa patiente sortie, le docteur Mathias Legrand s'intéressa au rendez-vous suivant. Il attrapa le dossier médical de Catherine L. Moreau, célibataire, trente-deux ans, qui consultait chez l'un des médecins traitants de Lyon. Il s'agissait de sa première visite chez un hématologue.
Le jeune spécialiste jeta un oeil au résultat de ses prises de sang et en resta interloqué. Il baignait pour ainsi dire dans l'hémoglobine depuis cinq ans et c'était la première fois qu'il se retrouvait confronté à ce groupe sanguin.
Franck Thilliez - Lasthénie
Commenter  J’apprécie          201
Ydamelc
Ydamelc   14 novembre 2016
Nous avons continué à nous voir, bien sûr. C'était comme une drogue, et il me fallait des doses de plus en plus fortes. Vous ne pouvez comprendre cela tant que vous ne l'avez pas vécu.
Cette...communion. Cet...échange. J'étais pourtant décidé à ne plus jamais la revoir, après ça. Mais à ce moment-là, j'étais déjà comme un ivrogne qui décide d'arrêter de boire à chaque gueule de bois. Ce genre de résolution ne dure pas plus longtemps que la nausée elle-même.
"L'échange ou les horreurs de la guerre" - Bernard Minier
Commenter  J’apprécie          180
TheWind
TheWind   31 décembre 2016
C'est beau une fille qui lit un livre dans les transports en commun.

(Accords nus, Marc Levy)
Commenter  J’apprécie          172
petitsoleil
petitsoleil   11 décembre 2016
C'est ça un véritable ami,
quelqu'un qui se tient à vos côtés sans vous faire la morale.
Commenter  J’apprécie          160
Souri7
Souri7   11 décembre 2016
Le retour au pays fut émouvant et éprouvant.
D'abord parce qu'une grève de contrôleurs aériens parisiens éclata le matin où Ajatasharu devait s'envoler, retardant ainsi de six heures et dix-huit jours le départ. Ensuite parce qu'un dangereux terroriste détourna dès le décollage l'appareil qu'il voulut écraser contre la tour Eiffel. Le pilote réussit à rejoindre la côte Ouest des États-Unis sans que l'homme ne se rende compte de rien, et écrasa son avion contre la réplique miniature du monument français de l'hôtel Paris Las Vegas. Bien qu'aucun blessé grave ne fût à déplorer (il n'y eut que des morts ! Et quelques vivants), le timing du vol en prit un sacré coup.

Extrait de la nouvelle de Romain Puértolas : Les 40 ans d'un fakir.
Commenter  J’apprécie          120
Ziliz
Ziliz   11 novembre 2016
Pascal s'est endormi face à la cheminée, bercé par le crépitement du feu et ce sentiment si troublant que la vie n'en fait finalement qu'à sa tête et mène les hommes par le bout du nez, pour leur faire vivre des situations dont l'incongruité n'empêche pas le plaisir.
(p. 145 - Agnès Ledig)
Commenter  J’apprécie          120
prune42
prune42   13 novembre 2016
C'est si vide une ville lorsque quelqu'un vous manque. Les gens que l'on croise ne sont que des ombres, au mieux des fantômes, leurs conversations vous traversent sans jamais vous pénétrer. (...) Rien n'y fait quand l'absence vous étreint. Le dessin d'une nuque, le mouvement gracile d'une main, un sourire lointain, un timbre ou une intonation de voix, un parfum, le moindre rien vous rapproche de l'autre et vous éloigne de vous.
Commenter  J’apprécie          110
Caro17
Caro17   11 novembre 2016
C'est beau une fille qui lit un livre dans les transports en commun. Ces filles-là, on dirait que le monde autour d'elles n'existe plus. Elles ont le regard rivé à leur lecture et, chaque fois qu'elles tournent une page, elles le font de façon précipitée, comme si la lecture du prochain mot ou de la prochaine phrase à venir relevait d'une urgence. C'est cette urgence qui est belle, ce besoin absolu de connaître la suite.

p.152
Commenter  J’apprécie          100
BlackKat
BlackKat   07 janvier 2017
"Prendre un engagement, et s'y tenir, c'est possible quand on comprend pourquoi on le fait."
Le soleil devrait être au rendez-vous dimanche - Agnès Ledig
Commenter  J’apprécie          80




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    La promesse de l'ocean

    Comment se nomme le père de Mahé?

    Yann
    Yvon
    Erwan
    Kevin

    10 questions
    23 lecteurs ont répondu
    Thème : La Promesse de l'océan de Françoise BourdinCréer un quiz sur ce livre