AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266307543
Éditeur : Pocket (05/11/2020)
3.58/5   190 notes
Résumé :
Pour la septième année consécutive, un recueil de nouvelles inédites, signées par de grandes plumes de la littérature française contemporaine, au profit des Restos du Cœur.

Avec des nouvelles de :
Tonino Benacquista
Philippe Besson
Françoise Bourdin
Maxime Chattam
François D’Epenoux
Jean-Paul Dubois
Éric Giacometti
Alexandra Lapierre
Agnès Martin-Lugand
Véronique Ovaldé
Roma... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (62) Voir plus Ajouter une critique
3,58

sur 190 notes
5
13 avis
4
27 avis
3
17 avis
2
1 avis
1
0 avis

babounette
  11 décembre 2020
13 à table ! - 2021- 13 auteurs - Éditions Pocket - Lu en décembre 2020 - 5 €
Tout d'abord, je présente le petit mot signé Les Restos du coeur,
"Chères lectrices, Chers lecteurs,
7 ans, en amour c'est dit-on, une étape. Ce premier amour que nous vivons avec le monde du livre passe cette année ce cap symbolique. Nous nous retrouvons pour cette 7è éditions de "13 à table ! ", avec toujours autant d'envie et d'engagement de toute la chaîne du livre, des métiers artistiques aux métiers techniques. Depuis le début de cette aventure, près de 5 millions de repas supplémentaires ont pu être distribués aux personnes accueillies par les Restos du Coeur, grâce à eux, grâce à vous!
Un premier amour est le thème de cette éditions, partons cette année alors sur les routes de nos sentiments et de nos sensations".

Bonjour à vous !
C'est le premier livre de nouvelles "13 à table" que je lis, j'ai vu qu'il y en avait déjà eu six ! Chaque livre acheté procure 4 repas aux restos du coeur, donc un bon moment de lecture et une B.A. en cette fin d'année 2020 sinistre pour tellement de gens.
Je ne ferai pas une chronique de chacune des 13 nouvelles de 13 auteurs-autrices différents-es, autour du thème "un premier amour".
Dans l'ensemble, je les ai bien aimées, plus particulièrement celle de :
Jean-Paul Dubois - Une belle vie avec Charlie - elle arrache des larmes.
Frank Thilliez - Un train d'avance - un voyage étonnant dans le temps François D'Epenoux - 1973, 7è B - touchante
J'ai moins apprécié celle de :
Maxime Chattam - Big Crush ou le sens de la vie, le style peut-être.
Philippe Besson - Un film de Douglas Sirk - je ne saurais dire pourquoi.
Dans l'ensemble j'ai lu ce livre avec plaisir, il ne faut pas croire que ce sont des histoires à l'eau de rose " tout ne finit pas bien dans le meilleur des mondes, loin de là.
J'ajoute que la couverture est de Riad Sattouf, un ciel bleu, un nuage blanc qui sert de coussin de lecture à un personnage allongé à plat ventre et lisant, 3 coeurs rouges au-dessus de sa tête et un peu plus bas, la Terre.
Un livre à s'offrir, à offrir, une bonne action et un bon moment de lecture, voilà qui permettra à 4 personnes de faire un bon repas , n'hésitez pas.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12627
Nowowak
  20 mai 2021
Je ne suis pas un grand fervent des nouvelles même si j'en ai écrit plus d'une centaine. Je connais de nom cette édition du « 13 à table » dont les sous gagnés par les ventes sont reversés depuis 2014 aux restaus du coeur. Cela a permis de distribuer plusieurs millions de repas. J'ai trouvé cet opus 2021 dans une ruche. Une boîte à livres si vous préférez (où le miel est rare par définition) et il va y retourner bientôt. le niveau est très inégal et on sent que certains auteurs ont fouillé dans leurs tiroirs voire ont demandé à leurs gosses leurs rédactions de primaire.
Treize convives, treize auteurs. de tous bords mais beaucoup de feel good dans cet amalgame. Il faut bien attirer le chaland et parfois le chat rapide. J'ai commencé par ma chouchoute Leïla Slimani, mais on ne peut pas dire qu'elle se soit trop crevée à la tâche. le thème était le « premier amour » il est scrupuleusement suivi mais avec un taux de crédibilité assez faible. Mention spéciale à Franck Thilliez qui ne fait pas l'erreur de tomber dans la guimauve et nous torche une histoire de décalage dans le temps pas piquée des hannetons. Je me suis forcé à lire en troisième position la cheftaine du filgoudisme Agnès Martin-Lugand afin de m'en débarrasser au plus vite. Je n'ai pas été déçu, sa prose me file des boutons. Il faut naviguer entre les clichés et les réactions nunuches des personnages. Aucun décalage, aucune fantaisie. C'est scolaire.
Ensuite je lis dans l'ordre d'apparition à l'image. Tony Benacquista. Bon ça ne casse rien. J'ai toujours cru qu'écrire était fracasser le monde, faire que les choses n'étaient plus les mêmes après qu'avant. Ce recueil de nouvelles bien-pensantes bien manufacturées me décourage d'aimer la littérature moderne. Personne pour chambouler la langue, réinventer la syntaxe. Que du convenu.
J'arrête. Je lirai la suite quand j'aurai le temps. Jamais. Ça me fout les nerfs cette prose qui marche au pas. C'est une malédiction cet handicap que j'ai : demander aux livres d'être beaucoup plus que des livres, exiger des mots qu'ils soient beaux, qu'ils fassent l'amour aux phrases, souhaiter que les métaphores soient neuves et non recyclées, sonder de la poésie entre les lignes, du mystère dans la soute à bagages, de la magie dans la salle des machines.
Je vais m'offrir un truc qu'il ne faut surtout pas faire. Publier sur Babelio son ressenti sur un livre le soir, quand tout le monde est devant sa petite série, bien après le couvre-feu. L'assurance d'être zappé. La gloire, je m'en tamponne le four micro-ondes. Je n'espère pas d'ovation. Je suis un obscur. J'écris à la lumière de ma bougie la flamme de mes envies.
Nowowak

Lien : https://pasplushautquelebord..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4010
kuroineko
  05 décembre 2020
Depuis sept ans, rendez-vous est pris pour 13 à table! chaque automne. Un livre acheté, c'est quatre repas offerts aux Restaus du Coeur. Une belle initiative qu'on aimerait pourtant tellement voir disparaître pour cause d'inutilité. Hélas, avec la pandémie de Covid 19 et la crise économique en découlant, cette nouvelle campagne marque au contraire une recrudescence des personnes ayant besoin de l'association créée par Coluche.
Comme chaque année, des auteurs prêtent leur plume pour la bonne cause. Parmi eux, on retrouve les habitués comme Maxime Chattam, Françoise Bourdin ou le duo Ravenne-Giacometti. Et il y a les "petits nouveaux" comme Olivia Ruiz. Et ceux qui n'y sont pas cette année telle Karine Giébel.
Comme chaque année également, les histoires sont construites autour d'un thème. C'est le premier amour pour la cuvée 2021. Qu'ils l'abordent de manière nostalgique, loufoque, originale ou amère, les écrivains tissent des récits où l'émotion a la belle part, amour oblige.
Contrairement à d'autres années, je n'ai pas eu cette fois-ci de véritable coup de coeur de lecture. Aucune ne m'a certes ennuyée mais aucune ne m'a non plus complètement emballée. J'ai trouvé l'ensemble assez inégal, parfois convenu, voire plat pour certaines.
Je retiens néanmoins "Heureux au jeu..." de Leïla Slimani et la chute orchestrée avec maestria par messieurs Ravenne et Giacometti dans "Le premier sera le dernier".
Un dernier mot pour admirer la belle couverture signée Riad Sattouf qui a elle seule permet une bienvenue bouffée d'oxygène et de rêverie doucement colorée dans la morose grisaille actuelle. Merci beaucoup Monsieur Sattouf pour cette échappée.
Merci et bravo à tous les écrivains et à ceux qui participent à la parution de ce recueil.
Merci et bravo à tous les bénévoles des Restaus du Coeur qui mettent tant d'ardeur et de bienveillance dans leur rôle.
De beaux gestes qu'on peut tous, lecteurs compulsifs ou occasionnels, perpétuer en achetant cet ouvrage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
missmolko1
  27 février 2021
13 à table édition 2020 est un rendez-vous annuel immanquable et surtout l'occasion de lire au profit d'une bonne action. Et puis quand, en plus, on lit ce recueil dans le cadre d'une lecture commune, le plaisir est forcément décuplé. Alors encore une fois, merci Stellade d'avoir lancé cette discussion sur Livraddict, c'était vraiment chouette de venir chaque jour discuter des nouvelles que l'on avait lu.
Comme chaque année, je dirais que toutes les nouvelles ne se valent pas : il y a du très bon, des nouvelles qui laissent un sentiment d'inachevé, des nouvelles qui déçoivent et puis d'autres qui tombent comme un cheveu sur la soupe sans vraiment savoir ce qu'elles font ici (mis à part la notoriété de l'auteur qui en jette sur la couverture).
Le thème de cette année était super prometteur : « le premier amour », romantique comme je suis, j'imaginais des nouvelles toutes rose bonbon, pleines de bons sentiments bien dégoulinants et qu'elle ne fout pas ma surprise de voir des nouvelles plutôt sombres pour certaines. Ce n'est pas ma première idée à l'évocation du thème, mais après tout avec un tel panel d'écrivains, il faut s'attendre à tout.
Passons au contenu, j'ai eu plusieurs coup de coeur pour :
Le correspondant autrichien d'Alexandra Lapierre. J'ai beaucoup aimé cette histoire et je ne m'attendais pas du tout à cette fin. La chute est vraiment bien amenée. J'ai aimé ce garçon secret, et tout comme l'héroïne, j'étais impatiente de faire sa connaissance. J'ai adoré la relation mère-fille décrite ici, leur complicité m'a rappelé ma propre relation avec ma mère (sauf la fin bien sûr). Je ne connaissais pas Alexandra Lapierre mais j'ai bien envie de découvrir ses romans.
Des lettres oubliées d'Agnès Martin-Lugand, une nouvelle pleine d'émotions et très bien écrite. J'ai beaucoup aimé la construction : cet homme secret qui nous révèle les éléments de son histoire passée par petites touches, sa compagne actuelle qui s'inquiète et qui est jalouse face au premier amour qui revient. La fin est sublime et c'est une très belle déclaration d'amour.
L'amour volé de Romain Puértolas sans doute l'une des meilleures nouvelles du recueil. Elle se deroule au Louvre ce musée qui fait rêver, le héros est son amour tellement magnifique, cette Lisa si mystérieuse même si le prénom nous laisse soupçonner quelque chose et cette fin pleine de suspense. Il y avait longtemps que je n'avais pas lu cet auteur et ça me donne envie de me plonger dans un de ses romans prochainement.
Un train d'avance de Franck Thilliez, j'ai adoré cette nouvelle qui est pour moi très réussie. J'aimerais beaucoup monter dans ce genre de train: connaître le futur, revenir dans le passé pour essayer de changer les choses.... J'ai été touché par ce jeune homme, et son histoire avec sa mère que moi aussi j'aimerais revoir de cette manière. L'histoire est belle et j'ai trouvé que c'était bien écrit, ça me donne envie de découvrir davantage Franck Thilliez.
J'ai aimé :
Hier, à la même heure de Tonino Benacquista, l'histoire d'un homme dont le premier amour est une actrice qu'il a vue sur grand ecran. J'aurais aimé en savoir un peu plus sur l'actrice elle-même, sa carrière et sa disparition soudaine du monde du cinéma. Je n'ai pas bien compris par contre, pourquoi notre narrateur faisait tant de secret à sa compagne actuelle, pourquoi ne pas partager avec elle cet amour.
Un film de Douglas Sirk de Philippe Besson, qui est un auteur que j'apprécie beaucoup. C'est très bien écrit, j'ai aimé me retrouver dans la région bordelaise et les deux personnages sont attachants. Par contre, la relation prof-élève me dérange toujours autant. C'est une relation que je ne cautionne pas. Pour moi, un prof à un rôle éducatif, un devoir moral de devoir transmettre un savoir et surtout une certaine autorité. Je trouve donc toujours malsain quand la barrière est franchie. le clin d'oeil final m'a fait sourire comme la plupart des lecteurs je suppose.
1973, 7e B de François d'Epenoux, un auteur complètement inconnu pour moi mais au final c'est une bonne surprise. On pourrait penser à une autre amourette sur les bancs de l'école mais c'est au final bien plus que ça. J'ai aimé la construction ou la fin de la nouvelle est un rappel des premières lignes. Je me suis attachée au narrateur mais j'ai eu plus de mal avec Nathalie que j'ai trouvée hautaine.
J'ai aimé mais j'ai été déçu par la fin :
Le premier sera le dernier de Giacometti & Ravenne. J'ai beaucoup aimé l'artiste, le héros de cette histoire, qui enchaîne les interviews et surtout sa rencontre avec Lucille autour d'un livre, leur histoire était belle malgré les années de différence et puis cette fin.... La manipulation, les influenceurs, je trouve que tout le côté romantique s'est évaporé d'un coup, tout ce qui m'avait plu au départ n'est que tromperie, dommage.
Une si jolie nuit d'Olivia Ruiz, là encore j'ai aimé me retrouver avec Anita qui aime Pierre comme on aime un premier amour. Comme une ado elle aime prendre des risques, vivre dangereusement et repousser ses limites. En tant que maman, j'ai frissonné en lisant ces lignes et en imaginant mes garçons dans ce genre de soirée. Mais j'aimais beaucoup ma lecture malgré tout jusqu'à cette fin qui m'a fait froid dans le dos. L'accident, la mort, les effets néfastes des drogues ingurgitées. Ce n'est pas forcément ce que j'imagine en pensant au thème « premier amour ».
Je n'ai pas aimé :
N'a qu'un oeil de Françoise Bourdin, c'est certes mignon mais j'ai trouvé cette nouvelle sans plus. Sitôt lu, sitôt oublié et surtout il m'a été difficile de cerner l'héroïne.
Heureux au jeu... de Leila Slimani. Je n'ai pas aimé cette nouvelle car elle m'a semblé complètement improbable : surtout gagné au loto. Et puis cette fille rencontré sur catalogue... bref non, je passe à la suite très vite
Enfin là où j'ai eu envie de crier « au secours » :
Big crush ou le sens de la vie de Maxime Chattam, auteur que je n'ai jamais lu et que j'étais curieuse de découvrir. Mauvaise pioche avec cette nouvelle que j'ai eue beaucoup de mal à comprendre. Je me suis perdue dans le temps, dans les souvenirs d'Adam. C'est confus, la construction est bancale et il manque des détails pour guider le lecteur.
Une belle vie avec Charlie de Jean-Paul Dubois, ça aurait pu être une chouette nouvelle mais, pour moi, elle est complétement hors-sujet. le narrateur a 55 ans au début de l'intrigue ou il tombe amoureux d'un labrador. C'est ça son premier amour ?!!? le pauvre….
Mon premier amour de Véronique Ovaldé, que dire là-dessus. Nouvelle ridiculeusement courte, sans intérêt ou il n'y a rien à comprendre, bref je ne sais pas ce que ce texte vient faire ici….
En conclusion, je dirais que ce recueil m'a encore une fois plus, j'aime les nouvelles, c'est un exercice difficile pour un auteur de devoir condensé une intrigue dans un texte court et surtout amené une chute qui valent l'attente. Au final, la plupart s'en sont plutôt bien sorti. J'ai découvert ou redécouvert certains écrivains et j'en suis très contente.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Giraud_mm
  05 décembre 2020
L'édition 2021 du recueil de nouvelles au bénéfice des Restaurants du Coeur. Pour 5€, l'acheteur finance 4 repas ; il n'y a donc pas à hésiter !
Le résultat est inégal, et parfois un peu décevant, mais cette 7ème édition recèle quelques pépites qui à elles seules justifient le prix.
- J'ai beaucoup aimé : le premier sera le dernier, de Eric Giacometti et Jacques Ravenne ; Une si jolie nuit, de Olivia Ruiz ; Heureux au jeu, de Leïla Slimani ;
- J'ai bien aimé : Hier à la même heure, de Tonino Benacquista ; N'a qu'un oeil, de Françoise Bourdin ; 1973, 7è B, de François d'Epenoux ; le correspondant autrichien, de Alexandra Lapierre ; Des lettres oubliées de Agnès Martin-Lugand ;
- J'ai moins aimé : Un film de Douglas Sirk, de Philippe Besson ; Un train d'avance, de Franck Thilliez ;
- Je n'ai pas aimé : Big crush ou le sens de la vie, de Maxime Chattam ; Une belle vie avec Charlie, de Jean-Paul Dubois ; Mon premier amour, de Véronique Ovaldé ; L'Amour volé, de Romain Puertolas.
Bonne lecture à tous.
Lien : http://michelgiraud.fr/2020/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          342

Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
NowowakNowowak   20 mai 2021
Rien ne vaut le bonheur pour guérir les pires lésions.


"Heureux au jeu" Leïla Slimani
Commenter  J’apprécie          160
StelphiqueStelphique   18 novembre 2020
À cet âge-là, quand on s’aime, c’est pour de vrai.

Un train d’avance
Franck Thilliez.
Commenter  J’apprécie          124
choumettechoumette   03 janvier 2021
Et on ne s'occupe bien des gens que lorsqu'on les aime, c'est évident.

Romain Puértolas "L'amour volé"
Commenter  J’apprécie          80
MelleCoccinelleLitMelleCoccinelleLit   15 janvier 2021
Il est des lumières du soir, océaniques, qui peuvent faire croire en une sorte d’éternité.

Jean-Paul Dubois, Une belle vie avec Charlie
Commenter  J’apprécie          52
MelleCoccinelleLitMelleCoccinelleLit   13 janvier 2021
Je comprends bien, moi, pourquoi la compagnie des super-héros le rassure. Car sans eux l𠆞spèce humaine, qui au lieu d𠆚pprendre de ses erreurs ajoute chaque jour au chaos généralisé, ne s𠆞n sortirait pas.

Tonino Benacquista, Hier, à la même heure
Commenter  J’apprécie          21

Videos de Françoise Bourdin (51) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Françoise Bourdin
Découvrez le septième opus de "13 à table", le recueil caritatif de nouvelles inédites à destination de l'association Les Restos du Coeur ! bit.ly/13atable2021 Pour cette édition 2021, nos auteurs vous font revivre votre premier amour pour le meilleur et parfois pour le pire… Depuis 2014, les six premiers tomes de "13 à table" ont permis la distribution de plus de 4,5 millions de repas supplémentaires par Les Restos du Coeur… Aujourd'hui plus que jamais, ils ont besoin de votre soutien, alors n'attendez plus pour faire une bonne action (ou un cadeau de Noël...) ! Un immense merci à tous les auteurs participants, sans qui rien ne serait possible : Tonino Benacquista, Philippe Besson, Françoise Bourdin, Maxime Chattam, Jean-Paul Dubois, François d'Epenoux, Giacometti Ravenne Officiel, Alexandra Lapierre, Agnès Martin-Lugand auteur, Véronique Ovaldé, Romain Puértolas, Olivia Ruiz, Leila Slimani, Franck Thilliez Officiel ; et merci à Riad Sattouf pour l'illustration de couverture !
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La promesse de l'ocean

Comment se nomme le père de Mahé?

Yann
Yvon
Erwan
Kevin

10 questions
28 lecteurs ont répondu
Thème : La Promesse de l'océan de Françoise BourdinCréer un quiz sur ce livre

.. ..