AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266307178
288 pages
Éditeur : Pocket (20/05/2020)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 85 notes)
Résumé :
Le roman d'un homme qui a reçu la beauté du monde en héritage. Une invitation au voyage...
Lorenzo Delmonte consacre tout son temps au grand parc animalier qu'il a fondé dans le Jura. Quand un ancien camarade d'études lui propose de venir passer un mois dans la réserve de Samburu, au Kenya, Lorenzo voit là une occasion inespérée d'observer la faune sauvage dans son habitat naturel. Pour la première fois, il accepte de s'absenter et de confier la responsabilit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
PrettyYoungCat
  29 juillet 2020
Une lecture détente par excellence pour s'aérer la tête et paresser sous le soleil.
Pour tout dire, si j'ai opté pour Si loin, si proches, ce n'est (surtout) pas pour la bluette : un jeu de je t'aime moi non plus qui tourne en rond, avec une fin très convenue et qui est plutôt exaspérante qu'autre chose;
mais parce que le cadre de l'histoire a lieu dans une réserve animalière.
J'aime beaucoup les animaux et ce livre offre pas mal de petits épisodes où il est question de leurs soins, de leurs besoins, mais aussi du quotidien des soigneurs, de leur travail exigeant, mais aussi de leur émerveillement au contact de cette nature sauvage, certes captive, mais à des fins de préservation et de sensibilisation.
J'ai beaucoup apprécié cet aspect du livre, bien que certains passages sont amenés de façon assez peu naturelle, de manière un peu didactique.
Cela étant, cela nous en apprend (il n'y pas de notes à la fin pour nous éclairer sur les recherches de l'auteure et si tout est véridique, mais j'ai tendance à le croire), comme le fait que de plus en plus d'éléphants naissent sans défenses par adaptation au braconnage...
Mais surtout ces épisodes animaliers sont aussi sources d'émotions, d'apaisement, de retour à un essentiel que seule la nature nous fait ressentir au plus profond de nous, dans ce qu'elle a de plus beau et de plus brut.
Pas de grande littérature donc, mais une bouffée d'air frais bienvenue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Elodieuniverse
  21 juin 2019
On retrouve Lorenzo dans ce tome que vous avez peut-être découvert dans le livre ''Gran Paradisio" de cette auteure. Je n'ai pas encore lu ce premier tome et ça ne gêne en rien la compréhension de l'histoire. Tout le contexte de ce livre est formidable. On entre dans le monde fascinant du monde animalier. Ça m'a rappelé l'émission "Une saison au zoo" que j'aime beaucoup. Lorenzo et les différents personnages sont des personnes engagés qui oeuvrent pour le bien et la préservation des espèces animales. On ressent vraiment le travail de recherches de l'auteure. Les décors africains, le bush, la savane...toute la beauté de la faune et de la flore est mise en valeur. On voyage entre la France et l'Afrique et on suit les aventures amoureuses de Lorenzo et Julia qui semblent jouer au jeu du chat et de la souris. Ce n'est pas un livre fou mais dépaysant! (...)
Ma page facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
Commenter  J’apprécie          250
livrement_ka
  11 décembre 2019
Début du livre
Repéré par l'un des soigneurs du parc, le vieil homme avait été signalé à Lorenzo, comme tout individu au comportement anormal.

A V I S
Un roman qui m'a sortie de ma zone de confort.
Et si je vous parlais d'animaux sauvages, de savane, du Kenya, et d'une histoire d'amour très très compliquée. 
A priori il s'agit du deuxième tome avec le personnage de Lorenzo. Malheureusement je n'ai pas eu le plaisir de lire ce premier opus mais cela ne m'a aucunement gênée.
En effet, on retrouve ce jeune homme pour qui seule sa passion pour les animaux le motive. Il poursuit dans cette voie au détriment de beaucoup de choses. Il faut dire qu'il n'a pas connu son père, et que c'est son grand père Ettorre qui lui a transmis cette passion.
De cette passion, est née sa vocation : ouvrir un parc animalier....alors pas un zoo ni un parc d'attraction, un endroit où seuls les animaux comptent, leur bien être, leur sécurité et surtout leur postérité.
Il n'y a nullement besoin d'attraction à côté. Les enfants n'ont qu'à s'émerveiller du spectacle des animaux en semi-liberté et non contraints à faire des choses par obligation ou par pure commerce.

Voir un lion ou un tigre de très près, à l'abri d'un tunnel de verre blindé ou sur une passerelle sécurisée, rouler en voiture au milieu des ours bruns, caresser un chevreau, regarder les éléphants s'asperger, donner à manger aux singes, tout cela valait bien mieux qu'une balançoire ou un trampoline.

Alors oui, la trésorerie a du mal à suivre mais qu'importe, Lorenzo a des employés en or, et il habite lui-même sur place, en ayant beaucoup de mal à déléguer.
Un roman sans intrigue particulière, sans suspens, sans aucune fioritures mais qui vous entraîne simplement et doucement au gré de la passion de Lorenzo. Vous ne pourrez que profiter de cette vie animée de cette amour des animaux.
Vous apprendrez bien des choses sur le passé de Lorenzo, et notamment ses mésententes familiales, sa rupture amoureuse, mais tout cela sans aucune tristesse, étant sous le charme de cette vie très particulière.
Et cette découverte des animaux en totale liberté au Kenya, lors d'un séjour de Lorenzo chez son ami d'enfance.



Bref, du bonheur à l'état pur, un vrai retour aux sources qui fait du bien le temps d'un livre, à lire bien au chaud sous une couette, une journée de pluie.
Pas de coup de coeur pour ma part, mais un grand plaisir à suivre les aventures de Lorenzo.
Les personnages, que ce soient Lorenzo ou les autres soigneurs, ou employés oeuvrent pour la pérennité des animaux et surtout contre l'extinction de certaines races. 
Un pari réussi pour l'auteure qui a su je pense s'entourer de personnes proche du domaine animalier, tant les descriptions et les termes employés sont adaptés. Quant aux soins, apportés aux animaux, ils sont également très travaillés dans l'écriture.
Tout cela dans une plume fluide et un texte très aéré : ce qui en fait une lecture absolument agréable.
Le tout mêlé au jeu du "Je t'aime moi non plus" entre Julia et Lorenzo qui nous porte à bout de souffle. On espère, on y croit puis on est déçu, et on re-espère etc.

C'est, en effet, une femme fantastique. Je l'ai perdue une première fois par ma faute, et quand je l'ai revue quelques années plus tard je n'ai rien tenté, comme un abruti

Il est vrai que j'ai plus retenu le côté amour des animaux que l'histoire d'amour entre Julia et Lorenzo. Mais à chacun sa préférence.
Une couverture magnifique qui laisse entrevoir l'histoire. Mais franchement, je ne m'attendais pas du tout à un tel sujet, ne lisant jamais les 4ème de couverture, préférant ne pas me laisser influencer.
Un titre également révélateur du parallèle de l'histoire de Julia et de Lorenzo, mais également de son escapade dépaysante au Kenya, et de son parc dans le Jura.
**********
Alors je dis un grand oui pour vous conseiller ce livre qui est vraiment bien écrit et qui vous offre une sacrée découverte du monde animalier dans toute sa splendeur.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
vratajczak257
  21 octobre 2019
C'est une histoire simple, sympathique, sans prise de tête qui vous entraîne au coeur d'un parc animalier. Lorenzo, le vétérinaire, directeur de ce parc est invité au Kenya pour voir de visu les animaux en liberté. Amoureux de son amie de toujours, avec laquelle il a déjà eu une aventure par le passé, il se refuse à dévoiler ses véritables sentiments.
Le voyage et l'éloignement seront-ils une solution à leur histoire ?
C'est aussi le second tome d'une histoire : Gran Paradiso mais qui peut se lire sans avoir lu le premier tome. On y retrouve les mêmes personnages et la même famille. La lecture est agréable et le roman facile à lire. de quoi passer un bon moment au pied de la cheminée.
Commenter  J’apprécie          130
pilyen
  30 juin 2019

Dans le monde de la littérature romanesque française grand public, apparaissent ces dernières années de nouvelles pousses ( Martin-Lugan, Grimaldi, Valognes, Colombani, ...) dont la qualité littéraire est inversement proportionnelle à leurs tirages, repoussant sur le bas-côté des plus anciennes ( Pancol, Ledig, Boissard, ...) qui n'avaient pourtant pas démérité. Résistant au tourbillon de ce renouvellement naturel, Françoise Bourdin continue à rester un des auteurs français les plus vendus. Aurait-elle un secret que ces malheureuses consoeurs ne possèdent pas ? "Si loin, si proches", son nouveau roman nous en révèle peut-être la teneur.
Sous une couverture animalière ( bien vu ! à l'époque de la disparition d'espèces animales), au joli design bleuté, se cache en fait la suite de "Gran Paradiso" précédent ouvrage ( qui sort opportunément en poche avec force affichage dans les gares). Pas de panique, cette deuxième partie se lit de façon tout à fait autonome. En très bonne professionnelle, Françoise Bourdin nous plonge sans faillir au coeur de son intrigue située dans une réserve animalière jurassienne. On rencontre Lorenzo, le créateur de ce que l'on n'appelle plus zoo, italien d'origine, beau cela va sans dire, trentenaire ( là où animalité et séduction sont au zénith) et...célibataire! On sent la proie à donzelles... qui sont assez absentes du domaine puisqu'on n'y trouve qu'une future cheffe des soigneurs... mariée. Il y a bien Julia, sa vétérinaire, connue et aimée lors de leurs études communes, mais dont les amours ont été enterrées faute aux incessants voyages de Lorenzo à travers le monde. Cependant, si l'on y regarde de plus près, ces deux là, rêvent de remettre le couvert. Mais leurs caractères taiseux et un poil orgueilleux, les contraint au silence, chacun se morfondant dans sa chambrette après le coucher des lions et autres guépards. Et ce n'est pas ce soudain voyage du beau mâle dans une réserve africaine qui va resserrer les liens, surtout que là-bas, une splendide métisse rêve de goûter aux délices sensuels qu'exhale Lorenzo...
Cette intrigue assez banale n'empêche pas le lecteur, quel qu'il soit, de tourner les pages. Certes nous sommes dans un romanesque conventionnel, mais là où ses jeunes consoeurs se contentent d'aligner banalités psychologiques, dialogues pseudo drôles et intrigues ultra-formatées qui ne sortent jamais du rail bien tracé, Françoise Bourdin, avec un réel talent de conteuse, multiplie les petites histoires autour des animaux, nous fait voyager au Kenya, introduit une possible maîtresse métisse, un personnage gay, un discours écolo ( bon, disons de défense des réserves animalières sensées protéger la diversité des espèces animales) et des rapports humains un peu moins caricaturaux ( sans aller jusqu'au complexe toutefois). Soixantenaire peut être, mais vraiment dans son époque ( pas dans un réel neuneu comme ses jeunes consoeurs) et surtout ayant une plume simple mais habile, imagée et sans faille, on peut dire que l'auteure de "Si loin, si proches" renvoie au vestiaire sa jeune concurrence ( on pourrait dire au lycée puisqu'elles ont toutes une écriture de collégiennes). Bien sûr, le dernier tiers du roman emprunte le chemin très balisé du happy end qui renvoie son roman dans le bac romanesque pour dame, comme s'il fallait à tout prix rassurer ou conforter son lectorat. Dommage car, il y avait matière à ébouriffer un peu tout ça, notamment avec le personnage de la jeune métisse...
Lien : http://sansconnivence.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
FlorelliaFlorellia   02 janvier 2020
En sortant du ventre de sa mère, le girafon tombait de deux mètres de haut et recevait sur la tête trente litres de liquide amniotique. Presque aussitôt, il tentait de se mettre debout sur ses longues jambes et tombait plusieurs fois avant d'y parvenir. Un spectacle si attendrissant que les soigneurs étaient capables de se relayer jour et nuit pour ne pas le manquer.
Commenter  J’apprécie          122
FlorelliaFlorellia   02 janvier 2020
Elle vit s'afficher le numéro d'Adrien et prit la communication, vaguement inquiète de cet appel tardif.
- Julia ? Bon sang, je suis barricadé dans l'arrière-cuisine du restaurant parce qu'il y a une panthère dehors ! Je me suis quasiment retrouvé nez à nez avec elle en ouvrant la porte...
Il reprit son souffle tandis que Julia essayait d'intégrer la nouvelle.
- Une panthère ? répéta-t-elle.
- Un truc de ce genre ! Je ne lui ai pas demandé ses papiers !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   13 juin 2019
Il aurait aimé être avec elle. En fait, elle était la seule personne avec laquelle il avait envie de discuter de ce périple et, paradoxalement, la seule avec laquelle il ne devait pas le faire. Inutile de raviver de vieux souvenirs, de reparler de ces anciens voyages qui avaient sonné le glas de leur si belle histoire. Il ne parvenait pas à être naturel avec elle, le passé pesait trop lourd entre eux. Alors, peut-être qu’un peu d’éloignement leur ferait du bien à tous les deux ? Leur donnerait l’occasion de surmonter la rupture d’autrefois, d’oublier Marc et de se regarder enfin d’un œil neuf ? Il y croyait, en espérant que ce ne soit pas uniquement pour se rassurer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 juin 2019
Désormais, ils étaient de nouveau libres, mais de nouveau Lorenzo se tenait en retrait. Amical, chaleureux, complice, il n’essayait pas de la séduire, n’était jamais ambigu. Pourquoi ? Qu’est-ce qui le retenait ? Le départ de Marc était sans doute trop récent, peut-être ne voulait-il pas avoir l’air de se précipiter. En attendant, elle bouillait d’impatience : elle avait tellement envie qu’il la regarde autrement, qu’il lui dise des mots plus tendres, plus audacieux, qu’il soit plus conquérant et plus proche, plus intime. Avec la maturité, il était encore plus séduisant, et il la séduisait ! Elle aimait ses qualités évidentes et ses défauts plus secrets, car il n’était pas parfait, loin de là. Il se braquait facilement, ne savait pas déléguer, faisait passer le travail avant tout. Le parc lui prenait tout son temps, toute son énergie, il sortait peu de ce monde clos. Lui ferait-il un jour une place dans sa vie si pleine ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 juin 2019
Voir un lion ou un tigre de très près, à l’abri d’un tunnel de verre blindé ou sur une passerelle sécurisée, rouler en voiture au milieu des ours bruns, caresser un chevreau, regarder les éléphants s’asperger, donner à manger aux singes, tout cela valait bien mieux qu’une balançoire ou un trampoline. Certains esprits chagrins lui prédisaient qu’il allait perdre des clients, mais il n’en démordait pas : il refusait de mélanger les genres. La visite du parc procurait assez de sensations et d’émotions, nul besoin d’avoir recours à des jeux. D’autant moins qu’il espérait des enfants comme de leurs parents une prise de conscience devant la menace de disparition pesant sur certaines espèces.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Françoise Bourdin (51) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Françoise Bourdin
Découvrez le septième opus de "13 à table", le recueil caritatif de nouvelles inédites à destination de l'association Les Restos du Coeur ! bit.ly/13atable2021 Pour cette édition 2021, nos auteurs vous font revivre votre premier amour pour le meilleur et parfois pour le pire… Depuis 2014, les six premiers tomes de "13 à table" ont permis la distribution de plus de 4,5 millions de repas supplémentaires par Les Restos du Coeur… Aujourd'hui plus que jamais, ils ont besoin de votre soutien, alors n'attendez plus pour faire une bonne action (ou un cadeau de Noël...) ! Un immense merci à tous les auteurs participants, sans qui rien ne serait possible : Tonino Benacquista, Philippe Besson, Françoise Bourdin, Maxime Chattam, Jean-Paul Dubois, François d'Epenoux, Giacometti Ravenne Officiel, Alexandra Lapierre, Agnès Martin-Lugand auteur, Véronique Ovaldé, Romain Puértolas, Olivia Ruiz, Leila Slimani, Franck Thilliez Officiel ; et merci à Riad Sattouf pour l'illustration de couverture !
+ Lire la suite
autres livres classés : kenyaVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La promesse de l'ocean

Comment se nomme le père de Mahé?

Yann
Yvon
Erwan
Kevin

10 questions
28 lecteurs ont répondu
Thème : La Promesse de l'océan de Françoise BourdinCréer un quiz sur ce livre

.. ..