AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782714442451
272 pages
Éditeur : Belfond (06/12/2006)
3.31/5   152 notes
Résumé :
Pour Louise, Noël aura une saveur particulière : c'est en effet le premier qu'elle passe seule avec Florent, son fils de dix ans, depuis son divorce. Et le jeune garçon, justement, décide d'offrir à sa mère un inoubliable moment de fête. Profitant d'un instant d'inattention, il part seul en forêt en quête d'un sapin. Mais, surpris par le brouillard, Florent s'égare...
Sauvé in extremis par un voisin, il est raccompagné chez lui.
Dehors, la tempête gron... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
3,31

sur 152 notes

petitsoleil
  11 avril 2021
Un petit conte de Noël, une lecture détente, sympathique, sans grand suspense. On passe un bon moment si on aime l'atmosphère de Noël et des fêtes de fin d'année, les traditions provençales. Personnages un peu convenus, pas beaucoup de surprises malgré ce que pourrait laisser présager le titre du roman, mais pas très grave, on lit avec plaisir ce petit conte, comme on regarderait un téléfilm de Noël
Commenter  J’apprécie          240
emi13
  14 janvier 2018
Une jolie histoire comme on en voit dans les contes de Noël. Florent 10 ans décide de faire une surprise à sa maman , en souriant il prend une hache et sa luge pour aller chercher un sapin de noël dans le bois qui se trouve devant la maison de campagne de sa maman qui en ce moment joue une pièce de théâtre. Surpris par la neige et le brouillard le petit garçon va se perdre. Mais tout va bien se terminer non sans quelques frayeurs.
Commenter  J’apprécie          140
Gaoulette
  29 octobre 2015
On reconnaît la patte de Françoise Bourdin. Une histoire de famille avec ses hauts et des bas et l'happy end. Jolie histoire comme on voit dans les films sur M6 pour Noël mais du coup trop prévisible à mon goût.
L'histoire : Louise éleve seule son fils Florent 10 ans dans une maison de campagne. Elle est triste et pour Noël son fils décide de lui redonner le sourire en allant découper un sapin. Mais suite à un imprévu il sera sauvé par Grégoire, un homme apparence homme des crocs magnons. Un joli conte de Noël.
Je trouve que les personnages de Florent et Grégoire sont bien développés. Louise au final non je n'ai pas eu d'empathie pour elle, l'auteure a voulu mettre du suspens sur ces sentiments mais au final on ne sait rien des ses sentiments. On sait juste qu'elle est jolie! Parfois on s'y perd en lisant car l'auteure change dans un même chapitre de décor et on a du mal à suivre.
Sinon ce livre se lit très très vite et c'est un bon livre léger pour se vider la tête.
Commenter  J’apprécie          100
titiseb77
  14 février 2021
J'ai ouvert ce livre que je possède depuis des années pour un challenge où le mot cadeau devait apparaître dans le titre, sinon je pense qu'il serait encore resté longtemps sur mes étagères. Je l'ai donc ouvert sans même lire le résumé.
En lisant Un cadeau inespéré, j'ai eu le sentiment d'être devant les feuilletons de noël proposés par de nombreuses chaînes télévisées pendant les fêtes de fin d'année. Tout est déjà cousu d'avance, on connaît la fin de l'histoire dés le départ, mais on continue quand même à suivre l'histoire.
Louise vit seule avec son fils depuis que son mari l'a quitté, elle est dans une maison isolée et ne connaît pas ses voisins en dehors d'une vieille dame qui vient lui garder son fils de 10 ans pendant qu'elle travaille. Allant de galère en galère, c'est son voisin Grégoire qui vient à chaque fois à sa rescousse, je ne vous en dit pas plus, vous aurez deviné la suite. On a quand même envie de connaître le dénouement de chaque aventure, et c'est donc assez rapidement que j'ai lu ce livre, qui ne sera bien évidemment pas un grand moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
elodielapassiondeslivres85
  09 juin 2021
On entre dans la vie de Louise, maman célibataire et de son fils, Florent.
Ce roman se déroule au moment des fêtes de fin d'année, et c'est le 1er noël qu'ils vont passer tout les deux après le départ de Xavier, le père de Florent.
Et ce Noël ne va pas se passer comme prévu.
Florent va décider de vouloir rendre ce moment inoubliable. Pour cela, il décide de partir seul dans la forêt chercher un sapin mais surpris par la tombée de la nuit et la neige, le jeune garçon va se blesser et s'égarer. C'est alors qu'il va être secouru par un de ses voisins, Grégoire.
Ce dernier va devenir très important pour Florent. Il va venir en aide à Louise et Florent à de nombreuses reprises...
La fin du roman est vraiment très jolie !!!! 

Avec ce roman, j'ai frôlé le coup de coeur !!
Je me suis très vite attachée au personnage de Florent. Il essaie d'aider sa mère en toutes circonstances.
Sa rencontre avec Grégoire va être très importante pour lui, c'est comme s'il cherchait une figure paternelle.
Le personnage de Louise est très froid et distant au premier à bord. Elle va se retrouver prise entre son fils, Grégoire et Marc, un ami de ce dernier.
En ce qui concerne le personnage de Grégoire, il est un peu bourru au début. En découvrant son histoire, on comprend ses réactions. Il va très vite prendre le petit garçon sous son aile.
Je ne vous en dis pas plus. A vous de découvrir ce roman si vous le souhaitez !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Milka2bMilka2b   15 décembre 2014
— Grégoire ?
— Je dois répondre ? Bon… Un proverbe provençal prétend qu’on ne connaît une personne qu’après avoir partagé avec elle un sac de farine. À savoir, rompu le pain ensemble pendant toute une année. Vous aviez donc tout à fait raison de vous méfier, c’est votre rôle de mère. Mais je l’ai très mal pris, évidemment, jamais on ne m’avait assené un truc aussi monstrueux. J’adore les enfants et, croyez-moi, ma fille me manque chaque jour. Je ne souhaite ça à personne… Alors, me faire plus ou moins traiter de pédophile m’a été non seulement odieux, mais très douloureux.

Du bout du doigt, il poussait une miette sur la table. En voyant son visage fermé, Louise fut envahie d’une immense compassion. S’il avait l’air d’un ours, c’était d’un ours gentil, solitaire et triste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
babbab   28 janvier 2009
Ce ne sont pas toujours les gens de votre famille qui vous aiment le plus. De parfaits étrangers sont parfois de meilleurs soutiens que les proches.
Commenter  J’apprécie          230
sld09sld09   29 septembre 2017
Florent tira son épée de plastique du fourreau puis, d'un geste fier, mit sa main sur son cœur.- Tout autre que mon père l'éprouverait sur l'heure ! lança-t-il en défiant un ennemi imaginaire.Comme il avait vu la pièce plusieurs fois et, surtout, assisté aux nombreuses répétitions, il connaissait toutes les répliques, dont certaines lui plaisaient particulièrement.- Tout autre que mon père...Il leva les yeux sur le cartel, constata qu'il était à peine deux heures. Au théâtre d'Arles, sa mère n'était donc pas encore entrée en scène. Il l'imagina, maquillée et coiffée, splendide dans sa longue robe de velours rouge. Pourquoi prétendait-elle que la place d'un petit garçon ne se trouvait pas dans les coulisses ? Il adorait ça !Sur la pointe des pieds, il alla jusqu'à la porte du séjour où Fanélie dormait, affalée dans la bergère râpée. La brave femme était censée le garder mais, après le déjeuner, le sommeil la prenait toujours. Et aujourd'hui, elle avait abusé des cerises à l'eau-de-vie, son péché mignon, sous prétexte qu'à l'approche de Noël on avait bien droit à quelques friandises. La chaleur du feu aidant, sa sieste pouvait durer tout l'après-midi.Avec un petit soupir, Florent s'approcha de la fenêtre du vestibule. Il ne voulait pas réveiller Fanélie parce qu'il avait une idée en tête. Le genre d'idée qui ne manquerait pas de faire hurler les adultes, il en était certain.Du bout des doigts, il effaça la buée sur la vitre et contempla le paysage figé par le givre. «Ce sera un Noël blanc !» avait prédit sa mère le matin même. Oui, mais un Noël triste et démuni, Florent le savait bien.- Tout autre que mon père..., articula-t-il en silence.Quel autre ? Impossible de changer de père, or le sien était parti. Parti avec ses valises à la main, et chassé du cœur de Florent parce qu'il avait dit des choses terribles.Le ciel plombé semblait chargé de neige, ce qui était somme toute réjouissant. S'imaginant déjà sur sa luge, le petit garçon tourna son regard vers la colline. Des chênes kermès s'accrochaient à son flanc, tandis qu'au sommet des buissons d'amélanchiers et d'éphédras étaient battus par les vents. Rien de tout cela ne pourrait faire un arbre de Noël, mais bien plus loin, au-delà de la crête suivante, Florent avait repéré des pins.Par un rapide calcul, il estima qu'il avait presque trois heures devant lui avant la nuit. Fanélie dormirait-elle aussi longtemps ? Il pouvait lui laisser un mot expliquant qu'il était allé jouer dehors et, à condition de se dépêcher...Vaguement mal à l'aise, il hésitait encore. L'aventure le tentait mais présentait des risques, dont le plus grave serait de décevoir sa mère. N'avait-il pas solennellement promis d'être sage ? Cependant, était-ce désobéir que d'aller chercher un sapin de Noël ? Après tout, personne ne lui avait interdit de sortir de la maison. Seul un chemin de terre y menait, la route était loin, les voisins aussi, aucun danger ne le guettait.«Ce sera le paradis, ici !» avait affirmé son père deux ans plus tôt, lorsqu'ils étaient venus s'installer dans ce coin perdu des Alpilles. Un étrange paradis que ce désert de cailloux et de genévriers où s'élevait une bâtisse trapue, faite de galets rehaussés de pierres de taille près des ouvertures. Plus grande qu'un oustau, plus petite qu'un mas, elle avait une certaine allure avec son toit de tuiles romaines, ses volets bleus, sa treille, mais on voyait bien qu'elle était à l'abandon depuis des lustres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Harmo81Harmo81   09 avril 2014
Qu'est ce qui était normal? Florent menait-il une existence normale? Et elle-même? Courir d'un théâtre à l'autre sans réelle perspective d'avenir, redouter les factures et le sempiternel rappel à l'ordre de la banque, s'endormir seule chaque soir, était-ce bien normal à trente-trois ans? Avoir du talent ne lui servait pas à grand chose au bout du compte, et ses illusions mouraient l'une après l'autre. Ce qu'elle avait appelé l'indépendance n'était que la précarité, et ce qu'elle avait cru être le grand amour se soldait par un divorce sordide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
meknes56meknes56   13 août 2019
- Mon père, il ne m'aime pas.
Grégoire ne fit pas un geste, devinant que le petit garçon était prêt à s'enfuir pour aller cacher sa détresse. Il vit son menton trembler, ses mâchoires se crisper, l’effort qu'il faisait pour déglutir. Mais son regard restait rivé à celui de Grégoire. Soudain, il se jeta contre lui, à la manière d'un naufragé qui s'agrippe à un rocher.
- Là, mon petit, là... Tout ira bien, ne t'inquiète pas. C'est une année nouvelle, et tu verras, les choses changent, les gens aussi, parfois. Certains jours, on se croit très malheureux, mais le lendemain, c'est différent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Françoise Bourdin (51) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Françoise Bourdin
Découvrez le septième opus de "13 à table", le recueil caritatif de nouvelles inédites à destination de l'association Les Restos du Coeur ! bit.ly/13atable2021 Pour cette édition 2021, nos auteurs vous font revivre votre premier amour pour le meilleur et parfois pour le pire… Depuis 2014, les six premiers tomes de "13 à table" ont permis la distribution de plus de 4,5 millions de repas supplémentaires par Les Restos du Coeur… Aujourd'hui plus que jamais, ils ont besoin de votre soutien, alors n'attendez plus pour faire une bonne action (ou un cadeau de Noël...) ! Un immense merci à tous les auteurs participants, sans qui rien ne serait possible : Tonino Benacquista, Philippe Besson, Françoise Bourdin, Maxime Chattam, Jean-Paul Dubois, François d'Epenoux, Giacometti Ravenne Officiel, Alexandra Lapierre, Agnès Martin-Lugand auteur, Véronique Ovaldé, Romain Puértolas, Olivia Ruiz, Leila Slimani, Franck Thilliez Officiel ; et merci à Riad Sattouf pour l'illustration de couverture !
+ Lire la suite
autres livres classés : noëlVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La promesse de l'ocean

Comment se nomme le père de Mahé?

Yann
Yvon
Erwan
Kevin

10 questions
28 lecteurs ont répondu
Thème : La Promesse de l'océan de Françoise BourdinCréer un quiz sur ce livre

.. ..